Voici les meilleurs films des années 80 !

Les meilleurs films des années 80
'Shining'/'Shining : L’Enfant Lumière' (Stanley Kubrick, 1980)
'Raging Bull'/'Comme un taureau sauvage' (Martin Scorsese, 1980)
'Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque' (Irvin Kershner, 1980)
'The Elephant Man' (David Lynch, 1980)
'Le Bateau'/'Das Boot' (Wolfgang Petersen, 1981)
'Les Aventuriers de l’arche perdue' (Steven Spielberg, 1981)
'The Thing' (John Carpenter, 1982)
'Blade Runner' (Ridley Scott, 1982)
'Gandhi' (Richard Attenborough, 1982)
'Fanny et Alexander' (Ingmar Berman, 1982)
'Scarface'/'Le Balafré' (Brian de Palma, 1983) 
'Star Wars : Episode VI : Le Retour du Jedi' (Richard Marquand, 1983)
'Karaté Kid' (John G. Avildsen, 1984)
'L’Histoire sans fin' (Wolfgang Petersen, 1984)
'Gremlins'/'Les Gremlins' (Joe Dante, 1984)
'Il était une fois en Amérique' (Sergio Leone, 1984)
'Terminator' (James Cameron, 1984)
'SOS Fantômes' (Ivan Reitman, 1984)
'Amadeus' (Milos Forman, 1985)
'Ran' (Akira Kurosawa, 1985)
'Les Goonies' (Richard Donner, 1985)
'Retour vers le futur' (Robert Zemeckis, 1985)
'Platoon' (Oliver Stone, 1986)
'La Folle Journée de Ferris Bueller' (John Hughes, 1986)
'Alien, le retour' (James Cameron, 1986)
'Stand By Me'/'Compte sur Moi’ (Rob Reiner, 1986)
'Blue Velvet' (David Lynch, 1986)
'Labyrinth' (Jim Henson, 1986)
'Hannah et ses sœurs' (Woody Allen, 1986)
'Top Gun' (Tony Scott, 1986)
'Full Metal Jacket' (Stanley Kubrick, 1987)
'Les Incorruptibles' (Brian de Palma, 1987)
'RoboCop' (Paul Verhoeven, 1987)
'The Princess Bride'/'La Princesse Bouton d’Or' (Rob Reiner, 1987)
'Mon voisin Totoro'/'Tonari no Totoro' (Hayao Miyazaki, 1988)
'Cocktail' (Roger Donaldson, 1988)
'Rain Man'/'L’Homme de la pluie' (Barry Levinson, 1988)
'Piège de Cristal' (John McTiernan, 1988)
'Le Tombeau des Lucioles'/'Hotaru no Haka' (Isao Takahata, 1988)
'Qui veut la peau de Roger Rabbit ?' (Robert Zemeckis, 1988)
'Big'/'Petit Bonhomme' (Penny Marshall, 1988)
'Fatal games'/'Série noire au campus' (Michael Lehmann, 1988)
'Cinema Paradiso' (Giuseppe Tornatore, 1988)
'Willow' (Ron Howard, 1988)
'Indiana Jones et la Dernière Croisade' (Steven Spielberg, 1989)
'Quand Harry rencontre Sally' (Rob Reiner, 1989)
'La Guerre des Rose' (Danny DeVito, 1989)
'Le Cercle des poètes disparus' (Peter Weir, 1989)
'Do the Right Thing' (Spike Lee, 1989)
'My Left Foot' (Jim Sheridan, 1989)
Les meilleurs films des années 80

'La Guerre des Étoiles', 'Cocktail', 'Gandhi'… Les films de cette liste ne sont peut-être pas tous des chefs-d’œuvre, mais méritent que l’on s’y attarde, car certains sont devenus cultes au fil du temps. Redécouvrons ensemble les films qui ont marqué les années 80 et toute une génération.

'Shining'/'Shining : L’Enfant Lumière' (Stanley Kubrick, 1980)

'Shining'/'Shining : L’Enfant Lumière' (au Québec) – Stephen King n’a jamais accepté que le scénario prenne autant de licence de son œuvre, mais le résultat est époustouflant. Un film d’horreur sur l’isolement qui, plus de 40 ans après, continue de susciter débats et théories (et nous fait toujours aussi peur). Jack Nicholson, qui interprète Jack Torrance est un génie de l’interprétation.

