Les stars qui dénoncent la fin de l'arrêt sur l'avortement aux US... et celles qui s'en réjouissent

Le chanteur de Green Day va
Il ne plaisante pas
Annulation d'une loi vieille de 49 ans
Les célébrités prennent la parole
Taylor Swift :
Michelle Obama : « le cœur brisé »
Seth MacFarlane : « science-fiction dystopique »
Pearl Jam :
Ireland Baldwin : « J'ai honte d'être américaine »
Bette Midler :
'Gays, vous êtes les prochains'
Jeanine Pirro :
Donald Trump a nommé les juges responsables de cette annulation
Cela
Donald Trump Jr. :
Padma Lakshmi :
Sophie Turner :
Mariah Carey :
Nick Cannon : l'avortement est un « génocide »
Jameela Jamil :
Billie Eilish :
Josh Gad : il a la rage
Elizabeth Banks :
Les Kardashian :
Kendal Jenner :
Kirk Cameron : prier pour ce résultat
Kevin Sorbo :
Viola Davis:
Lizzo : un don d'argent
Harry Styles :
Patricia Heaton : subtile sur son point de vue
Avant, pas si subtile
Eva Longoria :
Andy Cohen : « tordu »
Glennon Doyle :
Jonathan Van Ness : « contrôler les corps »
Lynda Carter:
Maria Shriver:
Le chanteur de Green Day va "renoncer à la citoyenneté américaine"

Il a toujours été très critique à l'égard de son pays - il suffit d'écouter des chansons comme "American Idiot" ou le sarcastique "Welcome to Paradise" - mais aujourd'hui, Billie Joe Armstrong, du groupe de rock Green Day, en a définitivement assez. Il quitte les États-Unis, dit-il, après que la Cour suprême a annulé la légalisation de l'avortement dans son pays.

Il ne plaisante pas

Le chanteur de Green Day a fait son annonce lors d'un concert à Londres, déclarant qu'il "renonçait" à sa citoyenneté américaine et s'installait au Royaume-Uni. Comme le rapporte Deadline, Armstrong a déclaré : "Je ne plaisante pas, vous allez entendre beaucoup parler de moi dans les prochains jours". Et il n'est pas le seul à être furieux de la décision de la Cour suprême.

Annulation d'une loi vieille de 49 ans

La Cour suprême américaine a en effet pris la décision le vendredi 24 juin d'annuler l'obligation des États d'autoriser les avortements. Cela signifie que, dans un certain nombre d'États américains, il pourra être interdit de mettre fin à une grossesse - même si la femme ou la fille en âge de procréer est dans un état qui le justifie.

Les célébrités prennent la parole

Plusieurs célébrités ont réagi avec horreur à cette décision historique qui diminue radicalement le droit à l'autodétermination et à la vie privée des femmes. D'autres cependant y étaient favorables. Poursuivez votre lecture pour découvrir qui ils sont et ce qu'ils ont dit.

Taylor Swift : "absolument horrifiée"

Taylor Swift a commenté sur Twitter : "Je suis absolument horrifiée que nous en soyons là - qu'après tant de décennies de lutte pour le droit des femmes de disposer de leur propre corps, la décision d'aujourd'hui nous en prive."

Michelle Obama : « le cœur brisé »

Swift avait fait sa remarque en republiant les commentaires de Michelle Obama sur l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade :
"J'ai le cœur brisé que nous soyons maintenant destinés à apprendre les douloureuses leçons d'une époque avant que Roe ne devienne la loi du pays – une époque où les femmes risquaient de perdre la vie en se faisant avorter illégalement", a déclaré l'ancienne Première Dame sur plusieurs réseaux sociaux.

"Les jeunes en porteront le fardeau"

"C'est ce qu'ont vécu nos mères, nos grands-mères et nos arrière-grands-mères, et nous voici au même point", a-t-elle poursuivi. "Cette décision terrifiante aura des conséquences dévastatrices, et ce doit être un signal d'alarme, en particulier pour les jeunes qui en porteront le fardeau."

