Virus d'Epstein-Barr : lié à la sclérose en plaques ?
Ce que dit la science (à propos de l'étude de Harvard)
10 millions d'individus analysés
Pas de panique
Un indice important pour guérir (ou prévenir) la sclérose en plaques
Qu'est-ce que la maladie du baiser ?
Qu'est-ce que la sclérose en plaques ?
Les autres virus n'influencent pas
Sclérose en plaques : une minorité
À ne pas confondre avec la SLA
Focus sur le virus
Il n'y a pas de traitement spécifique
Une percée scientifique majeure
Autres facteurs liés à la sclérose en plaques
Règles de prédisposition génétique
Encore une hypothèse
La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(1/16)
Virus d'Epstein-Barr : lié à la sclérose en plaques ?

Ce que vous voyez sur l'image est le virus d'Epstein-Barr au microscope : le virus qui cause la mononucléose aussi appelée maladie du baiser. Un titre de la prestigieuse revue Science a choqué le monde : ce virus pourrait être à l'origine de la redoutable sclérose en plaques.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(2/16)
Ce que dit la science (à propos de l'étude de Harvard)

Le résumé scientifique des recherches menées par l'Université de Harvard est inquiétant mais, en même temps, très important comme avancée scientifique. « L'infection par le virus d'Epstein-Barr est le déclencheur du développement de la sclérose en plaques ».

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(3/16)
10 millions d'individus analysés

L'étude de l'Université Harvard est basée sur un suivi de 10 millions de militaires américains pendant deux décennies. La conclusion est qu'une personne qui a eu la mononucléose ou la maladie du baiser est 32 fois plus susceptible de développer une sclérose en plaques.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(4/16)
Pas de panique

Cependant, ne laissez pas la panique vous gagner. En fait, plus de 90 % de la population mondiale contracte la mononucléose. Il n'y a pas que le virus d'Epstein-Barr qui cause la sclérose en plaques, les scientifiques pensent qu'il doit y avoir une prédisposition génétique et qu'il y a d'autres facteurs.

Image: Loïc Furhoff / Unsplash

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(5/16)
Un indice important pour guérir (ou prévenir) la sclérose en plaques

Mais selon le chef de l'équipe d'étude de Harvard, l'épidémiologiste Alberto Ascherio, auteur de l'article dans Science, le lien entre la maladie du baiser et la sclérose en plaques est clair. L'agent pathogène de la mononucléose reste dans notre organisme à vie et, toujours selon cette recherche, peut provoquer ou accélérer le processus d'émergence de la sclérose en plaques.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(6/16)
Qu'est-ce que la maladie du baiser ?

La maladie du baiser se transmet par la salive et est courante chez la plupart des gens. Elle survient généralement à l'adolescence ou dans les premières années de jeunesse et ne provoque que quelques jours de malaise ou de fièvre. Puis ça passe. Mais l'empreinte du virus d'Epstein-Barr reste dans notre corps pour toujours.

Image: Kimson Doan / Unsplash

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(7/16)
Qu'est-ce que la sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques survient lorsque la « gaine de myéline », qui recouvre les neurones, dans un processus anormal et inattendu, disparaît. Cela affecte le cerveau et la moelle épinière, empêchant les ordres neuronaux d'aller là où ils le devraient. De cette façon, une paralysie progressive se produit. La sclérose en plaques n'a pas de remède. Elle est généralement diagnostiquée entre 20 et 40 ans.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(8/16)
Les autres virus n'influencent pas

La recherche de Harvard est basée sur l'observation et l'analyse de 10 millions de soldats au fil des ans. Et on observe que ceux qui sont infectés par le virus d'Epstein-Barr sont plus susceptibles de développer une sclérose en plaques. L'infection par d'autres virus, cependant, ne donne pas de résultats significatifs.

Image : Louis Reed / Unsplash

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(9/16)
Sclérose en plaques : une minorité

La sclérose en plaques n'est pas une maladie courante. Une personne sur mille en souffre. Mais sa sévérité et l'impossibilité de la guérir font de cet état un ennemi à vaincre par la science.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(10/16)
À ne pas confondre avec la SLA

La sclérose en plaques n'est pas la même chose que la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Le scientifique Stephen Hawking (photo) souffrait de la SLA. Les conséquences sont similaires et les deux affections trouvent leur origine dans une détérioration neuronale. Mais la principale différence est que la sclérose en plaques évolue sous forme de pics épidémiques (chaque épidémie aggrave la situation physique de la personne atteinte) et dans la SLA, il y a un développement progressif et constant du déclin physique.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(11/16)
Focus sur le virus

L'épidémiologiste Alberto Ascherio, responsable de la recherche, soutient que nous devons maintenant nous concentrer sur l'enquête sur le virus d'Epstein-Barr et sur son action dans le corps humain. Cela pourrait être le moyen de trouver un remède contre la sclérose en plaques.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(12/16)
Il n'y a pas de traitement spécifique

Il existe différentes stratégies palliatives pour soulager les affections causées par la sclérose en plaques, mais pas de traitement spécifique. En fait, en simplifiant, ce que l'on essaie de faire avec les médicaments, c'est d'atténuer les effets causés par la sclérose en plaques.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(13/16)
Une percée scientifique majeure

Ce n'est pas la première fois que le virus d'Epstein-Barr est lié à la sclérose en plaques, mais le nombre d'individus avec lesquels cette étude de l'Université de Harvard est réalisée est si important qu'il s'agit d'un coup de pouce très important pour confirmer le lien entre les deux éléments.

Image : Fakurian Design / Unsplash

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(14/16)
Autres facteurs liés à la sclérose en plaques

Bien qu'il existe également des études qui établissent un lien entre la sclérose en plaques et le tabagisme, l'obésité ou un manque de vitamine D (qui est liée à la lumière du soleil). Cependant, l'origine est encore mystérieuse.

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(15/16)
Règles de prédisposition génétique

Et ce sur quoi presque tous les scientifiques sont clairs, c'est que c'est notre code génétique qui est aux commandes. Par conséquent, au-delà d'un virus ou d'un facteur de risque, c'est par là qu'il faut chercher l'origine de la sclérose en plaques.

Image : Braňo / Unsplash

La maladie du baiser (mononucléose) pourrait causer la sclérose en plaques
(16/16)
Encore une hypothèse

Ceci dit, le lien entre le virus d'Epstein-Barr (maladie du baiser ou mononucléose) et la sclérose en plaques reste une hypothèse. Mais cette étude représente une avancée très importante.

Más para ti