Un
Une reconnaissance de la douleur des femmes
Une norme révolutionnaire
L'Espagne, pionnière en Europe
Les données
Une lutte constante
La prise de position de la France
Un premier pas
Les symptômes de l'endométriose
Une maladie invalidante
Pas seulement l'endométriose
La recherche de la BBC
La recherche de BJM
Les conclusions de l'étude
C'est ce qu'on appelle la dysménorrhée
Les autres symptômes de la dysménorrhée
Combattre les préjugés
Dans le reste de l'Europe
Un projet de loi italien en 2016
La controverse
Ce congé pourrait-il se démocratiser en France ?
Préoccupations en Espagne
Nadia Calviño se positionne contre une stigmatisation des femmes
José Luis Escrivá
Des risques de discrimination évoqués
Quelle est la préoccupation des législateurs espagnols ?
Carolina Vidal en faveur de la transparence
Cela semble absurde, et pourtant...
Elisabetta Franchi et sa politique d'entreprise
Les craintes de l'exécutif espagnol
L'exemple du Japon
Corée du Sud
Indonésie, Taïwan, Mexique et Zambie
En Inde
La lettre aux salariés
En Australie
L'expérience de Kristy Chong
En France
Lutter contre les tabous
Ce n'est que le début
Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(1/41)
Un "oui" historique du gouvernement espagnol au congé menstruel

Le gouvernement espagnol a donné son feu vert à une nouvelle loi sur l'avortement, qui inclut également le congé menstruel, un dispositif permettant aux femmes souffrant de règles douloureuses de ne pas travailler ce jour-là. La loi, qui a finalement obtenu l'accord des différentes forces politiques du gouvernement, va maintenant passer devant le Parlement.

Image : Saranya7 / Pixabay

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(2/41)
Une reconnaissance de la douleur des femmes

"Nous reconnaîtrons par la loi le droit des femmes ayant des règles douloureuses à un congé temporaire spécial qui sera payé par l'État dès le premier jour". Voici les mots avec lesquels la ministre espagnole, Irene Montero, a annoncé sur Twitter ce qui représente une décision historique pour l'Espagne (et pour l'Europe) et que certaines femmes attendent peut-être depuis longtemps.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(3/41)
Une norme révolutionnaire

Cette mesure, née en Espagne de l'action conjointe de plusieurs ministères, dont le ministère de l'Égalité et le ministère de la Sécurité sociale, est une nouveauté révolutionnaire dans le paysage législatif européen et mondial.

Photo : Christian Lue / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(4/41)
L'Espagne, pionnière en Europe

L'Espagne serait en effet le premier pays du bloc européen à établir la possibilité de demander un congé payé de trois jours, pouvant être prolongé jusqu'à cinq, pour toutes les travailleuses souffrant de dysménorrhée, d'endométriose ou d'adénomyose. Et nous parlons ici de millions de femmes.

Photo : Daniel Prado / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(5/41)
Les données

Selon les données fournies par l'OMS, quelque 150 millions de femmes en âge de procréer sont touchées par l'endométriose, dont 14 millions rien qu'en Europe.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(6/41)
Une lutte constante

L'endométriose a souvent été considérée comme une maladie sous-estimée. En France, notamment, de nombreuses associations se battent depuis des années pour faire reconnaître la gravité du problème. Depuis, tout un programme a été mis en place début 2022 pour mieux prendre en charge cette maladie, jusqu'alors très mal détectée.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(7/41)
La prise de position de la France

Lors d'un discours au Comité de pilotage de la stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, Olivier Véran a ainsi expliqué : « Le corps plié en deux par une douleur qui, pendant les règles et en dehors, peut vous clouer au lit ; la vie physique rendue difficile, les projets parentaux auxquels il faut renoncer, c’est ça l’endométriose. »

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(8/41)
Un premier pas

Il poursuit ainsi : « Nommer la maladie, c’est déjà reconnaître une réalité insupportable vécue par nos concitoyennes et c’est déjà un premier pas vers l’action, vers le soin et vers l’accompagnement. » Une reconnaissance attendue depuis longtemps par celles qui en sont atteintes.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(9/41)
Les symptômes de l'endométriose

Les femmes qui en souffrent rapportent des symptômes comme la fatigue, la dépression, une légère hyperthermie dans certains cas, mais, dans la quasi-totalité d'entre elles, des douleurs menstruelles sévères, qui peuvent devenir chroniques et persistantes, et qui ont des effets tangibles sur la qualité de vie des femmes.

