La Cour Pénale Internationale a ouvert une enquête
Pourquoi parle-t-on aujourd'hui de crimes de guerre ?
Zelenskiy a qualifié les actions de Poutine de
Qui pense que Poutine est un criminel de guerre ?
La guerre elle-même n'est-elle pas un crime ?
Y a-t-il toujours eu des règles de guerre ?
Les Conventions de Genève
Les guerres mondiales ont-elles rendu inévitable la recherche d'un statut juridique commun ?
Obligé de poursuivre la justice
Comprendre les tribunaux internationaux
Un tribunal pour les actions, un autre pour les particuliers
Les « crimes de guerre » sont-ils synonymes de « crimes contre l'humanité » ?
Que sont les crimes de guerre ?
Que sont les crimes contre l'humanité ?
Quelle est la peine maximale pour les crimes de guerre ?
Le processus d'obtention d'une condamnation est-il facile?
Le terme « crimes de guerre » est-il une question d'interprétation ?
Que va-t-il donc arriver à Poutine ?
Quelles sont les allégations contre Poutine ?
La Cour pénale internationale condamnerait-elle le président russe ?
Qui d'autre pourrait juger Poutine ?
Quelle punition risque Poutine ?
Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(1/23)
La Cour Pénale Internationale a ouvert une enquête

La Cour pénale internationale a ouvert une enquête sur les crimes de guerre présumés commis par la Russie dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine. Cela a été annoncé par l'un des juges d'instruction du tribunal, Karim A. Khan, début mars 2022. S'exprimant depuis Lviv, où il s'est ensuite rendu pour recueillir plus d'informations pour l'enquête, il a ajouté qu'il y avait des « raisons valables » pour le justifier.

Mais que sont les « crimes de guerre » dont il parle ? Et Poutine peut-il vraiment être traduit en justice ?

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(2/23)
Pourquoi parle-t-on aujourd'hui de crimes de guerre ?

C'est le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy qui a évoqué les crimes de guerre après le bombardement russe de l'hôpital de Marioupol, qui a fait de nombreux morts et blessés, et évoqué la possibilité de telles accusations contre Vladimir Poutine.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(3/23)
Zelenskiy a qualifié les actions de Poutine de "crime de guerre"

Zelenskiy a décrit l'attaque comme un « crime de guerre », comme il l'avait fait les jours précédents lors d'autres bombardements russes sur des bâtiments civils ukrainiens.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(4/23)
Qui pense que Poutine est un criminel de guerre ?

Joe Biden, président des États-Unis, s'est également exprimé sur ce sujet. « Monsieur le Président, après tout ce que nous avons vu, seriez-vous prêt à traiter Poutine de criminel de guerre ? », lui a demandé un journaliste. Selon CNN, après un premier « non », le président a répondu en modifiant sa réponse : « Je pense que c'est un criminel de guerre ».

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(5/23)
La guerre elle-même n'est-elle pas un crime ?

Si la guerre n'est pas considérée comme un crime au regard du droit international, cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de règles. Il existe des principes fondés sur certains droits inaliénables, principalement le respect et la protection de la dignité et de la vie humaines. Lorsque ces droits sont violés, il est légitime de parler de crimes de guerre, mais la guerre elle-même est pourtant prévue dans de nombreuses lois et est donc considérée comme « légale ».

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(6/23)
Y a-t-il toujours eu des règles de guerre ?

Les Romains de l'Antiquité comprenaient déjà le concept d'« honneur dans les armes », c'est-à-dire le respect de l'ennemi : ce principe, à quelques exceptions près, a peut-être gouverné la plupart des relations en temps de guerre dans le passé, du moins entre nobles et soldats de haut rang.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(7/23)
Les Conventions de Genève

Pourtant, dès la seconde moitié du XIXe siècle, s'impose la nécessité d'écrire des accords entre États à appliquer en cas de guerre, accords qui deviendront plus tard les fameuses Conventions de Genève. Ces principes sont, par exemple, la protection et la garantie du respect du personnel civil non impliqué dans le conflit (y compris les journalistes) et l'interdiction d'attaquer ceux qui viennent en aide aux blessés.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(8/23)
Les guerres mondiales ont-elles rendu inévitable la recherche d'un statut juridique commun ?

