Soleil artificiel : le rêve d'une source d'énergie illimitée
EAST : supraconducteur avancé expérimental Tokamak
70 millions de degrés de température
La fusion nucléaire pour créer de l'énergie propre
Un investissement de plusieurs millions
Une source d'énergie, sans recourir aux carburants
Pas seulement la Chine
Y a-t-il des dangers ?
Objections scientifiques au soleil artificiel
Il dépense plus d'énergie qu'il n'en génère
Comment transformer cette énergie en électricité ?
La Chine fait confiance à son soleil
Quand sera-t-il prêt?
Le Royaume-Uni a rejoint le projet
Les investisseurs sont favorables
Un soleil créé par l'homme
Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(1/16)
Soleil artificiel : le rêve d'une source d'énergie illimitée

Si l'être humain parvenait à "créer" un soleil artificiel, à reproduire le mécanisme par lequel une étoile fournit un feu perpétuel, une voie fascinante serait ouverte pour disposer d'une source d'énergie inépuisable, sans limites. Ce projet est celui que la Chine développe depuis des années (sur l'image, lors du lancement du projet). Et, selon les dernières informations, le soleil artificiel conçu par les Chinois fonctionnerait.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(2/16)
EAST : supraconducteur avancé expérimental Tokamak

Le nom de ce "soleil artificiel" chinois est "Experimental Advanced Superconducting Tokamak" (EAST) et il consiste en un réacteur nucléaire capable d'atteindre (et de dépasser) la température du soleil.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(3/16)
70 millions de degrés de température

Comme publié par l'agence de presse Xinhua et recueilli par des médias tels que The Independent ou South China Morning Post, le "soleil artificiel" EAST a réussi à atteindre 70 millions de degrés Celsius pendant 17 minutes. Ce qui revient à multiplier par cinq la température du soleil.

Image : Unsplash/NASA

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(4/16)
La fusion nucléaire pour créer de l'énergie propre

Il s'agit de passer de la fission nucléaire (méthode utilisée dans les centrales nucléaires actuelles) à la fusion nucléaire. La fusion nucléaire, comme indiqué sur Wikipédia, se produit lorsque « deux noyaux atomiques s’assemblent pour former un noyau plus lourd. (…) La fusion nucléaire dégage une quantité d’énergie colossale. » C'est ainsi que fonctionne le soleil et c'est ce que le projet EAST veut reproduire.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(5/16)
Un investissement de plusieurs millions

Différents médias internationaux assurent que la Chine a investi près de 1 000 millions de dollars dans ce soleil artificiel.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(6/16)
Une source d'énergie, sans recourir aux carburants

Reproduire la mécanique interne du soleil reviendrait à obtenir une source inépuisable d'énergie propre : il fonctionnerait en permanence sans combustibles fossiles ou autres types de combustibles. Et, selon les scientifiques qui parient sur cette voie, cette technique ne génère pas de déchets.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(7/16)
Pas seulement la Chine

En fait, il n'y a pas que la Chine qui a ce projet en cours (bien qu'il soit bien avancé). La Corée du Sud y travaille et, en Europe, c'est le projet ITER (Réacteur thermonucléaire expérimental international), dans lequel différents pays collaborent, qui cherche à domestiquer l'énergie prodigieuse des étoiles.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(8/16)
Y a-t-il des dangers ?

Les défenseurs de ce projet assurent qu'il s'agit d'une énergie nucléaire plus sûre puisqu'elle ne provoque pas de réactions en chaîne et donc d'explosions et de fuites radioactives. Mais...

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(9/16)
Objections scientifiques au soleil artificiel

Il y a ceux qui croient que ce type de projet est une chimère. "Je ne suis pas très excité", a déclaré Chary Rangacharyulu, physicien nucléaire à l'Université canadienne de la Saskatchewan, à la BBC.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(10/16)
Il dépense plus d'énergie qu'il n'en génère

Les détracteurs de la fusion nucléaire, comme le physicien Chary Rangacharyulu mentionné ci-dessus, soulignent qu'à l'heure actuelle, un soleil artificiel dépense plus d'énergie qu'il n'est capable d'en générer.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(11/16)
Comment transformer cette énergie en électricité ?

Une autre objection vise à souligner que, pour l'instant, il n'est pas tout à fait clair comment transformer cette énergie libérée en électricité que nous pouvons apporter aux maisons.

Image : Unsplash/Anthony Indraus

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(12/16)
La Chine fait confiance à son soleil

Malgré tout, la recherche suis son cours. La Chine fait confiance à son soleil. La vérité est que, si le projet est mené à bien, le pays pourrait atteindre une extraordinaire autosuffisance énergétique.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(13/16)
Quand sera-t-il prêt?

Cependant, il reste encore beaucoup de travail à faire. Les calculs les plus optimistes parlent de 2050 comme l'année où un soleil artificiel pourrait briller sur la surface de la terre et où nous pourrons convertir son énergie en électricité à une échelle commercial.

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(14/16)
Le Royaume-Uni a rejoint le projet

Le dernier pays à avoir rejoint l'engagement envers la fusion nucléaire (pour avoir son propre soleil artificiel) a été le Royaume-Uni, qui cherche un emplacement pour un réacteur nucléaire comme celui de la Chine.

Image: Unsplash / Martin Sepion

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(15/16)
Les investisseurs sont favorables

Selon Bloomberg, les investisseurs estiment que la fusion nucléaire est un bon pari et en 2020 ils ont alloué jusqu'à 300 millions de dollars à des entreprises privées liées à ces projets.

Image : Unsplash / Pepi Stojanovski

Le soleil artificiel que la Chine compte mettre en marche
(16/16)
Un soleil créé par l'homme

Ainsi, ce qui était il y a quelques années de la fantaisie ou le sujet de films ou de romans de science-fiction peut devenir réalité. Et chaque pays pourra désormais avoir son propre soleil.

LIRE AUSSI : Comment être riche et ne pas payer d'impôts ou presque

Más para ti