Arguments en faveur de l'intervention russe en Ukraine
L'Ukraine et la Russie sont une seule et même chose
Le très controversé bataillon Azov
Nostalgie de la grandeur soviétique
La catastrophe de la chute de l'URSS
L'attitude de défi de l'OTAN
La crise des missiles de 1962 comme parallèle
Si Kennedy se sentait menacé, pourquoi pas Poutine ?
Duguin et l'empire eurasien
Une guerre entre le bien et le mal
Il n'y a pas de crimes de guerre mais la cruauté de la guerre des deux côtés
Théories du complot
Deuxième théorie alléguée
Le rôle des opposants russes
La
Des armes biologiques en Ukraine ?
Les Russes soutiennent-ils la guerre ?
Soutien à Poutine
Ce n'est pas un dictateur ?
Opinion divergente
La propagande existe des deux côtés
Comprendre l'adversaire
Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(1/23)
Arguments en faveur de l'intervention russe en Ukraine

Tout conflit présente deux points de vue. Celui de l'Occident, engagé dans la défense de l'Ukraine, est évident : une nation souveraine et démocratique a été attaquée par un régime autocratique. Mais il est intéressant de connaître les raisons qui animent l'autre bord : quels sont les arguments de Poutine (et, sûrement, ceux d'une grande partie de la population russe qui le soutient) ?

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(2/23)
L'Ukraine et la Russie sont une seule et même chose

Il existe une réalité incontestable : les liens culturels et sociaux entre l'Ukraine et la Russie sont très forts. Historiquement, les deux nations ont beaucoup en commun et, de plus, avaient la même identité en tant que parties de l'Union soviétique. Mais cette fraternité a été brisée et l'Ukraine a décidé de se rapprocher de l'Europe. Pour les forces les plus conservatrices de Russie, il s'agit d'une trahison. Parce que Poutine et une grande partie de son peuple croient réellement que la Russie et l'Ukraine forment un tout indivisible.

Image : Nico Smit / Unsplash

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(3/23)
"Dénazification"

Dans le discours par lequel, quelques heures avant l'invasion, Poutine a justifié la guerre, le dirigeant russe a déclaré : "Nous nous battrons pour la démilitarisation et la dénazification de l'Ukraine". Dans ce discours télévisé, M. Poutine s'est référé à plusieurs reprises à la Seconde Guerre mondiale pour justifier l'intervention militaire actuelle : l'invasion de l'Ukraine serait une lutte patriotique qui prolongerait la lutte héroïque contre Hitler.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(4/23)
Le très controversé bataillon Azov

L'un des arguments de ceux qui accusent le gouvernement ukrainien de collusion avec de dangereux éléments nazis est l'existence du bataillon Azov, issu d'un groupe paramilitaire de Marioupol, mais qui fait partie de la réserve de l'armée ukrainienne et relève du ministère ukrainien de l'Intérieur. L'influence nazie est évidente dans son blason, une rune qui ressemble trop à une svastika. Son appartenance à l'extrême droite est indéniable.

Image : De Inkscape'r - Trabajo propio, виконана на основі растрового зображення емблеми., domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=46758588

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(5/23)
Nostalgie de la grandeur soviétique

Un autre élément à prendre en compte pour comprendre les actions de la Russie non seulement en Ukraine mais aussi dans d'autres régions où elle s'est impliquée militairement (la Tchétchénie, par exemple) est la nostalgie de l'Empire soviétique.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(6/23)
La catastrophe de la chute de l'URSS

La grandeur perdue de l'URSS est un traumatisme national. Comme le rappelle James Hershberg dans un article paru dans Foreign Policy, Poutine estime que la dissolution de l'URSS a été tragique et catastrophique ("il a qualifié de façon célèbre l'effondrement de l'Union soviétique de véritable tragédie" et de "plus grande catastrophe géopolitique" du XXe siècle).

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(7/23)
L'attitude de défi de l'OTAN

Un autre argument, non seulement de la part de Poutine mais aussi de ceux qui remettent en question l'argumentation de l'Occident sur la Russie, est l'attitude "imprudente" de l'OTAN, qui tente depuis des années d'attirer l'Ukraine dans son orbite sans tenir compte des avertissements de la Russie, qui ne veut pas de bases d'un ennemi potentiel à ses frontières.

 

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(8/23)
La crise des missiles de 1962 comme parallèle

La crise des missiles de 1962, qui a amené les États-Unis et l'Union soviétique au bord de la guerre lorsque les Soviétiques ont placé des missiles sur l'île de Cuba, à quelques kilomètres seulement de la Floride, a été largement utilisée pour justifier l'action militaire de Poutine en Ukraine. Les missiles ont finalement été retirés.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(9/23)
Si Kennedy se sentait menacé, pourquoi pas Poutine ?

Le parallèle avec la crise des missiles soulève une question : pourquoi, si Kennedy, voyant la sécurité des États-Unis menacée, a obtenu de Khrouchtchev le retrait des missiles de Cuba, Poutine ne peut-il pas exiger que l'OTAN se désengage de l'Ukraine ? Dans ce cas, pour Poutine, si l'Ukraine n'est pas claire sur son désengagement de l'OTAN, l'attaque serait justifiée (même si l'Ukraine, une fois l'invasion commencée, a annoncé sa décision de ne pas rejoindre l'Alliance atlantique).

