Quand les stars élèvent leurs voix contre Trump

Taylor Swift
Spike Lee
Madonna
Catherine Zeta Jones
Lady Gaga
Beyoncé
George Clooney
Mia Farrow
Oprah Winfrey
Billie Eilish
Kim Kardashian
Lebron James
Cardi B
Emily Ratajkowski
Michael Moore
Taylor Swift

La chanteuse n'y a pas été par quatre chemins. Elle accuse le président des États-Unis d' "aviver les feux de la suprématie blanche et du racisme" et prévient: "Nous nous débarrasserons de toi en novembre".

Spike Lee

Le réalisateur de Do the right thing! a tenu un discours dévastateur contre Trump: "Il a eu l'opportunité de dire que c'était une question d'amour et non de haine, mais ce fils de **** n'a pas dénoncé les fils de *** du Ku Klux Klan, de l'extrême droite et les nazis fils de **** (...) L'extrême droite n'est pas seulement présente aux États-Unis, mais dans le monde entier".

Madonna

L'artiste est une ennemie reconnue de l'actuel locataire de la Maison Blanche et soutient les protestations: "Le moment est arrivé, que ça plaise ou non à Trump".

Catherine Zeta Jones

Sans mentionner Trump, mais avec un clair message envers sa politique, Catherine Zeta Jones a posté sur Instagram: "Le racisme ne se soigne pas avec des vaccins. Il n'a rien à voir avec la science. C'est tout simplement de la décence humaine".

Lady Gaga

Sur Twitter, elle a été particulièrement dure sur la situation sociale et le racisme aux États-Unis: "Ça fait très longtemps que nous savons que le président Trump a échoué". Elle l'accuse de ne pas protéger les vies humaines des afroaméricains.

Beyoncé

En parlant de la mort de George Floyd, Beyoncé a évoqué un "meurtre en plein jour". Dans une vidéo sur Instagram, elle a déclaré: "Nous sommes brisés et nous sommes dégoûtés." Ce n'est pas la première fois que Beyoncé s'oppose ouvertement au président. Elle s'est également engagée dans la défense des droits des trans, par exemple.

George Clooney

Dans une déclaration pour le Daily Beast, l'acteur affirme: "La plus grande pandémie des États-Unis, c'est le racisme". Et conclut: "Dans ce pays, il n'y a qu'une seule manière d'obtenir un changement durable: voter".

Mia Farrow

L'actrice répond à un tweet du président des États-Unis dans un article du journal The Washington Post intitulé: "Affectés par la maladie, le chômage et indignés par la police: les États-Unis plongent dans la crise".

Oprah Winfrey

La star de la télévision américaine met en lumière l'apparemment insoluble problème de la violence policière contre la commuauté afroaméricaine: "George Floyd, nous ne permettrons pas que ton nom ne soit qu'une simple étiquette".

Billie Eilish

Billie Eilish a fait de son compte Instagram un véritable lieu de revendications. La bio de son profil renvoie d'ailleurs au site web des Black Lives Matters. Elle s'adresse, en particulier, à ceux qui ont le privilège d'être blancs aux États-Unis et refusent de voir le racisme existant.

Kim Kardashian

Même Kim Kardashian a souhaité se joindre à la colère née à la suite de la énième mort d'un afroaméricain de la main des forces de l'ordre américaines. "Je suis furieuse. Je suis plus que furieuse" écrit-elle sur son compte Instagram. Et elle demande justice.

Lebron James

L'icône de la NBA a fait part de son indignation en interrogeant sur Twitter: "Pourquoi l'Amérique ne nous aime pas ?"

Cardi B

Choquée par les déclarations de Trump, elle écrit sur Twitter: "Plutôt que de nous consoler en nous disant que justice sera faite, il menace les gens provoquant ainsi encore plus leur colère !"

Emily Ratajkowski

Le mannequin, qui a été arrêté pour avoir participé à une manifestation féministe contre Trump, a écrit sur son compte Instagram: "Les manifestations sont le langage de celles et ceux qui ne sont pas écoutés. Essayons donc d'écouter".

Michael Moore

Le célèbre réalisateur de films militants tels que 'Bowling for Columbine' prévient sur son compte Twitter: "Le président de États-Unis prépare une action militaire contre les américains".

Voir aussi: les fameux tweets incendiaires de Donald Trump

Más para ti