OVNI : plus de 400 phénomènes recensés et encore inexpliqués

Les OVNIS sont de retour
Ils font partie du débat politique aux États-Unis
Fichiers déclassifiés
Observations historiques
Kenneth Arnold : première observation ?
Erratique, brillant et rapide
Soucoupes volantes
Chili : les cas présumés du XIXe siècle
Observation au Chili, au XIXe siècle
Un extraterrestre à Talca (Chili)
Les trois phénomènes de Copiapó
La chasse aux OVNIS est ouverte
Projet 'Blue Book'
Un coût élévé
L'affaire de Roswell
Deux tiers croient encore que c'était réel
Des témoins fiables ?
Tourisme ufologique
La zone 51
Programmes contre les Russes
OVNIS et armes nucléaires
Affectés par les présumés visiteurs
Intéressés par l'armement américain ?
Ordre d'attaque sur un OVNI
L'objet poursuivi par les pilotes britanniques
L'incident de Shag Harbour
L'affaire Valdés
La découverte de Vorónezh
Les lumières de Phoenix
Forme triangulaire et navigateur silencieux
Observations des pilotes chiliens
Le secret de Winston Churchill
Matériel perdu
Le cas Oumuamua
Caractéristiques de l'objet le plus polémique
L'objet aurait été envoyé intentionnellement par des extraterrestres ?
Un objet jamais observé auparavant
Les visiteurs de la pandémie
D'autres cas ont été observés
Stars qui en ont 'fait' l'expérience
Sommes-nous seuls dans l'univers ?
Les OVNIS sont de retour

Sommes-nous seuls dans l'Univers ? Une question qui hante les hommes depuis la nuit des temps... Aujourd'hui, les OVNIS sont plus que jamais d’actualité. En mai dernier, le Pentagone a déclaré avoir enregistré au moins 400 observations "d’objets volants non identifiés" aux États-Unis. Depuis 2004, le monde entier s’intéresse à nouveau à l’un des phénomènes qui suscitent le plus de curiosité chez les êtres humains. Les OVNIS sont-ils de retour ? S’agit-il simplement de phénomènes naturels ? Les 'visiteurs' nous espionnent-ils ?

Ils font partie du débat politique aux États-Unis

La question a pris une telle ampleur aux États-Unis qu’elle a été portée devant le Congrès, pour y être débattue une nouvelle fois, 50 ans plus tard. Et la surprise a été d'autant plus grande lorsque le directeur adjoint du service de renseignement du ministère américain de la Défense, Scott Bray, a affirmé que les OVNIS étaient "fréquents".

Fichiers déclassifiés

Ce n’est pas un cas isolé. D’autres pays comme la France, en 2007, ou la Grande-Bretagne, en 2011, ont déjà déclassifié les dossiers nationaux sur les OVNIS et le sujet continue d’intéresser les dirigeants. Puis, en 2020, c'est au tour du Japon. Le gouvernement nippon a annoncé un nouveau protocole pour son armée en cas d'observations.

Image : Albert Antony / Unpslah

Observations historiques

Mais si l’on fait abstraction du présent et si l’on regarde en arrière, de nombreux phénomènes OVNIS ont été observés et sont entrés dans les annales... Alors existent-ils vraiment ou sont-ils sortis tout droit de notre imagination ? Jetons un coup d’œil aux cas les plus célèbres...

Kenneth Arnold : première observation ?

Le 24 juin 1947, le pilote américain Kenneth Arnold (au centre de la photo) affirme avoir observé des objets d’une forme inhabituelle dans le ciel. Même s’il existe des références antérieures de cas similaires, il s’agit de la première observation médiatisée de "soucoupes volantes".

Erratique, brillant et rapide

Alors qu’il recherchait un avion disparu, le pilote rapporte avoir vu neuf objets volants inhabituels au-dessus du Mont Rainier, dans l’État de Washington. Ces 'objets' volaient ensemble en ligne tout en effectuant des mouvements anormaux. Comme le rapportait le journal 'Associated Press' à l’époque, il les a décrits comme des "objets extrêmement brillants", au "vol erratique", qui se déplaçaient "à une vitesse prodigieuse".

Soucoupes volantes

L’affaire Arnold a donné naissance au "mythe" de l’OVNI de forme ovale, que l’on a appelé "soucoupe volante", car selon ses propres termes, "ils volaient de façon erratique, un peu comme un "boomerang".

Chili : les cas présumés du XIXe siècle

Pourtant, certaines "affaires" ne datent pas d'hier. Le 19 novembre 1822, à Quintero (Chili), l’écrivaine Maria Graham écrit un livre intitulé 'Diario de mi residencia en Chile'. Elle y rapporte avoir observé des lumières étranges au-dessus de la mer.