Photo : Vladislav Muslakov / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(10/41)
Une maladie invalidante

En fait, elle est considérée comme une maladie invalidante. Dans le document "Tenth International Statistical Classification of Diseases and Related Health Problems" ("Dixième classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes"), la douleur pathologique associée aux menstruations a d'ailleurs été reconnue comme une maladie et classée au numéro 94.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(11/41)
Pas seulement l'endométriose

Et, même si nous ne prenons pas uniquement en compte les maladies telles que l'endométriose, les données sur les femmes souffrant de douleurs pendant les menstruations sont alarmantes.

Photo : Alicia Petresc / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(12/41)
La recherche de la BBC

Selon une étude menée par BBC Radio 5, 91% des femmes interrogées ont déclaré souffrir de douleurs menstruelles et environ 57% ont déclaré que la douleur était telle que leur capacité à travailler était compromise.

Photo : Elisa Ventur / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(13/41)
La recherche de BJM

Une autre recherche, publiée dans la revue médicale BJM, menée sur un échantillon de 32 748 femmes âgées de 15 à 45 ans, révèle également que la perte de productivité due aux douleurs menstruelles serait d'environ 9 jours par an.

Photo : JESHOOTS.COM / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(14/41)
Les conclusions de l'étude

Les conclusions de cette recherche sont claires : « Les symptômes liés aux menstruations causent beaucoup de perte de productivité ». On lit encore, plus loin : « Il est urgent de se concentrer davantage sur l'impact de ces symptômes [...] pour discuter des options de traitement avec les femmes de tous les âges et, idéalement, plus de flexibilité pour les femmes qui travaillent ou qui vont à l'école. »

Photo : Agence KOBU / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(15/41)
C'est ce qu'on appelle la dysménorrhée

Selon les données, en tout cas, la majorité des femmes souffrent de dysménorrhée, le terme médical avec lequel on désigne les douleurs menstruelles, ces crampes aiguës affectant la partie inférieure de l'abdomen et qui peuvent irradier vers le dos ou la partie interne des jambes (surtout dans les premiers jours du cycle menstruel).

Photo : Sasun Bughdaryan / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(16/41)
Les autres symptômes de la dysménorrhée

Comme le rapporte l'Ordre américain des obstétriciens et gynécologues, les affres et les crampes peuvent souvent s'accompagner d'autres douleurs, comme des nausées, des maux de tête, des étourdissements, des lombalgies, etc. D'autres problèmes psychologiques et physiologiques ne sont pas rares non plus, tels comme la nervosité, la fatigue et les sautes d'humeur.

Photo : Mehrpouya H / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(17/41)
Combattre les préjugés

« Une bonne fois pour toutes, (...) je veux dire : "c’est pas normal d’avoir mal". La douleur n’est pas "un mauvais moment à passer", on ne peut pas lui demander d’être sage et de se "tenir plus tranquille". Il faut se démener pour l’apaiser, pour trouver des solutions et pour la faire disparaître » : telle est l'exhortation d'Olivier Véran et à travers lui du ministère de la Santé français, pour que l'on puisse enfin avancer. Il faut combattre les préjugés sur la douleur associée aux règles et ne plus avoir peur d'en parler à haute voix.

Photo : Aiden Frazier / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(18/41)
Dans le reste de l'Europe

Pourtant, malgré ces recommandations et nouvelles prises de position de la France en faveur de la recherche et des progrès visant à une détection plus précoce du problème, il n'existe jusqu'à présent aucune loi dans le pays qui protège les femmes dans ce sens. De fait, elle n'existe même pas en Italie, en Allemagne ou dans le reste des pays européens.

Photo : Markus Spiske / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(19/41)
Un projet de loi italien en 2016

Pourtant, l'Italie avait ouvert la voie en 2016, avec la présentation d'un projet de loi par les députés Iacono, Rubinato, Sbrollini (photo) et Mura. La proposition partait de cette considération : "En Italie, les données sur la dysménorrhée sont alarmantes : de 60 % à 90 % des femmes souffrent pendant le cycle menstruel, ce qui entraîne des taux d'absentéisme scolaire de 13 % à 51 % et de 5 % à 15 % d'absentéisme au travail."

