Un sujet majeur mais peu médiatisé
Des inégalités persistantes
Des propositions concrètes
Le bilan d’Emmanuel Macron
L’allocation adulte handicapé
Une prestation sociale comme une autre ?
Vers une revalorisation ?
Renforcer l’accès aux droits
Les quotas en entreprise
Contrôler les licenciements
La querelle de l’école
L’école inclusive
Plus de places en crèche
Les politiques d’accessibilité
Le rôle des aidants familiaux
Rémunérer les aidants ?
Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(1/16)
Un sujet majeur mais peu médiatisé

Entre la crise en Ukraine et la pandémie de Covid-19, sans oublier la relance de l’économie et la transition écologique, la question du handicap est peu abordée par les candidats à la présidentielle. Et pourtant, il s’agit d’un sujet majeur puisqu’environ 12 millions de personnes sont touchées par un handicap en France et 11 millions d’autres sont des « proches aidants » - soit plus d’un Français sur trois concerné.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(2/16)
Des inégalités persistantes

Malgré les politiques menées pour l’inclusion des personnes en situation de handicap, il s’agit d’une source d’inégalités persistantes. Par exemple, le taux de chômage est près de deux fois plus élevé chez les personnes concernées.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(3/16)
Des propositions concrètes

Certains candidats se sont emparés du sujet et ont formulé des propositions concrètes, notamment lors du « Handébat » organisé récemment par les acteurs du secteur où Anne Hidalgo et Marine Le Pen se sont rendues en personne. Découvrez avec nous qui propose quoi sur la question du handicap.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(4/16)
Le bilan d’Emmanuel Macron

Le président sortant a défendu son bilan en rappelant que, sous son mandat, 27 000 emplois ont été créés pour aider les enfants en situation de handicap, tandis que l’allocation adulte handicapé (AAH) a été revalorisée de 100 euros et les obstacles administratifs réduits.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(5/16)
L’allocation adulte handicapé

L’AAH est une aide financière spécifique pour les personnes handicapées. Presque tous les candidats proposent désormais de la « déconjugaliser », c’est-à-dire de ne plus tenir compte des revenus du conjoint dans le calcul du montant.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(6/16)
Une prestation sociale comme une autre ?

Emmanuel Macron est le seul candidat opposé à la déconjugalisation de cette allocation. Sa secrétaire d’État chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel (sur la photo) a indiqué que l’AAH doit prendre en compte tous les revenus du couple, comme le RSA ou l’allocation de solidarité aux personnes âgées.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(7/16)
Vers une revalorisation ?

Certains d’entre eux, comme Yannick Jadot ou Marine Le Pen, ont aussi annoncé une revalorisation de l’allocation s’ils sont élus. Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou proposent même de l’élever au niveau du Smic.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(8/16)
Renforcer l’accès aux droits

Valérie Pécresse souhaite faire du handicap une thématique « transversale » à tous les ministères. Elle souhaite qu’un enfant handicapé survivant à ses parents puisse toucher leur pension de réversion, et que la prestation de compensation du handicap versée par les départements soit élargie à d’autres formes de handicap, comme les handicaps psychiques.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(9/16)
Les quotas en entreprise

La législation française oblige les entreprises de plus de 20 salariés à avoir au moins 6% de personnes handicapées dans leur effectif. Des quotas sont également appliqués dans la fonction publique. Mais cette règle ne serait pas suffisamment respectée dans la pratique. Yannick Jadot a proposé de « faire réellement respecter la loi sur l’obligation d’emploi des travailleurs et travailleuses handicapées », sans préciser comment à ce stade.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(10/16)
Contrôler les licenciements

Pour Jean-Luc Mélenchon, il est nécessaire de surveiller les licenciements qui peuvent dissimuler une forme de « discrimination à l’égard des personnes en situation de handicap ou un souhait de ne pas adapter le poste de travail. »

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(11/16)
La querelle de l’école

Sur la question de la scolarité des enfants, deux visions diamétralement opposées se sont déjà affrontées pendant la campagne. En janvier, Éric Zemmour avait déclaré vouloir développer des instituts médico-éducatifs au lieu de scolariser les enfants handicapés avec les autres élèves. Nicolas Dupont-Aignan souhaite lui aussi augmenter le nombre d’établissements spécialisés sur le territoire.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(12/16)
L’école inclusive

Cette vision s’oppose à l’école inclusive défendue par Anne Hidalgo, qui permet à chaque élève, quelle que soit sa situation, d’être scolarisé dans un milieu scolaire traditionnel. La plupart des candidats insistent sur la formation et la rémunération des éducateurs, et sur la nécessaire qualité du suivi individuel des enfants concernés.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(13/16)
Plus de places en crèche

La maire de Paris et candidate socialiste a aussi annoncé la création de 130 000 places supplémentaires en crèche pour les enfants en situation de handicap si elle est élue.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(14/16)
Les politiques d’accessibilité

Un autre enjeu majeur du handicap est celui de l’accessibilité des services publics. La plupart des candidats s’accordent sur un objectif d’accessibilité totale des lieux et transports publics. Yannick Jadot souhaite même créer une agence dédiée à cet enjeu.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(15/16)
Le rôle des aidants familiaux

Le handicap influe sur la vie des personnes directement concernées, mais aussi sur les membres de leurs familles qui les prennent en charge. Valérie Pécresse souhaite permettre à celles-ci de concilier plus facilement leurs obligations familiales avec leur vie professionnelle. Éric Zemmour a même proposé des « congés payés » et un « droit au répit » pour les aidants familiaux.

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats sur le handicap
(16/16)
Rémunérer les aidants ?

Jean-Luc Mélenchon a inscrit dans son programme un statut quasi-professionnel pour les aidants, qui comprend « une rémunération réelle, une formation adaptée au handicap de la personne aidée, l’organisation de périodes de congés et/ou de repos, l’attribution des heures d’aide extérieure en cas de maladie ou d’indisponibilité ».

Más para ti