 

Observation au Chili, au XIXe siècle

Le 3 décembre 1853, le co-fondateur de Puerto Montt, le commandant Buenaventura Martínez Díaz, a été témoin d’un autre phénomène sur l’île Huar avec "un objet qui a traversé les nuages sous la forme d’une étincelle".

Un extraterrestre à Talca (Chili)

Le 15 mai 1861, le journal 'La Esperanza' a raconté les jours de terreur qu’ont vécu les citoyens de la ville de Talca. Cette fois, pas d’OVNIS. Les habitants auraient vu de leurs propres yeux un 'visiteur' qui semblait venir d’un autre monde. Bref, une rencontre du troisième type...

Image : Stephen Leopardi / Unsplash

Les trois phénomènes de Copiapó

Cependant, parmi ces cas observés au Chili,''trois phénomènes aériens restent inexpliqués''. Selon le journal 'El Constituyente', ces faits se sont déroulés en mars, juillet et novembre 1868 à Copiacó.  Des années plus tard, en 2013, une autre observation a également été documentée dans cette ville. Cette fois, par des ouvriers qui travaillaient à cet endroit.

La chasse aux OVNIS est ouverte

Depuis lors, des milliers d’observations d’OVNIS ont été rapportées, que ce soit par des membres des forces armées de différents pays, des pilotes d’avion ou des personnes ordinaires. Dans de nombreux cas, ces phénomènes ont une explication scientifique, mais d’autres restent étrangement énigmatiques.

Projet 'Blue Book'

De 1948 à 1969, les États-Unis ont mis en œuvre le projet 'Blue Book', une initiative gouvernementale visant à déterminer si les cas d’OVNIS pouvaient constituer une menace pour la sécurité nationale. À l’époque, l’armée de l’air avait rapporté 12 618 cas d’observations. Parmi ces phénomènes, 701 sont toujours considérés aujourd’hui comme "non identifiés".

Un coût élévé

Le projet 'Blue Book' a finalement été arrêté en raison de son coût élevé et, depuis lors, selon des dossiers américains déclassifiés, "rien ne s’est produit depuis sa fermeture pour indiquer que l’armée de l’air devait reprendre les recherches sur les OVNIS".

L'affaire de Roswell

En 1947, l’un des événements les plus mythiques du phénomène OVNI se produit : l’affaire Roswell. (L'affaire Kenneth Arnold se déroule également la même année). Dans ce cas, un objet volant non identifié s’est écrasé dans un champ de la ville de Roswell au Nouveau-Mexique, suivi d’une rencontre avec des extraterrestres.

Deux tiers croient encore que c'était réel

Le gouvernement américain a tenté de régler l’affaire Roswell en affirmant qu’il s’agissait d’un ballon-sonde et non d’une 'soucoupe volante', comme beaucoup l’avaient prétendu au début. Cependant, selon un sondage CNN publié en 1997, près de deux tiers des Américains ne croient pas à la version officielle et pensent qu’un OVNI s’est effectivement écrasé à cet endroit.

Des témoins fiables ?

Des témoins présumés de l’époque ont affirmé avoir vu les militaires retirer l’objet non identifié et les corps extraterrestres du site du crash. L’ancien officier des affaires publiques de l’armée, Walter Haut, a même déclaré en 1997 : "Nous avions une soucoupe volante". Cependant, il n'y a aucune preuve de cela.

Tourisme ufologique

Aujourd'hui, Roswell prospère grâce au tourisme des amateurs d’OVNIS et d’extraterrestres qui continuent à y chercher des réponses. La ville possède même un "musée des OVNIS". Bien entendu, il est connu dans le monde entier et nombreux touristes viennent le visiter.

La zone 51

Et si Roswell est une sorte de mythe au sein du phénomène OVNI, il en va de même avec la Zone 51, cet espace du terrain au milieu du désert de Nevada, ultra secret, et dans lequel nombreux sont ceux qui affirment que des OVNIS et des corps extraterrestres y sont cachés…

Programmes contre les Russes

En 2013, la CIA a déclassifié des documents qui reconnaissent officiellement pour la première fois que la zone 51 était un espace militaire secret situé à une courte distance au nord-ouest de Las Vegas. Il aurait servi pour tester les programmes de surveillance aérienne U-2 et OXCART contre les Soviétiques en pleine guerre froide. Donc, visiblement aucun rapport avec les petits hommes verts…

OVNIS et armes nucléaires

La question de la sécurité et des OVNIS a toujours été une obsession du gouvernement américain et, dans ce contexte, on peut également citer les déclarations faites par sept anciens membres de l’US Air Force en 2010. Ces derniers affirmaient avoir vu des observations près d’installations d’armes nucléaires entre les années 1960 et 1980.

