Saviez-vous que c’était la plus grande cascade d'Amérique du Nord ?
Cette merveille de la nature attire les plus téméraires
Charles Blondin : le premier funambule à avoir tenté sa chance
Blondin aime le spectacle
Annie Taylor : l'aventurière
Un bel anniversaire
La célébrité mais pas la fortune
Bobby Leach : artiste de cirque
La vantardise peut coûter cher
Charles Stephens : un tonneau et une enclume
Jean Lussier. Et si on essayait quelque chose de nouveau ?
Un succès rebondissant
Roger Woodward : une chance incroyable
Son gilet de sauvetage lui a sauvé la vie
Karel Soucek : le non-respect des règles
Maria Spelterini : une funambule hors pair
Samuel J. Dixon : un tuyau de gaz pour garder l'équilibre
Robert Overcracker : un tout nouveau genre
Kirk Jones : le cascadeur le plus fou
Will Gadd et Sarah Hueniken : des alpinistes à l’assaut des chutes du Niagara
Nik Wallenda : la réalisation d'un rêve
Une traversée périlleuse
Erendira Wallenda : un cerceau et rien d’autre
Suspendue par les dents
(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(1/24)
Saviez-vous que c’était la plus grande cascade d'Amérique du Nord ?

Depuis des centaines d'années, cette cascade stupéfiante, d'une beauté époustouflante, attire les casse-cou du monde entier. Les chutes du Niagara attirent chaque année des milliers de visiteurs venant admirer ce spectacle magnifique. Saviez-vous qu’elles sont la plus grande chute d'eau en volume d'Amérique du Nord ?

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(2/24)
Cette merveille de la nature attire les plus téméraires

En fait, les chutes du Niagara situées sur la rivière Niagara, à la frontière entre l'État de New York, aux États-Unis, et la province de l'Ontario, au Canada, sont composées de trois chutes distinctes. Les chutes du Fer-à-Cheval (Horseshoes Falls en anglais) est la plus grande chute du côté canadien. Découvrez dans cet article les exploits les plus fous et les plus surprenants jamais réalisés par les cascadeurs aux chutes du Niagara.

Sachez qu'aucune de ces activités n'est recommandée et qu'il est aujourd'hui illégal de tenter des cascades aux chutes du Niagara sans l'autorisation préalable des autorités.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(3/24)
Charles Blondin : le premier funambule à avoir tenté sa chance

Jean-François Craveler, alias Charles Blondin, fut l'un des premiers cascadeurs à faire sensation aux chutes du Niagara. Vous pouvez voir sur cette photo, datant de 1860, le funambule français traverser les gorges du Niagara, longues d'environ 335 mètres. Cet acrobate intrépide renouvela cet exploit trois fois en 1855, 1859 et 1860.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(4/24)
Blondin aime le spectacle

Blondin avait le sens du spectacle et il agit comme tel lors de ses nombreuses traversées des gorges du Niagara. Funambule intrépide, il réalisa de nombreuses cascades sur le câble comme se tenir en équilibre sur une chaise et manger, y faire passer une brouette ou faire le poirier.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(5/24)
Annie Taylor : l'aventurière

Annie Taylor était une institutrice américaine âgée de 63 ans lorsqu'elle a décidé de faire le grand saut au-dessus de la plus grande chute d'eau d'Amérique du Nord. Elle fut la première personne à descendre les chutes du Niagara dans un tonneau en bois.

(Photo : Auteur inconnu - Collection de photographies Francis J. Petrie, Domaine public)

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(6/24)
Un bel anniversaire

C'est le jour de son 63e anniversaire, le 24 octobre 1901, qu'Annie décide de passer à l'action. Des amis l'ont emmenée à la rame dans la rivière Niagara avec son tonneau fait sur mesure. Annie est alors entrée dans son tonneau, ses amis ont vissé le couvercle, une pompe à pneu de bicyclette a été utilisée pour comprimer l'air, et elle a été lancée à la dérive.

Sur la photo : Annie et ses amis sur le point de partir en barque.

(Photo : Auteur inconnu - Collection Niagara Falls Heritage Foundation, Domaine public)

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(7/24)
La célébrité mais pas la fortune

Le tonneau fut projeté par les courants de la rivière au-dessus des chutes. Annie s'en sortit avec une petite coupure à la tête. Elle avait espéré que cette cascade lui apporterait la gloire et la fortune ; si elle est devenue célèbre, elle n'a pas gagné la fortune qu'elle espérait. Cette photo montre Annie après son passage dans les chutes.

