Des conflits persistants en 2022
Ukraine : la guerre déclarée
Quelle réaction côté occidental ?
Une menace pour l’Europe
D’autres troupes russes au Kazakhstan
Biélorussie : Loukachenko à la manœuvre
Taïwan : une pression chinoise intense
La rivalité indo-pakistanaise sur fond de conflit sino-américain
Des tensions entre l’Inde et la Chine
Afghanistan : six mois après le retour des Talibans
Iran : la menace nucléaire
Yémen : une guerre civile sur fond de rivalité entre l’Iran et l’Arabie-Saoudite
Un conflit ravivé ?
Syrie : la question des détenus
Libye : une poudrière aux portes de l’Europe
Des tensions entre le Maroc et l’Algérie
Le Sahel toujours menacé
Vers un monde plus pacifique ?
Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(1/18)
Des conflits persistants en 2022

Ukraine, Taïwan, Yémen… malgré un rythme moins fréquent des guerres entre États sur la planète, plusieurs zones de conflits persistent sur la carte du monde. Un bref passage en revue des différents points chauds en 2022.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(2/18)
Ukraine : la guerre déclarée

Près de huit ans après le premier conflit qui s’était soldé par l’annexion de la Crimée, à l’est de l’Ukraine, par la Russie, l’Ukraine est de nouveau le théâtre de nouvelles tensions entre la Russie et les occidentaux. Vladimir Poutine a massé d’importantes troupes russes à la frontière ukrainienne, puis reconnu les deux républiques indépendantistes d'Ukraine. Le 24 février au matin, plusieurs régions ont été bombardées : il s'agit donc désormais d'un véritable conflit armé, aux portes de l'Europe.

 

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(3/18)
Quelle réaction côté occidental ?

Pour l’instant, l’heure est toujours à la négociation dans l’espoir d’une désescalade. Mais les relations entre les États-Unis et la Russie restent glaciales, et l’Ukraine est le théâtre d’une rivalité entre l’Occident et une Russie qui rêve de contrôler les États d’ex-URSS. L’année 2022 nous dira vraisemblablement quelle sera l’issue de ces tensions.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(4/18)
Une menace pour l’Europe

Cette situation présente un risque réel de conflit au cœur de l’Europe. Paris et Berlin tentent de faire respecter les accords de Minsk, qui avaient fixé un cadre à l’issue du conflit russo-ukrainien de 2014. Mais la dépendance croissante de l’Allemagne au gaz russe complique la donne.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(5/18)
D’autres troupes russes au Kazakhstan

Parallèlement au déploiement de forces armées en Ukraine, le Kremlin a déployé des troupes au Kazakhstan, son grand voisin d’Asie centrale, au début du mois de janvier. Il ne s’agissait pas cette fois d’une agression mais au contraire d’une opération de soutien au pouvoir pro-russe local, menacé par d’importants mouvements de protestation. À l’issue de l’opération, marquée par un climat de violence inédit au Kazakhstan, les Russes retirent actuellement leurs troupes.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(6/18)
Biélorussie : Loukachenko à la manœuvre

Autre allié de la Russie, la Biélorussie subit des sanctions occidentales depuis la réélection controversée du président Loukachenko et la période de répression qui s’en est suivie. Ce dernier prend actuellement sa revanche en poussant vers l’Union européenne, via la Pologne, des migrants qu’il a laissés entrer dans son pays. Les Européens cherchent la parade alors que la Pologne bloque unilatéralement les migrants à sa frontière.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(7/18)
Taïwan : une pression chinoise intense

La Chine n’a jamais accepté l’indépendance de Taïwan, qu’elle considère comme une partie de son territoire. Le président chinois Xi Jinping a récemment appelé à la réunification, laissant entendre qu’une invasion de l’île pourrait se produire. La position américaine reste ambiguë : les États-Unis fournissent des équipements militaires à Taïwan mais ne se sont pas engagés formellement à défendre le pays en cas d’attaque.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(8/18)
La rivalité indo-pakistanaise sur fond de conflit sino-américain

Des tensions existent de longue date entre les deux puissances nucléaires d’Asie du sud que sont l’Inde et le Pakistan. Les États-Unis sont traditionnellement alliés avec les deux États mais se méfient de plus en plus du Pakistan, qu’ils soupçonnent de jouer un double jeu au profit de la Chine. Nul doute que la rivalité indo-pakistanaise s’inscrit dans un affrontement plus global entre les deux superpuissances mondiales.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(9/18)
Des tensions entre l’Inde et la Chine

