Vain, impitoyable et bien loin du monde réel
Steven Seagal et Alexander Lukashenko
Des légumes venus de la blanche Russie
De star de cinéma à diplomate
Dennis Rodman et Kim Jong Un
Drôle de statut...
J-Lo et Gurbanguly Berdimuhamedow
'Happy birthday, Mr. President...'
Nicki Minaj et Jose Eduardo dos Santos
Près de 40 ans au pouvoir
Mariah Carey et ses performances discutables
Nelly Furtado et 50 Cent
Kanye West et Nursultan Nazarbayev
Kazakhstan, le plus merveilleux pays du monde...
Nicolás Maduro et Roger Waters
Des petits cadeaux
Hugo Chávez et Sean Penn
Mais aussi Oliver Stone
Naomi Campbell et Hugo Chávez ?
L'attrait malsain du pouvoir
Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(1/20)
Vain, impitoyable et bien loin du monde réel

Célébrités et dictateurs peuvent sembler former un cocktail étrange, et pourtant, le mélange est plus courant que vous ne le pensez. L'un peut être vaniteux, impitoyable, égocentrique et entouré de béni-oui-oui qui le protègent de la réalité. L'autre, eh bien... Peut-être que les célébrités et les dictateurs se ressemblent plus que nous aimons le penser ! Voici quelques exemples curieux issus du passé comme du présent.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(2/20)
Steven Seagal et Alexander Lukashenko

Steven Seagal, star hollywoodienne de l'action des années 1990, s'est rendu en Biélorussie en 2016 pour rencontrer Alexandre Loukachenko, qui a été surnommé le dernier dictateur d'Europe.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(3/20)
Des légumes venus de la blanche Russie

L'acteur, qui a déclaré qu'il souhaitait depuis longtemps rencontrer l'homme fort d'Europe de l'Est, a reçu des carottes et d'autres légumes provenant de la résidence de M. Lukashenko, située à l'extérieur de Minsk.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(4/20)
De star de cinéma à diplomate

Seagal et Loukachenko ont également un ami en commun : le président russe Vladimir Poutine. La star de 'État de Crise' a obtenu la citoyenneté russe en 2018 et a été nommé envoyé spécial de la Russie aux États-Unis.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(5/20)
Dennis Rodman et Kim Jong Un

Une autre célébrité devenue diplomate improbable est Dennis Rodman. Depuis 2013, l'ancien joueur de NBA a développé une amitié avec le leader nord-coréen Kim Jong Un et est considéré comme un ambassadeur de paix officieux en Corée du Nord.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(6/20)
Drôle de statut...

Rodman prétend ne pas être un diplomate, mais il a apparemment réussi à faire libérer un missionnaire coréen-américain captif de la Corée du Nord. Certains ont même émis l'hypothèse que l'ancien joueur de la NBA pourrait être un agent secret de la CIA.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(7/20)
J-Lo et Gurbanguly Berdimuhamedow

Parfois, les célébrités deviennent involontairement des sympathisants de dirigeants impitoyables, alors qu'elles agissent comme s'il s'agissait d'un concert comme un autre. Jennifer Lopez a été critiquée en 2013 pour avoir chanté "Happy Birthday" au président turkmène Gurbanguly Berdimuhamedow, que l'on voit ici à cheval lors d'un défilé militaire.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(8/20)
'Happy birthday, Mr. President...'

La pop star est la première célébrité occidentale à se rendre dans ce pays, que Human Rights Watch a qualifié de "l'un des régimes les plus répressifs au monde".

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(9/20)
Nicki Minaj et Jose Eduardo dos Santos

Cela est également arrivé à Nicki Minaj lorsqu'elle s'est rendue en Angola en 2015. Elle affirme qu'elle ne savait pas que la société de divertissement qui organisait son concert était partiellement détenue par la famille du président Jose Eduardo dos Santos.

Sur la photo : Nicki Minaj posant avec le drapeau angolais sur son compte Instagram.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(10/20)
Près de 40 ans au pouvoir

M. Dos Santos a dirigé l'Angola de 1979 à 2017, devenant ainsi le deuxième président africain ayant le plus d'ancienneté, jusqu'à ce que son ancien ministre de la défense lui succède.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(11/20)
Mariah Carey et ses performances discutables

Mariah Carey a également été critiquée pour s'être produite en Angola en 2013. En outre, elle avait déjà eu des ennuis pour avoir chanté lors d'une fête organisée par la famille de Mouammar Kadhafi, l'homme fort de la Libye qui a été renversé en 2011.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(12/20)
Nelly Furtado et 50 Cent

D'autres artistes se sont produits pour la famille Kadhafi, notamment Nelly Furtado et 50 Cent. Ils ont fini par faire don de leurs salaires de concert en raison de la réaction négative de l'opinion publique.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(13/20)
Kanye West et Nursultan Nazarbayev

S'il y a une célébrité dont on ne serait probablement pas surpris qu'elle traîne avec des dictateurs, c'est bien Ye, anciennement connu sous le nom de Kanye West. Le rappeur extraordinaire et ancien partenaire de Kim Kardashian a fait un concert pour le dictateur Nursultan Nazarbayev.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(14/20)
Kazakhstan, le plus merveilleux pays du monde...

West a été payé 3 millions de dollars américains pour se produire lors du mariage du petit-fils de Nursultan Nazarbayev. Le président du Kazakhstan a dirigé le pays de 1991 à 2019.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(15/20)
Nicolás Maduro et Roger Waters

Si de nombreuses célébrités de cette liste y sont allées simplement pour l'argent, d'autres fréquentent les dictateurs par conviction. Le musicien Roger Waters, par exemple, a exprimé très clairement son soutien au dirigeant autoritaire du Venezuela, Nicolás Maduro.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(16/20)
Des petits cadeaux

Maduro a même envoyé à Waters un cuatro (instrument à cordes traditionnel vénézuélien) dédicacé, que le membre du groupe Pink Floyd a reçu avec enthousiasme.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(17/20)
Hugo Chávez et Sean Penn

Certaines personnes pourraient considérer le prédécesseur de Maduro, Hugo Chávez, comme un dictateur. D'autres non. Ce qui est vrai, c'est qu'il était certainement un personnage politique haut en couleur. Chávez avait un bon rapport avec les foules et les célébrités.

Sur la photo : Chávez avec Sean Penn en 2010.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(18/20)
Mais aussi Oliver Stone

Le dirigeant socialiste Chávez s'est rendu avec Oliver Stone au Festival international du film de Venise en 2009. Stone avait interviewé Chávez pour un documentaire. Quelques années plus tard, le réalisateur américain réalisera également des entretiens avec Vladimir Poutine.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(19/20)
Naomi Campbell et Hugo Chávez ?

Dans le même temps, certains journalistes ont soupçonné le top model Naomi Campbell d'avoir eu un faible pour l'autocrate vénézuélien. Elle l'avait interviewé pour GQ en 2008, et des médias comme ABC et El País ont supposé qu'il y avait quelque chose de plus entre eux.

Quand les stars fréquentent les dictateurs...
(20/20)
L'attrait malsain du pouvoir

Bien que cette relation n'ait jamais été confirmée, ce qu'on dit de l'attrait de la force est certainement vrai : rien n'est plus enivrant que le pouvoir.

Más para ti