Les stars anti-vax : Kanye West, Eric Clapton et les autres

Emilio Estévez, viré de chez Disney
Kyrie Irving, écarté des Brooklyn Nets
Un renouvellement au point mort
Eric Clapton
Pas de discrimination dans ses concerts
Rob Schneider dit :
Les chiffres sont en hausse aux États-Unis
Le rappeur Marcus Birks est mort du COVID-19 à l'âge de 40 ans
Sports, jeunesse, bonne alimentation... et pourtant, il est décédé
Sa femme Lis
Pete Parada a dû quitter le groupe 'Offspring'
Trop dangereux d'être près de lui
Avec le syndrome de Guillain-Barré c'est
Ian Brown :
Jim Carrey : quelle est sa position ?
Des messages ambigus
Richard Ashcroft :
Kanye West
James Hetfield de 'Metallica', sceptique
Letitia Wright
MIA: entre doutes et conspiration
Laura Osnes
Emilio Estévez, viré de chez Disney

Disney n'a pas été tendre avec Emilio Estévez. Bien qu'il soit l'une des stars de "Les Petits Champions : Game Changers" ou "Les Mighty Ducks : Un nouveau jeu de puissance" au Québec, la société a décidé de ne pas le renouveler pour la deuxième saison de la série Disney Plus, pour avoir refusé de se faire injecter la première dose du vaccin.

"Les Petits Champions : Game Changers" (sans Emilio)

ABC Signature négocie avec l'agent de l'acteur depuis plusieurs semaines mais aucun accord n'a été trouvé. Malgré les bouleversements liés aux changements de scénarios et de production, la décision est définitive, comme l'assure "Deadline". Emilio Estévez a joué le rôle de Gordon Bombay dans la reprise du film mythique "Mighty Ducks".

Kyrie Irving, écarté des Brooklyn Nets

Le cas le plus célèbre dans la NBA a été celui de Kyrie Irving. Le meneur de jeu et star des Brooklyn Nets, qui briguaient tous les titres cette saison, n'a pas voulu se faire vacciner et l'équipe new-yorkaise a décidé de le retirer de l'équipe jusqu'à ce qu'il soit vacciné.

Un renouvellement au point mort

La décision des Brooklyn Nets ne concerne pas seulement cette saison, pour laquelle le meneur de jeu devait être payé 35 millions de dollars. Le club a également interrompu le renouvellement de son contrat de quatre ans à hauteur de 186 millions de dollars.

Eric Clapton

Eric Clapton a été un fervent opposant aux vaccins. Sa réputation a déjà été entachée par ses déclarations négationnistes pendant la pandémie, et il a récemment annoncé qu'il refuserait de se produire dans des endroits où le vaccin est obligatoire. Cela limitera certainement ses options.

Pas de discrimination dans ses concerts

Dans sa déclaration, Clapton a été catégorique. "Je ne me produirai sur aucune scène où il y a un public discriminatoire. À moins qu'il n'y ait une disposition permettant à tous d'y assister, je me réserve le droit d'annuler le spectacle", a-t-il déclaré.

Rob Schneider dit : "Mon corps, mon choix".

Le comédien Rob Schneider est très opposé au vaccin et a déclaré sur Twitter : "Dites simplement non... Et continuez à dire non... Plus de la moitié de la population américaine continue à dire non à cette thérapie génique expérimentale non approuvée ! Mon corps, mon choix."

Les chiffres sont en hausse aux États-Unis

Alors que Deuce Bigalow fait ses déclarations anti-vax sur Twitter, les cas aux États-Unis ont augmenté au cours de l'été. Surtout en Floride, au Texas et en Californie, l'État d'origine de Schneider.

(Image : Rob Schneider dans "The Animal", via Getty)

Le rappeur Marcus Birks est mort du COVID-19 à l'âge de 40 ans

Il a regretté de ne pas avoir été vacciné, mais son changement d'avis est arrivé trop tard. Le rappeur anglais, Marcus Birks, a contracté le COVID-19 début août 2021 et est décédé le 27, après plusieurs semaines horribles à l'hôpital.

Sports, jeunesse, bonne alimentation... et pourtant, il est décédé

Le musicien était connu pour faire des déclarations désobligeantes sur la pandémie de coronavirus et la vaccination. Il a déclaré qu'il n'avait pas besoin du vaccin car il était un homme fort et en bonne santé, qui faisait du sport et avait une alimentation équilibrée. Au final, le virus a été plus fort.

"Si vous n'avez pas été malade, vous ne pensez pas que vous allez tomber malade"

Alors qu'il était à l'hôpital, M. Birks a accordé une interview à la BBC et a reconnu qu'il avait fait l'erreur de croire des informations inexactes et des théories du complot : "Si vous n'avez pas été malade, vous ne pensez pas que vous allez tomber malade, alors vous écoutez les trucs anti-vaccins."

