Elon Musk prévoit de licencier 10% des employés de Tesla, au milieu des craintes d'une récession mondiale

Moins de monde, plus d'heures
N'affecte pas les constructeurs automobiles réels
Retour au bureau
Mauvaise journée à Wall Street
L'union fait la force
Salaire fixe vs taux horaire
Une récession mondiale ?
Elon, le devin
Surprise de Shanghai
Porte d'entrée sur le marché asiatique
Conséquences d'une crise économique
Conséquences pour Twitter ?
Double vérification par la FTC
Derniers préparatifs
"Un très mauvais pressentiment"

Reuters a révélé le 3 juillet que le PDG de Tesla, Elon Musk, l'un des hommes les plus riches du monde, avait "un très mauvais pressentiment" sur l'économie et devait supprimer 10% du personnel salarié de son entreprise d'automobiles électriques.

Moins de monde, plus d'heures

Les dirigeants de Tesla ont reçu un e-mail la veille leur demandant de "suspendre toute embauche dans le monde". Dans un e-mail de suivi, Musk a déclaré que l'entreprise était devenue "en sureffectif dans de nombreux domaines" mais que "l'effectif horaire augmenterait".

N'affecte pas les constructeurs automobiles réels

Musk a également précisé que ces licenciements n'affecteraient pas "quiconque construit réellement des voitures, des batteries ou installe de l'énergie solaire".

Retour au bureau

Les e-mails ont été envoyés peu de temps après que le milliardaire d'origine sud-africaine a donné aux employés travaillant à domicile un ultimatum concernant le retour au bureau : « Si vous ne vous présentez pas, nous supposerons que vous avez démissionné ».

Mauvaise journée à Wall Street

Les commentaires de Musk ont eu des conséquences immédiates : les actions de Tesla ont chuté de 9 % après que Reuters a annoncé la nouvelle de possibles licenciements massifs.

L'union fait la force

La nouvelle s'est également heurtée à une résistance en Europe, en particulier en Allemagne et aux Pays-Bas, où Tesla a son siège européen. La législation du travail et des syndicats puissants rendent difficile le licenciement d'employés sans justification.

Sur la photo : Elon Musk visitant la Tesla Gigafactory dans l'ouest de l'Allemagne, en août 2021.

Salaire fixe vs taux horaire

Tesla compte près de 100 000 employés, selon le dossier annuel de la société auprès de la SEC, cité par Reuters. Cependant, il n'est pas précisé comment ceux-ci sont répartis entre les employés salariés et les employés payés à l'heure.

Une récession mondiale ?

Ce qui est vrai, c'est que certains pensent que ce sont des indicateurs d'une récession mondiale à venir.

Elon, le devin

« Elon Musk a une vision unique de l'économie mondiale. Nous pensons qu'un message de sa part aurait une grande crédibilité », a déclaré Adam Jonas, un analyste de Morgan Stanley, dans un rapport cité par Reuters.

Surprise de Shanghai

De nombreux facteurs semblent avoir affecté Tesla au cours des dernières années. Par exemple, le constructeur automobile électrique a eu du mal à redémarrer ses installations de Shanghai en raison du confinement très strict lié au Covid-19 dans la métropole chinoise.

Porte d'entrée sur le marché asiatique

L'usine de Shanghai approvisionne non seulement les clients de Tesla en Chine, qui représentaient plus d'un tiers des ventes de Tesla en 2021, mais dans toute l'Asie.

Conséquences d'une crise économique

L'inflation a atteint également un sommet jamais atteint en 40 ans aux États-Unis, ce qui a eu un effet considérable sur l'économie américaine. Même l'homme le plus riche du monde ne peut éviter ses conséquences.

Conséquences pour Twitter ?

Une autre grande question est de savoir comment cela peut affecter les projets d'Elon Musk pour son rachat de Twitter.

Double vérification par la FTC

Le jour même où les commentaires de Musk ont été rendus publics, le délai d'attente a expiré pour que le ministère américain de la Justice et la Federal Trade Commission exige un « deuxième examen » sur des soupçons d'infraction aux lois antitrust.

Sur la photo : la commissaire de la FTC, Lina Khan

Derniers préparatifs

En d'autres termes, cela évite à Musk de longs mois d'enquête fédérale. Désormais, l'accord est soumis à des conditions de clôture réglementaires, telles que l'approbation des actionnaires de Twitter.

"Temporairement suspendu"

Bien que le PDG de Tesla ait déclaré que l'accord était "temporairement suspendu", on ne peut s'empêcher de se demander si la direction de Musk de son entreprise phare réfléchit à ce que l'avenir réserve au réseau social.

Más para ti