Affectés par les présumés visiteurs

En ce qui concerne l’un des OVNIS qui a été aperçu, Robert Salas, ancien capitaine de l’armée de l’air, a déclaré : "Nos missiles ont commencé à se mettre dans ce qu'on appelle un état d’inactivité. Et donc, ils ne pouvaient pas être lancés. En réalité, ils ont été désactivés pendant que cet objet était encore au-dessus de nous".

Intéressés par l'armement américain ?

L'ufologue Robert Hastings, qui était chargé d’organiser la conférence de presse au cours de laquelle ces observations ont été relatées, a déclaré : "Ces messieurs pensent que la Terre est visitée par des êtres d’une autre planète et ce sont les mêmes personnes qui se sont intéressées à la course aux armements nucléaires qui a débuté à la fin de la Seconde Guerre mondiale".

Ordre d'attaque sur un OVNI

Le 'Times' a également rapporté que des dossiers secrets britanniques ont été déclassifiés et que deux pilotes américains auraient reçu l’ordre d’attaquer et d’abattre un OVNI au-dessus de la campagne anglaise. L’évènement se serait produit le 20 mai 1957. Les vétérans de l’armée comme ceux de la photo ont raconté l’histoire publiquement.

L'objet poursuivi par les pilotes britanniques

Selon Milton Torres (l’un des pilotes impliqués), l’objet "se déplaçait de manière erratique". De plus, selon son radar, il avait également la taille "d’un porte-avions volant" et "a plané un bon moment avant de disparaître à une vitesse estimée à 12 000 kilomètres par heure".

L'incident de Shag Harbour

Le Canada a également eu sa part d’observations. L’incident de Shag Harbour est probablement le cas le plus connu. Il doit son nom à un petit hameau de la péninsule de Nouvelle-Écosse où, le 4 octobre 1967, un groupe de pêcheurs a vu un objet lumineux s’écraser dans les eaux de l’océan Atlantique. On a d’abord pensé qu’il s’agissait d’un avion, mais aucun débris n’a jamais été retrouvé… À ce jour, cette affaire reste toujours "inexpliquée".

L'affaire Valdés

L'affaire Valdés s'est déroulée le 25 avril 1977. Il s’agit du plus célèbre cas d’observation d’OVNIS de l’histoire du Chili. Selon la rumeur, un caporal de l’armée chilienne, Armando Valdés, aurait été enlevé par des extraterrestres. Cependant, lors de la IIe Rencontre ufologique de Maipú, l’homme a nié en bloc. Au moment des faits, Armando ne se souvient de rien. Il a toutefois admis qu’une grande lumière avait aveuglé ses soldats. Fait étrange, il a disparu 15 minutes à peine, mais sa barbe avait poussé (alors qu’il s’était rasé la veille) et sa montre s’était arrêtée. Que s'est-il réellement passé ?

La découverte de Vorónezh

Le 27 septembre 1989, un autre cas bien connu a été enregistré en Russie, plus précisément dans la ville de Voronezh, au sud-est de Moscou. De nombreux témoins maintiennent encore aujourd’hui leur version : ils affirment avoir eu une rencontre du troisième type. Cette histoire a tout de suite été démentie par la communauté scientifique russe. L’événement a suscité une grande attention de la part des médias, notamment lorsqu'il a été diffusé par l’agence de presse officielle TASS.

Les lumières de Phoenix

En mars 1997, un autre phénomène marquant s’est produit. Cette fois à Phoenix, aux États-Unis. À cette époque, de nombreuses personnes ont affirmé avoir vu un énorme objet volant qui semblait provenir d'une autre planète...

Forme triangulaire et navigateur silencieux

L’une de ces personnes était Fife Symington, ancien gouverneur de l’Arizona et ancien officier de l’armée de l’air, qui a déclaré à CNN : "J'ai été témoin d’un énorme vaisseau qui présentait une forme triangulaire et qui se déplaçait silencieusement au-dessus de Squaw Peak, une chaîne de montagnes à Phoenix, en Arizona. C’était vraiment impressionnant. J’étais absolument stupéfait, car l’objet en question tournait vers l'ouest, à la recherche des lumières, lointaines, de la ville de Phoenix.

Observations des pilotes chiliens

En 2007, toujours au Chili, l’armée a révélé lors d’une réunion d’ufologues à Viña del Mar que certains de ses pilotes avaient observé des OVNIS. Selon les médias AFE, le capitaine Rodrigo Bravo a déclaré qu’il s’agissait "d’expériences extraordinaires dans différents endroits".

