De l'Europe de l'Est à l'Asie de l'Est
Mauvais voisins
Le poids de l'histoire
Un combat inégal
Armement
Un coup de froid entre les deux puissances
Réfléchir à deux fois
Un récit édifiant
Aucune trêve
Un point de discorde dans les relations américano-chinoises
Jouer avec le feu
Tensions autour de Taïwan
Les tensions Chine-Taiwan sont
Une guerre froide qui se réchauffe
Une tâche historique pour la Chine
Taïwan réplique
Deux Chines
Histoire compliquée
Reconnaissance par l'ONU
Les États-Unis pèsent dans la balance
Relations non officielles
23 millions de vies dans l'ambiguïté
Difficultés avec l'Organisation mondiale de la santé
De sinistres prédictions
Une guerre de Crimée en Asie ?
Biden promet de défendre Taïwan
Plus de mal que de bien
L'avenir de Taïwan
Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(1/28)
De l'Europe de l'Est à l'Asie de l'Est

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a changé le paysage diplomatique dans le monde entier. L'une des plus grandes questions est de savoir si cela affectera l'équilibre délicat entre la Chine et Taïwan.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(2/28)
Mauvais voisins

Un article du 18 mars 2022 publié par le magazine TIME montre que la population taïwanaise suit de près ce qui se passe en Ukraine. Bien que la différence entre les deux pays soit énorme, la peur d'être pris d'assaut par un voisin beaucoup plus grand et autoritaire est la même.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(3/28)
Le poids de l'histoire

Le New York Times souligne, dans un article du 1er mars, que les récits historiques sont également au centre des deux conflits. Taïwan et l'Ukraine ont tous deux un lien passé et présent compliqué avec la Chine et la Russie.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(4/28)
Un combat inégal

Les données du magazine TIME révèlent que l'armée taïwanaise est composée de 169 000 soldats en service actif. Un nombre très faible comparé aux 2 millions de soldats de la République populaire de Chine.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(5/28)
Armement

Le gouvernement taïwanais, entre autres, envisage de prolonger le service militaire obligatoire de quatre mois et de se concentrer sur la formation civile.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(6/28)
Un coup de froid entre les deux puissances

Jusqu'à présent, Xi Jinping a tenté de se distancer de ce qui se passe en Ukraine, bien loin de sa proximité avec Vladimir Poutine dans le passé. Le président chinois a qualifié Poutine de «son meilleur ami» en juin 2019, selon la BBC.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(7/28)
Réfléchir à deux fois

"L'invasion russe a également démontré comment des dirigeants apparemment modestes peuvent saisir l'occasion de rallier une société dépassée pour résister à une invasion", écrit David Zweig, professeur émérite de l'Université de Hong Kong, dans un article du 14 mars pour Politico.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(8/28)
Un récit édifiant

« Pour le président chinois, la guerre en Europe se déroule comme un récit édifiant », conclut Zweig.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(9/28)
Aucune trêve

D'autres personnes sont moins optimistes à ce sujet. Le joueur d'échecs russe et militant des droits de l'homme Garry Kasparov l'a dit clairement dans une interview pour India Today fin février : « Si Poutine réussit, Taïwan est le prochain sur la liste ».

LIRE AUSSI : Garry Kasparov, champion d’échecs et opposant à Vladimir Poutine

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(10/28)
Un point de discorde dans les relations américano-chinoises

Une réunion en ligne entre Joe Biden et Xi Jinping fin 2021 a clairement montré que Taïwan reste un point de discorde entre les États-Unis et la Chine. La crainte qu'une guerre éclate entre les deux superpuissances à cause d'une petite île ne semble pas totalement absurde.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(11/28)
Jouer avec le feu

La Chine prétend que Taïwan fait partie de son territoire. Xi Jinping n'a pas hésité à avertir Joe Biden qu'il "jouait avec le feu".

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(12/28)
Tensions autour de Taïwan

Taiwan est une île située à 81 miles (130 km environ) de la Chine continentale. Malgré sa taille, cet endroit représente un os dans les relations américano-chinoises. Certains pensent même que cela pourrait provoquer une guerre entre les deux pays.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(13/28)
Les tensions Chine-Taiwan sont "au pire"

Selon la BBC, les tensions entre Pékin et Taipei sont « à leur pire depuis 40 ans ».