Il est donc logique que les tensions se multiplient entre le régime chinois et l’Inde, État démocratique traditionnellement plus proche de l’Occident. Certains territoires au Tibet et dans l’Himalaya sont contestés, et la présence militaire des deux pays est désormais intense de part et d’autre de leur frontière commune.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(10/18)
Afghanistan : six mois après le retour des Talibans

La prise de Kaboul et le retour au pouvoir des Talibans avaient stupéfait la communauté internationale l’été dernier. Le nouveau régime impose comme prévu une vision très rétrograde de l’islam. Cependant, la situation humanitaire en Afghanistan pousse actuellement les Talibans à demander une aide internationale sans parti pris politique. L’avenir dira si le pays est stabilisé ou si de nouveaux conflits auront lieu.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(11/18)
Iran : la menace nucléaire

La question du nucléaire iranien reste en suspens, même si le régime dialogue avec les puissances qui avaient signé l’accord de 2015. Le pays exerce une forte influence sur d’autres États de la région, comme l’Irak, la Syrie et le Liban. Méfiant, le chef du gouvernement israélien privilégie une solution militaire, appelant ses alliés à ne pas céder au « chantage » iranien.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(12/18)
Yémen : une guerre civile sur fond de rivalité entre l’Iran et l’Arabie-Saoudite

L’Iran affronte indirectement l’Arabie-Saoudite, son principal rival dans la région, depuis plusieurs années au Yémen. Une guerre civile y fait rage entre le gouvernement, soutenu par une coalition saoudienne, et les Houthis, des rebelles chiites appuyés par l’Iran. Cette guerre est la grande oubliée des relations internationales alors que son bilan humain s’alourdit d’année en année.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(13/18)
Un conflit ravivé ?

Une attaque de drones lancés depuis le Yémen à Abou Dhabi a entraîné la mort de plusieurs personnes dans la capitale des Émirats arabes unis, l’allié du gouvernement yéménite. Le chef des Houthis a annoncé que l’attentait s’inscrivait dans une escalade globale contre les Émirats, qui prépareraient une opération militaire d’envergure contre son camp. Ce regain de tension arrive paradoxalement à un moment de détente entre l’Arabie-Saoudite et l’Iran.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(14/18)
Syrie : la question des détenus

Le conflit syrien a perdu en intensité depuis la chute de Daesh en Irak. Mais la situation des combattants de l’État islamique actuellement détenus reste floue, compte tenu de la présence d’enfants nés sur le front, des nombreuses évasions et du flou juridique sur le statut des détenus qui n’ont pas été jugés.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(15/18)
Libye : une poudrière aux portes de l’Europe

Dix ans après la chute de Kadhafi, la situation en Libye reste chaotique : conflits entre milices, instabilité politique et flux migratoires intenses. Selon certains, le pays est une poudrière qui pourrait exploser prochainement. Compte tenu de sa situation géographique, un embrasement du pays aurait des conséquences pour toute l’Afrique du nord et pour l’Europe.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(16/18)
Des tensions entre le Maroc et l’Algérie

Les relations entre les deux États à l’ouest de l’Afrique du nord se sont extrêmement dégradées ces derniers mois. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques l’été dernier, dans un contexte de crise du régime algérien et de panne du secteur touristique consécutive à la pandémie. Un conflit armé reste improbable mais ne peut plus être totalement exclu, alors que de nombreuses puissances ont des intérêts à défendre dans la région.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(17/18)
Le Sahel toujours menacé

Plus au sud, la région sahélienne (Mali, Niger et Burkina Faso) est toujours en proie à des violences commises par des groupes armés, obligeant la population civile à se déplacer en masse. Les gouvernements de la région ont annoncé des plans d’intervention pour 2022 mais la situation semble plus enlisée que jamais.

Guerres probables ou déclarées : les points de conflits dans le monde en 2022
(18/18)
Vers un monde plus pacifique ?

Ce regain de tensions dans diverses régions du monde, impliquant parfois de grandes puissances, ne doit pas faire oublier que le monde est globalement en paix et que les guerres entre États se sont raréfiées ces trente dernières années. Cependant, les risques sont réels dans certains points et on observe aussi une tendance autoritaire de nombreux gouvernements à travers le monde. Espérons que 2022 soit placé sous le signe de l’amitié entre les peuples et de la résolution pacifique des conflits.

Más para ti