Les deux guerres mondiales ont été une période sombre pour l'humanité, une période de l'histoire où l'honneur des armes semblait définitivement manquer. Pensez à l'Holocauste, à l'utilisation d'armes chimiques et à l'extermination incontrôlée de prisonniers et de civils. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il était plus qu'évident qu'il devait y avoir des règles limitant les actions des États dans d'éventuels conflits futurs.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(9/23)
"Crimes de guerre" et "Crimes contre l'humanité"

Les quatre Conventions de Genève de 1949 ont clairement introduit les notions de « crimes de guerre » et de « crimes contre l'humanité », qui semblaient vagues et quelque peu abstruses jusqu'alors.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(10/23)
Obligé de poursuivre la justice

Outre la protection de la population civile, les conventions introduisent d'autres aspects essentiels : chaque État signataire est tenu de poursuivre, d'arrêter et de traduire en justice les personnes accusées de crimes de guerre. Et n'importe quel État peut le faire, quelle que soit sa nationalité, la nationalité de la victime et le lieu où le crime a été commis.

Jusqu'à présent, seule l'Espagne a appliqué le principe de « compétence universelle » pour juger le dictateur chilien Augusto Pinochet (photo).

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(11/23)
Comprendre les tribunaux internationaux

Après des décennies de négociations, le statut de la Cour pénale internationale a été signé à Rome en 1998. Le document stipule que la Cour pénale internationale de La Haye, qui enquête également actuellement sur Poutine, est compétente pour les affaires de crimes de guerre.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(12/23)
Un tribunal pour les actions, un autre pour les particuliers

Un autre tribunal, la Cour internationale de justice des Nations Unies, est également basé à La Haye. La différence entre les deux corps peut sembler minime à première vue, mais elle est significative, surtout compte tenu du conflit russo-ukrainien actuel. La Cour internationale de justice des Nations Unies juge les actions des États, tandis que la Cour pénale internationale juge les individus.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(13/23)
Les « crimes de guerre » sont-ils synonymes de « crimes contre l'humanité » ?

Une autre différence essentielle concerne les « crimes de guerre » et les « crimes contre l'humanité », deux termes souvent confondus. Ces deux infractions constituent des violations des valeurs fondamentales de la communauté internationale. Pourtant, alors que les premiers sont des actes de guerre, c'est-à-dire des violations des lois régissant la conduite civile et militaire dans un conflit, les seconds concernent des actes de violence et de mauvais traitements infligés à la population civile (déportations, tortures, massacres, etc.).

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(14/23)
Que sont les crimes de guerre ?

Les crimes de guerre comprennent, par exemple, les attaques militaires délibérées et systématiques contre des cibles civiles. Il comprend également des actions résultant de l'utilisation d'armes spéciales, telles que des bombes à fragmentation utilisées dans la région de Kharkiv et contre un jardin d'enfants à Oktyrka (Est de l'Ukraine), et des bombes thermiques utilisées dans des zones civiles densément peuplées. D'autres exemples de crimes de guerre comprennent les mauvais traitements infligés aux prisonniers de guerre et le meurtre d'otages.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(15/23)
Que sont les crimes contre l'humanité ?

Les crimes contre l'humanité comprennent, par exemple, l'esclavage, la déportation de la population, la torture, la persécution d'un groupe ou d'une communauté ayant sa propre identité pour des motifs politiques, raciaux, nationaux, ethniques, culturels, religieux ou de genre. Il comprend l'apartheid et tout autre acte inhumain qui cause intentionnellement de grandes souffrances ou porte atteinte à l'intégrité physique, à la santé physique ou mentale d'une personne, tel qu'énoncé à l'article 7 du Statut de Rome.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(16/23)
Quelle est la peine maximale pour les crimes de guerre ?

