Schröder perd son bureau et renonce à son poste à Rosneft, compagnie pétrolière russe

Plus de financement supplémentaire pour son bureau et ses employés
Un véritable coût pour le trésor
La justification officielle
La raison non officielle
Il garde sa retraite et une couverture santé
Schröder quitte le conseil d'administration de Rosneft
Comment Schröder a été critiqué
Sa déclaration
Sa vision controversée de l'avenir
Trop de sympathie pour Poutine
Olaf Scholz s'est exprimé
La pression dans leurs propres rangs
Son activité commerciale
Il garde son poste
Son lien avec Poutine
Une amitié privée
Balade en traîneau à Moscou
Toujours présent aux événements russes
La vie privée de Schröder
Adoption d'orphelins russes
Réactions contre Schröder
Une association caritative lui retire le prix de la paix
Change-t-il d'attitude ?
Plus de financement supplémentaire pour son bureau et ses employés

La commission budgétaire du Bundestag a retiré à l'ancien chancelier Gerhard Schröder une partie de ses anciens droits spéciaux. Concrètement, cela signifie qu'il perd son bureau et ses collaborateurs.

Un véritable coût pour le trésor

Le service de presse du Parlement a expliqué que le personnel de bureau encore en place s'occuperait des dernières tâches avant d'assumer d'autres fonctions. Selon le magazine Spiegel, les dépenses de personnel du bureau de Schröder se sont élevées à plus de 400.000 euros l'année dernière.

La justification officielle

La "résolution de régulation" de la commission budgétaire indique que l'ancien chancelier Schröder "n'assume plus d'obligation continue liée à sa fonction d'ancien chancelier fédéral". Par conséquent, "la raison de la dotation en personnel et en locaux de l'ancien chancelier fédéral disparaît". La décision a été prise à la demande de la coalition Ampel avec le soutien de la CDU.

La raison non officielle

La vraie raison de cette mesure est à chercher du côté des contacts étroits de Schröder avec la Russie. Même après le déclenchement de la guerre, il n'a pas renoncé à ses postes lucratifs dans les entreprises publiques russes ni à ses relations amicales avec Poutine. Selon la chaîne de télévision généraliste régionale MDR, cependant, la raison officielle ne peut toutefois pas aborder les relations de Schröder avec la Russie et Poutine pour des questions juridiques.

Il garde sa retraite et une couverture santé

L'ancien chancelier conserve cependant son droit à une pension de retraite et à une couverture personnelle. La décision du comité invite toutefois le gouvernement fédéral à examiner d'ici novembre si d'autres réglementations sont nécessaires. Il faut veiller à ce que "la dotation de fonction des anciens chanceliers fédéraux se fasse en fonction de l'obligation continue découlant de leur fonction et non en fonction de leur statut".

Schröder quitte le conseil d'administration de Rosneft

Presque au même moment, la compagnie pétrolière russe Rosneft a annoncé que Gerhard Schröder avait l'intention de renoncer à son poste de président du conseil de surveillance. Selon Tagesschau, Rosneft a déclaré qu'il était impossible pour Schröder de prolonger son mandat au conseil d'administration. Aucun autre détail ou raison n'a été donné.

Comment Schröder a été critiqué

L'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder (1998 à 2005) a certes critiqué l'invasion de l'Ukraine par les Russes, mais il a parlé d'"erreurs des deux côtés" et a conservé jusqu'à présent ses postes dans des groupes russes. Il a ainsi déclenché une vague d'indignation. Pourquoi Schröder se met-il lui-même hors-jeu ? Est-ce dû à des intérêts financiers personnels ? Est-ce pour cela qu'il ne veut pas mettre en jeu la bienveillance de Poutine ? Jetons donc un œil sur qui est Schröder.

Sa déclaration

Sur LinkedIn, Schröder a posté : "La guerre et les souffrances qu'elle engendre pour les habitants de l'Ukraine doivent prendre fin le plus rapidement possible. C'est la responsabilité du gouvernement russe. On a beaucoup parlé ces dernières années des erreurs et des manquements dans les relations entre l'Occident et la Russie. Et il y a eu beaucoup d'erreurs - des deux côtés. Mais les intérêts de la Russie en matière de sécurité ne justifient pas non plus le recours à des moyens militaires".

Sa vision controversée de l'avenir

"Et en ce qui concerne l'avenir, poursuit Schröder, il faut désormais veiller, en cas de sanctions nécessaires, à ne pas couper totalement les liens politiques, économiques et de la société civile qui subsistent entre l'Europe et la Russie. Car ceux-ci sont - malgré la situation dramatique actuelle - la base d'un espoir que nous avons tous : qu'un dialogue sur la paix et la sécurité soit à nouveau possible sur notre continent".

En photo avec sa cinquième épouse So-yeon Schröder-Kim.