Seth MacFarlane : « science-fiction dystopique »

Seth MacFarlane, qui a traité le sujet de l'avortement dans son émission "Family Guy", a tweeté qu'"il n'y a pas si longtemps, cela aurait été de la science-fiction dystopique. Mais l'héritage des élections de 2016 et la marque indélébile du GOP sont imprimés ici en noir et blanc. Jusqu'où cela ira-t-il dépend encore une fois des électeurs américains. Blâmez l'extrémisme ou l'apathie si vous voulez, mais c'est pourtant bien l'Amérique."

Pearl Jam : "LA LIBERTÉ de choisir"

Le groupe de rock Pearl Jam a toujours été franc sur le sujet. Lors de leur concert MTV Unplugged, en 1992, le chanteur Eddie Vedder a déjà écrit le message controversé "PRO CHOICE" (liberté de choisir) sur son bras pendant une chanson. Maintenant, le groupe tweete :
"Personne, ni le gouvernement, ni les politiciens, ni la Cour suprême ne devrait empêcher l'accès à l'avortement, au contrôle des naissances et aux contraceptifs. Les gens devraient avoir la LIBERTÉ de choisir."

Ireland Baldwin : « J'ai honte d'être américaine »

Le mannequin, dont les parents sont Kim Basinger et Alec Baldwin, faisait partie des nombreuses célébrités à utiliser des grossièretés dans sa réaction publique à la nouvelle. Puis, elle a dit qu'elle avait "honte d'être américaine".

Bette Midler : "Comment osent-ils ?"

« Ils l'ont fait. ILS NOUS L'ONT FAIT ! l'actrice et chanteuse a tweeté "#SCOTUS a renversé #RoevWade, inscrit dans la Constitution comme une loi établie depuis plus de 50 ans. Comment osent-ils ? Ce #SCOTUS est absolument sourd à la volonté et même aux besoins réels du peuple américain. #WakeUpAmerica."

'Gays, vous êtes les prochains'

Et elle est allée un peu plus loin "PRÉPAREZ-VOUS, GAYS. VOUS ÊTES LES PROCHAINS SUR LA LISTE", a-t-elle dit, se référant à des phrases dans des décisions récentes de la Cour suprême, qui faisaient allusion à l'annulation du droit au mariage homosexuel ou même à une relation homosexuelle.

Jeanine Pirro : "C'est pas ça la démocratie ?"

Cependant, tout le monde n'était pas indigné par la décision. La présentatrice de télévision et ancienne juge de l'État de New York, Jeanine Pirro, a déclaré que c'était une bonne chose que les États puissent à nouveau décider de l'avortement. "La Cour suprême n'a pas supprimé le soi-disant 'droit' à l'avortement", a-t-elle tweeté. "Ils ont laissé aux États et au peuple le soin de décider. N'est-ce pas ça, la démocratie ?"

Donald Trump a nommé les juges responsables de cette annulation

L'ancien président américain a nommé trois des juges qui ont maintenant voté pour annuler la légalisation de l'avortement. Tous les trois, soit dit en passant, y compris Amy Coney Barrett (sur cette photo) avaient juré sous serment lors de leurs audiences de ratification qu'ils ne toucheraient pas à l'arrêt Roe v. Wade.

Cela "fonctionnera pour tout le monde"

Dans une interview avec Fox News, citée par People Magazine, Trump a réagi à la décision en disant qu'il "suivait la Constitution et redonnait des droits aux États, qui leur ont toujours appartenu". Il a également pensé qu'"en fin de compte, c'est quelque chose qui fonctionnera pour tout le monde".

Donald Trump Jr. : "bon travail, papa"

Fox News a demandé à Trump s'il pensait avoir joué un rôle dans cet important renversement, et il a répondu : "Dieu a pris la décision". Son fils Donald Trump Jr. est clairement un peu moins circonspect à ce sujet. Il a tweeté qu'il était "fier" de son père pour "ce qu'il a accompli aujourd'hui".

Padma Lakshmi : "les gens vont toujours se faire avorter"

L'écrivain et animatrice de télévision Padma Lakshmi a expliqué pourquoi la décision était si dangereuse pour de nombreuses femmes. "Les gens vont toujours se faire avorter", a-t-elle tweeté. "Cela empêchera seulement les avortements sûrs et légaux d'avoir lieu."

