Le bilan en images de Roland-Garros 2022 : palmarès, révélations et déceptions du tournoi

Un quatorzième titre pour Nadal à Roland-Garros !
De records en records
Un parcours hors norme
Pas d’exploit pour Djokovic
Medvedev battu en huitièmes
Tout comme Tsitsipas
Un joueur à suivre
Félix Auger-Aliassime
Le triomphe d’Iga Swiatek
Les autres têtes d’affiche balayées
La révélation Trevisan
Une nouvelle déception française
« Il faut secouer le cocotier »
Une victoire française en double dames
La finale du double messieurs
Et après ?
Un quatorzième titre pour Nadal à Roland-Garros !

Et de quatorze ! À 36 ans, l’ogre espagnol s’est adjugé un nouveau sacre sur son court favori en battant en trois sets le norvégien Casper Ruud en finale. Et pourtant, Rafael Nadal souffre du syndrome Müller-Weis qui lui a occasionné des douleurs au pied gauche, ce dont ses adversaires ont profité pour tenter de le faire chuter de son piédestal.

De records en records

Dix-sept ans jour pour jour après sa première victoire en 2005, Nadal est devenu le vainqueur le plus âgé de l’histoire du tournoi. Avec 22 victoires en Grand Chelem, il a désormais deux longueurs d’avance sur ses deux challengers, Roger Federer et Novak Djokovic.

Un parcours hors norme

Rafael Nadal à Roland-Garros, c’est 112 victoires en 115 matchs, et 14 finales remportées sur 14 disputées. Un parcours hors norme !

Pas d’exploit pour Djokovic

Opposé à Nadal en quarts de finale, le numéro 1 mondial et tenant du titre Novak Djokovic n’a pas su renverser la vapeur et s’est incliné en quatre sets. Sa troisième victoire dans les Internationaux de France, après celles de 2016 et de 2021, devra donc attendre.

Medvedev battu en huitièmes

Victorieux à l’US Open l’an dernier, le numéro 2 mondial Daniil Medvedev a été sorti dès les huitièmes de finale par le croate Marin Cilic, qui avait lui-même disposé facilement de Gilles Simon au tour précédent.

Tout comme Tsitsipas

Finaliste malheureux contre Djokovic l’an dernier, Stefanos Tsitsipas n’a même pas atteint les quarts de finale cette année. Il s’est incliné en quatre sets contre le prodige Holger Rune, le premier danois de l’histoire à atteindre ce stade de la compétition.

Un joueur à suivre

Âgé de dix-neuf ans et novice sur le tournoi, Rune est la révélation de l’année dans la catégorie messieurs à Roland-Garros. Victorieux à l’Open de Munich cette année et désormais classé 28e mondial, il sera observé attentivement par les fans de tennis dans les mois et les années à venir.

Félix Auger-Aliassime

Un autre profil prometteur est celui du canadien Félix Auger-Aliassime, âgé de 21 ans et demi-finaliste à l’US Open l’an dernier. Opposé à Nadal en huitièmes de finale, il ne s’est pas laissé démonter face au titan espagnol, qu’il a poussé dans ses retranchements en cinq sets d’une partie intense.

Le triomphe d’Iga Swiatek

Chez les dames, c’est la numéro 1 mondiale de 21 ans Iga Swiatek qui a triomphé. La Polonaise n’a laissé absolument aucune chance à l’Américaine Cori Gauff, qu’elle a sèchement battue en deux sets (6-1, 6-3). Une deuxième victoire à Roland-Garros après celle de 2020 !

Les autres têtes d’affiche balayées

Swiatek était la seule tenniswoman du top 5 mondial présente en deuxième semaine cette année. La numéro 3 espagnole Paula Badosa a notamment perdu sur abandon au troisième tour. Mais la Polonaise a su gérer la pression et tenir son rang jusqu’au bout du tournoi.

La révélation Trevisan

La révélation côté féminin a incontestablement été Martina Trevisan. 59e mondiale au début du tournoi, l’italienne de 28 ans s’est hissée jusqu’en demi-finales avant de s’incliner contre Cori Gauff. La joueuse a gagné plus de 30 places au classement WTA et s’impose comme l’une des tenniswomen à suivre ces prochains mois.

Une nouvelle déception française

Avec seulement cinq joueurs (hommes et femmes confondus) qualifiés pour le troisième tour et aucun présent en huitièmes de finale, c’est peu de dire que le parcours des Français a été une nouvelle fois décevant cette année.

« Il faut secouer le cocotier »

Une contre-performance qui a poussé le DTN (Directeur technique national) et ancien tennisman Nicolas Escudé à tenir des propos forts à l’issue du tournoi : « Il faut que tout le monde prenne la mesure des choses. Ça va du DTN à l’enseignant de club. Il va falloir secouer le cocotier d’une manière ou d’une autre. Il va falloir remobiliser et passer des coups de balai. », a-t-il déclaré, tout en pointant la responsabilité des joueurs.

Une victoire française en double dames

Mais l’honneur du tennis français a été sauvé par une victoire inattendue en double dames : Caroline Garcia et Kristina Mladenovic ont disposé en trois sets du tandem américain Cori Gauff - Jessica Pegula.

La finale du double messieurs

Le double messieurs a été remporté lui par le duo formé du Salvadorien Marcelo Arevalo et du Hollandais Jean-Julien Rojer, victorieux en trois sets (6-7, 7-6, 6-3) du Croate Ivan Dodig et de l’Américain Austin Krajicek.

Et après ?

Une page se tourne dans le monde du tennis, entre les incertitudes sur le parcours de Nadal (âge, blessures…) et le départ de toute une génération de joueurs français comme Jo-Wilfried Tsonga ou Gilles Simon. Il ne reste plus qu’à attendre l’édition 2023 de Roland-Garros pour voir de nouveaux talents éclore ou confirmer.

Más para ti