Trop de sympathie pour Poutine

Au vu des images horribles de la guerre que Poutine mène contre l'Ukraine, ces déclarations de l'ancien chancelier ont fait des vagues. Les critiques sur sa longue relation personnelle avec le président russe et ses postes bien rémunérés dans des entreprises russes ont fait les gros titres de tous les médias.

Olaf Scholz s'est exprimé

Le chancelier Scholz avait demandé à son prédécesseur et camarade de parti de démissionner de ses postes dans des entreprises étatiques russes. Auparavant, des collaborateurs du bureau de Schröder au Bundestag avaient déjà démissionné.

La pression dans leurs propres rangs

Le SPD a retiré Schröder de la liste des grands sociaux-démocrates sur son site Internet, et le secrétaire général du SPD, Kevin Kühnert, a déclaré dans une interview au Tagesspiegel : "Il brouille la frontière entre ses activités commerciales et le niveau d'attention qu'il obtient en tant qu'ex-chef de gouvernement expérimenté. Non seulement ce n'est pas correct, mais c'est même triste".

Sur la photo : Gerhard Schröder lors d'une ancienne conférence du parti SPD.

Son activité commerciale

Schröder est président du comité des actionnaires de Nord Stream AG et président du conseil d'administration de Nord Stream 2 AG. Ces deux gazoducs relient la Russie et l'Allemagne. L'ancien chancelier était également à la tête du conseil de surveillance de la société énergétique publique russe Rosneft. Selon Manager Magazin, son salaire pour travailler chez Nord Stream devrait être de 250 000 euros par an.

Il garde son poste

Avec la guerre de la Russie contre l'Ukraine, le gouvernement fédéral a décidé de fermer le gazoduc Nord Stream 2 dans le cadre des sanctions contre la Russie. Mais Schröder n'a rien fait pour abandonner son poste dans l'entreprise. (Photo avec Poutine dans les installations de Gazprom.)

Son lien avec Poutine

Rien de tout cela ne serait possible sans sa relation étroite avec Vladimir Poutine. Le lien avec Poutine a commencé lorsque Schröder était encore en politique. Depuis 20 ans, tous deux sont liés par une amitié masculine qui a toujours fait polémique.

Une amitié privée

Ce qui a probablement commencé par des visites d'État (comme sur la photo) lorsque les deux politiciens étaient au pouvoir, s'est transformé en une relation de confiance étroite et privée à partir de 2005, lorsque Schröder a perdu les élections fédérales.

Balade en traîneau à Moscou

Déjà à l'occasion du 60e anniversaire de Schröder, il y a 18 ans, la visite de Poutine à son domicile avait été commentée par les médias, tout comme les promenades en traîneau (sur la photo, Poutine et sa femme de l'époque, Doris Köpf) auxquelles le président russe avait invité le couple à Moscou.

"Le garçon de courses de Poutine"

Cette expression vient du critique du gouvernement russe Alexei Navalny. Il a publiquement qualifié Gerhard Schröder de « garçon de courses de Poutine ».

Toujours présent aux événements russes

Sur cette photo, nous voyons l'ancien chancelier lors de l'événement "Russia Day" il y a quelques années.

La vie privée de Schröder

Gerhard, ou 'Gerd' Schröder, s'est marié cinq fois. Il a épousé sa femme actuelle, l'économiste sud-coréenne So-yeon Schröder-Kim, en 2018. Elle a défendu son mari dans un post sur Instagram. Ce qui n'est pas vraiment une surprise.

La photo montre le couple au Federal Press Ball 2019.

Adoption d'orphelins russes

Avant cela, il a été marié à Doris Köpf de 1997 à 2018. Sur la photo, on voit le couple dans son jardin. Schröder a adopté avec elle deux orphelins russes : Viktoria en 2004 et Gregor en 2006.

Réactions contre Schröder

Le comportement de Schröder a incité de nombreuses organisations à agir. La Fédération allemande de football (DFB), par exemple, a retiré son statut de membre honoraire à l'ancien chancelier en mars. Tout comme le club Borussia Dortmund.

La photo montre Schröder, fan de football, lors d'un match entre l'Allemagne et la Serbie.

Une association caritative lui retire le prix de la paix

L'Arbeiterwohlfahrt (AWO) a également réagi en retirant à Schröder le prix Heinrich Albertz pour la paix, qui lui avait été décerné en 2005.

Sur la photo : Schröder lors d'une réception pour son 75e anniversaire avec Stefan Schostok (SPD) en 2019.

Change-t-il d'attitude ?

Jusqu'à présent, Gerhard Schröder semblait indifférent à toute critique. Reste à savoir si l'annonce de sa démission du conseil d'administration de Rosneft est un premier pas vers une autre attitude.

Más para ti