Vladimir Poutine et son pouvoir dans le monde du sport
Saint-Petersbourg, 1963
Arkadi Rotenberg, la main droite de Poutine
Sotchi, 2019
Ceinture noire
D'autres pratiques sportives
La formation de sportif lui a ouvert les portes du KGB
Garry Kasparov
Un plan imparable
Les magnats du sport comme marchepied
Améliorer son image
Un réseau de fédérations sportives
Des dirigeants du monde du sport qui choisissent la facilité, mais non l'éthique
Les JO d'hiver 2022 en Chine
Les fédérations sportives lui ont tourné le dos
Une rupture dans la paix olympique
Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(1/16)
Vladimir Poutine et son pouvoir dans le monde du sport

Jusqu'à la guerre en Ukraine, le président russe Vladimir Poutine disposait d'un pouvoir important dans le monde du sport. Certaines organisations comme la FIFA ou le Comité international olympique recherchaient ses faveurs pour financer les événements qu'elles organisent. Cela donnait au chef de l'État russe un important pouvoir d'influence dans le monde du sport international.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(2/16)
Saint-Petersbourg, 1963

La carrière sportive de Vladimir Poutine a débuté en 1963 à Saint-Petersbourg (Leningrad à l'époque). À l'âge de onze ans, il rencontre Arkadi Rotenberg dans son club de sambo, un art martial soviétique.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(3/16)
Arkadi Rotenberg, la main droite de Poutine

L'oligarque russe, dont la fortune est évaluée à 2,5 milliards de dollars par Forbes, doit sa richesse à son amitié avec Poutine. C'est ainsi qu'en 2014, il avait reçu un contrat public à l'issue d'un appel d'offres, bien que sa proposition soit plus chère que celle de certains de ses concurrents.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(4/16)
Sotchi, 2019

Sur cette image, on peut voir Vladimir Poutine (toujours au milieu de la photo) en 2019 à Sotchi, avec l'équipe nationale russe de judo et Arkadi Rotenberg (à droite).

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(5/16)
Ceinture noire

Devenu adulte, Poutine est passé ceinture noire de judo et il a été champion de sa ville de Leningrad. En plus du judo, il pratique le karaté, la boxe et le sambo.

 

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(6/16)
D'autres pratiques sportives

En plus des sports de combat, Poutine s'intéresse également à la moto, à la randonnée et au ski.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(7/16)
La formation de sportif lui a ouvert les portes du KGB

En tant qu'agent du KGB, Poutine travaillait comme espion à l'étranger. Lorsqu'il a voulu entrer dans les services secrets, on lui a répondu qu'il devait avoir terminé un cursus d'études. Sa formation en combat rapproché fut alors un avantage.

 

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(8/16)
Garry Kasparov

Un des opposants les plus connus de Poutine est l'ancien champion du monde d'échecs Garry Kasparov, qui a affirmé que le monde du sport international avait renforcé l'agressivité du président russe.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(9/16)
Un plan imparable

Selon lui, le sport aurait été utilisé comme un sous-marin clandestin par Poutine, comme un aspect de son plan pour "détruire de l'intérieur le monde libre" - et pas seulement du fait des investissements réalisés par la Russie pour les Jeux Olympiques de Sotchi en 2014 et pour la Coupe du monde de football en 2018.

 

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(10/16)
Les magnats du sport comme marchepied

Kasparov a aussi critiqué l'attitude des dirigeants du monde du sport à l'égard de Vladimir Poutine, dont il estime qu'ils l'ont "encouragé". Cette proximité serait le produit d'une forme de facilité de la part du monde du sport.

Sur la photo: le président du CIO Thomas Bach

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(11/16)
Améliorer son image

"Le sport international est un instrument utile pour les dictateurs", a déclaré Kasparov dans une interview pour la chaîne de télévision allemande ARD. Cela leur offrirait l'occasion d'améliorer leur image à l'international.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(12/16)
Un réseau de fédérations sportives

Les fédérations sportives permettent à Poutine d'agrandir son réseau de lobbyistes et d'agents en Occident, le plus important au monde.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(13/16)
Des dirigeants du monde du sport qui choisissent la facilité, mais non l'éthique

Directement ou non, les dirigeants du monde du sport entretiennent tous des liens avec les dictateurs de ce monde, car il est plus facile de négocier avec eux que de faire des demandes de subvention auprès de parlements. "Pour obtenir de l'argent de Poutine, un simple dîner peut suffire", selon Kasparov.

Sur la photo : le président du CIO Thomas Bach

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(14/16)
Les JO d'hiver 2022 en Chine

Il est frappant de constater que ces dernières années, de plus en plus de compétitions sportives ont été organisées dans des États autoritaires.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(15/16)
Les fédérations sportives lui ont tourné le dos

Le réseau et l'influence de Poutine dans le monde du sport ont été détruits d'un coup par son invasion de l'Ukraine. De nombreuses fédérations sportives lui ont tourné le dos.

Le monde du sport, un pilier du pouvoir de Vladimir Poutine
(16/16)
Une rupture dans la paix olympique

C'est ainsi que Thomas Bach a fait ses adieux à Vladimir Poutine. De son côté, Andrew Parsons, le président du Comité paralympique international, a lancé cet appel aux sportifs dans le stade de Pékin : "Je vous souhaite à tous beaucoup de succès et de bonheur. Merci beaucoup. Et vive la paix !"

Más para ti