(Photo : M. H. Zahner - Collection Francis J. Petrie, Domaine public)

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(8/24)
Bobby Leach : artiste de cirque

La deuxième personne à avoir traversé les chutes du Niagara dans un tonneau est le britannique Bobby Leach. À 53 ans, cet artiste du cirque Barnum and Bailey décida de tenter l'expérience. Il se plaisait à dire, avant de se lancer dans la descente des chutes du Niagara, que tout ce qu'Annie Taylor pouvait faire, il pouvait le faire beaucoup mieux.

(Photo : Miscellaneous Items in High Demand, PPOC, Bibliothèque du Congrès)

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(9/24)
La vantardise peut coûter cher

Malheureusement il s’en sortit moins bien qu’Annie. En effet, après avoir descendu les chutes le 25 juillet 1911, Bobby Leach est hospitalisé pendant six mois pour se remettre de ses différentes blessures, dont deux rotules et une mâchoire cassées. deux rotules et une mâchoire cassées. Des années plus tard, alors qu'il était en tournée en Nouvelle-Zélande, Bobby mourut de complications liées au fait d'avoir glissé sur une peau d'orange.

(Photo : Miscellaneous Items in High Demand, PPOC, Bibliothèque du Congrès)

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(10/24)
Charles Stephens : un tonneau et une enclume

Charles Stephens, un autre anglais, voulut descendre lui aussi les chutes du Niagara dans un tonneau. Il avait 58 ans lorsqu'il réalisa cet exploit. Charles, ou le « Barbier démoniaque de Bedminster » comme il aimait se faire appeler, pensait que franchir les chutes dans un tonneau serait une « démarche commerciale intéressante ». Sans même tester le tonneau auparavant il se lança avec une enclume comme lest. Cette erreur s'est avérée fatale.

(Photo : Auteur inconnu - Google books, Domaine public)

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(11/24)
Jean Lussier. Et si on essayait quelque chose de nouveau ?

La quatrième personne à avoir franchi les chutes du Niagara est Jean Lussier. Il a opté pour une approche différente de celle des autres personnes qui ont fait le grand saut avant lui. En effet, il conçut et fabriqua un gros ballon en caoutchouc d'un mètre quatre-vingt, équipé de tubes à oxygène.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(12/24)
Un succès rebondissant

Le 4 juillet 1928, Lussier franchit les chutes avec brio. Sa balle en caoutchouc a été endommagée par l'impact. Lussier s'en sortit avec de légères contusions.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(13/24)
Roger Woodward : une chance incroyable

C'est le 9 juillet 1960 que Roger et sa sœur aînée partent en bateau sur la rivière Niagara avec un ami adulte de la famille. Cet ami décida de faire demi-tour, à environ 1,6 km avant le bord des chutes du Fer-à-Cheval. C'est alors que le moteur tomba en panne. Il a ordonné aux enfants de mettre leur gilet de sauvetage et a commencé à ramer frénétiquement, mais il était trop tard. 

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(14/24)
Son gilet de sauvetage lui a sauvé la vie

Le bateau chavira à cause des vagues près du bord des chutes. La sœur aînée de Roger fut secourue avant la chute par deux hommes sur l'île de Goat, mais Roger et l'ami de la famille franchirent les chutes. Roger, alors âgé de 7 ans, fut retrouvé au pied des chutes, vivant et en bonne santé, avec pour seule blessure une légère commotion cérébrale. Malheureusement, l'ami de la famille n'eut pas cette chance et se noya.

Nous voyons ici Roger et sa sœur Deanna après cette expérience douloureuse.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(15/24)
Karel Soucek : le non-respect des règles

L'engouement pour le franchissement des chutes est devenu une véritable mode. C'est pourquoi les autorités tant américaines que canadiennes, préoccupées par ce phénomène, ont décidé d'interdire les cascades en 1951, après le décès d'un aventurier téméraire.
Cependant, Karel Soucek, cascadeur canadien, a tout de même sauté des chutes dans un tonneau en juillet 1984. Karel a survécu avec des blessures légères, mais a dû payer une amende de 500 dollars pour avoir réalisé la cascade sans le permis approprié. Il meurt tragiquement en faisant une démonstration du fonctionnement de son tonneau au Houston Astrodome en 1985. Le baril heurta le bord du dôme et il fut mortellement blessé.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(16/24)
Maria Spelterini : une funambule hors pair

