Les images affolantes de la sécheresse qui touche toute l'Allemagne

Alerte sur le niveau du Rhin
Le Rhin s'assèche
Un chenal encore praticable
Les ferries restent à l'arrêt
Un niveau historiquement bas
Les
Le lac de Constance se réduit également
Des nuages de poussière lors des récoltes
Des champs asséchés
De lourdes pertes pour les agriculteurs
Presque pas de pluie
Une nécessaire irrigation artificielle
Les courgettes...
...et les fraises : toutes ont besoin d'eau
La sécheresse est partout
Les villes aussi doivent être arrosées
Le risque d'incendie augmente
De moins en moins d'eau
De plus en plus d'épisodes d'extrême sécheresse
Alerte sur le niveau du Rhin

En Allemagne, le niveau du Rhin, mesuré à Emmerich près de la frontière néerlandaise, est descendu à un niveau effrayant : en-dessous de zéro !

Le Rhin s'assèche

Un employé des voies et de la circulation fluviales à Emmerich a déclaré à l'agence d'informations DPA que le niveau du fleuve avait baissé de quatre centimètres par rapport à la veille.

Sur la photo : le Rhin à Emmerich le 14 août 2022

Un chenal encore praticable

Un niveau aussi bas du fleuve n'empêche pas les bateaux de circuler sur le chenal de navigation. À Emmerich, la navigation profesionnelle dispose encore d'un niveau des eaux d'un mètre 80. Mais pour combien de temps encore ? "Les entreprises se préparent au pire à cause de la crise sur le Rhin", pouvait-on lire sur le site internet du journal FAZ.

Les ferries restent à l'arrêt

De nombreux ferries ont dû arrêter de circuler, y compris dans des villes comme Cologne ou Mannheim.

Sur la photo : un homme assis le 3 août dernier sur les quais du Rhin à Cologne

Un niveau historiquement bas

En 1998, le niveau du Rhin avait été mesuré à 1,81 m à Mayence, ce qui avait été considéré à l'époque comme "extraordinairement bas", le niveau habituel étant de 3 mètres en été. Mais nous en sommes désormais très loin.

Les "pierres de la faim" émergent

L'Elbe se trouve aussi à un niveau historiquement bas. Sur ce fleuve viennent d'émerger ce que l'on appelle les "pierres de la faim", surnommées ainsi car le bas niveau des fleuves était jadis presque toujours suivi de famines.

Sur l'image : une "pierre de la faim" sur l'Elbe en 2018

"Si tu me vois, alors pleure"

Comme l'a rapporté un tweet de @herzgerausch, cette "pierre de la faim" qui a resurgi dans l'Elbe porte l'inscription suivante : "Si tu me vois, alors pleure". Un signal d'alarme ?

Le lac de Constance se réduit également

La plus grande partie du Wollmatinger Ried, un parc naturel proche du lac de Constance dans le sud du pays, n'est plus en-dessous du niveau des eaux. Leur bas niveau  a asséché les rives de l'île de Reichenau (au premier plan sur la photo) dans les environs du lac. L'image date du 2 août dernier.

Des nuages de poussière lors des récoltes

L'absence de pluie et les grandes chaleurs sont aussi un cauchemar pour les agriculteurs. Sur cette photo, on peut voir un champ de blé extrêmement sec en train d'être récolté à l'aide d'une moissonneuse-batteuse dans la région de Hanovre.

Des champs asséchés

La situation est tout aussi inquiétante à Sieverdorf, dans le Brandebourg.

De lourdes pertes pour les agriculteurs

Dès le mois de juin, le représentant des agriculteurs Joachim Rukwied avait mis en garde dans le journal 'Neue Osnabrücker Zeitung' : "La sécheresse et la chaleur posent un gros problème dans certaines régions cette année". Selon lui, les aléas climatiques ont impacté la récolte de céréales. Mais d'autres cultures comme le maïs ou les pommes de terre, dont la récolte est en cours, "vont souffrir du niveau des températures", a-t-il ajouté. S'il ne pleut pas rapidement, "les pertes vont être élevées".

 

 

 

Presque pas de pluie

Voici des vignes prises en photo le 11 juin à Iphofen, dans le nord de la Bavière. Au mois de juin, les pluies y ont été inférieures à 10 litres par mètre carré.

Une nécessaire irrigation artificielle

Cette photo montre un arroseur utilisé pour tenter de sauver un champ de salades au moyen d'une irrigation artificielle.

Les courgettes...

Ces plants de courgettes dans un champ de légumes en Bavière doivent également être arrosés artificiellement.

 

...et les fraises : toutes ont besoin d'eau

À quelques kilomètres de là, une plantation de fraises. Les bâches noires sous lesquelles poussent les précieux fruits sont recouvertes de gouttes d'eau dispersées par un système d'arrosage artificiel.

La sécheresse est partout

Voici à quoi ressemblait une bande d'arrêt d'urgence à Wurtzbourg au mois de juin.

Les villes aussi doivent être arrosées

Sur cette photo prise à Berlin au mois de juin, on peut voir la pelouse du jardin Spreebogenpark, près de la gare centrale, en train d'être arrosée.

Le risque d'incendie augmente

Les forêts souffrent également - et le risque d'incendie augmente de manière dramatique.

De moins en moins d'eau

Si l'on en croit ce qui est écrit sur la pancarte, il y aurait eu un jour de l'eau et des poissons à cet endroit.

De plus en plus d'épisodes d'extrême sécheresse

Les épisodes d'extrême sécheresse risquent de se répéter de plus en plus souvent. Voici à quoi ressemblaient les quais de l'Elbe, sous une arche du pont Auguste, à Dresde, le 28 avril dernier... Comme toute l'Europe, l'Allemagne est menacée par les conséquences du changement climatique.

Más para ti