Maye Musk : la vie atypique et compliquée de la mère modèle d'Elon Musk

Elon Musk, fils de Maye
Mannequin toujours en activité, elle est née en 1948
Elon Musk dans les jupons de sa mère
C'est sa star
Une vie compliquée
Une Canadienne en Afrique du Sud
Une famille d’aventuriers
Un père légendaire
Les voyages des Haldeman
En quête d’une mythique cité perdue
Célèbres, mais humbles
Sa mère, son repère
Jeune mannequin
Miss Afrique du Sud... enfin presque
Profession : nutritionniste
Errol Musk entre en scène
Les trois enfants d’Errol et Maye Musk
Le mariage tourne court
La sombre raison du divorce
Diabolique
Elle n’avait que ses yeux pour pleurer
Études et travail acharné
Cap sur les États-Unis
Pose en tenue d'Ève et recontre... Beyoncé !
Maye et les céréales
Recrutée à 67 ans par IMG Models
Tout blanc
Elon Musk, fils de Maye

Elon Musk est sans doute l’homme le plus riche du monde, et le plus célèbre entrepreneur de l’histoire moderne.

Mannequin toujours en activité, elle est née en 1948

Malgré cela, peu de gens savent que le mannequin très apprécié Maye Musk, qui fait toujours les gros titres malgré ses 70 ans, est la mère du milliardaire sud-africain.

Elon Musk dans les jupons de sa mère

Maye Musk accompagne pourtant son fils à de nombreux événements. Discrète, élégante et assez grande, on l’a récemment vue avec Elon Musk au MET Gala de 2022 (photo).

C'est sa star

Elon Musk racontait d'ailleurs sur Twitter, il y a quelques années, que sa mère était le "seul héros" qu’il n’ait jamais admiré. Il est évident qu'il y a entre ces deux-là une très bonne relation mère-fils.

Une vie compliquée

Mais avant de devenir la maman adorée de l’homme le plus riche du monde, Maye Musk a dû affronter les hauts et bas d’une vie compliquée.

Une Canadienne en Afrique du Sud

Alors qu’elle n’avait que deux ans, la jeune Maye a dû quitter son Canada natal en 1950 pour gagner l’Afrique du Sud avec ses parents, Joshua et Winnifred Haldeman, et ses quatre frères et sœurs.

 

Une famille d’aventuriers

Chiropracteurs et aventuriers, les Haldeman et de leurs expéditions firent le tour du monde au milieu du XXᵉ siècle.

 

Un père légendaire

Voler d’Afrique du Sud jusqu’en Australie, sans instruments électroniques : c’est l’exploit réalisé par le légendaire pilote Joshua Haldeman, le premier à réussir cette épopée.

Les voyages des Haldeman

Rapidement, les Haldeman, basés à Prétoria, devinrent l’archétype même des aventuriers. Ils donnaient des conférences et faisaient des présentations en tout genre, dans lesquelles ils narraient leurs voyages dans les moindres détails.

En quête d’une mythique cité perdue

Leurs explorations régulières du Désert de Kalahari, dans lequel ils cherchaient avec acharnement les traces d’une légendaire cité perdue, retenaient particulièrement l’attention du public.

À lire également : L'intervention esthétique qui a défiguré la mannequin Linda Evangelista

Célèbres, mais humbles

Malgré la popularité de ses parents, Maye présente son père au “New York Times” comme un homme vraiment terre à terre.

Sa mère, son repère

“Mes parents étaient très célèbres, mais n'ont jamais été snobs.” Tout comme son fils Elon Musk, Maye a toujours considéré sa mère comme son héroïne. “C'était une femme sage et forte”, se rappelle-t-elle.

 

Jeune mannequin

C’est à l’âge de 15 ans que Maye Musk (Haldeman à l’époque), met le pied dans le monde du mannequinat. Elle pose pour une revue de mode par le biais de l’agence de mannequinat d’une amie de sa mère.