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(20/41)
La controverse

Mais, alors qu'en Italie les polémiques ont abouti à une impasse et que le projet de loi est resté à l'état de projet, en Espagne, malgré les polémiques qu'il y a eues et qu'il y a encore, aucune force d'opposition n'a été de nature à tuer le dispositif dans l'œuf.

Photo : Kyle Broad / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(21/41)
Ce congé pourrait-il se démocratiser en France ?

Le 8 mars 2022, une menuiserie de Toulouse a pris la décision d'offrir à ses salariées un congé spécial pour règles douloureuses, un jour par mois, et ce, sans justificatif ni perte de salaire. Selon l'auteur du livre Ceci est mon sang: Petite histoire des règles, de celles qui les ont et ceux qui les font, Elise Thiébaut, le risque de discrimination peut être important : "Le problème avec cette notion de congé menstruel, c'est que les personnes qui ne sont pas concernées vont estimer qu'il est injuste".

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(22/41)
Préoccupations en Espagne

La mesure, de fait, n'a pas été exempte de controverse même dans le pays ibérique et n'a pas été immédiatement accueillie à bras ouverts. Les conséquences sur l'emploi des femmes seraient inquiétantes.

Photo : Tim Gouw / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(23/41)
Nadia Calviño se positionne contre une stigmatisation des femmes

Comme le rapporte le journal 'El País', la ministre de l'Économie, Nadia Calviño, a déclaré : "[Le gouvernement] croit et s'engage absolument en faveur de l'égalité des genres et nous n'adopterons jamais de dispositions qui pourraient conduire à une stigmatisation des femmes".

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(24/41)
José Luis Escrivá

Le journal espagnol rapporte également la déclaration de José Luis Escrivá, chef du département Inclusion et Sécurité sociale : « Notre position est que cette loi doit harmoniser deux éléments : améliorer la protection des femmes et promouvoir leur participation dans de meilleures conditions au marché du travail ».

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(25/41)
Des risques de discrimination évoqués

Même la secrétaire adjointe du syndicat espagnol UGT a exprimé ses doutes à ce sujet, lors de l'émission de télévision espagnole 'Espejo público', évoquant une éventuelle stigmatisation des femmes : « Ce préjugé sexiste... il faut voir si, à long terme, il ne finira pas par nous discriminer. »

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(26/41)
Quelle est la préoccupation des législateurs espagnols ?

Dans l'ensemble, donc, ce que les législateurs craignent avec l'approbation du congé menstruel révèle un problème sous-jacent qui, évidemment, n'est pas encore résolu, à savoir que les employeurs peuvent choisir ne pas embaucher une femme, lui préférant un homme.

Photo: Sebastian Herrmann / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(27/41)
Carolina Vidal en faveur de la transparence

« Il se peut qu'il stigmatise [la femme], mais cela se fait déjà par la maternité et l'allaitement et c'est contre ce que nous devons combattre. Ce que nous ne pouvons pas faire, c'est le cacher », a déclaré Carolina Vidal, secrétaire de Mujeres, Igualdad y Condiciones de Trabajo de Comisiones Obreras, l'un des principaux syndicats espagnols.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(28/41)
Cela semble absurde, et pourtant...

Ces discours et revendications relatifs aux problèmes de genre dans le monde du travail semblent faire partie d'un autre temps, et pourtant, l'actualité récente les rend encore nécessaires. Considérons, par exemple, le tapage médiatique soulevé début mai par les déclarations controversées de la créatrice italienne Elisabetta Franchi lors de l'événement promu par PwC intitulé "Femmes et mode : le baromètre 2022".

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(29/41)
Elisabetta Franchi et sa politique d'entreprise

« Si des jeunes femmes s'absentent pendant deux ans pour un congé maternité, c'est un problème », a déclaré la styliste sur la scène de l'événement. Elle a ajouté : « Aujourd'hui j'ai embauché des femmes, mais ce sont des 'quadra'. Des femmes, mais matures. Si elles avaient dû avoir des enfants ou se marier, elles l'ont déjà fait. Et donc je prends celles qui ont franchi toutes les étapes. Et elles travaillent 24 heures sur 24, c'est important ».