À l'issue des procès de Nuremberg, les chefs nazis qui s'étaient rendus coupables des accusations les plus graves furent condamnés à mort. Aujourd'hui, la peine de mort n'est plus prononcée : la peine maximale est la réclusion à perpétuité. Cependant, la peine dépend de divers facteurs, dont la gravité des crimes commis. Un autre aspect fondamental ne doit pas être sous-estimé : les accusés doivent être physiquement présents au tribunal pour être condamnés. Ils ne peuvent pas être absents.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(17/23)
Le processus d'obtention d'une condamnation est-il facile?

L'histoire nous enseigne qu'être accusé de crimes de guerre puis condamné n'est pas si facile, c'est pourquoi il existe de nombreux cas où de telles violations des lois de la guerre sont restées impunies.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(18/23)
Le terme « crimes de guerre » est-il une question d'interprétation ?

Parmi les procès de criminels de guerre les plus célèbres de l'histoire moderne figurent les procès de Nuremberg des commandants nazis et les procès de Tokyo des Japonais. Mais si la condamnation des actions nazies est presque unanimement partagée, l'épisode qui a effectivement mis fin à la Seconde Guerre mondiale ne rencontre pas la même approbation. Alors que les deux bombardements atomiques des villes d'Hiroshima et de Nagasaki étaient considérés par la plupart comme un épilogue nécessaire pour mettre fin à une guerre qui avait coûté la vie à des millions de personnes, ils pouvaient en principe relever de la définition d'un « crime de guerre » car cela représentait une attaque contre des cibles civiles.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(19/23)
Que va-t-il donc arriver à Poutine ?

Le président russe Vladimir Poutine pourrait être tenu responsable de crimes présumés dans le conflit avec l'Ukraine. Cependant, une enquête doit d'abord être menée. Karim Khan a déclaré que l'enquête doit fournir une base raisonnable pour « supposer que des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité ont été commis lors de l'invasion russe de l'Ukraine ».

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(20/23)
Quelles sont les allégations contre Poutine ?

Poutine pourrait être accusé de violer les lois de la guerre et les conventions internationales, et serait jugé sur le principe de la « responsabilité du commandement », ce qui signifie qu'un dirigeant ne peut ignorer ce qui se passe sur le champ de bataille.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(21/23)
La Cour pénale internationale condamnerait-elle le président russe ?

Comme nous l'avons vu, la Cour pénale internationale est l'instance supranationale chargée de juger les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis par des individus. En théorie, c'est elle qui devrait être l'organe responsable du procès de Poutine. Mais est-ce vraiment possible ? Outre le fait que pour être condamné, Poutine devrait être physiquement présent au tribunal (c'est-à-dire être arrêté), ce qui semble peu pratique, du moins pour le moment, il faut garder à l'esprit que la Russie et les États-Unis ne reconnaissent pas cet organe, puisqu'ils n'ont jamais ratifié le traité de Rome.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(22/23)
Qui d'autre pourrait juger Poutine ?

Dans le passé, par exemple dans le cas du procès de Slobodan Milosevic pour des crimes commis en ex-Yougoslavie, l'ONU a mis en place un tribunal international spécial. Ce tribunal international pourrait également ne pas être subordonné à l'ONU, mais subordonné à un groupe d'États comme l'OTAN. Une autre possibilité serait que Poutine soit jugé dans l'un des États qui ont déjà ouvert des enquêtes et qui ont une loi nationale sur les crimes de guerre, comme l'Allemagne.

Poutine pourrait-il être jugé et reconnu coupable de crimes de guerre ?
(23/23)
Quelle punition risque Poutine ?

Quelle que soit la voie procédurale choisie, Poutine risque la réclusion à perpétuité, un scénario que les experts considèrent actuellement comme peu probable. Prouver la responsabilité des crimes de guerre est un processus long, complexe et potentiellement sans issue. Une conclusion possible pourrait être qu'en fin de compte personne ne sera inculpé, ni les dirigeants militaires ni les membres du gouvernement russe.

Más para ti