Covid-19 : rebond de l'épidémie et nouvelles manifestations à travers le monde

L'épidémie repart fort
Des statistiques affolantes
Confinement et vaccination obligatoire en Autriche
De nouvelles restrictions aux Pays-Bas
Des protestations dans plusieurs pays du monde
Des affrontements violents à Rotterdam
Weekend de protestation aux Pays-Bas
De premiers affrontements lors de l'annonce des mesures
Les anti-pass à l'attaque en Guadeloupe
Rassemblement à Vienne
Des manifestations en Australie
Des heurts à Bruxelles
Une contestation moins forte dans les pays scandinaves
Plus de 5 millions de morts
L'épidémie repart fort

Malgré l'avancée de la campagne de vaccination, l'épidémie de coronavirus repart de plus belle cet automne. Le refroidissement des températures, mais surtout le refus d'une partie de la population de se faire vacciner, sont à l'origine de ce rebond. La période actuelle est rythmée par un durcissement à la fois des mesures sanitaires et des mouvements de contestation de ces mesures et du vaccin.  Aux Pays-Bas, des affrontements violents ont eu lieu entre les manifestants et les forces de l'ordre (comme on peut le voir sur cette image).

Des statistiques affolantes

En Europe, l'épidémie reprend à un rythme différencié d'un État à l'autre. Les pays les moins vaccinés affichent un rebond en flèche du nombre de cas, avec une incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants sur les 14 derniers jours) de 2 136 en Slovénie et de 1899 en Autriche à la date du 21 novembre. Dans plusieurs pays d'Europe (Autriche, Pays-Bas, République tchèque, Hongrie), le taux d'incidence a plus que doublé ces deux dernières semaines.

Confinement et vaccination obligatoire en Autriche

Face à cette remontée qui menace d'engorger leurs hôpitaux, plusieurs États ont adopté des mesures strictes ces dernières semaines. L'Autriche a d'abord opté pour un confinement des non-vaccinés avant de se résoudre à un confinement général de la population depuis le début de cette semaine, tout en imposant la vaccination obligatoire à sa population.

De nouvelles restrictions aux Pays-Bas

Les Pays-Bas ont décidé de fermer les bars, restaurants et commerces essentiels à 20 heures, et les commerces non-essentiels à 18 heures. En Allemagne, un nouveau confinement et une obligation vaccinale sont de plus en plus ouvertement envisagés dans le débat public.

Des protestations dans plusieurs pays du monde

Ces mesures et l'opposition au vaccin d'une partie de la population ont entraîné des protestations dans plusieurs pays du monde. Les manifestations ont été nombreuses et mouvementées le weekend dernier.

Des affrontements violents à Rotterdam

La manifestation qui a eu lieu vendredi soir à Rotterdam, aux Pays-Bas, a été particulièrement violente, avec des jets de pierre et l'incendie d'une voiture de police. Face au danger persistant, les policiers ont tiré à balles réelles sur certains manifestants et ont arrêté 51 d'entre eux. Sept personnes, dont des policiers, ont été blessées. Le maire de la ville a dénoncé une "orgie de violence".

Weekend de protestation aux Pays-Bas

D'autres manifestations ont eu lieu le lendemain, à Amsterdam et à Breda, dans une atmosphère plus calme. Des heurts avec la police ont en revanche eu lieu à La Haye, non loin du siège du gouvernement néerlandais.

De premiers affrontements lors de l'annonce des mesures

Le weekend précédent, de premiers affrontements entre les manifestants et la police avaient déjà eu lieu à La Haye, au moment même où le Premier ministre Mark Rutte annonçait le nouveau train de restrictions mis en place pour lutter contre la propagation du virus.

Les anti-pass à l'attaque en Guadeloupe

En Guadeloupe, les manifestations contre le pass sanitaire ont dégénéré en émeute. Les forces de l'ordre ont été visées et de nombreux lieux incendiés ou pillés. Un couvre-feu a été instauré dans ce département d'outre-mer, très sceptique face à la vaccination. Alors que les syndicats appellent à la grève générale, le mouvement pourrait s'étendre prochainement à la Martinique. En métropole, le nombre d'hospitalisations liées au Covid est relativement stable.

Rassemblement à Vienne

Dans la capitale autrichienne, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour protester contre la "corona-dictature". La manifestation s'est déroulée globalement dans le calme, alors que la police redoutait la venue de militants néo-nazis et de hooligans.

Des manifestations en Australie

Les principales villes d'Australie ont également été le théâtre de manifestations contre la vaccination, qui n'est pourtant pas imposée à l'ensemble de la population. Une contre-manifestation pour protester contre ces rassemblements a aussi eu lieu à Melbourne.

Des heurts à Bruxelles

Une manifestation contre les restrictions anti-covid s'est déroulée dans la capitale belge samedi. La police a du faire usage de canons contre les manifestants les plus violents, issus de mouvements d'extrême-droite.

Une contestation moins forte dans les pays scandinaves

Quelques centaines de personnes ont participé à une manifestation contre le nouveau pass vaccinal à Stockholm. Au Danemark, où le "coronopas" a été réinstauré, un millier de personnes a défilé samedi dernier dans les rues de Copenhague.

Plus de 5 millions de morts

La pandémie de coronavirus a déjà tué plus de 5 millions de personnes à travers le monde, un chiffre qui pourrait être plus élevé du fait de la surmortalité, selon les experts. Les Etats-Unis déplorent le plus grand nombre de décès (771.118), devant le Brésil (612.659) et l'Inde (465.911).

Más para ti