La vie scandaleuse de Boris Johnson

Au revoir Boris
Boris Johnson n'est pas né au Royaume-Uni
Des origines familiales des plus diverses
Un jeune homme sujet aux excès à Eton et Oxford
David Cameron et Boris Johnson, copains d'école
Boris Johnson arrêté
Journaliste avant homme politique
Maire de Londres (et protagoniste des Jeux olympiques)
Vivre intensément et follement !
La vie amoureuse de Boris Johnson
Boris Johnson et Arnold Schwarzenegger
Un homme ambitieux et un rien mégalo
L'homme qui voulait être Churchill
Cultivé et voyou à la fois
Le saut dans le vide
Adieu pour toujours?
Au revoir Boris

7 juillet 2022 : Boris Johnson démissionne après une série de scandales. Si dans un premier temps les Britanniques semblaient déterminés à le maintenir en poste, les polémiques de ces derniers mois (démissions en cascade de ministres et hauts fonctionnaires de son gouvernement, scandale des partis illégaux et sa mauvaise gestion face aux allégations de harcèlement sexuel contre l'une des personnalités politiques de Johnson alliés, le conservateur Chris Pincher) ont fait tomber le premier ministre britannique. Personnage singulier, amoureux du risque et du chaos, voici la biographie d'un Premier ministre du Royaume-Uni qui, assurément, ne laisse personne indifférent.

Boris Johnson n'est pas né au Royaume-Uni

De père et de mère britanniques, Boris Johnson est né à New York le 19 juin 1964. Son père étudiait l'économie à l'université de Columbia et c'est pourquoi la famille était alors basée aux États-Unis. Cette même année de 1964, ils sont retournés au Royaume-Uni.

Des origines familiales des plus diverses

Dans l'arbre généalogique de Boris Johnson, il y a presque tout : un grand-père turc, une ascendance juive russe du côté de la mère, des parents éloignés d'origine française... Boris Johnson se définit comme un "melting pot", un creuset où se mélangent différentes cultures.

Un jeune homme sujet aux excès à Eton et Oxford

Toutefois, l'identité de Boris Johnson se forge réellement parmi l'élite qui étudie à Eton et à Oxford, les centres de formation les plus exclusifs du Royaume-Uni. Boris Johnson y a étudié et là, il a appartenu au Bullingdon Club de jeunes riches qui se livraient au hooliganisme et à la consommation immodérée de boissons alcoolisées.

David Cameron et Boris Johnson, copains d'école

L'ancien Premier ministre britannique David Cameron et Boris Johnson se sont rencontrés à Oxford et étaient tous deux membres du Bullingdon Club susmentionné. Parmi ses exploits, il a jeté un pot de fleurs contre la vitrine d'un restaurant.

Boris Johnson arrêté

Boris Johnson a avoué avoir été arrêté et avoir passé une nuit au poste de police malgré le fait qu'un de ses collègues, se souvenant de cet épisode, a déclaré : "Je n'aurais jamais pensé que Boris serait capable de courir aussi vite".

Journaliste avant homme politique

Il a été journaliste pour le Times et le Daily Telegraph entre 1987 et 1994.

Maire de Londres (et protagoniste des Jeux olympiques)

Après être entré au Parti conservateur et avoir obtenu son statut de député à la Chambre des communes, Boris Johnson a été élu maire de Londres en 2008 et réélu en 2012, étant l'un des protagonistes des Jeux olympiques qui ont accueilli la ville.

Vivre intensément et follement !

Boris Johnson a toujours affiché une personnalité avec une tendance à l'excès. De ses cheveux désordonnés peu orthodoxes à son attitude devant les caméras. Lorsqu'il était maire de Londres, il était courant que chaque événement devienne un spectacle.

La vie amoureuse de Boris Johnson

La vie de Boris Johnson a connu des moments d'agitation : un premier mariage avec Allegra Mostyn-Owen, un deuxième mariage (et trois enfants) avec Marina Wheeler (photo), une liaison extraconjugale avec une journaliste et un enfant avec elle (c'est arrivé en 2006 et les médias l'ont révélé) et, en 2019, la fin de son long mariage et une nouvelle relation avec Carrie Symonds, de 20 ans sa cadette.

Boris Johnson et Arnold Schwarzenegger

Il a rencontré Arnold Schwarzenegger alors que l'acteur était gouverneur de Californie. On dit aussi que Donald Trump soutient Boris Johnson. Et pourtant, Boris Johnson a pu offenser aussi bien les républicains que les démocrates lorsque, pendant la campagne électorale américaine, il a déclaré qu'il ne se rendrait pas à New York à cause « du risque de rencontrer Trump » et qu'Hillary Clinton ressemblait à une « infirmière sadique sortie d'un hôpital psychiatrique ».

Un homme ambitieux et un rien mégalo

L'ambition est l'une des caractéristiques fondamentales de Boris Johnson. Il a toujours rêvé d'entrer dans l'histoire et de diriger la Grande-Bretagne, peut-être même depuis ses jours à l'université d'Eton. Il a réussi à devenir Premier ministre en 2019, après avoir rejoint les rangs des partisans de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne et savouré le miel de la victoire pro-BREXIT au référendum de 2016.

L'homme qui voulait être Churchill

Il admire tellement Winston Churchill qu'il a écrit une biographie du leader britannique qui a remporté la Seconde Guerre mondiale. Une biographie que la critique a applaudi et qui souligna son apogée littéraire.

Cultivé et voyou à la fois

Sa biographe Sonia Purnell assure dans le livre 'Just Boris : l'ascension irrésistible d'une célébrité politique' que, selon divers témoignages, il est un "dieu au lit" et un mélange d'"homme instruit et de voyou".

Le saut dans le vide

Sa gestion (erratique, selon ses détracteurs) d'enjeux aussi vitaux que le BREXIT et la pandémie doit beaucoup à son caractère : Boris Johnson, tout au long de sa carrière politique, a su sauter dans le vide et rarement mal tomber. Jusqu'à maintenant. Sur l'image, avec sa partenaire actuelle, Carrie Symonds.

Adieu pour toujours?

Sera-ce la fin de la carrière politique de Boris Johnson ou resurgira-t-il comme un phénix avec une nouvelle tournure scénaristique ? C'est ce que nous verrons.

Más para ti