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(14/28)
Une guerre froide qui se réchauffe

En 2020, le gouvernement taïwanais a approuvé un contrat de défense avec les États-Unis de plus de 2,3 milliards de dollars américains. Quelques mois plus tard, des dizaines d'avions de chasse chinois ont volé près de l'espace aérien de l'île.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(15/28)
Une tâche historique pour la Chine

En octobre dernier, le président chinois Xi Jinping avait déclaré que la réunification de la République populaire de Chine avec l'île de Taïwan était une "tâche historique" qu'il fallait accomplir.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(16/28)
Taïwan réplique

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a répondu en disant que son gouvernement ne céderait pas aux pressions. "Plus nous réussissons, plus la pression à laquelle nous sommes confrontés de la part de la Chine est grande", a-t-elle déclaré.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(17/28)
Deux Chines

Le gouvernement de Pékin et le gouvernement de Taipei prétendent tous deux être la Chine "légitime". La République populaire de Chine considère Taïwan comme une province séparatiste. Pendant ce temps, le gouvernement de l'île maintient la politique selon laquelle le gouvernement de Pékin est "un usurpateur" et utilise officiellement le nom de "République de Chine".

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(18/28)
Histoire compliquée

Taïwan a longtemps été une colonie occupée par différentes puissances asiatiques et européennes. Pendant la guerre civile chinoise à la fin des années 1940, le gouvernement nationaliste s'est retiré sur l'île. À ce moment-là, Mao Zedong a gagné la guerre et a établi un gouvernement communiste à Pékin.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(19/28)
Reconnaissance par l'ONU

La diplomatie autour de la Chine et de Taïwan a tendance à être une question très délicate et a évolué au fil du temps. L'ONU a accepté le gouvernement de Pékin comme la Chine légitime plutôt que celle de Taipei en 1971. La plupart des pays ne reconnaissent pas la nation insulaire en tant que pays, bien que beaucoup gardent une sorte de contact diplomatique avec le gouvernement taïwanais.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(20/28)
Les États-Unis pèsent dans la balance

Le gouvernement des États-Unis, par exemple, maintient une politique d'"ambiguïté stratégique". D'une part, il reconnaît la République populaire de Chine comme officielle sur celle de Taipei et entretient des relations diplomatiques régulières avec Pékin.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(21/28)
Relations non officielles

D'autre part, les États-Unis entretiennent également des contacts diplomatiques non officiels avec le gouvernement taïwanais et aident l'île, entre autres, à se défendre. Ce qui ne passe pas du tout auprès de la Chine continentale.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(22/28)
23 millions de vies dans l'ambiguïté

Taïwan est une démocratie moderne dotée d'une économie dynamique et axée sur la technologie. Cependant, l'ambiguïté diplomatique entourant son statut de nation affecte 23 millions de personnes qui vivent dans l'île.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(23/28)
Difficultés avec l'Organisation mondiale de la santé

Par exemple, l'Organisation mondiale de la santé ne peut pas traiter directement avec le gouvernement taïwanais lorsqu'il s'agit de gérer la crise du COVID-19. Sur la photo, Tedros Adhanom, directeur général de l'OMS.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(24/28)
De sinistres prédictions

Le ministre taïwanais de la Défense a prédit que la Chine pourrait tenter d'envahir le territoire taïwanais dans les dix prochaines années, selon des déclarations rapportées par CNN.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(25/28)
Une guerre de Crimée en Asie ?

Certains experts affirment qu'une telle invasion se déroulerait de la même manière que l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(26/28)
Biden promet de défendre Taïwan

Le président américain Joe Biden a déclaré en octobre 2021 que son gouvernement protégerait Taïwan en cas d'attaque de la Chine.

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(27/28)
Plus de mal que de bien

Cependant, la Chine et les États-Unis sont également deux des plus grandes économies du monde, liées à bien des égards. Un article de réflexion de Forbes sur le conflit possible souligne qu'une guerre totale ferait plus de mal que de bien à la Chine. Taïwan vaut-il vraiment le risque ?

Après l'Ukraine, Taïwan sera-t-elle la prochaine victime d'une invasion massive par la Chine ?
(28/28)
L'avenir de Taïwan

Cependant, l'avenir de Taiwan et sa relation avec la Chine continentale restent un mystère. On ne peut qu'espérer que cette situation sera résolue sans conflit mondial et avec le meilleur résultat pour le peuple taïwanais.

Más para ti