Les Maldives, Las Vegas et d'autres destinations touristiques qui pourraient disparaître

Des paradis en danger
Des destinations touristiques qui pourraient disparaître
Les îles Maldives
Les îles Maldives
Las Vegas (États-Unis)
L'Amazonie
Venise (Italie)
Grande Barrière de Corail (Australie)
Bahamas
Naples (Italie)
Taj Mahal (Inde)
Pyramides de Gizeh (Égypte)
Îles Galápagos (Équateur)
Everglades (États-Unis)
Grande muraille (Chine)
Mosquées de Tombouctou (Mali)
Glaciers des Alpes (Europe)
Machu Picchu (Pérou)
Kilimandjaro (Tanzanie)
Perito Moreno en Patagonie (Argentine et Chili)
Tikal (Guatemala)
Mer Morte (Jordanie et Israël)
Forêts (Madagascar)
Des paradis en danger

Pollution, réchauffement climatique, hausse des températures, montée du niveau des mers, catastrophes naturelles, tourisme de masse... voici les risques auxquels s'exposent certains "paradis" actuels sur cette planète.

Photo : Unsplash - Grant Cai

Des destinations touristiques qui pourraient disparaître

Il existe des problèmes au niveau mondial qui mettent en péril certaines destinations touristiques bien connues. Sauriez-vous deviner quelles sont celles qui pourraient disparaître à court terme ?

Photo : Unsplash - Ibrahim Mushan

Les îles Maldives

Dans cet archipel de près de 1 200 îles, situé à l'extrême sud de l'Inde, 80 % des terres sont situées à seulement un mètre au-dessus du niveau de la mer, donc la montée du niveau des océans peut être un problème à moyen terme.

Photo : Unsplash - Ichan

Les îles Maldives

Si l'océan Indien maintient son rythme actuel, on estime que dans 40 ans, il monterait d'entre 20 et 30 centimètres. D'ici à 2100, 8 îles sur 10 qui composent les Maldives seraient immergées dans la mer à tout jamais.

Photo : Unsplash - Masroor Ahmed

Las Vegas (États-Unis)

La ville est située au milieu du désert de Mojave, donc l'approvisionnement en eau y est de plus en plus compliqué. La seule réserve d'eau est le lac artificiel Mead, qui fournit 90 % de la demande mais qui s'assèche à cause du réchauffement climatique, mettant la ville en danger.

Photo : Unsplash - Julian Paefgen

L'Amazonie

La plus grande forêt tropicale du monde, le poumon de la planète, est en grave danger à cause de l'exploitation forestière et de l'expansion incontrôlée de l'agriculture.

Photo: Unsplash - Nate Johnson

Venise (Italie)

La ville italienne s'enfonce au rythme de 4 cm tous les 20 ans. Les calculs de l'administration italienne estiment que si l'on ne trouve pas de solution, Venise disparaîtrait dans 70 ans.

Photo : Unsplash - Canmandawe

Grande Barrière de Corail (Australie)

On parle d'une structure vivante visible de l'espace et qui pourrait disparaître avant 2030 à cause de la pollution et de l'augmentation de l'acidité des eaux de la planète.

Photo : Unsplash - Géonadir

Bahamas

Le paradis avec les eaux les plus claires de la planète pourrait disparaître é sous l'eau en raison de la montée du niveau de la mer, ce qui signifierait la perte de villes, de plages et de côtes entières.

Photo : Unsplash - Marina Tolsa

Naples (Italie)

La ville italienne est située à seulement 9 kilomètres du mont Vésuve, l'un des volcans actifs les plus dangereux au monde.

Photo : Unsplash - Ellena McGuinness

Taj Mahal (Inde)

L'une des sept merveilles du monde moderne reçoit, chaque année, des millions de touristes qui favorisent la dégradation de l'environnement, à tel point que les autorités indiennes ont même envisagé de la fermer au public.

Photo : Unsplash - Julian Yu

Pyramides de Gizeh (Égypte)

Alors que c'est la seule des sept merveilles du monde antique qui soit encore debout, la pollution, le tourisme et la corrosion du sable menacent aujourd'hui de n'en faire plus qu'un beau souvenir.

Photo : Unsplash - Fynn Schmidt

Îles Galápagos (Équateur)

Le paradis qui a inspiré Darwin avec sa théorie de l'évolution, une zone avec une biodiversité unique, est en danger en raison du tourisme de masse et des bateaux de croisière qui arrivent chaque jour dans la région.

Photo : Unsplash - Gabriel Aguirré

Everglades (États-Unis)

La première réserve de faune protégée du pays est aujourd'hui la plus menacée. Le développement urbain est devenu une véritable menace pour l'environnement.

Photo : Unsplash - Jonathan Martin

Grande muraille (Chine)

La plus grande construction humaine du monde a survécu 2 000 ans sans problème mais, ces dernières décennies, le tourisme de masse, le vandalisme, l'érosion et le manque d'entretien l'ont mise en danger et elle pourrait tomber en ruine avant 2040.

Photo : Unsplash - William Olivieri

Mosquées de Tombouctou (Mali)

Ce site du patrimoine mondial est en danger, pour trois raisons : les températures élevées, l'augmentation des pluies et la menace djihadiste dans la région.

Glaciers des Alpes (Europe)

Étant une chaîne de montagnes plus basse que les autres, le changement climatique lui fait perdre 3 % de sa glace chaque année. À ce rythme, les Alpes pourraient bien atteindre l'année 2050 sans aucune trace de glace.

Photo : Unsplash - Jonas Verstuyft

Machu Picchu (Pérou)

Voici une autre des sept merveilles du monde moderne que le tourisme a mis en danger. L'afflux massif de personnes accentue les risques de glissements de terrain. À terme, ceux-ci pourraient détruire le complexe. Une réalité désormais à prendre en compte.

Photo : Unsplash - Miguel Junco

Kilimandjaro (Tanzanie)

La plus grande montagne d'Afrique (5 895 mètres) a perdu près de 90 % de la neige accumulée au cours du siècle dernier. Si la situation ne s'inverse pas, elle pourrait atteindre 2035 sans aucune neige.

Photo : Unsplash - Kristoffer Darj

Perito Moreno en Patagonie (Argentine et Chili)

Ce majestueux glacier est l'une des destinations touristiques les plus impressionnantes au monde. Toutefois, malgré sa magnificence, le manque de pluie et l'augmentation des températures pourraient entraîner sa disparition.

Photo : Unsplash - Pedro Lima

Tikal (Guatemala)

Ces ruines mayas sont le point central du tourisme au Guatemala. Malgré cela, les pillages illégaux et les incendies de forêt ont mis en danger cette destination historique.

Photo : Unsplash (Hector Pineda)

Mer Morte (Jordanie et Israël)

Le Jourdain est la seule source d'eau qui alimente le plus grand lac salé du monde. Par conséquent, si la Jordanie et Israël continuent à surexploiter le Jourdain, la Mer Morte pourrait disparaître avant 2075. Le débit du Jourdain vers la Mer Morte a déjà été réduit de 98 %.

Photo : Unsplash (Craig Vodnik)

Forêts (Madagascar)

Madagascar est passé de 300 000 kilomètres carrés de jungle à seulement 50 000. Si la déforestation causée par l'homme n'est pas freinée, la quatrième plus grande île du monde se retrouvera sans forêts avant 2060.

Más para ti