Des règles bien étranges instaurées sur le tournage de 'Stranger Things'

Il est strictement interdit de...
Normes obligatoires
Pas de maquillage
Elle brillait de mille feux
Pas touche à mes cheveux
Steve Harrrington et ses cheveux
Canons de beauté
Retour aux années 80
On n'attend personne
Mike n'était pas sûr de faire partie de la série
Pas de smartphones
'Screeners' et un mot de passe
Attention à ne pas partager
Pas de spoilers
Sans dévoiler l'intrigue
Collègues de travail et amis
Vêtements confortables
Attention aux jeans trop serrés
Il est strictement interdit de...

Quiconque pense que le succès de 'Stranger Things' est le fruit d'une coïncidence, de la chance ou tout autre chose se trompe complètement. Le travail à l’origine du succès de la série est visible dans les détails les plus inattendus, à commencer par le tournage de la série lui-même.

Photo : Netflix

Normes obligatoires

En effet, les acteurs ont dû se soumettre à des règles plutôt strictes sur le plateau. Le site web Collider a d’ailleurs compilé une collection de règlements obligatoires qui, dans certains cas, sont assez surprenants.

Photo : Netflix

Pas de maquillage

La première règle du 'Code Stranger Things' ce n’est pas qu’on ne parle pas de 'Stranger Things', mais que les acteurs doivent venir au tournage sans maquillage. Le style et la touche artistique de la série sont très importants et les créateurs veulent les contrôler complètement pour donner à la série cet air très années 80. Et c’est réussi !

Photo : Netflix

 

 

Elle brillait de mille feux

Cette norme du 'zéro maquillage' a vu le jour où la jeune actrice Millie Bobby Brown (Eleven dans la série) est arrivée sur le plateau le visage plein de paillettes, retardant ainsi le début du tournage de presque une heure. Bien évidemment, ce retard a coûté très cher.

Photo : Netflix

Pas touche à mes cheveux

Les cheveux suivent le même principe que le maquillage. Les acteurs n’ont pas le droit de couper leurs cheveux afin de pouvoir les modeler plus facilement et avoir une coiffure années 80.

Photo : Netflix

Steve Harrrington et ses cheveux

Dans ce cas particulier, cette norme s’adresse tout particulièrement à Joe Keery (Steve). Ce personnage est une icône tout comme ses cheveux… les créateurs de 'Stranger Things', les frères Duffer l’ont surnommé 'le chevelu'.

Photo : Netflix

Canons de beauté

Dans les années 1980, le canon de la beauté était différent de celui d’aujourd'hui. Et c’est tant mieux ! Le diktat de la mode n’avait pas encore vraiment 'frappé'. Dans les années 80, les filles n’étaient pas aussi minces et les corps n’étaient pas aussi musclés qu’à notre époque. C’est pourquoi, les frères Duffer voulaient des acteurs naturels et sans artifices.

Photo : Netflix

Retour aux années 80

Dacre Montgomery (Billy) en est la preuve vivante. L’acteur a rejoint la série après s’être musclé pour la nouvelle version de 'Power Rangers'. Dacre a dû revoir son alimentation de même que sa routine d’entraînement.

Photo : Netflix

On n'attend personne

La série est si importante que les acteurs doivent s’adapter et suivre les règles établies. En d’autres termes, si la journée de tournage est planifiée, elle reste inchangée. Si quelqu’un ne peut pas respecter ses engagements, il doit partir. Aussi simple que ça.

Photo : Netflix

Lire aussi : Comment ont évolué les enfants de 'Stranger Things'?

Mike n'était pas sûr de faire partie de la série

En réalité, Finn Wolfhard (Mike) était sur le point de quitter la série, car le tournage du film 'Ça' coïncidait avec celui de la série 'Stranger Things'. Heureusement pour lui, Pennywise a quelque peu retardé le début du tournage et Finn a pu réaliser les deux projets.

Photo : Netflix

Pas de smartphones

C'est logique, mais il est bon de le rappeler : sur le plateau, pas de smartphones, pas de réseaux sociaux et pas de photos, car un dérapage peut vite arriver. La série doit rester strictement secrète !

Photo : Netflix

'Screeners' et un mot de passe

Une fuite d’un épisode ou d’un extrait peut signifier une perte chiffrée en millions de dollars et Netflix le sait bien. Pour éviter cela, lorsqu’ils envoient des 'screeners' (échantillons enregistrés des épisodes) aux acteurs, ces derniers reçoivent un mot de passe. Gare à celui qui le partagera !

Photo : Netflix

Attention à ne pas partager

Le visionnage leur est exclusif, donc s’ils partagent le matériel, les producteurs sauront rapidement de qui il s’agit.

Photo : Netflix

Pas de spoilers

Lors des interviews, Netflix 'prépare' très bien les acteurs, avec des instructions très précises…

Photo : Netflix

Sans dévoiler l'intrigue

L’objectif est d’empêcher les acteurs et actrices de faire des spoilers en plein milieu d’un entretien. Et ça marche.

Photo : Netflix

Collègues de travail et amis

Le tournage de la série a débuté en juillet 2016. Les acteurs passent beaucoup de temps ensemble. Parfois, des confrontations peuvent survenir et pour éviter cela, il leur est interdit de critiquer quiconque sur le plateau.

Photo : Netflix

Vêtements confortables

Si les acteurs ne sont pas à l’aise dans leurs vêtements, cela se verra à l’écran. C’est pourquoi, l’équipe des costumes recherche avant tout un confort extrême pour le bien-être des acteurs. Et il faut dire que les vêtements des années 80 n’étaient pas les plus confortables au monde !

Photo : Netflix

Attention aux jeans trop serrés

Joe Keery s’est plaint de ses jeans, beaucoup trop serrés, pour jouer certaines scènes. L’équipe a trouvé une solution immédiatement. Il ne fallait surtout pas que l’acteur soit mal à l’aise. Cela est formellement interdit sur le plateau de 'Stranger Things'.

Photo : Netflix

Lire aussi : Qui sont les acteurs de la série 'S e x Education ?'

Más para ti