Les 20 plus grands dessinateurs de BD francophones

Une légende s’en est allée
Sempé
Rodolphe Töpffer
Christophe
Hergé
Albert Uderzo
Edgar P. Jacobs
Morris
André Franquin
Tomi Ungerer
Gotlib
Claire Brétécher
Gérard Lauzier
Tardi
Philippe Geluck
Chantal Montellier
Marjane Satrapi
Riad Sattouf
Joann Sfar
Catherine Meurisse
Jul’ Maroh
Une légende s’en est allée

Jean-Jacques Sempé s’est éteint ce vendredi 12 août à l’âge de 89 ans et a reçu de nombreux hommages. Le dessinateur était devenu une légende vivante pour son œuvre commencée dans les années 1950. Retrouvez notre sélection des 20 meilleurs illustrateurs de l’histoire de la bande dessinée francophone.

Sempé

Sempé mérite évidemment une place de choix dans cette sélection. ‘Le Petit Nicolas’, dont les scénarios étaient signés René Goscinny, a bercé des générations d’enfants. Le dessinateur a ensuite connu la consécration en réalisant une centaine de couvertures pour le prestigieux ‘New Yorker’.

Rodolphe Töpffer

Ce nom ne vous est sans doute pas familier mais Rodolphe Töpffer est considéré comme l’inventeur de la bande dessinée moderne. Ce genevois qui a vécu dans la première moitié du XIXe siècle est le premier auteur d’histoires en images articulées en séquences. Ses dessins sont restés dans les mémoires pour leur caractère satirique.

Christophe

Un autre précurseur de la bande dessinée qui a vécu entre le XIXe et le XXe siècle : Marie-Louis-Georges Colomb, dit Christophe (en référence au célèbre navigateur Christophe Colomb) s’inspire des images d’Épinal et de ses propres observations de la société pour créer plusieurs personnages qui ont marqué ses contemporains, comme les lutins Plick et Plock ou le Savant Cosinus.

Hergé

De son vrai nom Georges Rémi, l’auteur belge de Tintin est un monument de la bande dessinée du XXe siècle. La saga est restée célèbre pour la richesse de ses histoires et de ses illustrations, et pour le caractère attachant et loufoque de ses personnages, du capitaine Haddock aux Dupondt, en passant par le professeur Tournesol.

Albert Uderzo

Décédé en 2020, Albert Uderzo est célèbre pour avoir dessiné les aventures d’Astérix le Gaulois, scénarisées par l’illustre René Goscinny. Uderzo a poursuivi l’aventure seul pendant de longues années après la disparition de son compère en 1977.

Edgar P. Jacobs

Né à Bruxelles en 1904, Edgar P. Jacobs fut l’un des collaborateurs d’Hergé et il a contribué à créer le journal ‘Tintin’. Il est surtout célèbre pour être l’auteur des aventures de Blake et Mortimer, un duo composé d’un agent secret et d’un scientifique anglais dont le courage sans faille n’a d’égal que le flegme et la courtoisie britannique.

Morris

Le créateur de Lucky Luke a laissé une œuvre monumentale, avec 70 tomes des aventures du cow-boy qui tire plus vite que son ombre, parus entre 1949 et 2002. Il en a écrit certains seul, d’autres en collaboration avec des scénaristes comme René Goscinny ou Vicq. N’oublions pas non plus la série Rantanplan, dérivée de la série Lucky Luke et parue à partir de 1987.

André Franquin

Un autre pape de la bande dessinée belge : André Franquin. Le dessinateur décédé en 1997 est resté célèbre pour Gaston Lagaffe ainsi que Spirou et Fantasio, mais il est aussi le créateur du Marsupilami.

Tomi Ungerer

Considéré comme l’un des dessinateurs les plus talentueux de son temps, l’Alsacien a créé une œuvre abondante et originale, faite de nombreuses satires de son époque. Ses voyages aux États-Unis lui ont aussi donné l’occasion de « croquer » la société américaine et de s’engager contre la guerre du Vietnam et la ségrégation. Un musée à Strasbourg permet au public de découvrir sa vie et son œuvre.

