Les "bouteilles à la mer" envoyés par les humains à d'éventuels extraterrestres

Y a-t-il quelqu'un là-haut ?
Tentatives de prise de contact
Un message illuminé dans la galaxie
Ce que contient le message
Le besoin de contact
Arecibo
Sondes spatiales
Pioneer 10 et Pioneer 11
Disque d'or Voyager
Peu de chance d'être retrouvées
Carl Sagan sur les sondes
Les disques d'or
Les matériaux inclus
Salutations
Les sons de la Terre
Les Beatles n'étaient pas inclus !
Photographies
Femme au supermarché
Traité de Newton
La race humaine sera immortelle
Y a-t-il quelqu'un là-haut ?

« Sommes-nous seuls dans cet univers ? » C'est une question que les humains se sont posé à plusieurs reprises depuis presque aussi longtemps que nous existons. Le paradoxe de Fermi, attribué au physicien Enrico Fermi, nous parle précisément de ceci : « Pourquoi n'y a-t-il pas d'extraterrestres ou leurs artefacts trouvés ici sur Terre, ou dans le système solaire ? Et pourquoi ne voyons-nous aucun signe d'intelligence ailleurs dans l'univers ? »

Photo de Greg Rakozy sur Unsplash

Tentatives de prise de contact

Jusqu'à présent, il semble que nous n'ayons pas encore reçu de preuves de l'existence de civilisations extraterrestres. Pourtant, depuis environ 50 ans, les êtres humains tentent d'établir des contacts, ou du moins d'envoyer des messages à travers le cosmos, précisément pour laisser des traces de notre existence.

Un message illuminé dans la galaxie

Le dernier "message dans une bouteille" que les humains ont décidé d'envoyer à l'univers s'appelle "Beacon in the Galaxy" et sera probablement envoyé en 2023 par le plus grand télescope de Chine. C'est un message écrit en code binaire et qui sera transmis dans notre galaxie, la Voie Lactée.

Photo : Luminas Art / Pixabay

Ce que contient le message

Le message se compose de concepts mathématiques et physiques permettant d'établir un moyen de communication pour transmettre des informations à des vies extraterrestres intelligentes. De plus, des images numérisées d'humains seront incluses avec une invitation à répondre à toutes les civilisations extraterrestres susceptibles de les recevoir.

Photo : Reimund Bertrams / Pixabay

Le besoin de contact

"Beacon in the Galaxy" n'est pas le premier message que la race humaine a décidé d'envoyer à travers le cosmos. En fait, dans les années 1970, il y avait plusieurs projets à travers lesquels nous avons essayé d'établir un contact avec des extraterrestres.

Photo : Pixabay

Arecibo

Les humains ont envoyé leur premier message dans l'espace en 1974 à travers le radiotélescope Arecibo vers l'amas globulaire M13 (à environ 25 000 années-lumière). Le message contenait des figures stylisées, des images du télescope et des formules chimiques.

Photo : Wikipédia

Sondes spatiales

En 1972, les premières sondes spatiales, Pioneer 10 et Pioneer 11, sont envoyées dans le même but d'établir tout contact avec des extraterrestres. Plus tard, en 1977, deux autres sondes spatiales ont également été envoyées, Voyager 1 et Voyager 2.

Pioneer 10 et Pioneer 11

Sur les sondes spatiales Pioneer, il y avait des plaques qui représentaient un homme et une femme sans vêtements et la position du soleil par rapport au centre de la galaxie.

Disque d'or Voyager

Sur les sondes spatiales Voyager, le Voyager Golden Record a été inséré, un enregistrement qui comprenait toutes sortes de sons, d'images et d'autres preuves de notre civilisation.

Peu de chance d'être retrouvées

Malheureusement, ces sondes sont minuscules si on les considère dans l'immense contexte de l'univers et ont une très faible probabilité d'être trouvées par une autre civilisation.

Photo de la NASA sur Unsplash

Carl Sagan sur les sondes

Carl Sagan lui-même, qui a dirigé ce projet, a déclaré : "Le vaisseau spatial ne sera trouvé et le disque ne sera joué que s'il existe des civilisations spatiales avancées dans l'espace interstellaire ; toutefois, le lancement de cette 'bouteille' dans 'l'océan' cosmique dit quelque chose de très plein d'espoir pour la vie sur cette planète."

Les disques d'or

En ce sens, les disques d'or contenus dans les sondes Voyager 1 et 2 peuvent être considérés plus comme une capsule temporelle que comme une véritable tentative d'établissement de contact. Peut-être qu'ils seront retrouvés dans des milliers d'années comme preuve de notre existence passée.

Photo : Wikipédia

Les matériaux inclus

De tous les messages envoyés dans l'espace, ceux contenus dans les disques d'or des sondes Voyager 1 et 2 sont sans doute les plus fascinants. Tous les matériaux inclus sont une tentative de décrire un peu de notre monde. Voyons quelques exemples.

Photo : Wikipédia

Salutations

Les Golden Records contiennent des salutations dans 56 langues différentes, allant de l'anglais, du français et de l'italien au quechua, en passant par l'ourdou et l'akkadien.

Photo : Unsplash/Jeremy-Bezanger

Les sons de la Terre

Un autre matériau fascinant contenu dans les sondes Voyager 1 et 2 sont les sons de la terre. C'est une section d'environ 90 minutes de musique appartenant aux différentes cultures présentes sur notre planète. Musique issue d'œuvres de compositeurs tels que JS Bach, Mozart, Beethoven (joué par le Quatuor à cordes de Budapest), Chuck Berry, Kesarbai Kerkar, Valya Balkanska et la compositrice électronique Laurie Spiegel, entre autres.

Les Beatles n'étaient pas inclus !

Carl Sagan a également essayé d'obtenir 'Here Comes the Sun' de l'album Abbey Road des Beatles sur le disque. Bien que le groupe ait accepté, leur maison de disques, EMI, a refusé et la chanson a été exclue des Golden Records.

Photographies

Le Voyager Golden Record comprend également une collection de 116 photographies décrivant la vie sur notre planète ainsi que quelques détails sur notre système solaire et nos paysages.

Femme au supermarché

Parmi les 116 photos incluses dans les sondes spatiales Voyager 1 et 2 se trouve une photo d'une femme au supermarché, des gens en train de manger, une image en gros plan de Jupiter sur laquelle son diamètre est également indiqué.

Photo : Wikipédia

Traité de Newton

La page 6 du livre Philosophiæ Naturalis Principia Mathematica, le volume III du De mundi systemate (Sur le système du monde) d'Isaac Newton, est également incluse dans le disque d'or.

Photo : Wikipédia

La race humaine sera immortelle

Bref, des sondes spatiales Voyager au dernier message 'Beacon in the Galaxy', l'objectif reste le même : laisser des preuves de notre existence afin que dans un futur lointain d'éventuelles vies extraterrestres puissent connaître notre histoire et rendre la race humaine en quelque sorte immortelle.

Photo : Guillermo Ferla sur Unsplash

Más para ti