Voici les 10 villes les plus chères du monde en 2021

Une étude de 173 villes
Nouveaux ajouts
Les exclus
Chaîne d'approvisionnement et craintes liées à la pandémie
Damas, la ville la moins chère du monde
À certains endroits, les prix montent, à d'autres les prix baissent
10. Osaka, Japon
9. Los Angeles, États-Unis
8. Copenhague, Danemark
7. Genève, Suisse
6. New York, États-Unis
5. Hong Kong, Chine
4. Zurich, Suisse
3/2. Singapour (égalité)
3/2. Paris, France (égalité)
1. Tel-Aviv, Israël
Une étude de 173 villes

Le journal financier The Economist a récemment publié sa liste 2021 des villes les plus chères du monde. L'enquête, explique la publication, a été réalisée par l'intermédiaire de The Economist Intelligence Unit et compare le coût de 200 produits et services dans 173 villes à travers le monde.

Nouveaux ajouts

Pour 2021, l'enquête a ajouté 40 nouvelles métropoles au classement, dont six des États-Unis et onze de Chine. Édimbourg (photo), la capitale de l'Écosse, a fait ses débuts dans la liste en se positionnant à la 27e place. Parmi les autres nouveaux ajouts, citons Stuttgart (Allemagne), Auckland (Nouvelle-Zélande) et Tunis (Tunisie).

Les exclus

La liste a également exclu quatre villes en raison de taux d'inflation anormalement élevés affectant le coût de la vie. Il s'agissait de Damas, Téhéran, Buenos Aires et Caracas (photo). La capitale vénézuélienne à elle seule a connu une hausse de prix fulgurante de 1 766 % dans le panier de biens et services utilisé comme référence.

Chaîne d'approvisionnement et craintes liées à la pandémie

Les problèmes de chaîne d'approvisionnement et les craintes liées à la pandémie ont fait grimper le coût de la vie dans de nombreux endroits du monde. « En septembre, le coût d'expédition d'un conteneur standard était quatre fois plus élevé qu'un an plus tôt », fait valoir le rapport, ajoutant que « le tableau général est celui des perturbations et des prix plus élevés ».

Ici, vous pouvez voir Oakland, l'un des ports les plus importants des États-Unis, congestionné en octobre en raison de la crise mondiale de la chaîne d'approvisionnement.

Damas, la ville la moins chère du monde

L'étude considérait également Damas en Syrie comme l'une des villes les moins chères du monde. Ce n'est pas surprenant, compte tenu de la guerre civile qui fait rage dans le pays depuis 2011.

À certains endroits, les prix montent, à d'autres les prix baissent

Il est important de souligner que les prix n'ont pas augmenté uniformément partout. Dans certains cas, ils ont baissé. Rome, par exemple, a perdu 16 places, tandis que la plupart des villes des États-Unis ont vu un coût de la vie moins cher grâce aux programmes de relance économique parrainés par le gouvernement pour contrer les effets de Covid-19 sur l'économie.

10. Osaka, Japon

L'un des ports les plus importants du Japon et des plaques tournantes commerciales globales, Osaka a perdu cinq places par rapport à 2020 et s'éloigne de la tête de liste, que la ville partageait avec Hong Kong et Singapour en 2019. Étonnamment, Tokyo n'apparaît pas sur la liste.

9. Los Angeles, États-Unis

Si la Californie était un pays, ce serait la cinquième économie mondiale, juste derrière l'Allemagne, selon Forbes. Il n'est donc pas surprenant que la ville de Los Angeles, située sur la côte Pacifique, fasse partie de la liste. CNN rapporte qu'elle abrite certains des quartiers les plus chers des États-Unis.

8. Copenhague, Danemark

La capitale danoise est l'une des quatre villes européennes à figurer sur la liste, et la seule de Scandinavie. L'économiste Kristian Skriver de la Chambre de commerce danoise a été cité par The Local en 2019, affirmant que cela était dû aux impôts et aux salaires élevés.

7. Genève, Suisse

Cette ville alpine emblématique, l'un des pôles financiers et diplomatiques les plus importants de Suisse et du reste de l'Europe, reste à la septième place pour une année de plus. Elle abrite le siège européen des Nations Unies et le siège de la Croix-Rouge internationale.

6. New York, États-Unis

La ville qui ne dort jamais reste la métropole la plus chère des Amériques. Le magazine Time Out cite une étude immobilière qui postule que le loyer d'un appartement d'une chambre à New York est en moyenne de 2 180 dollars américains, et sur l'île de Manhattan, il peut atteindre le double.

5. Hong Kong, Chine

L'ancienne colonie insulaire britannique, qui faisait partie du triplé gagnant à la première place l'année dernière, est désormais descendue en 2021 à la cinquième place. Bloomberg a rapporté qu'un appartement de 442 mètres carrés s'était vendu pour 82,2 millions de dollars américains en novembre 2021. Un signe clair que Hong Kong ne quittera pas la liste de si tôt.

4. Zurich, Suisse

L'autre ville suisse de ce classement, Zurich, perd trois places par rapport à l'année dernière. «Cela peut en dire moins sur le coût de la vie dans la capitale financière et bancaire de la Suisse et plus sur la hausse rapide des prix dans d'autres villes», argumente le site d'information local SwissInfo.

3/2. Singapour (égalité)

La cité-État insulaire de Singapour a dépassé cette année les autres métropoles asiatiques pour devenir la ville la plus chère de ce continent. Pas une tâche facile, étant donné la concurrence féroce.

3/2. Paris, France (égalité)

La ville lumière, qui partageait la première place en 2020 avec Hong Kong et Zurich, est liée à Singapour et reste la métropole européenne la plus chère pour vivre et travailler.

1. Tel-Aviv, Israël

La capitale d'Israël a gagné cinq places en l'espace d'un an, atteignant la première place pour la première fois. « La montée en puissance de la ville reflète principalement la flambée de la devise, soutenue par rapport au dollar par le déploiement réussi du vaccin contre le Covid-19 par Israël », souligne le rapport.

Más para ti