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(30/41)
Les craintes de l'exécutif espagnol

Au regard de telles déclarations, les craintes de l'exécutif espagnol quant aux éventuelles répercussions du congé menstruel sur l'accès des femmes au monde du travail ne sont donc pas surprenantes. Pourtant, les exemples d'autres endroits dans le monde où cette mesure est active devraient les rassurer.

Photo : Christina @ wocintechchat.com / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(31/41)
L'exemple du Japon

Le Japon, par exemple, reconnaît aux femmes le droit au congé menstruel depuis 1947 : cette année-là, en effet, le gouvernement japonais a étendu ce congé, accordé à l'origine uniquement aux ouvrières d'usine, à toutes les travailleuses souffrant de dysménorrhée. Reconnaissons toutefois que moins de 0,01% de la population s'octroie ce droit.

Photo : Eutah Mizushima / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(32/41)
Corée du Sud

La Corée du Sud a rejoint le Japon en 1953, accordant aux femmes une période de congé de travail pendant le cycle menstruel.

Photo : Daniel Bernard / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(33/41)
Indonésie, Taïwan, Mexique et Zambie

D'autres pays dans le monde ont des congés menstruels et des règles similaires pour protéger les femmes : c'est le cas de l'Indonésie, Taïwan, du Mexique et de la Zambie.

Photo : Christina @ wocintechchat.com / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(34/41)
En Inde

Il existe également des actions d'entrepreneurs individuels qui ont reconnu ce droit à leurs travailleurs, de manière indépendante. Un exemple est Deepinder Goyal (photo), fondateur et PDG du géant indien de la livraison de nourriture Zomato.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(35/41)
La lettre aux salariés

Dans une lettre adressée à ses employés, en août 2020, Deepender Goyal (à gauche sur la photo) annonçait l'institution de la période de congé menstruel pour toutes les femmes de l'entreprise (y compris les transgenres) : 10 jours par an pendant lesquels elles peuvent s'absenter du travail en cas de fortes douleurs associées à leurs règles.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(36/41)
"Nous devons les soutenir si nous voulons construire une véritable culture collaborative"

« ... Même si nous ne comprenons pas parfaitement ce que vivent les femmes, nous devons leur faire confiance lorsqu'elles disent qu'elles ont besoin de se reposer. Je sais que les crampes menstruelles sont très douloureuses pour de nombreuses femmes - et nous devons les soutenir si nous voulons construire une véritable culture collaborative chez Zomato », a conclu Deepinder, demandant également le soutien de ses employés masculins.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(37/41)
En Australie

La politique de soutien aux femmes promue par l'entrepreneur indien n'est pas le seul exemple. En Australie aussi, de nombreuses entreprises ont une politique de plus grande flexibilité pour les femmes pendant le cycle menstruel et la ménopause.

Photo : Stephen Tafra / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(38/41)
L'expérience de Kristy Chong

Kristy Chong, PDG de la société Modibodi, raconte à la BBC, selon laquelle, après l'adoption de ces mesures, la confiance entre les managers et les travailleurs a augmenté et les employés semblent plus productifs qu'auparavant.

Photo : SOCIALE. COUPER / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(39/41)
En France

Comme nous l'avons évoqué plus haut, en France aussi, certaines entreprises ont adopté une politique similaire. C'est le cas de l'usine de meubles Louis à Labège qui a accordé à ses salariées une journée de congés payés pendant leur cycle menstruel.

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(40/41)
Lutter contre les tabous

Le débat sur les menstruations, même s'il semble encore tabou dans certains pays et lieux de travail, connaît donc un nouveau printemps. Les tiktokers qui utilisent le hashtag #PeriodTok en sont bien conscients pour promouvoir un débat sur le cycle menstruel que, jusqu'à récemment, de nombreux réseaux sociaux auraient censuré.

Photo : Tante Flow / Unsplash

Noticias
Le congé menstruel : préjugés, désinformation et controverses
(41/41)
Ce n'est que le début

Cependant, il reste encore un long chemin à parcourir pour combattre les préjugés sur le cycle menstruel et les douleurs qui y sont liées, mais n'ayez pas honte et en parler sans réticence reste la première étape (et la plus nécessaire) à franchir.

Photo : Ehimetalor Akhere Unuabona / Unsplash

Más para ti