Le vieux téléphone rouge
La crise des missiles a provoqué la mise en place de la ligne
Au bord de la catastrophe nucléaire
Dialogue direct entre dirigeants
Le tracé initial du fil qui reliait Washington DC et Moscou
Modernisation de la ligne
Combien de fois a-t-il été utilisé ?
Et quand la guerre froide a pris fin ?
Dernier recours
Mettre fin à la guerre nucléaire
D'autres téléphones
Inde-Pakistan
Docteur Folamour
Juste après la crise des missiles
Que le téléphone rouge ne sonne jamais
L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(1/16)
"Bonne nuit, Joe"

Le soi-disant "téléphone rouge" n'est pas exactement un téléphone. Ça l'était mais maintenant il a un autre format, plus technologique. C'est simplement une ligne directe par laquelle le président de la Russie et le président des États-Unis peuvent communiquer immédiatement, sans délai. Il a été créé à l'occasion d'une crise nucléaire et pour prévenir une catastrophe qui, dans les années 1960, était sur le point de se produire.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(2/16)
Le vieux téléphone rouge

C'est ainsi qu'est représenté le "téléphone rouge" du musée Jimmy Carter, qui était en service à la Maison Blanche en 1963. En réalité, ce téléphone non numéroté n'existe pas et n'a pas existé. Il s'agit d'une recréation, d'une manière symbolique de donner une forme à quelque chose qui n'est pas un dispositif mais une ligne directe de communication entre les dirigeants les plus puissants de la planète.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(3/16)
La crise des missiles a provoqué la mise en place de la ligne

En 1962, avec John Fitzgerald Kennedy comme président des États-Unis et Nikita Khrouchtchev comme chef suprême de l'Union soviétique, la fameuse « crise des missiles » a été déclenchée. L'URSS voulait placer des armes nucléaires sur le territoire cubain et les États-Unis considéraient cela comme une menace inacceptable.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(4/16)
Au bord de la catastrophe nucléaire

C'étaient des jours où le monde était vraiment au bord de la catastrophe nucléaire. Un moment critique est souvent cité : un message russe qui a fait baisser la tension et a été envoyé, par la voie habituelle (courrier express, valise diplomatique), de Moscou à Washington. Il a pris des heures pour arriver et être traduit. Selon des livres tels que "Nuclear Folly" de Serhii Plokhy (historien ukrainien à l'Université de Harvard), au cours de cette grande période d'incertitude, des incidents entre les forces soviétiques et américaines auraient pu provoquer une guerre atomique.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(5/16)
Dialogue direct entre dirigeants

Ainsi, une fois la « crise des missiles » terminée, lorsque l'URSS a cessé de planter des armes nucléaires dans le Cuba de Fidel Castro, la décision a été prise d'incorporer une ligne de communication qui permettrait de maintenir si nécessaire un dialogue direct et urgent entre les plus puissants de la planète.

Dans l'image, Khrouchtchev avec Jackie Kennedy lors d'un sommet international à Vienne.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(6/16)
Le tracé initial du fil qui reliait Washington DC et Moscou

Le téléphone rouge d'origine était un câble qui reliait Washington DC et Moscou en faisant un itinéraire assez long : Washington DC - Londres - Copenhague - Stockholm - Helsinki - Moscou. Si besoin, il y avait une liaison radio fonctionnelle entre Washington DC et Moscou avec une antenne à mi-chemin à Tanger.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(7/16)
Modernisation de la ligne

La ligne téléphonique rouge a été modernisée et dans les années 70, la communication par satellite a été incorporée. Puis, dans les années 80, le fax, qui semblait être une technologie de pointe et dont on se souvient à peine, a été mis en place.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(8/16)
Combien de fois a-t-il été utilisé ?

C'est un mystère... En fait, personne ne sait si le téléphone rouge a déjà été utilisé. Dans Wikipedia, il est mentionné que cet appareil a été utilisé durant la guerre des Six jours (1967) entre Arabes et Israéliens, pendant la guerre indo-pakistanaise (1971), pendant la guerre de Yom Kippour (1973) à nouveau entre Arabes et Israéliens et lors de l'invasion de l'Afghanistan (1978) par l'Union soviétique.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(9/16)
Et quand la guerre froide a pris fin ?

Après la guerre froide et après la dissolution de l'Union soviétique, qui allait décrocher le téléphone rouge de l'autre côté ? Il est vite devenu clair que la Russie allait continuer à être une superpuissance, de sorte que le fil de communication entre les dirigeants a été maintenu.

Sur l'image, on voit Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan signant les accords de Reykjavik en 1986 (pour le désarmement -très partiel- des deux puissances nucléaires).

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(10/16)
Dernier recours

La vérité est que le téléphone rouge est considéré comme un dernier recours et, s'il doit être utilisé, cela signifie que le conflit est devenu dramatiquement plus compliqué. Ce sont les ministres des affaires étrangères qui, en cas de guerre, doivent se voir et résoudre le conflit avant que les dirigeants n'aient à assumer personnellement une conversation aussi sensible.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(11/16)
Mettre fin à la guerre nucléaire

Et comment est le téléphone rouge actuel ? Il n'y a pas non plus de détails à ce sujet, mais le fil de communication actuel entre Washington DC et Moscou est probablement numérique, crypté et absolument impossible à pirater ou à bloquer. En principe.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(12/16)
D'autres téléphones

Il existe d'autres "téléphones rouges" dans le monde. Il est possédé, bien sûr, par des puissances nucléaires qui peuvent avoir un conflit sérieux. La Chine entretient un canal direct entre son président, Xi Jinping (sur l'image) et Joe Biden.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(13/16)
Inde-Pakistan

Il existe également une ligne spéciale entre l'Inde et le Pakistan. Des puissances nucléaires toujours dans un équilibre diplomatique difficile. Sur l'image, la frontière indo-pakistanaise.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(14/16)
Docteur Folamour

La possibilité d'une guerre nucléaire déclenchée par une série de hasards absurdes et le bellicisme de certains agents au sein du gouvernement américain a fait l'objet de la satire de Stanley Kubrick intitulée "Docteur Folamour ou : comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe"(1964). Le téléphone rouge, dans ce cas, ne fonctionnait pas.

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(15/16)
Juste après la crise des missiles

C'est une comédie très noire qui surprend car elle a été tournée quelques années seulement après la « crise des missiles » qui a terrifié les États-Unis. Et, en quelque sorte, elle représente une justification de l'existence d'une telle ligne à travers laquelle les dirigeants des superpuissances nucléaires pouvaient parler en dehors de la pression de leurs « faucons militaires ».

L'histoire du téléphone rouge : la ligne qui relie Poutine à Biden
(16/16)
Que le téléphone rouge ne sonne jamais

La meilleure chose qui puisse arriver est que la sonnerie du "téléphone rouge" ne se fasse jamais entendre à Moscou ou à Washington DC. Parce que cela signifierait que le monde est dans la pire situation possible.

AUSSI : Comment survivre à une attaque nucléaire selon les manuels de la guerre froide

Más para ti