Pierre Richard : 88 ans et plus actif que jamais !

Déjà 88 ans
Le fils d’une grande famille
Le fou du roi
Une vocation pour le cinéma
La Belle Équipe
Une place particulière à prendre
Le Distrait
Un comique burlesque et attachant
Le Grand Blond
Engagé malgré tout
En duo avec Depardieu
Derrière la caméra
Un César d’honneur
La web TV de Pierre Richard
Des projets plus expérimentaux
La Ch’tite famille
Un nouvel album
Monsieur X
Dans le prochain épisode d’Astérix…
... et le prochain film de Maïwenn !
Déjà 88 ans

Pierre Richard a fêté ses 88 ans ce mardi 16 août. Et malgré son âge, l’acteur célèbre pour ses rôles comiques et décalés est plus actif que jamais ! Retrouvez avec nous les principales étapes de son parcours et ses projets les plus récents.

Le fils d’une grande famille

Né Pierre Richard de Fays en 1934, le futur comédien est issu d’une grande famille d’industriels mais il a très peu connu son père. Son prénom composé est inspiré de l’acteur Pierre Richard-Willm (sur la photo), un acteur que sa mère appréciait.

Le fou du roi

Dans une interview donnée au ‘Progrès’ en 2013, Pierre Richard a raconté l’origine précoce de son style comique inné : « C’était la guerre, j’étais dans un établissement religieux : pour m’en sortir, n’étant ni fort intellectuellement ni fort physiquement, je n’avais d’autre solution que d’être drôle pour devenir le chouchou du costaud. J’ai été le fou du roi pour survivre, j’ai enchaîné pour en vivre. »

Une vocation pour le cinéma

Alors qu’il fait souvent l’école buissonnière pour aller au cinéma, sa vocation de comédien lui vient à 18 ans en voyant l’acteur américain Danny Kaye (sur la photo), qui lui ressemble, dans le film "Un fou s’en va-t-en guerre". Ce sera donc le cinéma, même s’il suit des études de kinésithérapie pour rassurer sa famille qui souhaite qu’il apprenne un « vrai métier ».

La Belle Équipe

En 1958, Pierre Richard décroche son premier rôle dans la série télévisée "La Belle Équipe". Il y est remarqué pour son hyperlaxité, c’est-à-dire l’élasticité extrême de certains de ses membres. Sans renoncer à la kinésithérapie dans un premier temps, le jeune acteur fait ses premiers pas au théâtre dans les années 1960.

Une place particulière à prendre

En 1968, il obtient enfin son premier rôle au cinéma dans "Alexandre le bienheureux" d’Yves Robert (à gauche sur la photo, avec Philippe Noiret et Marlène Jobert). Ce cinéaste lui donne alors un conseil décisif : « Tu n’es pas un jeune premier ; tu n’es pas non plus une rondeur. Tu as une place particulière, qui n’est pas encore écrite. C’est à toi de l’écrire et de faire ta place. »

Le Distrait

Guidé par cette influence, Pierre Richard peaufine son rôle de rêveur comique en écrivant et en réalisant "Le Distrait" (1970), l’histoire d’un jeune homme incroyablement distrait recruté par une agence de publicité. L’acteur y joue évidemment le rôle-titre, secondé par Bernard Blier. Producteur du film, Yves Robert y fait une brève apparition.

Un comique burlesque et attachant

Dans les années 1970, Pierre Richard rencontre un important succès en incarnant d’un rôle à l’autre une forme de comique burlesque qui le rend si attachant auprès du public. Le style Pierre Richard est né et il est unique.

Le Grand Blond

Son apparition dans "Le Grand Blond avec une chaussure noire"(1972) est l’un de ses plus célèbres et des plus emblématiques de sa carrière : il y joue un musicien rêveur pris malgré lui dans des machinations fomentées par deux dirigeants rivaux des services secrets, joués par Jean Rochefort et Bernard Blier. Ce rôle vaudra à l’acteur d’être régulièrement surnommé le « grand blond » depuis cinquante ans.

Engagé malgré tout

Malgré sa dimension burlesque et son caractère distrait, Pierre Richard cherche aussi à donner une dimension engagée aux films dans lesquels il joue. Ainsi, "Les Malheurs d’Alfred" met en scène certains travers de la télévision, tandis que "Je sais rien, mais je dirai tout" dénonce la vente d’armes.

En duo avec Depardieu

Pierre Richard a souvent partagé l’affiche avec Gérard Depardieu, notamment dans les films de Francis Veber "La Chèvre" (1981), "Les Compères" (1983) et "Les Fugitifs" (1986). Pris dans ce qu’il appelle la « spirale du succès », il apparaît de plus en plus dans des comédies commerciales.

Derrière la caméra

Mais Pierre Richard n’est pas qu’un acteur à succès : il a aussi réalisé sept long-métrages, dont "Je sais rien, mais je dirai tout" (1973). Le dernier en date est "Droit dans le mur" (1997), dans lequel il joue le rôle d’un comédien en pleine déchéance.

Un César d’honneur

Pierre Richard n’a jamais cessé de tourner depuis ses débuts au cinéma, tout en jouant régulièrement au théâtre. En 2006, il a reçu des mains de Clovis Cornillac un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

La web TV de Pierre Richard

En 2014, l’année de ses 80 ans, l’acteur a lancé sa propre web TV. Qui a dit que Pierre Richard n’était pas à la pointe de la modernité ?

Des projets plus expérimentaux

Les années suivantes l’ont vu apparaître dans films plus expérimentaux, comme "Paris pieds nus" (2016) du duo belgo-canadien Abel et Gordon. Mais il a aussi fait partie du casting haut de gamme du "Petit Spirou" l’année suivante, aux côtés de François Damiens et Natacha Régnier.

La Ch’tite famille

En 2018, Pierre Richard joue un second rôle dans "La Ch’tite famille", une comédie réalisée par Dany Boon qui a compté plus de 5 millions d’entrées au box-office. Il y campe le père du personnage incarné par Boon. Le casting compte de nombreuses stars et obtient un vrai succès populaire.

Un nouvel album

Malgré son âge, Pierre Richard est plus actif que jamais ! En 2020, il a sorti son deuxième album de musique studio, "Nuit à jour", trente-cinq ans après le premier qui portait son propre nom.

Monsieur X

La même année, à tout de même 86 ans, Pierre Richard a remporté le Molière du meilleur seul en scène pour "Monsieur X", un spectacle de Mathilda May joué au théâtre de l’Atelier. Inusable !

Dans le prochain épisode d’Astérix…

Le public français n’a pas fini de voir apparaître l’un de ses comédiens préférés sur le grand écran : il tiendra le rôle du druide Panoramix dans le prochain opus d’Astérix, "L’Empire du milieu", réalisé par Guillaume Canet et dont la sortie est prévue pour l’année prochaine.

... et le prochain film de Maïwenn !

En 2023, il apparaîtra également dans le biopic de Maïwenn sur Madame du Barry, aux côtés de cette dernière dans le rôle-titre, de Louis Garrel et de Johnny Depp dans le rôle de Louis XV. À bientôt 90 ans, Pierre Richard n’a clairement rien perdu de son appétit pour le cinéma et le jeu !

Más para ti