Alerte : nouvelle variante du VIH
Le variant BV
Trouvé aux Pays-Bas
500 mutaciones
La bonne nouvelle
La mauvaise
Les traitements actuels ralentissent la transmission
L'histoire globale de BV est finalement rassurante
La science gagne du terrain
La comparaison avec le virus du Covid
La meilleure arme, la prévention
Sans traitement, un nouveau variant du VIH déferlerait sur le monde entier
Le SIDA : l'épidémie des années 1920 qui a explosé dans les années 1980
Les martyrs du SIDA
Le nouveau variant nous incite à la vigilance
La science : la meilleure réponse
Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(1/16)
Alerte : nouvelle variante du VIH

Le titre de la célèbre revue Science du 3 février 2022 était inquiétant : " Un variant très virulent du VIH-1 circule aux Pays-Bas ".

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(2/16)
Le variant BV

Ce nouveau variant a été baptisé "BV" et, selon les auteurs de l'article de Science (une équipe scientifique dirigée par l'épidémiologiste Chris Wymant de l'Université d'Oxford), il multiplie par trois, voire cinq, la quantité de virus dans le sang de la personne infectée.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(3/16)
Trouvé aux Pays-Bas

Il a été détecté chez une centaine d'individus aux Pays-Bas. La majorité (82%) sont des hommes.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(4/16)
500 mutaciones

L'étude du variant BV du VIH révèle qu'il contient 500 mutations ! Comment est-ce possible ? Les scientifiques à l'origine de l'étude pensent que le virus "s'améliore" peut-être en luttant contre les médicaments actuels contre le VIH.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(5/16)
La bonne nouvelle

Mais au-delà de la nécessité de surveiller l'évolution de ce variant ou l'émergence de nouvelles mutations, il y a une bonne nouvelle : les traitements antirétroviraux actuellement utilisés contre le VIH fonctionnent également contre ce nouveau type.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(6/16)
La mauvaise

Ce que l'on peut considérer comme une "mauvaise nouvelle", c'est que l'émergence de ce nouveau variant est la preuve scientifique que les virus ne s'atténuent pas toujours et ne deviennent pas moins nocifs (comme nous l'avons répété avec le Covid) mais peuvent s'aggraver.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(7/16)
Les traitements actuels ralentissent la transmission

Il convient de rappeler que les traitements actuels contre le VIH permettent d'éviter l'apparition de maladies graves chez l'individu infecté, mais aussi de réduire la charge virale afin que l'individu infecté puisse difficilement transmettre le VIH.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(8/16)
L'histoire globale de BV est finalement rassurante

En fait, la recherche complète publiée par Science indique clairement que ce qui vient d'être découvert est probablement le dernier vestige d'un variant qui était plus répandu mais qui, grâce aux traitements, a disparu.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(9/16)
La science gagne du terrain

On peut supposer (selon l'étude publiée dans Science) que ce variant plus nocif et contagieux est apparu dans les années 1990 et que sa propagation a diminué depuis 2000. La science a remporté la bataille.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(10/16)
La comparaison avec le virus du Covid

La panique s'est inévitablement installée parmi ceux qui pensaient que le virus Covid était voué à un déclin constant. Ce variant plus nocif du VIH montre que les virus ne deviennent pas toujours moins dangereux. Bien que certains experts aient fait remarquer que cela s'est déjà produit avec le coronavirus : la version Delta était plus contagieuse et peut-être plus mortelle. Les vaccins et la prévention ont réussi à le maîtriser.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(11/16)
La meilleure arme, la prévention

Prévention, mesures de protection, tests en cas de doute sur une éventuelle infection... Les systèmes de santé modernes disposent des outils nécessaires pour lutter contre les virus, même s'ils deviennent plus puissants.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(12/16)
Sans traitement, un nouveau variant du VIH déferlerait sur le monde entier

En effet, sans les traitements antirétroviraux sophistiqués actuels, ce variant serait dévastateur. Comme l'ont souligné les Nations unies dans un rapport sur cette découverte : "Les personnes vivant avec le nouveau sous-type présentent une déficience du système immunitaire (taux de CD4) deux fois plus importante et ont une charge virale plus élevée. Ils sont également susceptibles de développer le sida deux à trois fois plus vite après le diagnostic".

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(13/16)
Le SIDA : l'épidémie des années 1920 qui a explosé dans les années 1980

On pense que le VIH est apparu comme une zoonose en 1920, lorsqu'il est passé du chimpanzé à l'homme vers 1920. Mais c'est dans les années 1980 qu'il s'est massivement répandu dans le monde.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(14/16)
Les martyrs du SIDA

Ronald Reagan, le président (très conservateur) des États-Unis dans les années 1980, a été accusé plus d'une fois de ne pas avoir accordé suffisamment d'attention au SIDA, pensant qu'il s'agissait d'une maladie qui ne touchait que les toxicomanes ou les personnes ayant un mode de vie libertin. Le mouvement militant a permis de sensibiliser le grand public à la lutte pour la santé. Et la société a également pris conscience de la triste liste des personnes illustres décédées du SIDA : de Rock Hudson à Freddie Mercury en passant par le talentueux artiste Keith Haring.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(15/16)
Le nouveau variant nous incite à la vigilance

La découverte d'un nouveau variant du VIH rapporté dans cet article de Science devrait servir d'avertissement. Le SIDA continue de ravager et de tuer des milliers de personnes dans le monde, en particulier dans les pays pauvres.

Nouveau risque d'infection ? Un variant du VIH multiplie sa virulence
(16/16)
La science : la meilleure réponse

Et la science doit toujours être la réponse. Elle l'a été avec le Covid et l'ensemble du discours négationniste reste plus mortel que n'importe quelle mutation.

Más para ti