'Raging Bull'/'Comme un taureau sauvage' (Martin Scorsese, 1980)

'Raging Bull'/'Comme un taureau sauvage' – Sur un scénario de Paul Schrader, Martin Scorsese "offre" à Robert De Niro son second Oscar, grâce à son rôle de boxeur, Jake La Motta. Une histoire en noir et blanc qui a apporté la rédemption à Martin Scorsese et dont ses excès de jeunesse ont bien failli lui coûter sa carrière. Même si le film est sorti en 1980, les critiques américains l’ont élu comme étant le meilleur film de la décennie seulement 10 ans plus tard.

'Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque' (Irvin Kershner, 1980)

'Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque' – Il s’agit du deuxième opus de la saga, mais le cinquième selon l’ordre chronologique de l’histoire. Le film est à la fois un succès commercial et un succès critique. Il remporte de nombreux prix, notamment deux Oscars. Il reste célèbre pour sa réplique culte : "Je suis ton père", adressée à Luke Skywalker par Dark Vador.

'The Elephant Man' (David Lynch, 1980)

'The Elephant Man' – L’histoire bouleversante d’un homme-éléphant, bête de foire devenu homme du monde dans le Londres de la fin du XIXe siècle. Ce film ne vous fera pas croire à nouveau en l'humanité, mais il vous offrira l’une des performances les plus élégantes de l’histoire du cinéma, celle de John Hurt, qui fait de son monstre de cirque un personnage culte. Cette adaptation romancée des mémoires de Frederick Treves réalisée par David Lynch a été nommée 8 fois aux Oscars.

'Le Bateau'/'Das Boot' (Wolfgang Petersen, 1981)

'Le Bateau' – Dur d'être claustrophobe et de 'vivre' dans un sous-marin pendant la Seconde Guerre mondiale. L’un des meilleurs films de guerre jamais réalisés.

'Les Aventuriers de l’arche perdue' (Steven Spielberg, 1981)

'Les Aventuriers de l’arche perdue' – Il s’agit du premier volet de la saga. Harrison Ford va donner vie à Henry Walton Jones Jr., alias Indiana Jones, aventurier et professeur d’archéologie, qui part à la recherche de reliques aux pouvoirs surnaturels.

'The Thing' (John Carpenter, 1982)

'The Thing' – Malgré un flop au box-office, ce film est devenu culte par la suite. Certaines scènes sont terrifiantes. À (re)voir absolument !

'Blade Runner' (Ridley Scott, 1982)

'Blade Runner' – Harrison Ford a vraiment dominé l’industrie cinématographique dans les années 80. Ce film de science-fiction a acquis un véritable statut de film culte et est considéré comme une 'légende' de l'histoire du cinéma, car il était précurseur de différents styles. Par la suite, nombre de films et jeux vidéo s’en sont inspirés.

'Gandhi' (Richard Attenborough, 1982)

'Gandhi'– L’un des meilleurs biopics de l’histoire. Ben Kingsley est sublime ! Le film remporte 8 Oscars.

'Fanny et Alexander' (Ingmar Berman, 1982)

'Fanny et Alexander' – L’histoire se déroule en Suède au XXe siècle. Écrit et réalisé par Ingmar Bergman en 1982, ce film dure 317 minutes. Une version plus courte est sortie au cinéma. Un film qui s’inspire très certainement de la jeunesse du cinéaste.

'Scarface'/'Le Balafré' (Brian de Palma, 1983) 

'Scarface'/'Le Balafré' – Tony Montana, incarné par Al Pacino, est le reflet fidèle du Miami des années 80 où il n’y avait pas (ou très peu) de contrôle sur les substances illicites. Un chef-d'œuvre du ciné de gangsters, avec en prime, un scénario du réalisateur Oliver Stone. Qu’attendez-vous pour le revoir ?

Lire aussi : 30 films classiques pour pleurer un bon coup

'Star Wars : Episode VI : Le Retour du Jedi' (Richard Marquand, 1983)

'Star Wars : Episode VI : Le Retour du Jedi' – La fin de la trilogie galactique est un succès commercial et obtient des critiques plutôt positives. La fin est parfaite tout comme la saga.

'Karaté Kid' (John G. Avildsen, 1984)

'Karaté Kid' – Daniel San, Kesuke Miyagi, les Cobra Kai font partie des années 80. C’est le premier film de la franchise Karaté Kid. Le film connaît un grand succès en salles lors de sa sortie en 1984 tout comme la série 'Cobra Kai', disponible sur Netflix.