Sa femme Lis

Marcus Birks laisse derrière lui sa femme enceinte, Lis, qui était également chanteuse aux côtés du rappeur dans le collectif house 'Cappella'. En dehors de ce projet (depuis 2013), le rappeur s'était fait un nom au Royaume-Uni après avoir participé à "Britain's Got Talent", "Bad Lads Army" et "Popstars".

Pete Parada a dû quitter le groupe 'Offspring'

Le batteur Pete Parada a quitté "Offspring" au début du mois d'août 2021 parce qu'il a décidé de ne pas recevoir sa deuxième dose contre le Covid. Il a écrit sur Instagram : "je ne peux pas me conformer à ce qui devient de plus en plus un mandat de l'industrie", c'est-à-dire se faire vacciner pour entrer dans une salle de concert ou un club.

(Imagen: Twitter, @PeteParada)

Trop dangereux d'être près de lui

Le résultat ne s'est pas fait attendre : "récemment, il a été décidé qu'il n'était pas sûr d'être à proximité de moi, en studio ou en tournée", a écrit le batteur sur Instagram. En fait, le groupe lui aurait dit : " Tu fais ta deuxième dose de vaccin ou tu ne peux pas partir en tournée avec nous". Et il en a été ainsi.

Avec le syndrome de Guillain-Barré c'est "Trop risqué"

Le musicien a déclaré qu'il souffrait du syndrome de Guillain-Barré, un syndrome dans lequel le système immunitaire d'une personne endommage ses nerfs. Il a expliqué que son état s'était aggravé après la première vaccination et qu'il ne voulait pas – et que les médecins ne lui suggéraient pas –  subir une deuxième dose du vaccin contre le Covid-19. "Les risques dépassent de loin les avantages", a-t-il conclu.

Ian Brown : "des effets secondaires dangereux"

Le chanteur des Stone Roses, Ian Brown, a également exprimé publiquement son opinion sur ce qu'il considère comme les effets secondaires de la vaccination. Il a encouragé les théories du complot et a expliqué que ses actions étaient dues au fait qu'il avait "un membre de sa famille dont la santé a été détruite par des (autres) vaccins".

Jim Carrey : quelle est sa position ?

Soutenant depuis longtemps le mouvement anti-vaccination, l'acteur a diffusé la fausse théorie selon laquelle les vaccins provoquent l'autisme. Il a été plus discret en ce qui concerne le COVID-19.

Des messages ambigus

En janvier 2021, lorsque Larry King est décédé, il a tweeté : "Aujourd'hui, nous avons perdu quelqu'un de très précieux à cause du virus. Faisons tout ce que nous pouvons pour assurer notre sécurité". Cependant, il n'a pas mentionné le vaccin.

Richard Ashcroft : "Je ne leur appartiens pas"

Le chanteur Richard Ashcroft, ancien leader du groupe "The Verve", s'est retiré de plusieurs festivals parce qu'il refuse de participer à des "concerts avec restrictions". Il a clairement exprimé son point de vue sur la vaccination en utilisant les hashtags "#naturalrebel et #theydontownme" (rebelle par nature, et je ne leur appartiens pas)

Kanye West

Il y a aussi ceux qui pensent que des forces maléfiques sont derrière le vaccin contre le Covid-19. C'est le cas du rappeur Kanye West, qui a déclaré que le vaccin était la "marque de la bête" et que c'était un moyen de "nous mettre des puces".

James Hetfield de 'Metallica', sceptique

Au début de l'année, le musicien a expliqué ses préoccupations concernant le vaccin en déclarant ce qui suit, via "Blabbermouth" : "Je suis un peu sceptique à propos du vaccin, mais il semble qu'il soit mis en œuvre et que les gens le reçoivent. J'espère que ça n'arrivera pas au point où je devrai avoir ce tampon COVID dans mon passeport ou autre pour pouvoir aller partout. Mais si on en arrive là, alors je prendrai une décision. Ce moment est arrivé."

Letitia Wright

La jeune actrice de " Black Panther " a révélé en décembre 2020 qu'elle n'allait pas se faire vacciner. Elle a partagé une vidéo sur Instagram avec des déclarations sur les effets du vaccin de la part d'un pseudo-universitaire.

MIA: entre doutes et conspiration

La rappeuse a publié sur Twitter que si elle devait choisir entre un vaccin et une puce, elle préférerait la mort. Dans un autre post, elle a déclaré que la plupart des sciences sont liées aux affaires et que la meilleure chose à faire contre le coronavirus est la prévention. Enfin, l'artiste a dit regretter d'avoir fait vacciner son fils, qui a maintenant 11 ans.

Laura Osnes

L'actrice de Broadway Laura Osnes a quitté la distribution de "Crazy For You", un spectacle prévu jusqu'à la fin août 2021. La raison en est qu'elle a refusé de recevoir le vaccin contre le coronavirus.

Más para ti