Où sont enterrés les corps des plus célèbres dictateurs de l'Histoire ?

Six pieds sous terre
Où placer le corps de Franco ?
Les restes ambulants de Benito Mussolini
Les restes volatilisés d'Hitler
La momie de Lénine
Le corps de Staline déplacé
Mao Zedong sur la place de Tiananmen
Pinochet à Valparaiso
Idi Amin Dada en Arabie Saoudite
Leonidas Trujillo repose à Madrid
Alfredo Stroessner enterré au Brésil
Videla dans une tombe anonyme
L'extraordinaire cas d'Eva Peron
Le corps perdu d'Augusto Sandino
Fidel Castro à Santiago de Cuba
Ben Laden jeté dans la mer
Six pieds sous terre

Leur histoire nous fascine pour ce qu'elle a de plus terrible. Cruels, violents, révolutionnaires, ignobles et incontestablement mégalomanes, où sont enterrés les corps de ces dictateurs qui ont, pour la plupart, tristement marqué l'Histoire ?

Où placer le corps de Franco ?

La tombe du dictateur espagnol Francisco Franco se trouvait dans la Vallée de los Caídos, une pharaonique basilique érigée dans les montagnes autour de Madrid, où l'extrême-droite avait l'habitude de se rendre. Après des mois de bataille judiciaire initiée par le gouvernement espagnol, alors aux mains des socialistes, les restes de Franco ont été exhumés et placés dans une tombe plus discrète, dans le cimentière du Pardo, à Madrid.

Les restes ambulants de Benito Mussolini

Pendant 12 ans, le corps de Benito Mussolini a été déplacé d'un lieu à l'autre, après qu'il ait été fusillé et que sa tête ait été accrochée dans une rue de Milan, pour que le peuple sache qu'il était bien mort. Finalement, les autorités italiennes ont cessé de jouer à cache-cache avec les restes de l'ancien leader fasciste. Elles ont donc remis le corps à sa famille, qui l'a été enterré dans le cimetière San Cassiano de la ville de Predappio.

Les restes volatilisés d'Hitler

Hitler s'est donné la mort et ses restes ont été brûlés et enterrés par les autorités soviétiques qui avaient assiégé Berlin. En 1970, les soviétiques les ont déterrés pour les jeter dans les eaux du fleuve Biederitz, un affluent de l'Elbe.

La momie de Lénine

Sur la Place Rouge de Moscou, se trouve toujours la momie du leader de la révolution soviétique. Faisant partie de l'Histoire de la Russie, elle y demeurera certainement pour toujours.

Le corps de Staline déplacé

Staline est resté également de nombreuses années sur la Place Rouge. Mais au début des années 60, sa figure étant en déclin, il a été éloigné de Lénine. Et il a été transporté à la nécropole de la Muraille du Kremlin où vont le visiter ses partisans.

Mao Zedong sur la place de Tiananmen

Le leader de la révolution chinoise possède un mausolée sur la place de Tiananmen, où il est toujours vénéré.

Pinochet à Valparaiso

Le dictateur chilien Augusto Pinochet a été enterré avec tous les honneurs en 2006 et demeure dans une chapelle familiale de Valparaiso.

Idi Amin Dada en Arabie Saoudite

Idi Amin Dada, le dictateur qui a inspiré le film "Le dernier roi d'Écosse" (2006), est enterré en Arabie Saoudite, pays où il s'était exilé. Certains hommes politiques ougandais ont revendiqué son héritage et défendu le fait que les restes d'Idi Amin Dada soient rendus à son pays d'origine. Mais une majorité de la population ougandaise ne garde pas un très bon souvenir de son mandat.

Leonidas Trujillo repose à Madrid

L'exil a conduit le dictateur dominicain Leonidas Trujillo (qui a inspiré "La Fête au Bouc", roman de Mario Vargas Llosa) à être enterré dans le cimetière madrilène du Pardo.

Alfredo Stroessner enterré au Brésil

Un autre cas de dictateur exilé : la tombe du paraguayen Alfredo Stroessner se trouve dans le cimetière municipal de Brasilia. Sa famille a essayé, sans succès, de faire rapatrier son corps afin d'organiser des funérailles d'état.

Videla dans une tombe anonyme

C'est au cimetière du Parc Mémorial de Buenos Aires que se trouve la tombe de Jorge Videla, dictateur argentin. Mais son nom ne figure pas sur la pierre tombale. Il n'y a que l'inscription Famille Olmos. On peut dire que la honte l'a poursuivi, jusque dans sa tombe.

L'extraordinaire cas d'Eva Peron

Le corps d'Eva Peron a été embaumé et exposé au siège du syndicat argentin CGT, jusqu'à ce que des militaires le volent en 1955. Ils l'ont caché dans différents lieux, l'ont transporté en Italie et, en 1971, ils l'ont renvoyé à Madrid où s'est exilé son veuf, le général Peron. Il est finalement retourné en Argentine et repose désormais dans le cimetière de la Recoleta, un lieu devenu particulièrement touristique.

Le corps perdu d'Augusto Sandino

Augusto Sandino, héros national nicaraguayen en faveur de la guérilla, a été fusillé en 1934 par le dictateur Anastasio Somoza et ses restes n'ont jamais été retrouvés. Par vengeance, lorsque les sandinistes ont repris le pouvoir après une révolution couronnée de succès, ses adversaires ont jeté son corps dans une décharge.

Fidel Castro à Santiago de Cuba

Le leader de la Révolution Cubaine repose dans le cimetière de Santa Ifigenia, à Santiago de Cuba, depuis 2016.

Ben Laden jeté dans la mer

Le terroriste Osama Ben Laden a été capturé et tué par les forces spéciales américaines en mai 2011. Selon plusieurs versions, son corps a été jeté dans l'océan afin d'éviter d'ériger une tombe qui puisse devenir un lieu de pèlerinage pour ses partisans fanatiques.

Más para ti