Sophie Turner : "Des avortements dangereux en coulisses"

Sophie Turner en convient. Dans une vidéo sur la décision de la Cour suprême, elle a déclaré que cela faisait reculer le pays de 50 ans et "ne sauvera aucune vie. Cela va tuer et mettre en danger des millions de femmes qui finiront par se faire avorter dans la rue et finiront par en mourir."

Mariah Carey : "C'est incompréhensible"

Pour la pop star, la nouvelle décision l'affecte de près. "C'est vraiment incompréhensible et décourageant de devoir essayer d'expliquer à ma fille de 11 ans pourquoi nous vivons dans un monde où les droits des femmes se désagrègent sous nos yeux", a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux.

Nick Cannon : l'avortement est un « génocide »

Son ex et père de sa fille, Nick Cannon, ne s'est pas encore exprimé sur la nouvelle (il est occupé à promouvoir son nouvel album), mais il n'est peut-être pas d'accord avec son ex-femme à ce sujet. Il a assimilé l'avortement au "contrôle de la population" et a déclaré que le planning familial était responsable d'un "véritable génocide" contre la communauté noire, selon Popcrush. Il pourrait donc ne pas s'en soucier si certains États interdisent la procédure.

Jameela Jamil : "Qui va payer pour les bébés ?"

Jameela Jamil a posé quelques questions pressantes sur Instagram concernant l'interdiction attendue de l'avortement dans certains États. « Qui va payer pour tous ces bébés non désirés ?" elle a écrit. "Qui donne des soins de santé gratuits aux personnes contraintes de poursuivre une grossesse ?"

Billie Eilish : "Regardez la Cour suprême, pas le jugement de Johnny et Amber"

Billie Eilish avait un point de vue intéressant sur tout le débat public sur le contrôle des naissances aux États-Unis. Elle chante dans sa dernière chanson, 'TV', que "Internet est devenu fou en regardant des stars de cinéma en procès", faisant référence au buzz autour de l'affaire Johnny Depp contre Amber Heard, tandis que personne ne semblait prêter attention à l'annulation de Roe c. Wade.

Josh Gad : il a la rage

L'acteur Josh Gad a été bref dans sa réaction à la décision de la Cour suprême. "Vous n'avez pas besoin de 280 caractères aujourd'hui", a-t-il tweeté. "Juste d'un mot : la rage."

Elizabeth Banks : "une nouvelle dévastatrice"

"Tout le monde a une arme à feu mais personne n'a droit à l'autonomie de son corps", a écrit l'actrice et productrice Elizabeth Banks. "C'est une nouvelle dévastatrice pour les familles - hommes et femmes - qui pensent que le gouvernement ne devrait pas décider quand et avec qui ils deviennent parents."

Les Kardashian : "les armes ont plus de droits que les femmes"

Khloé, Kim et Kourtney Kardashian ont répondu directement à la nouvelle de l'annulation de Roe v. Wade et ont également commenté le manque d'action pour contrôler la violence armée par la même Cour suprême. Sur la photo de leurs publications Instagram, elles ont écrit : "En Amérique, les armes à feu ont plus de droits que les femmes."

Kendal Jenner : "inquiétant"

Leur sœur cadette, Kendall Jenner, a elle aussi réagi brièvement sur Instagram à l'actualité du jour : "inquiétant... décevant... dévastateur..."

Kirk Cameron : prier pour ce résultat

L'acteur Kirk Cameron, devenu célèbre dans les années 80 avec "Quoi de neuf docteur", est un farouche opposant au droit à l'avortement. Quelques semaines avant que la décision attendue de la Cour suprême ne soit rendue, il a écrit sur Instagram : "Priez avec moi pour que Roe soit renversé cet été et que les mamans et les papas reviennent à valoriser toutes les vies, y compris la vie de leurs bébés dans l'utérus."

Kevin Sorbo : "la vie gagne"

L'acteur et réalisateur Kevin Sorbo a écrit une réponse très brève à la nouvelle : "La vie gagne". Il n'a jamais caché qu'il était très opposé à l'avortement en tant que droit inaliénable des femmes.

(Sur l'image, un jeune Kevin Sorbo jouant Hercule)

Viola Davis: "vidée"

L'actrice oscarisée était l'une des nombreuses personnes qui avaient déjà vu ce changement capital arriver. "Et ainsi de suite... je me sens vidée", a-t-elle tweeté, "Maintenant plus que jamais, nous devons utiliser notre voix et notre pouvoir !"

