Le flop du nouveau film d'Elsa Pataky

Mauvaises nouvelles
L’avis des critiques
Des « prestations douteuses »
En un mot comme en mille : ils ne la recommandent pas
Un script daté
Un film produit par Chris Hemsworth
« Interceptor », ça parle de quoi ?
Objectif : sauver le monde
Un de plus
Une seule saison
Mauvaises nouvelles

Malgré tous les efforts du réalisateur Matthew Reilly, son film « Interceptor » diffusé par Netflix n'a pas su convaincre la critique internationale. Le réalisateur débutant a pourtant su rendre certaines scènes d'action de son film spectaculaires, en faisant jouer à l'actrice espagnole Elsa Pataky une sorte de substitut de Steven Seagal.

L’avis des critiques

Johnny Oleksinski déclarait dans le « New York Post » que « C'est de la torture. C'est comme un mauvais épisode de "JAG" qui ose tout regrouper dans son intrigue, de l'annihilation imminente des citoyens américains par seize missiles russes volés à une utilisation abusive de #MeToo. »

 

(Photo : Interceptor / Netflix)

Des « prestations douteuses »

« C'est un film rempli de dialogues maladroits et de prestations douteuses », déclare Benjamin Lee, critique du Guardian (journal d’information britannique). Les performances des acteurs, notamment celles d'Elsa Pataky, seraient « quelque peu dissimulées par l'enthousiasme contagieux et l'ambition louable du film ».

 

(Photo : Interceptor / Netflix)

En un mot comme en mille : ils ne la recommandent pas

« Il y a tant, tant, tant de choses à regarder sur n'importe quelle plateforme de streaming qu'il est difficile de recommander quelque chose d'aussi intentionnellement mauvais », tranchait sans remords un critique à propos du film « Interceptor ».

 

(Photo : Interceptor / Netflix)

Un script daté

« On a l'impression de regarder le scénario d'un Chuck Norris mis au rebut », déclare le critique international Brian Tallerico sur son site web.

Un film produit par Chris Hemsworth

C'est donc une mauvaise presse que reçoit ce film qui marque le retour d'Elsa Pataky au cinéma… Cette co-production australo-américaine est produite par l'acteur Chris Hemsworth qui fait également un petit caméo dans le film.

« Interceptor », ça parle de quoi ?

Le film parle d'un intercepteur de missiles nucléaires à bord duquel le capitaine J.J. Collins doit faire appel à son expertise militaire pour tenter de sauver l'humanité d'une grave menace.

Objectif : sauver le monde

Des missiles russes mettent en échec une station d’interception perdue au milieu de l’océan, à bord de laquelle se trouve le personnage joué par Elsa Pataky. Et c’est avec des scènes de combat chorégraphiées qu’elle tentera de sauver le reste de l’humanité.

Un de plus

Mais ce film n’est qu’un parmi le nombreux dans lesquels Elsa Pataky a joué au cours des dernières années, depuis qu’elle est passée du monde du mannequinat à celui de la fiction filmée. Elle avait déjà joué dans des films d’outre-Atlantique, tels que « Fast & Furious », ou la série de Netflix « Tidelands ».

(Sur la photo, Elsa Pataky dans « Fast & Furious 8 »).

Une seule saison

Cette dernière, sortie en 2018, était attendue car elle marquait le retour d'Elsa Pataky dans l'univers de la fiction après une longue période sans gros projets. Cependant, la série, à mi-chemin entre le thriller et la science-fiction, est passée quasi inaperçue et n’a connu qu'une seule saison de huit épisodes.

À lire également : Elsa Pataky : tout sur son parcours à Hollywood et sa vie avec Chris Hemsworth

Más para ti