Le secret de Winston Churchill

En 2010, la BBC a révélé des informations qui faisaient écho aux rapports rendus publics par le ministère de la Défense. Le premier ministre britannique Winston Churchill aurait ordonné, à deux périodes de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955, que les présumés cas d’OVNIS par l’armée de l’air devaient être tenus secrets pendant au moins cinquante ans afin de ne pas provoquer de "panique générale" au sein de la population.

Matériel perdu

La question a été jugée si sérieuse qu’un comité d’experts sur les observations a été mis en place, dont le scientifique Nick Pope, qui a déclaré à la BBC que "Churchill et Eisenhower ont délibérément décidé de dissimuler les observations extraordinaires d’un avion de la Royal Air Force qui revenait d’un raid de bombardement" et a signalé que "la plupart des documents d’archives des années 1950 avaient été détruits".

Le cas Oumuamua

Oumuamua est un objet mystérieux qui a traversé le système solaire en 2017 et a été découvert et suivi par plusieurs télescopes pendant trois jours jusqu’à disparaître de la surface de la Terre. Il a suscité un grand débat au sein de la communauté scientifique. La plupart ont affirmé qu’il s’agissait d’un astéroïde ou d’une comète à la forme étrange. D'autres, ont déclaré qu’il pouvait s’agir d’un énorme vaisseau extraterrestre.

Caractéristiques de l'objet le plus polémique

Selon les calculs des experts, Oumuamua mesurait environ 400 mètres de long sur 40 mètres de large et avait une surface rougeâtre, mais le plus surprenant était que sa trajectoire n’était pas linéaire, mais chaotique. L’objet effectuait des rotations très rapides et des changements très prononcés ont été observés au niveau de sa luminosité.

L'objet aurait été envoyé intentionnellement par des extraterrestres ?

Au début, on a dit qu’il pouvait s’agir d’un astéroïde ou d’une comète, mais au fil du temps, des voix discordantes se sont fait entendre, comme celles des astronomes Shmuel Bialy et Abraham Loeb (en photo). Les deux scientifiques sont les auteurs d’une étude publiée dans le journal 'Astrophysical Journal Letters', dans laquelle ils affirment que "Oumuamua pourrait être une sonde pleinement opérationnelle envoyée intentionnellement à proximité de la Terre par une civilisation étrangère".

Un objet jamais observé auparavant

En fait, Loeb est un fervent défenseur de l’idée qu’Oumuamua est "le premier objet découvert dans notre système solaire qui proviendrait d'ailleurs". Il a d'ailleurs rappelé dans une interview à la BBC "que l'objet était étrange et qu'il présentait des caractéristiques inhabituelles et appartenait à un phénomène jamais observé auparavant".

Les visiteurs de la pandémie

De nouveaux phénomènes se sont produits et ont augmenté de manière considérable, surtout pendant les mois de confinement de la pandémie de la Covid-19. Des témoignages ont déferlé sur les réseaux sociaux avec des photos et des vidéos à l’appui. Tout d'un coup, il y avait des OVNIS partout. Mais est-ce que tout cela était bien réel ? Ou s'agissait-il simplement de canulars ?

D'autres cas ont été observés

En dehors de ces cas, de nombreuses autres observations sont entrées dans l’histoire et dans d’autres régions du monde, comme les huit observations de la marine argentine en Antarctique en 1965. On recense aussi l’incident OVNI de Téhéran en 1976, ceux de Manises (1979), des îles Canaries (1976-1979) et le phénomène d'Ochate (1981) en Espagne, ou encore celui de Colares au Brésil en 1977, pour n'en citer que quelques-uns.

Stars qui en ont 'fait' l'expérience

À côté de la communauté scientifique, on trouve également des récits de gens célèbres sur des phénomènes OVNIS. Croyez-le ou non, mais la candidate républicaine au Congrès pour Miami, Bettina Rodriguez, a affirmé avoir été enlevée par des extraterrestres en 2009. Andrés Calamaro, un artiste argentin, a, lui aussi, déclaré avoir vu un OVNI dans les années 1980 alors qu’il était en tournée en Argentine avec son groupe 'Los Plateros'.

Sommes-nous seuls dans l'univers ?

Le phénomène OVNI attire toujours autant et la plupart des gouvernements sont d’accord sur le fait que certains restent des mystères et n’ont aucune explication scientifique (même si parfois, nous n’avons pas tous les faits à notre disposition). Quoi qu’il en soit, nous aimons les soucoupes volantes dans la littérature ou au cinéma, mais les voir de plus près est une autre histoire.

Image : Uninteneded Concept / Unsplash

 

Más para ti