'L’Histoire sans fin' (Wolfgang Petersen, 1984)

'L’Histoire sans fin' – Film fantastique à l’état pur. La combinaison de plusieurs genres, au service d’une merveilleuse adaptation du chef-d'œuvre littéraire de Michael Ende.

'Gremlins'/'Les Gremlins' (Joe Dante, 1984)

'Gremlins'/'Les Gremlins' – Film d’horreur qui met en scène de petites créatures malfaisantes qui ravagent la ville fictive de Kingston Falls. De nombreux enfants ont passé plusieurs nuits blanches après l’avoir vu. Gizmo, par contre, était adorable, mais il était impératif de suivre trois règles : ne pas exposer le 'mogwaï' à la lumière du soleil, ne pas le mouiller ni lui faire boire de l’eau et ne jamais lui donner à manger après minuit.

'Il était une fois en Amérique' (Sergio Leone, 1984)

'Il était une fois en Amérique' – Sergio Leone laisse les westerns de côté pour se consacrer au ciné de gangsters et c’est réussi ! Un classique incontournable  !

'Terminator' (James Cameron, 1984)

'Terminator' – Arnold Schwarzenegger donnait vie à un robot qui voyageait dans le temps pour en finir avec John Connor. L’un des meilleurs films de science-fiction de l’histoire. Après ça, 'Arnie' n’a plus jamais eu un rôle comme celui-ci.

 

'SOS Fantômes' (Ivan Reitman, 1984)

'SOS Fantômes' – Il est impossible de penser à ce film sans son générique. L'alchimie entre les personnages principaux est folle et l’intrigue est aussi bizarre qu’acceptable. Film humoristique le plus rentable de 1984 avec beaucoup de moments désormais cultes, comme la scène mythique entre Sigourney Weaver et Rick Moranis.

 

'Amadeus' (Milos Forman, 1985)

'Amadeus' – 8 Oscars et 11 nominations. Un biopic qui s’inspire librement d’une pièce de Pouchkine, 'Mozart et Salieri'. Nous sommes confrontés à un film captivant, dès le début.

'Ran' (Akira Kurosawa, 1985)

'Ran' – Kurosawa réalise sa propre version de la pièce 'Le Roi Lear' de William Shakespeare pour en mettre plein la vue aux cinéphiles avec des images merveilleuses et des batailles épiques et, surtout, des personnages qui n’ont pas besoin de parler pour raconter leur histoire.

'Les Goonies' (Richard Donner, 1985)

'Les Goonies' – Probablement, l’un des meilleurs films des années 80 dans son ensemble. Amitié, aventures, trésors de pirates et un casting jeune qui était sur le point de conquérir Hollywood, mais qui est tombé en désuétude. C’est bien dommage !

'Retour vers le futur' (Robert Zemeckis, 1985)

'Retour vers le futur' – Rodrigo Cortés a déclaré que ce film possédait le meilleur scénario de l’histoire de Hollywood. Sans compter sa machine à remonter le temps : la DeLorean. Nous avons tous souhaité être Marty McFly à un moment donné ou un autre.

'Platoon' (Oliver Stone, 1986)

'Platoon' – L'impact direct du Vietnam sur Hollywood est évident dans des films tels que 'Platoon', dans lequel le héros raconte non seulement les difficultés de la guerre, mais aussi les relations compliquées qu'il entretient avec ses propres collègues et ses commandants supérieurs.

'La Folle Journée de Ferris Bueller' (John Hughes, 1986)

'La Folle Journée de Ferris Bueller'– Matthew Broderich, un lycéen, décide de sécher les cours et débauche ses amis pour passer une journée incroyable à Chicago. Autre film culte des années 80.

 

'Alien, le retour' (James Cameron, 1986)

'Alien, le retour' – Il s'agit du deuxième volet de la saga Alien. Sigourney Weaver reprend son rôle d’Ellen Ripley et à l'instar de son prédécesseur, ce film est aujourd’hui considéré comme un classique du genre et un film culte.

'Stand By Me'/'Compte sur Moi’ (Rob Reiner, 1986)

'Stand By Me'/'Compte sur Moi’ – River Phoenix, Corey Feldman, Jerry O'Connell, Will Wheaton et la quintessence de l'histoire d'amitié des enfants. Nostalgie à l'état pur, ce film combine parfaitement le drame et la comédie et mérite d'être revisité.

'Blue Velvet' (David Lynch, 1986)

'Blue Velvet' – Ciné noir de qualité. Surréaliste. Isabella Rossellini est sublime en femme fatale. Kyle MacLachlan tombe sous son charme. Le film compte aussi sur la présence de Laura Dern ('Jurassic Park'/'Le Parc jurassique'). À voir absolument !