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(10/23)
Duguin et l'empire eurasien

Il y a aussi ceux qui pensent que derrière les actions de Poutine se cache un zèle expansionniste basé sur les idées de Alexander Duguin, un penseur ultra-nationaliste qui prône un Empire eurasien dépassant les frontières de la Russie et tenant tête aux États-Unis. Duguin propose de créer un bloc de nations aux valeurs chrétiennes, étatistes et anti-LGTBIQ qui irait "de Lisbonne à Vladivostok".

Image : De Fars Media Corporation, CC BY 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=87159921

 

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(11/23)
Une guerre entre le bien et le mal

Le patriarche Kirill, le principal chef religieux de l'Église orthodoxe, a également développé les arguments moraux justifiant la guerre en Ukraine : une bataille "contre le mal" et contre les valeurs occidentales perverties que le patriarche, dans un sermon, a illustrées par la "gay pride". Comme le rapporte Delia Gallagher dans un article pour CNN, Kirill considère l'invasion de l'Ukraine comme "un rejet fondamental des soi-disant valeurs proposées aujourd'hui par ceux qui prétendent au pouvoir mondial".

 

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(12/23)
Il n'y a pas de crimes de guerre mais la cruauté de la guerre des deux côtés

Un autre argument "pro-russe" courant consiste à relativiser les crimes de guerre présumés que les troupes de Poutine auraient commis (comme, par exemple, l'enquête en cours à Bucha, où des civils ont été tués avec des fléchettes). De ce point de vue, c'est la violence de la guerre et elle se produit des deux côtés. Et, oui, il est vrai que les Ukrainiens ont également été accusés, par exemple (et il y a eu des vidéos de cela dans des médias tels que la BBC) d'exécuter des soldats russes capturés.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(13/23)
Théories du complot

Un article du New York Times évoquait "cinq théories du complot" promues par Poutine pour justifier sa guerre. L'auteur, Ilya Yablokov, les a énumérés un par un : le premier se résume à la phrase "l'Occident veut diviser le territoire russe".

Image : Egor Filin / Unsplash

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(14/23)
Deuxième théorie alléguée

La deuxième théorie du complot (selon Ilya Yablokov) est que "l'OTAN a transformé l'Ukraine en un camp militaire".

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(15/23)
Le rôle des opposants russes

Le troisième argument de Poutine cité par le New York Times est que "l'opposition (russe) veut détruire la Russie de l'intérieur et est soutenue par l'Occident". Une intervention musclée auprès d'opposants tels que Navalni (actuellement emprisonné) serait pour lui pleinement justifiée.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(16/23)
La "menace" LGTBIQ

"Le mouvement mondial LGTBIQ est une conspiration contre la Russie" est une autre phrase qui résume la quatrième théorie du complot qui, selon Ilya Yaboklov, soutient l'idée que Poutine ne fait que défendre un peuple et ses valeurs profondément ancrées.

Image : Teddy Österblom / Unsplash

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(17/23)
Des armes biologiques en Ukraine ?

La cinquième théorie est une accusation très grave : l'Ukraine préparerait des armes biologiques pour attaquer la Russie. Selon Ilya Yaboklov, c'est Lavrov lui-même (le puissant ministre des affaires étrangères sur la photo) qui a diffusé cette information afin d'attiser le conflit.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(18/23)
Les Russes soutiennent-ils la guerre ?

Toutes les théories et tous les arguments ci-dessus sont diffusés avec insistance par les grands médias russes hégémoniques. La population russe soutient-elle pour autant massivement la guerre ? Il est très difficile de savoir : les plus exaltés montrent le Z du soutien à Poutine mais il y a aussi eu des manifestations contre l'invasion (durement réprimées).

Image : Artem Beliaikin / Unsplash

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(19/23)
Soutien à Poutine

Il a toujours été répété que, selon les sondages russes, Poutine n'est jamais descendu en dessous de 60 % de soutien au sein de la population. Alors que la guerre en Ukraine fait toujours rage, selon Forbes, un sondage réalisé fin mars a montré que 83 % des Russes approuvaient les capacités de Poutine.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(20/23)
Ce n'est pas un dictateur ?

Avec un tel niveau de soutien, il serait difficile de décrire Poutine comme un dictateur. Il gagne des élections, disent ses partisans. Même si, lors de ces élections, l'opposition n'a guère de chance de se présenter dans les mêmes conditions que le parti au pouvoir.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(21/23)
Opinion divergente

Mais il y a ceux qui ne sont pas d'accord. L'oligarque Oleg Tinkov (sur la photo) a lancé une tirade virulente contre Poutine sur Instagram, affirmant, selon des médias comme la BBC, que 90 % des Russes sont contre la guerre et que "les imbéciles représentent 10 % de la population dans tous les pays".

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(22/23)
La propagande existe des deux côtés

Il faut partir du principe que la propagande, en temps de guerre, se fait des deux côtés. Il est donc important de connaître les raisons de l'autre partie.

Internacional
La guerre en Ukraine vue du côté russe : les raisons avancées par Poutine
(23/23)
Comprendre l'adversaire

Il est utile de comprendre ceux qui sont de l'autre côté, même si nous ne sommes pas convaincus par leurs raisons. Et, peut-être, cela permet-il (d'une certaine manière) d'atteindre le seul objectif légitime : la paix, la fin de la violence

Image : Christian Wiediger / Unsplash

Más para ti