Mariupol : ville martyre
Lutter pour sa survie
Pas d'électricité, pas d'eau, pas de nourriture
Impossible de partir
Les chars tirent sur tous les bâtiments
Des milliers de personnes prises au piège
Y a-t-il eu des déportations vers la Russie ?
Tirs d'obus toutes les 10 minutes
Il est impossible d'estimer le nombre de victimes
Une stratégie classique russe
¡No pasarán!
Coincés
La ville de l'acier
Sans nouvelles de Mariupol
Aucune pitié
Quand cela terminera-t-il ?
La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(1/16)
Mariupol : ville martyre

Peu d'images nous parviennent de Mariupol, une ville portuaire du sud-est de l'Ukraine qui est fortement assiégée par l'armée russe. La société de satellites Maxar Technologies a réussi à capturer depuis l'espace la scène de destruction qui domine une ville bombardée depuis des semaines.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(2/16)
Lutter pour sa survie

Les images sont tout aussi terribles lorsqu'elles sont photographiées au niveau de la rue. Les quelques témoignages en provenance de Mariupol parlent d'une ville où, comme l'a titré le New York Times, les gens luttent chaque jour pour survivre ("As Mariupol Is Bombed and Besieged, Those Trapped Fight to Survive").

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(3/16)
Pas d'électricité, pas d'eau, pas de nourriture

Les bombardements ont privé Mariupol d'électricité et d'eau potable dans plusieurs de ses quartiers. La nourriture vient naturellement à manquer. Et la communication est presque impossible. Ceux qui ont de la famille dans la ville sont souvent incapables de les contacter ou de savoir s'ils sont en vie.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(4/16)
Impossible de partir

Il y a eu plusieurs tentatives pour créer des couloirs humanitaires afin de faire sortir les personnes les plus vulnérables. Mais le cessez-le-feu qu'une telle chose exige ne s'est pas produit, sauf par petites touches. Seuls quelques milliers de personnes ont pu fuir le siège et, dans la plupart des cas, fuir au milieu des bombes.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(5/16)
Les chars tirent sur tous les bâtiments

Les quelques rapports provenant de Mariupol parlent de chars russes tirant sur des bâtiments. La ville est assiégée et des troupes russes sont présentes dans certains de ses quartiers, mais elle n'est pas tombée. Les forces ukrainiennes tiennent bon.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(6/16)
Des milliers de personnes prises au piège

Mariupol comptait près de 500 000 habitants avant la guerre. Il y a eu une fuite massive dans les jours précédant l'invasion et on estime maintenant qu'il pourrait y avoir entre 200 000 et 300 000 personnes encore prises au piège.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(7/16)
Y a-t-il eu des déportations vers la Russie ?

Selon Reuters, l'Ukraine a indiqué que des milliers d'habitants de Mariupol ont été déportés dans des véhicules vers le territoire russe. Sur la photo, une voiture avec un Z sur sa fenêtre avec des personnes déplacées à l'intérieur. Le Z est devenu le symbole pro-Poutine (et pro-guerre) en Russie.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(8/16)
Tirs d'obus toutes les 10 minutes

Poutine a posé un ultimatum pour que Mariupol se rende. Il a pris fin à 5 heures du matin le 21 mars et les Russes ont alors intensifié leurs attaques. Selon CNN, avec des bombardements toutes les 10 minutes.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(9/16)
Il est impossible d'estimer le nombre de victimes

Il n'y a aucun moyen d'estimer le nombre de morts que ce siège a pu causer jusqu'à présent. Les sources de l'armée ukrainienne estiment le nombre de victimes à 3 000 civils, mais qui sait ? Combien de corps se trouvent peut-être sous les décombres ? Combien de personnes sont-elles peut-être déjà mortes de maladie ou par manque de nourriture et d'eau potable ?

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(10/16)
Une stratégie classique russe

Des médias tels que le Financial Times ont rappelé dans leurs analyses que la stratégie consistant à assiéger une ville clé jusqu'à sa destruction n'est pas nouvelle pour la Russie : elle l'a fait avec Grozny pendant les guerres de Tchétchénie et aussi avec Alep pendant la guerre de Syrie.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(11/16)
¡No pasarán!

Le vieux slogan antifranquiste de la guerre civile espagnole (et connu en espagnol de tous ceux qui ont été écoliers en Union soviétique) résonne à Mariupol : "¡No pasarán!".

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(12/16)
Coincés

Mariupol avait déjà accueilli des personnes déplacées de la République populaire de Donetsk, qui a été reprise par les forces pro-russes et séparée de l'Ukraine. Maintenant, ceux qui ont pu le faire, ont dû fuir une seconde fois.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(13/16)
La ville de l'acier

Marioupol est un point stratégique clé car c'est un port important et il relie l'Ukraine à la péninsule de Crimée (annexée par la Russie en 2014). On l'appelle la ville de l'acier en raison de son importante activité métallurgique.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(14/16)
Sans nouvelles de Mariupol

Des informations de première main arrivent de Mariupol. Seuls quelques canaux Telegram ont réussi à transmettre la situation terrifiante au monde extérieur.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(15/16)
Aucune pitié

Sans informations fiables mais avec des images tristement révélatrices, Mariupol semble être devenue l'une de ces villes qui symbolisent l'horreur de toute guerre : de Guernica à Nagasaki en passant par Dresde ou Beyrouth.

La destruction de Mariupol : images d'une ville en état de siège
(16/16)
Quand cela terminera-t-il ?

Mariupol résiste, elle ne veut pas se rendre. Et les bombes continuent de tomber. Et la tragédie ne s'arrête pas.

LIRE AUSSI : Comment se déroulerait une guerre nucléaire entre les États-Unis et la Russie si elle avait lieu ?

Más para ti