'Labyrinth' (Jim Henson, 1986)

'Labyrinth'– Jim Henson, Terry Jones, George Lucas et Frank Oz étaient à l'affiche de ce film. David Bowie était le méchant le plus fascinant que le cinéma ait jamais vu. Et pour couronner le tout, Jennifer Connelly, ravissante, volait la vedette au roi Jareth lui-même.

Lire aussi : Rire ou pleurer : sélection des meilleures comédies romantiques à voir ou à revoir !

'Hannah et ses sœurs' (Woody Allen, 1986)

'Hannah et ses sœurs' – L’amour, la famille, l’amitié (l’infidélité, surtout) et des tas de questions sur le sens de la vie. L’un des meilleurs films de Woody Allen. Un casting vraiment incroyable : Barbara Hershey, Carrie Fisher, Mia Farrow, Michael Caine...

'Top Gun' (Tony Scott, 1986)

'Top Gun' – Instructeur à Top Gun, Maverick (Tom Cruise) forme puis dirige des pilotes de chasse en vue d’une mission spéciale, aussi ardue que dangereuse. Un nouveau remake est sorti en 2022. Le film a connu un tel succès (1986) que les ventes des lunettes de soleil Aviator de Ray-Ban ont doublé et le taux de recrutement de la Navy a explosé. Un film qui a marqué toute une génération !

'Full Metal Jacket' (Stanley Kubrick, 1987)

'Full Metal Jacket' – Un jeune engagé volontaire incorporant le corps des Marines des États-Unis à la fin des années 1960, à l'époque de la guerre du Vietnam. Un film dur, mais mémorable.

'Les Incorruptibles' (Brian de Palma, 1987)

'Les Incorruptibles' – Kevin Costner, Robert De Niro, Andy García, Sean Connery... Brian de Palma sublime le ciné de gangsters avec Al Capone au cœur de l’intrigue et quelques scènes mémorables. Le film a d'ailleurs remporté de nombreuses récompenses.

'RoboCop' (Paul Verhoeven, 1987)

'RoboCop' – Film d’action et de science-fiction avec Arnold Schwarzenegger. Alex J. Murphy est brutalement assassiné et laissé pour mort. Grâce à la robotique, il est 'reconstruit' et devient mi-homme-mi-machine. Un pari réussi pour le réalisateur Paul Verhoeven !

 

'The Princess Bride'/'La Princesse Bouton d’Or' (Rob Reiner, 1987)

'The Princess Bride'/'La Princesse Bouton d’Or' – Amour, aventures, magie et une histoire merveilleuse, teintée de beaucoup d’humour. Le tournage s’est déroulé en Irlande. Robin Wright remporte le Saturn Award de la meilleure actrice.

Photo : MGM

'Mon voisin Totoro'/'Tonari no Totoro' (Hayao Miyazaki, 1988)

'Mon voisin Totoro'/'Tonari no Totoro' – On ne compte plus les chefs-d’œuvre du Studio Ghibli. 70 minutes pour raconter l’histoire d’amitié entre Totoro, Satsuki et Mei. À voir en famille, un jour pluvieux.

Photo : Walt Disney Pictures

'Cocktail' (Roger Donaldson, 1988)

'Cocktail' – Tom Cruise et Elizabeth Shue réunis à l'écran. Un jeune homme ambitieux, rêve de conquérir Wall Street et de faire fortune. En attendant, pour vivre et se payer des cours d'économie, il trouve un emploi de barman. L'histoire est classique, mais fonctionne bien. À vous de le (re)découvrir !

 

'Rain Man'/'L’Homme de la pluie' (Barry Levinson, 1988)

'Rain Man'/'L’Homme de la pluie' – Tom Cruise doit prendre soin de Raymond Babbitt, son frère autiste, dont il ignorait l'existence. Dustin Hoffman obtient pour ce rôle un Oscar, et Tom Cruise, est nominé.

Photo : Metro-Goldwyn-Mayer Studios

'Piège de Cristal' (John McTiernan, 1988)

'Piège de Cristal' – Il est sorti en 1988 et entraîne 4 suites. S'agit-il de l’un des meilleurs films d’action de l’histoire ? On ne sait pas, mais l'action, le suspense et l'humour sont au rendez-vous. Le spectateur s’attache facilement à John McLane, incarné par Bruce Willis. Certaines phrases sont cultes dont le fameux "Yippee-Ki-Yay, pauvre c... !"

