Léa Seydoux bientôt à l'affiche de "Dune" : retour sur le parcours (presque) sans faute d'une actrice consacrée

À l'affiche de
Un personnage nouveau
Une actrice consacrée
2006 : première apparition au cinéma dans
2008 : tête d'affiche dans
2009 : apparition dans un Tarantino
2011 : Minuit à Paris
2011 : Mission impossible : Protocole Fantôme
2013 : consécration dans
Un énorme succès critique
2014 : The Grand Budapest Hotel
2014 : La Belle et la Bête
2015 : Léa Seydoux en James Bond Girl
Le retour de Madeleine Swann
Membre du jury du Festival de Cannes
2019 : Roubaix, une lumière
2021 : France
The French Dispatch
L'Histoire de ma femme
Tromperie
Les Crimes du futur
En attendant Dune
À l'affiche de "Dune : partie 2"

Léa Seydoux a désormais 37 ans. Un anniversaire qui arrive peu de temps après une annonce de prestige : la comédienne originaire du nord de la France a été pressentie pour jouer Lady Margot dans le prochain volet de la saga "Dune" réalisée par Denis Villeneuve.

Un personnage nouveau

Inventé dans les romans de Frank Herbert, le personnage de Lady Margot était absent du premier épisode sorti l'an dernier. Lady Margot fait partie des Bene Gesserit, la communauté des Soeurs. Elle forme avec le comte Hasimir Fenring un couple très influent auprès de l'empereur.

Une actrice consacrée

Léa Seydoux est l'une des comédiennes les plus en vue du cinéma français et tourne pour les réalisateurs les plus prestigieux de part et d'autre de l'Atlantique. Découvrez en images les étapes qui ont jalonné la carrière de celle qui est désormais l'une des actrices françaises les plus recherchées.

2006 : première apparition au cinéma dans "Mes copines"

Son tout premier rôle au cinéma est dans la comédie Mes copines de Sylvie Ayme, sortie en salles en 2006.

2008 : tête d'affiche dans "La Belle Personne"

Léa Seydoux tient le rôle principal dans La Belle Personne, une adaptation libre du roman La Princesse de Clèves, signée Christophe Honoré et sortie en 2008. Une révélation pour la jeune actrice, dont l'interprétation est applaudie par la critique.

2009 : apparition dans un Tarantino

L'année suivante, l'actrice française apparaît aux côtés de Brad Pitt dans Inglourious Basterds, un long métrage de Quentin Tarantino qui met en scène une adaptation très libre de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.

2011 : Minuit à Paris

En 2011, Léa Seydoux apparaît dans un film d'un autre réalisateur américain de prestige, Woody Allen. Minuit à Paris rend hommage à la Belle époque et aux Années folles dans la capitale française et obtient l'Oscar du meilleur scénario original en 2012.

2011 : Mission impossible : Protocole Fantôme

La même année, la comédienne interprète la tueuse à gages française Sabine Moreau dans le quatrième opus de la saga Mission impossible.

2013 : consécration dans "La Vie d'Adèle"

C'est sans aucun doute son rôle dans La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche qui fait de Léa Seydoux l'une des actrices françaises les plus renommées. Le film met en scène les hauts et les bas de la relation amoureuse entre la jeune Adèle (interprétée par Adèle Exarchopoulos) et Emma, une étudiante en art interprétée par Léa Seydoux, avec qui elle découvre sa s*xualité.

Un énorme succès critique

Malgré certaines polémiques sur les conditions du tournage, le film reçoit un accueil très enthousiaste de la presse et réalise plus d'un million d'entrées en France. La Palme d'or est décernée à Kechiche, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos lors du festival de Cannes 2013. Le film reçoit par ailleurs une série de distinctions internationales. Léa Seydoux remporte le César de la meilleure actrice l'année suivante.

2014 : The Grand Budapest Hotel

En 2014, elle apparaît pour la première fois dans un film de Wes Anderson, The Grand Budapest Hotel. Cette comédie grinçante et raffinée est inspirée des œuvres de Stefan Zweig et de l'atmosphère de l'entre-deux-guerres, avec l'acteur britannique Ralph Fiennes en tête d'affiche.