Gotlib

Gotlib, de son vrai nom Marcel Gottlieb, a influencé par son trait foisonnant de très nombreux illustrateurs qui se réclament de lui. Cofondateur dans les années 1970 des revues de bande dessinée ‘L’Écho des Savanes’ et ‘Fluide glacial’, il a dessiné de nombreuses séries à l’humour grinçant comme « Les Dingodossiers » et « Rubrique-à-brac ».

Claire Brétécher

Née en 1940, Claire Brétécher est l’une des pionnières de la bande dessinée pour adultes dans le monde francophone et la seule femme à avoir collaboré dans les revues de bande dessinée franco-belges. Ses satires de l’intelligentsia parisienne publiées dans ‘Le Nouvel Observateur’ sont ensuite sorties en bande dessinée sous le titre « Les Frustrés ». Une seconde série de dessins paraît en 2001 sous le titre « Agrippine ».

Gérard Lauzier

Parues au tournant des années 1970 et 1980, les bandes dessinées de Gérard Lauzier dépeignent avec un réalisme cru et un humour féroce le monde de la culture de son époque, avec notamment « La Course du rat » et « La Tête dans le sac ». Il est ensuite devenu scénariste et réalisateur pour le cinéma.

Tardi

Né en 1946, Jacques Tardi est un des grands noms de la bande dessinée française contemporaine. Auteur de nombreux albums sur des sujets historiques, il est aussi connu pour être l’auteur des « Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec » et pour les adaptations de la série de romans policiers « Nestor Burma ».

Philippe Geluck

On ne présente plus le créateur du « Chat », une série imaginée en 1983 pour une commande du journal belge « Le Soir ». Cet anti-héros animal est connu pour ses aphorismes hilarants et sa simplicité inimitable. Alors que le Chat est devenu un élément incontournable de la culture populaire, Geluck a poursuivi sa carrière au théâtre et à la télévision.

Chantal Montellier

Originaire de Saint-Étienne, la dessinatrice Chantal Montellier s’est fait connaître dans les années 1970 pour ses bandes dessinées engagées et ses dessins de presse. Elle a collaboré avec de nombreux titres comme ‘Charlie Mensuel’, ‘Le Monde’ ou ‘L’Humanité’ avant d’abandonner la bande dessinée dans les années 1990.

Marjane Satrapi

D’origine iranienne, Marjane Satrapi a rencontré un grand succès avec la publication des quatre tomes de son œuvre autobiographique « Persépolis » au début des années 2000. Après avoir publié d’autres albums (« Broderies », « Poulet aux prunes »), elle se consacre désormais au cinéma et à la peinture.

Riad Sattouf

Après avoir grandi entre le Proche-Orient de son père et la Bretagne de sa mère, Riad Sattouf s’est fait connaître en publiant dans ‘Charlie Hebdo’ des histoires rassemblées dans le volume « La Vie secrète des jeunes ». Son œuvre (« Pascal Brutal », « L’Arabe du futur »), à la fois très drôle et d’un réalisme total, fait l’unanimité parmi le public. Sattouf a également réalisé deux long-métrages, dont « Les Beaux gosses » (2009).

Joann Sfar

Un autre célèbre dessinateur français contemporain, qui a d’ailleurs longtemps partagé un atelier avec Sattouf et d’autres auteurs. Connu pour « Le Chat du Rabbin », Sfar est à l’origine d’une œuvre prolifique de plus de 150 albums qui reflètent une curiosité insatiable pour les cultures du monde.

Catherine Meurisse

Catherine Meurisse est repérée très jeune par les dessinateurs de ‘Charlie Hebdo’, journal pour lequel elle a longtemps collaboré. Elle a fait partie des rescapés de l’attentat du 7 janvier 2015 et a participé ensuite aux « numéro des survivants ». Première femme élue à l’Académie des Beaux-arts, Catherine Meurisse a aussi publié plusieurs albums seule, comme « Mes hommes de lettres » (2008), « Le Pont des arts » (2012) et « La Légèreté » (2016).

Jul’ Maroh

Née Julie Maroh en 1985, Jul’ Maroh (à gauche sur la photo) a publié son premier album « Le Bleu est une couleur chaude » en 2010. Un grand succès adapté ensuite au cinéma par Abdellatif Kechiche sous le titre « La Vie d’Adèle ». L’engagement contre le sexisme est présent tout au long de son œuvre encore inachevée.

Más para ti