La France, entre sécheresses et incendies

Quand la France étouffe
Une série de vagues de chaleur
Des températures record
Certaines villes particulièrement touchées
Un phénomène européen
Certains pays et régions particulièrement touchés
Des records de température en Europe du nord
Une adaptation nécessaire
Une sécheresse d’une ampleur inédite
Une pénurie d'eau
Des mesures restrictives
Un déficit hydrique depuis plusieurs mois
De nombreux incendies de forêt
Près de 50 000 hectares brûlés
Le sud de la France très touché
La localisation surprenante de certains feux
Des incendies partout en Europe
Un mois de juillet dévastateur
Le pire reste à venir ?
Les pompiers surmenés
Des pénuries à craindre
Un engrenage sans fin ?
Quand la France étouffe

Comme d’autres pays européens, la France a été touchée par des vagues de chaleur très intenses depuis le début de l’été, qui se sont traduites par un niveau de sécheresse inédit et de nombreux incendies de forêt. Retour en images sur un épisode climatique qui n’est sans doute pas terminé !

Une série de vagues de chaleur

Plusieurs vagues de chaleur se sont succédées sur l’Hexagone ces dernières semaines, laissant les habitants dans le désarroi face à la canicule.

Des températures record

La température moyenne sur le pays a tutoyé les records. Selon Météo France, le mois de juillet 2022 a été le plus chaud depuis le début des relevés (23,2 degrés en moyenne), après juillet 2006 (24,3) et juillet 1983 (23,4).

Certaines villes particulièrement touchées

Plusieurs villes françaises ont battu leur record absolu de température : Biarritz (sur la photo), Rennes, Brest, et la liste ne s’arrête pas là…

Un phénomène européen

La France n’a pas été le seul pays concerné par les canicules, qui ont touché une grande partie de l’Europe de l’ouest. Le mois de juillet 2022 a été le sixième plus chaud de l’histoire du continent.

Certains pays et régions particulièrement touchés

La situation a été particulièrement critique dans l’ensemble des pays méditerranéens, comme l’Espagne, le Portugal, l’Italie du sud, la Croatie et la Grèce.

Des records de température en Europe du nord

Plus connue pour ses pluies et son brouillard, l’Angleterre a franchi le cap des 40 degrés pour la première fois de son histoire. Des records de température ont également été enregistrés en Suède et au Danemark.

Une adaptation nécessaire

Peu habitués aux canicules, les pays du nord de l’Europe ont été surpris par l’ampleur des chaleurs cette année. Mais avec l’accélération du réchauffement climatique, ils vont probablement devoir s’adapter de manière durable à des températures élevées.

Une sécheresse d’une ampleur inédite

Conséquence de la chaleur qui facilite l’évaporation de l’eau, la France et l’Europe ont aussi été touchées par une sécheresse d’une ampleur inédite. Forêts, rivières, champs, jardins… aucun sol n’a été épargné par le manque d’humidité.

Une pénurie d'eau

L’eau s’est progressivement raréfiée pendant l’été, au point que chaque département de France métropolitaine est concerné par au moins un arrêté qui restreint l’utilisation de cette précieuse ressource.

Des mesures restrictives

L’objectif des pouvoirs publics est d’empêcher les usages les moins essentiels de l’eau : arrosage de fleurs, lavage de voiture… Certaines communes ont même dû plafonner le nombre de litres consommés par jour et par foyer.

Un déficit hydrique depuis plusieurs mois

En réalité, l’assèchement des sols ne tient pas seulement aux températures anormales de l’été, mais aussi au déficit de pluie en France depuis le début de l’année. L’été a commencé sans que les forêts ne soient suffisamment rechargées en eau.

De nombreux incendies de forêt

La sécheresse des sols favorise malheureusement le départ de feux en forêt. Depuis le début de l’été, de nombreux incendies de forêt ont éclaté aux quatre coins du territoire français, laissant derrière eux des paysages dévastés…

Près de 50 000 hectares brûlés

Au 8 août, la superficie totale des forêts brûlées depuis le début de l’année 2022 s’élevait à 48 415 hectares. Un chiffre terrifiant !

Le sud de la France très touché

Avec son climat plus sec et ses températures plus élevées, la moitié sud de la France a été la plus durement touchée. Les incendies géants en Gironde ont particulièrement marqué les esprits.

La localisation surprenante de certains feux

Mais c’est l’ensemble du territoire qui a été frappé par les feux de forêt : certains se sont produits dans des endroits inhabituels, comme le Finistère ou le Calvados.

Des incendies partout en Europe

Là encore, la France n’est pas le seul pays touché et l’ampleur des feux de forêt a été anormalement élevée cet été. Au 6 août, plus de 600 000 hectares de forêt avaient brûlé sur le continent depuis le début de l’année, contre une moyenne annuelle d’environ 158 000 sur la période 2006-2021.

Un mois de juillet dévastateur

Rien qu’au mois de juillet, ce sont 280 000 hectares de forêts qui ont brûlé sur le Vieux continent. La majorité des territoires sinistrés se trouvent en France, en Espagne et au Portugal.

Le pire reste à venir ?

Le plus inquiétant est que l’été n’est pas terminé et que d’autres vagues de chaleur sont annoncées pour la suite du mois d’août. Coordinateur du Système européen d’information sur les feux de forêt, Jesus San Miguel, cité par Ouest France, indiquait fin juillet que “nous n’en sommes même pas à la moitié de la saison des feux”.

Les pompiers surmenés

Déjà très sollicités depuis le début de l’été, les pompiers sont inquiets pour les prochaines semaines. Nul doute que l'été n'est pas terminé pour eux non plus !

Des pénuries à craindre

La sécheresse a également un impact sur l’agriculture et de mauvaises récoltes sont à craindre. Certains représentants du monde agricole ont déjà fait part d’un risque de pénurie de lait dans les mois à venir.

Un engrenage sans fin ?

Records de chaleur entraînés par le réchauffement climatique, sécheresses et méga-incendies : le climat semble pris dans un engrenage sans fin. Quoi qu’il en soit, les problématiques liées à l’environnement et au climat ne vont pas quitter le devant de la scène médiatique ces prochaines années.

Más para ti