L'italienne Maria Spelterini est la seule femme à avoir traversé les gorges du Niagara en funambule. Elle traversa les gorges le 8 juillet 1876 sur un fil de 57 mm. Elle réalisera l'exploit quatre fois au total : en portant des paniers de pêches aux pieds le 12 juillet 1876 (photo ci-dessus), en traversant les yeux bandés le 19 juillet, et enfin avec les chevilles et les poignets liés le 22 juillet.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(17/24)
Samuel J. Dixon : un tuyau de gaz pour garder l'équilibre

Samuel J. Dixon, originaire de Toronto, traversa les gorges de la rivière Niagara en 1890. Il fit la course en funambule sur une corde d'à peine plus de 2 cm. Il se servit d'un tuyau de gaz se tenir en équilibre et atteindre le côté canadien des chutes. Il fit ensuite le chemin inverse.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(18/24)
Robert Overcracker : un tout nouveau genre

Le Californien Robert Overacker éprouve le désir irrépressible de franchir les chutes du Niagara. Alors, en 1995, il décide de réaliser une cascade qui n'a jamais été faite auparavant : faire du jet ski au-dessus des chutes du côté canadien, puis déployer un parachute pour atterrir de l'autre côté en toute sécurité. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu : Overcracker survole les chutes en jet ski, mais le parachute ne s'ouvre pas. Son corps fut récupéré par le bateau touristique Maid of the Mist, mais il ne put être réanimé.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(19/24)
Kirk Jones : le cascadeur le plus fou

Kirk Jones est probablement le cascadeur le plus courageux, ou le plus fou, de la liste. En effet, il décida de sauter dans les chutes du côté canadien, le 20 octobre 2003. Sa particularité : il n'avait que ses vêtements sur le dos et aucune protection. Fort heureusement et malgré une chute de plus de 54 mètres, il s'en sortit avec seulement quelques côtes cassées et la colonne vertébrale contusionnée.
Par la suite, les autorités canadiennes lui interdirent à vie l'accès aux chutes et il dut payer une amende de 3 000 dollars pour avoir réalisé une cascade non autorisée. Kirk Jones aurait dû s'estimer heureux et en rester là. Pourtant il retenta l'expérience en 2017. Il s'enferma dans un grand ballon gonflable et franchit les chutes ; cependant, il n'eut pas autant de chance que la première fois et fut tué par la chute.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(20/24)
Will Gadd et Sarah Hueniken : des alpinistes à l’assaut des chutes du Niagara

Will Gadd et Sarah Hueniken, tous deux Canadiens, ont été le premier homme et la première femme à réussir à escalader la glace qui recouvre la paroi rocheuse située à proximité des Chutes du Fer-à-Cheval (Horseshoe Falls). Will en tête et Sarah en queue, ils grimpèrent les 51 mètres de hauteur des chutes en 2005. Ils ont réalisé l'exploit en un peu moins d'une heure.
Saviez-vous que la réalisation de cette ascension est particulièrement difficile car l'eau des chutes, qui se déplace rapidement, ne gèle que rarement ?

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(21/24)
Nik Wallenda : la réalisation d'un rêve

Nik Wallenda réalisa son rêve d'enfant. En 2012 et après deux ans de négociations avec les autorités américaines et canadiennes, il devint la première personne à traverser les chutes du Niagara sur une corde raide. En effet, les précédents funambules ne l'avaient fait qu'au-dessus des gorges du Niagara.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(22/24)
Une traversée périlleuse

Le cascadeur effectua ce trajet périlleux sur une corde raide près de Table Rock, du côté canadien, et Goat Island, du côté américain. 38 000 personnes se rassemblèrent pour assister à cet exploit.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(23/24)
Erendira Wallenda : un cerceau et rien d’autre

C'est en juin 2017 qu'Erendira Wallenda réalisa une performance unique : se tenir par les dents à un cerceau suspendu par un hélicoptère au-dessus des chutes du Niagara. L'hélicoptère fit planer Wallenda suffisamment haut au-dessus des bassins pour que la brume et les courants de vent n'affectent pas sa performance.

(SBD) Deportes
Les accrocs à l’adrénaline se rendent aux chutes du Niagara depuis plus de 100 ans
(24/24)
Suspendue par les dents

Avec son cerceau, Erendira réalisa un numéro acrobatique en se suspendant au-dessus des chutes par les genoux, les mains, les orteils et les dents. Cette acrobatie a été réalisée cinq ans seulement après que son mari, le cascadeur Nik Wallenda, ait été le premier à marcher sur un fil directement au-dessus des chutes.

Más para ti