Lizzo : un don d'argent

En réponse à la nouvelle, la chanteuse Lizzo s'est engagée sur Twitter à faire un don de 500 000 $ provenant des revenus de sa prochaine tournée au planning familial et à d'autres organisations soutenant la santé et la liberté reproductive. Live Nation Entertainment, la société vendant les billets, a accepté d'égaler son don, portant le total à 1 million.

Harry Styles : "Prenez soin les uns des autres"

Le Britannique Harry Styles a écrit sur les réseaux sociaux qu'il était "absolument dévasté pour le peuple américain". Il s'est également adressé directement à ses fans : "Vérifiez vos amis. Prenez soin les uns des autres. Nous sommes tous dans le même bateau, et le combat ne fait que commencer. Un jour vraiment sombre pour l'Amérique."

Patricia Heaton : subtile sur son point de vue

La maman de "Tout le monde aime Raymond" n'a pas répondu avec ses propres mots, mais elle a retweeté une déclaration de la clinique de santé Claris qui suggère que les femmes ont parfois été contraintes d'avorter.

Avant, pas si subtile

Quelques semaines plus tôt, également sur Twitter, Heaton avait déclaré que "le désir enragé de tuer des êtres humains gênants semble être partout", faisant référence à un article sur l'euthanasie mais en le reliant au débat actuel sur l'avortement. En 2018, elle avait déjà qualifié la liberté d'avortement de "tyrannique et barbare", se souvient Popcrush.

Eva Longoria : "une attaque contre la liberté des femmes"

L'ancienne actrice de "Desperate Housewife", Eva Longoria, a déclaré que la fin de la liberté de décider pour les femmes était une "attaque contre la liberté des femmes".

Sur cette image, elle pose avec sa collègue Scarlett Johansson lors de la Marche des femmes 2018. Johansson, lui aussi, s'est souvent prononcé comme étant pro-choix.

Andy Cohen : « tordu »

"Quel triste jour pour ce pays", a tweeté l'animateur de talk-show Andy Cohen. "Des armes à feu pour tout le monde et pas de droits reproductifs. Tordu. Tordu."

Glennon Doyle : "Moi aussi j'ai peur"

L'auteur et blogueuse Glennon Doyle, connue pour son best-seller "Untamed" ("Indomptée"), a offert "du réconfort à chaque être humain qui a peur en ce moment. J'ai peur aussi", a-t-elle déclaré sur Twitter. "C'est normal d'avoir peur et d'être tendre maintenant. Bientôt, la colère reviendra et nous nous battrons comme des p... de m...".

Jonathan Van Ness : « contrôler les corps »

Jonathan Van Ness, la star de "Queer Eye" au milieu de cette photo de groupe, pense que la décision est "déchirante" et a ajouté : "Il s'agit de contrôler les corps et de maintenir les gens dans la pauvreté systémique pendant des générations."

Lynda Carter: "nous trouverons notre chemin"

Wonder Woman a également fait entendre sa voix à la suite de la décision historique de la Cour suprême. Elle a qualifié cela de "tragédie" et a déclaré que "le chagrin que cela a causé est incommensurable. Mais un jour, bientôt, espérons-le, nous trouverons notre chemin vers un avenir où la liberté de reproduction sera à jamais inscrite dans la loi fédérale."

Maria Shriver: "cette cour a allumé un feu"

L'ex-femme d'Arnold Schwarzenegger et l'ancienne première dame de Californie ont également eu un ton combatif dans sa réaction publique à la nouvelle. Tout d'abord, elle a dit que "cette décision bouleverse mon monde... [C'est] dévastateur." Mais ensuite, elle a poursuivi: "Ce tribunal vient d'allumer un feu, de déclencher une révolution."

"Les femmes se lèvent comme vous ne les avez jamais vues"

Dans un tweet suivant, elle a déclaré : "Je refuse de me taire. Je refuse d'abandonner. Les femmes de tout le pays vont se soulever comme vous ne l'avez jamais vu. Si vous pensiez que nous étions beaucoup avant, attendez."

Más para ti