2014 : La Belle et la Bête

La même année, Léa Seydoux obtient le rôle de la Belle dans l'adaptation du conte La Belle et la Bête, réalisée par Christophe Gans. Elle est entourée de Vincent Cassel, qui joue la Bête, et d'André Dussolier. Un succès tant du côté de la critique que du box-office, avec près de deux millions d'entrées en France.

2015 : Léa Seydoux en James Bond Girl

En 2015, Léa Seydoux est choisie par Sam Mendes pour interpréter la prochaine James Bond Girl, dans le nouvel opus 007 Spectre. Le casting réunit pour la quatrième fois Daniel Craig dans le rôle de l'agent des services secrets britanniques, mais aussi Monica Belucci et Christoph Waltz. Le film triomphe en salles et Léa Seydoux obtient la récompense de meilleure actrice dans un film d'action au Teen Choice Awards 2016.

Le retour de Madeleine Swann

Toujours aux côtés de Daniel Craig, Léa Seydoux reprend le rôle de Madeleine Swann dans Mourir peut attendre, dernier épisode de la saga James Bond sorti en 2021.

Membre du jury du Festival de Cannes

En 2018, l'actrice désormais internationalement reconnue fait partie du jury du Festival de Cannes présidé par Cate Blanchett. On retrouve à ses côtés, entre autres, l'actrice Kristen Stewart et le réalisateur Robert Guédiguian.

2019 : Roubaix, une lumière

En 2019, le réalisateur natif de Roubaix Arnaud Desplechin met en scène sa ville natale dans un film policier inspiré de faits réels. L'enquête conduit le commissaire de police, interprété brillamment par Roschdy Zem, sur la trace de deux jeunes femmes marginales qui vivent ensemble, interprétées par Sara Forestier et Léa Seydoux.

2021 : France

En 2021, c'est au tour d'un autre réalisateur emblématique du nord de la France, Bruno Dumont, de tourner avec Léa Seydoux. Le film France met en scène la trajectoire d'une journaliste vedette, France de Meurs. Blanche Gardin et Benjamin Biolay accompagnent Léa Seydoux, qui incarne le rôle-titre.

The French Dispatch

L'année dernière a aussi été marquée par The French Dispatch de Wes Anderson. L'histoire d'un journal américain qui décide de donner à son public des nouvelles de la France depuis la ville fictive d'Ennui-sur-Blasé. L'un de ses articles traite d'un détenu psychotique dont les talents d'artistes sont révélés. Léa Seydoux interprète Simone, la gardienne de prison stricte qui est aussi la muse de Moses Rosenthaler, l'artiste-peintre interprété par Benicio del Toro.

L'Histoire de ma femme

Dans cette année 2021 décidément riche, Léa Seydoux tient également le rôle principal de L'Histoire de ma femme, qui raconte l'histoire d'amour entre un capitaine hollandais et une mondaine parisienne dans les années 1920.

Tromperie

Enfin, Léa Seydoux est apparue aux côtés de Denis Podalydès et Emmanuelle Devos dans Tromperie, une adaptation réalisée par Arnaud Desplechin du roman homonyme de Philip Roth, et présentée l'an dernier au Festival de Cannes.

Les Crimes du futur

Cette année, Léa Seydoux a joué dans "Les Crimes du futur", le nouvel opus de David Cronenberg, plus de cinquante après un premier long-métrage du même nom réalisé par le cinéaste américain. Ce film angoissant de science-fiction qui évoque les possibles transformations du corps humain est reparti bredouille du Festival de Cannes...

En attendant Dune

Actrice française parmi les plus demandées, bénéficiant d'une renommée internationale, Léa Seydoux est présente de plus en plus souvent sur le grand écran et dispose d'une palette de rôles très étendue. En attendant, on a hâte de la voir sous les traits de Lady Margot dans "Dune" !

Más para ti