Les terribles images des coups de feu qui ont eu lieu dans un centre commercial de Copenhague

Au centre commercial Field's
Arrêté en 13 minutes
Trois morts et trois blessés graves
Une bousculade incontrôlée
Plusieurs blessures par balle
Une attaque terroriste ?
La ville a été bouclée
Il a agi tout seul
Un tweet de la maire
Le conseil municipal est
Informations sur la situation via Twitter
Le concert de Harry Styles
Beaucoup de participants étaient d'ailleurs chez Field's
Feu vert pour le concert... et puis non
Des vidéos très dures sur les réseaux sociaux
Au centre commercial Field's

Des centaines de personnes se trouvaient à l'intérieur du centre commercial Field's, situé entre Copenhague et l'aéroport de Kastrup, lorsque le bruit des coups de feu a semé le chaos et la panique à l'intérieur.

Arrêté en 13 minutes

Les tirs provenaient de l'intérieur du centre commercial et l'auteur, déjà arrêté par les autorités, était un Danois de 22 ans, comme l'a confirmé l'inspecteur en chef de la police, Soren Thomassen. Ce dernier a assuré que l'auteur avait été arrêté à 17 h 48, après que la police eut été alertée à 17 h 35. En d'autres termes, il a fallu 13 minutes pour le neutraliser.

Trois morts et trois blessés graves

Le bilan des victimes de cette attaque, qui fait toujours l'objet d'une enquête, est de trois morts, trois blessés graves et des dizaines d'autres personnes blessées de diverses manières.

Une bousculade incontrôlée

De nombreuses personnes ont été blessées dans la bousculade vers les sorties du centre commercial lorsque la fusillade a commencé. Le chaos a été instantané et incontrôlable.

Plusieurs blessures par balle

Jacob Aaen, attaché de presse à l'hôpital Rigshospitalet, est celui qui a informé la chaîne danoise TV2 de la situation des blessés les plus graves, ceux qui ont été touchés par les balles. Il y en a trois dans un état critique.

Une attaque terroriste ?

En attendant sa comparution devant le juge, Soren Thomassen a assuré lors d'une conférence de presse qu'ils n'excluent pas que l'action soit un acte de "terrorisme". Il a également reconnu qu'ils connaissaient le détenu, sans toutefois donner plus de détails.

La ville a été bouclée

En effet, après l'attaque du centre commercial, la police danoise a déployé des troupes dans tout Copenhague, pour empêcher une nouvelle attaque, au cas où le détenu n'aurait pas agi seul.

Il a agi tout seul

L'inspecteur en chef de la police n'a pas été en mesure d'expliquer, du moins pour l'instant, la motivation qui a poussé le jeune Danois à commettre ce crime. La police a confirmé, via Twitter, que le détenu a "agi de son propre chef".

Un tweet de la maire

La maire de Copenhague, Sophie H. Andersen, a informé les citoyens par un tweet, bien que sans donner trop d'informations, de ce qui se passait dans le centre commercial Field's.

Le conseil municipal est "prêt à aider"

"Nous ne savons toujours pas exactement combien de personnes ont été blessées ou tuées, mais c'est très grave. Le conseil municipal est en contact étroit avec la police et prêt à aider", a-t-elle déclaré dans un tweet.

Informations sur la situation via Twitter

Twitter a également été la plateforme utilisée par la police danoise pour alerter les citoyens de ce qui se passait. "Il y a eu des coups de feu et plusieurs personnes ont été touchées", tout en confirmant l'arrestation d'un suspect : "nous ne pouvons pas en dire plus sur son identité".

Le concert de Harry Styles

Un autre élément de préoccupation a été le concert que Harry Styles devait donner au Royal Arena, une salle polyvalente située à seulement 600 mètres du centre commercial.

Beaucoup de participants étaient d'ailleurs chez Field's

En fait, beaucoup de ceux présents au Field's prévoyaient d'assister au concert à guichets fermés un peu plus tard.

Feu vert pour le concert... et puis non

En principe, la Police avait donné son feu vert pour la célébration du concert et celui-ci n'avait été retardé que d'une heure. Cependant, l'équipe de Harry Styles et l'organisation ont finalement choisi de l'annuler.

"Sous le choc"

Le chanteur a utilisé Snapchat pour confirmer qu'il était "choqué" par ce qui s'est passé et a confirmé que son équipe et le chanteur lui-même priaient pour les personnes touchées. Visiblement, ni le chanteur, ni son équipe, ni les participants n'étaient d'humeur pour le concert et la décision a été célébrée et applaudie par les internautes sur les réseaux sociaux.

Des vidéos très dures sur les réseaux sociaux

Justement, les réseaux sociaux d'une partie des personnes présentes dans le centre commercial ont montré la dureté de la situation et la panique vécue à l'intérieur. Des images très dures qui circulent sur les réseaux.

Más para ti