Miss Afrique du Sud... enfin presque

À 20 ans à peine, elle est à deux doigts de devenir Miss Afrique du Sud. Si elle ne remporte pas le concours, elle ira tout de même jusqu’en finale !

Profession : nutritionniste

Si aujourd’hui elle est l’une des plus célèbres nutritionnistes au monde, c’est qu’elle s’y est formée en parallèle de sa carrière de mannequin.

Errol Musk entre en scène

En 1970, à l’âge de 21 ans, Maye épouse son petit ami de l’université, devenu un ingénieur prestigieux, qui a fait fortune dans le marché des émeraudes et la construction. Il s’appelle Errol Musk.

Les trois enfants d’Errol et Maye Musk

Ensemble, ils ont trois enfants : Elon, en 1971, Kimbal, en 1972 et Tosca en 1974 (photo).

Le mariage tourne court

C’est en 1979 qu’Errol et Maye Musk divorcent. Le mannequin ne pourra cependant signer les papiers officiels qu’en 1981, alors qu’elle vivait à Durban avec ces enfants depuis deux ans. Leur mariage n’aura duré que neuf ans.

La sombre raison du divorce

Dans une interview de “Rolling Stone”, Elon Musk décrit son père comme “un être humain abject, qui cherchait à faire le mal”. La raison du divorce des parents du milliardaire serait les violences qu'exerçait Errol sur Maye, tant physiques que psychologiques.

Diabolique

"C'était un être humain malfaisant. Vous n'avez pas idée à quel point. Mon père préparait soigneusement des plans diaboliques. Il prévoyait le mal. Vous n'avez pas idée à quel point il était mauvais. Il a commis presque tous les crimes que vous puissiez imaginer. Il a infligé à peu près tous les maux que vous puissiez imaginer", confiait Elon Musk.

Elle n’avait que ses yeux pour pleurer

En 1989, alors que ses comptes bancaires sont bloqués par son ex-mari, Maye déménage au Canada, rejoignant son fils qui s’y était rendu l’année d’avant pour ses études. Sans le sou, elle doit travailler dur, en tant que nutritionniste, chercheuse universitaire à l’Université de Toronto et mannequin.

 

Études et travail acharné

Tandis que ses enfants entrent à l’Université, Maye travaille d’arrache-pied, sacrifiant tout ce qu’elle a pour maintenir sa famille, ses enfants s’efforçant, autant que possible, entre bourses universitaires, prêts et travail, de poursuivre leurs études.

Cap sur les États-Unis

Quand les choses se sont améliorées, Maye Musk décide de parcourir les USA, en passant par San Fransisco, New York, et, depuis 2013, Los Angeles où elle s’établit.

 

Pose en tenue d'Ève et recontre... Beyoncé !

Parmi ces travaux les plus connus, on retrouve une apparition dans le clip “Haunted” de Beyoncé en 2013 ou ses poses dans le plus simple appareil pour le magazine “New York”, à l’âge de 62 ans.

 

Maye et les céréales

Entre les poses pour “Times”, dans un numéro spécial sur la santé, et son rôle central dans les campagnes pour des entreprises Target et Virgin America, le mannequin a aussi été la première nutritionniste à apparaitre sur les boites de “Special K”.

Recrutée à 67 ans par IMG Models

Elle signe en 2015 un contrat avec la prestigieuse agence IMG Models, à l'âge de 67 ans. Et Maye Musk entrera dans l'histoire comme le mannequin le plus âgé en participant à une campagne de CoverGirl (marque de cosmétiques américaine), deux ans plus tard, alors qu'elle a 69 ans.

 

Tout blanc

Petite anecdote : à ses 59 ans, Maye Musk décide de se couper les cheveux et cesse de se les teindre. Les conséquences sont assez dures : pratiquement six mois sans emploi, ce qui l'obligea à changer d’agence.

À lire également : Heidi, Cindy, Naomi... les top modèles des années 90, hier et aujourd'hui

Más para ti