Nouvelle flambée de l'épidémie de Covid-19 en Europe : quelles sont les mesures prises par les États ?

Un retour en force de l’épidémie
Autriche : confinement pour les non-vaccinés
Pays-Bas : retour du confinement partiel
Bulgarie : en retard sur la vaccination
Royaume-Uni : liberté quasi-totale
France : prolongement du pass sanitaire
Suisse : le certificat Covid
Allemagne : des mesures transitoires
Espagne : des règles a minima
Portugal : certificat numérique obligatoire
Danemark : le retour du « coronapas »
Pologne : limitation du public
Belgique : Covid Safe Ticket
Norvège : des mesures au niveau communal
Italie : pass obligatoire pour voyager
Islande : une jauge à 50 personnes
Roumanie : couvre-feu pour les non-vaccinés
Un retour en force de l’épidémie

Après une accalmie liée à la campagne de vaccination, l’épidémie de Covid-19 reprend fortement sur le continent européen, obligeant certains États à réintroduire des mesures sanitaires plus strictes. Tour d’horizon des dispositions en vigueur dans les différents pays d’Europe.

Autriche : confinement pour les non-vaccinés

Face à la flambée des nouveaux cas, le gouvernement autrichien a frappé fort en introduisant un confinement pour les personnes non-vaccinées, qui ne peuvent plus quitter leur domicile que pour faire leurs courses ou recevoir des soins médicaux. Par ailleurs, la vaccination est devenue obligatoire pour les soignants.

Pays-Bas : retour du confinement partiel

Confrontés eux aussi à un rebond épidémique important, les Pays-Bas ont réintroduit un « confinement partiel » pour une durée de trois semaines : les bars, restaurants et commerces « essentiels » doivent fermer leurs portes à 20 heures, les commerces « non essentiels » à 18 heures, et le télétravail est recommandé. Au-delà de cette période, les mesures seront ciblées sur les non-vaccinés, qui ne pourront plus accéder aux lieux publics sur présentation d’un test négatif.

Bulgarie : en retard sur la vaccination

Pays le moins vacciné d’Europe, la Bulgarie a mis en place un pass sanitaire à la fin du mois d’octobre, qui conditionne l’accès aux lieux publics.

Royaume-Uni : liberté quasi-totale

Depuis le « Freedom Day » du 19 juillet, le Royaume-Uni a levé la quasi-totalité des restrictions anti-Covid : les lieux publics sont ouverts et le port du masque facultatif. Cependant, l’Écosse a instauré un certificat de vaccination nécessaire pour accéder à certains événements.

France : prolongement du pass sanitaire

En France, le pass sanitaire (preuve de vaccination, de guérison ou test négatif) pour accéder à certains lieux publics et événements a été prolongé. La vaccination est devenue obligatoire pour les soignants et les professionnels en contact avec des publics fragiles. Par ailleurs, le port du masque est de nouveau obligatoire dans les écoles depuis le 15 novembre.

Suisse : le certificat Covid

En Suisse, le certificat Covid, équivalent du pass sanitaire français, reste nécessaire pour accéder aux lieux publics. Des mesures plus strictes peuvent être adoptées localement au niveau des cantons.

Allemagne : des mesures transitoires

En attendant l'installation du nouveau gouvernement, l’Allemagne a adopté des mesures au niveau des villes des régions pour faire face à la remontée du nombre de cas. Dans certaines régions, notamment à l’est du pays, l’accès aux lieux publics est désormais réservé aux vaccinés et aux personnes guéries, excluant les personnes non-vaccinées.

Espagne : des règles a minima

Après un été difficile lié à l’irruption du variant Delta, l’Espagne fait désormais bonne figure concernant le nombre de cas grâce à un taux de vaccination élevé. Le port du masque reste obligatoire dans les lieux publics clos au niveau national, et les régions ont la possibilité d’adopter des mesures additionnelles.

Portugal : certificat numérique obligatoire

Lui aussi fortement touché cet été, le Portugal a redressé la situation depuis. L’accès aux lieux publics et aux transports reste conditionné à la présentation du certificat numérique européen (preuve de vaccination ou de guérison ou test négatif), et le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos.

Danemark : le retour du « coronapas »

Premier État membre de l’UE à avoir levé ses restrictions, le Danemark a réintroduit le « coronopas » (preuve de vaccination, de guérison ou test négatif) le 12 novembre. Ce certificat est nécessaire pour accéder aux lieux culturels ou de convivialité.

Pologne : limitation du public

En Pologne, des jauges sont imposées dans les lieux recevant du public : 75% de la capacité dans les bars, restaurants et lieux culturels, 1 client maximum pour 10 mètres carrés dans les grandes surfaces commerciales.

Belgique : Covid Safe Ticket

En Belgique, le « Covid Safe Ticket », équivalent du pass sanitaire, est obligatoire pour se rendre au restaurant ou dans des événements accueillant un public nombreux. Les régions peuvent durcir les mesures sanitaires au niveau local.

Norvège : des mesures au niveau communal

Après avoir levé l’ensemble des restrictions au mois de septembre, l’État norvégien a accordé aux communes la possibilité de recourir au pass sanitaire en fonction de la situation locale.

Italie : pass obligatoire pour voyager

Malgré une campagne de vaccination réussie, l’Italie a maintenu l’obligation de présenter un pass sanitaire pour les lieux publics, mais aussi pour les transports interrégionaux (trains, bus, ferries, vols intérieurs).

Islande : une jauge à 50 personnes

Les événements publics et privés sont limités à 50 personnes en Islande. Par ailleurs, les bars, restaurants et boîtes de nuit doivent fermer leurs portes à 23 heures.

Roumanie : couvre-feu pour les non-vaccinés

En Roumanie, un couvre-feu s’impose entre 22 heures et 5 heures du matin pour les personnes non-vaccinées. Par ailleurs, les commerces ont l’obligation de fermer à 21 heures. En plus du pass sanitaire, des jauges sont imposées dans les bars, les restaurants et les lieux culturels.

Más para ti