'Le Tombeau des Lucioles'/'Hotaru no Haka' (Isao Takahata, 1988)

'Le Tombeau des Lucioles'/'Hotaru no Haka' –  Sorti en 1988, il est considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre du long-métrage d’animation. Une histoire époustouflante dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale qui se situe dans le top 3 des films les plus tristes de la décennie. Un film du studio Ghibli.

Photo : Studio Ghibli

'Qui veut la peau de Roger Rabbit ?' (Robert Zemeckis, 1988)

'Qui veut la peau de Roger Rabbit ?'– Un chef-d'œuvre révolutionnaire, amusant et aux prises avec l’histoire de film noir à Los Angeles à la fin des années 40.

Photo : Walt Disney Studios

'Big'/'Petit Bonhomme' (Penny Marshall, 1988)

'Big'/'Petit Bonhomme' – Un film superbe qui présente un Peter Pan à l’envers. Un enfant de 13 ans devient un adulte. La scène du piano entre Tom Hanks et Robert Loggia est légendaire.

'Fatal games'/'Série noire au campus' (Michael Lehmann, 1988)

'Fatal games'/'Série noire au campus' – Winona Ryder et Christian Slater forment un couple de lycéens populaires et cherchent à mettre fin aux cruautés habituelles d’une manière quelque peu radicale. Winona est tout simplement fabuleuse !

'Cinema Paradiso' (Giuseppe Tornatore, 1988)

'Cinema Paradiso' – À le voir, on pourrait croire que ce long métrage ne date pas des années 80. Et pourtant, ce film est sorti en 1988. Véritable chef-d'œuvre qui retrace les souvenirs via les yeux d’un Salvatore fascinant. Ah, sans oublier le générique, fabuleux, d’Ennio Morricone.

Photo : Miramax

'Willow' (Ron Howard, 1988)

'Willow' – Aventures, sorcières, apprentis magiciens et un Val Kilmer en état de grâce font de 'Willow' un film particulièrement agréable et mémorable pour toute une génération.

'Indiana Jones et la Dernière Croisade' (Steven Spielberg, 1989)

'Indiana Jones et la Dernière Croisade' – Il s’agit du troisième volet de la série de quatre films centrés sur le personnage d’Indiana Jones incarné par Harrison Ford. Que manquait-il à la saga ? Sean Connery bien sûr ! Le 007 jouait le père grincheux d’Indy. Ils 's’entendaient' tellement bien que les gens commençaient à se poser des questions sur la véritable nature de leur lien.

 

'Quand Harry rencontre Sally' (Rob Reiner, 1989)

'Quand Harry rencontre Sally' – 12 ans et trois mois pour que Harry et Sally se rendent compte qu’ils sont amoureux l’un de l’autre. Billy Crystal, majestueux, fait une déclaration d’amour à Meg Ryan. Mémorable. Ce film fait partie de l’histoire du ciné.

'La Guerre des Rose' (Danny DeVito, 1989)

'La Guerre des Rose'- Michael Douglas et Kathleen Turner semblent filer le parfait amour, mais le couple s’essouffle… Leur divorce ressemble à la troisième Guerre Mondiale et tous les coups sont permis. À voir ou à revoir absolument !

Photo : Twentieth Century Fox Film

'Le Cercle des poètes disparus' (Peter Weir, 1989)

'Le Cercle des poètes disparus' - Robin Williams incarne John Keating, un professeur de lettres que tout le monde aimerait avoir. L’histoire est aussi délicieuse que compliquée. Probablement, l’un des meilleurs rôles du feu Robin Williams. Le film rencontre un immense succès commercial à sa sortie. Il reçoit également de très bonnes critiques et de nombreuses distinctions.

'Do the Right Thing' (Spike Lee, 1989)

'Do the Right Thing' – Ce film de Spike Lee est souvent listé comme l’un des meilleurs films de tous les temps. Une histoire magistrale et époustouflante qui se déroule à Brooklyn. Plusieurs histoires à connotation raciale s'entremêlent et combinent des expériences difficiles, mais teintées d'humour.

'My Left Foot' (Jim Sheridan, 1989)

'My Left Foot'- Daniel Day-Lewis incarne Christy Brown, un artiste irlandais atteint de paralysie spasmodique. Ce film remporte plusieurs récompenses.

Photo : Miramax

Lire aussi : Les films qui ont gagné un Oscar, mais ont fait un flop au box-office

Más para ti