Alerte rouge : le chocolat devrait disparaitre dans les prochaines années !

La fin du chocolat ?
Une date de fin fixée
Avant de disparaître, il pourrait coûter plus cher
Changement climatique
Sécheresses et augmentation des températures
Ghana et Côte d'Ivoire
Les températures vont augmenter de deux degrés
Culture dans les forêts tropicales humides
Cinq ans de maturation
Une demande croissante
Premières mesures
Modification de l'ADN
Recommandations
Une mesure traditionnelle mais efficace
Augmentation du prix
Réduire le pourcentage de cacao
La fin du chocolat ?

Notre planète pourrait-elle vraiment être à court de chocolat un jour ? Personne ne s'était jamais posé la question, jusqu'à ce que des ONG tirent la sonnette d'alarme. Willy Wonka a de quoi s'inquiéter...

Photo : Unsplash - Salah Ait Mokhtar

Une date de fin fixée

L'heure est grave. Car l'organisation Oxfam estime en effet que les cultures de cacao pourraient disparaitre d'ici à une trentaine d'années, à partir de 2050 précisément.

Photo : Unsplash - Etty Fidele

Avant de disparaître, il pourrait coûter plus cher

Bien avant sa disparition, toutefois, d'ici à 2030, le chocolat pourrait devenir un produit de luxe, si exclusif qu'il pourrait ressembler à des mets comme le caviar.

Photo : Unsplash - Emma Vendetta

Changement climatique

Et quelles sont les raisons qui conduiront à la fin du chocolat ? Selon le rapport d'Oxfam, le changement climatique en est la principale cause.

Photo : Unsplash - Matt Palmer

Sécheresses et augmentation des températures

Il cite notamment le réchauffement climatique et les sécheresses extrêmes parmi les causes qui entraîneront des dommages permanents aux cultures de cacao dans le monde.

Photo : Unsplash - Matt Palmer

Ghana et Côte d'Ivoire

Dans un rapport, le Centre International d'Agriculture Tropicale (CIAT) s'est penché sur le cas du Ghana et de la Côte d'Ivoire, deux des plus grands producteurs de cacao au monde, qui détiennent plus de 50 % de la production.

Photo : Unsplash - Hans Eiskonen

Les températures vont augmenter de deux degrés

Selon le CIAT, les températures dans ces deux pays augmenteront d'environ 2 °C d'ici à 2050, ce qui rendrait la récolte du cacao telle que nous la connaissons quasiment invivable, car elle nécessite des climats tropicaux et humides, et des températures autour de 20 °C.

Photo : Unsplash - Jaroslaw Kwoczala

Culture dans les forêts tropicales humides

Les graines du cacaoyer, qui poussent dans des climats tropicaux où les précipitations sont abondantes tout au long de l'année, seraient gravement affectées par le manque de précipitations et l'augmentation des températures.

Photo : Unsplash - Evans Amoah

Cinq ans de maturation

Le cacaoyer met environ cinq ans à atteindre sa maturité et possède une durée de vie de 30 ans. C'est pourquoi l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique affirme que le changement climatique n'affectera pas cette génération de cacaoyers, mais la suivante.

Photo : Unsplash - Kyle Hinkson

Une demande croissante

Compte tenu de la demande croissante dans la société d'aujourd'hui, cinq ans de maturation est un processus très long que, dans les circonstances climatiques à venir, de nombreuses cultures ne pourront pas se permettre.

Photo : Unsplash - Andrés Medina

Premières mesures

Quelles mesures peuvent être prises pour tenter de sauver le chocolat ? Pour l'instant, Mars, l'un des principaux fabricants de chocolat au monde, s'est associé à l'université de Californie à Berkeley pour mettre en place des solutions.

Photo : Unsplash - Denny Muller

Modification de l'ADN

Leur plan consiste à utiliser la CRISPR, une technologie qui permettrait de modifier l'ADN et le génome à la demande afin que les plants de cacao puissent survivre dans des environnements plus secs et plus chauds.

Photo : Unsplash - Sangharsh Lohakare

Recommandations

L'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique recommande aux agriculteurs de cultiver des plants de cacao spécifiques, plus résistants à la sécheresse.

Photo : Unsplash - Rodrigo Flores

Une mesure traditionnelle mais efficace

Une autre mesure mise en œuvre consiste à utiliser la méthode durable traditionnelle brésilienne connue sous le nom de "Cabruca", qui consiste à planter des arbres dans la forêt afin de fournir plus d'ombre aux plants de cacao.

Photo : Unsplash - Joanna Kosinska

Augmentation du prix

En d'autres termes, il existe des options pour sauver le cacao, mais ce qui semble clair, c'est qu'à moyen terme, il deviendra une denrée beaucoup plus chère qu'aujourd'hui.

Photo : Unsplash - Coffeefy Workafe

Réduire le pourcentage de cacao

Par ailleurs, de nombreuses marques commencent à utiliser des substituts pour réduire sa pureté et la rendre ainsi plus abordable pour le grand public. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder le pourcentage de cacao dans le chocolat blanc.

Photo : Pexels - Anete Lusina

À lire aussi : Quels sont les petits-déjeuners typiques consommés autour du monde ?

 

 

Más para ti