La vie et la tragédie de Freddie Mercury en photos

Freddie Mercury aurait 75 ans maintenant
Queen
VIH/SIDA
Une star décédée trop tôt
Des parents indiens
Farrokh Bulsara est devenu « Freddie »
École d'art à Londres
Roi de l'extravagance
Essayer différents groupes
John, Freddie, Roger et Brian
Le nom Queen
Ça sonne gay ?
De Bulsara à Mercury
Un gars modeste
Un grand timide ?
Discrimination fondée sur ses origines
Mais sur scène...
Paillettes, collants et plumes
Un musicien aux multiples talents
La voix de Freddie Mercury
Aspect cuir
Un public très large
Le paradoxe de Freddie Mercury
L'âge d'Elton John, de David Bowie...
Il n'a jamais révélé ses penchants
« Farces d'écolier »
Succès mondial
« Bohemian Rhapsody »
Queen dans les années 1980
Pousser la polémique
Les fans ont protesté
Plus de tournées aux États-Unis
Des tournées controversées en Amérique du Sud et en Afrique du Sud
Live Aid en direct
Grands concerts de Wembley
Freddie Mercury en solo
'Barcelona' avec la chanteuse d'opéra Montserrat Caballé
Des inquiétudes sur sa santé
Un terrible secret
Déni en public
Le dernier concert
De moins en moins d'apparitions publiques
Brit Awards 1990
Novembre 1991
« Le temps est venu pour le monde de connaître la vérité »
Il est mort le jour suivant
Hommage
Sensibilisation au sida
Queen après Freddie Mercury
Le spectacle doit continuer
Freddie Mercury aurait 75 ans maintenant

Cela fait 30 ans que Freddie Mercury est décédé des suites de complications liées au sida. S'il était vivant aujourd'hui, il aurait 75 ans.

Queen

Il est facile d'imaginer à quoi ressemblerait sa vie s'il n'y avait pas eu l'épidémie de VIH/SIDA. Il aurait peut-être déjà pris sa retraite et aurait vécu une vie tranquille avec ses chats dans son appartement de Londres. Mais il est également probable que Freddie Mercury se produirait toujours avec Queen, le groupe de rock qui a complètement changé sa vie.

VIH/SIDA

La vie de Freddie Mercury a été écourtée par une infection au VIH et par les conséquences du SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise). Il est décédé le 24 novembre 1991 à l'âge de 45 ans.

Une star décédée trop tôt

Même si elle s'est terminée tragiquement, la vie de Freddie Mercury reste un événement à célébrer. Cliquez pour voir les photos les plus étonnantes de la légende du rock et en savoir plus sur sa vie, sa musique, ses excès et sa disparition.

Des parents indiens

Freddie Mercury est né le 5 septembre 1946 sous le nom de Farrokh Bulsara. Ses parents étaient de la communauté Parsi de l'ouest de l'Inde. Il avait une sœur cadette, Kashmira.

Farrokh Bulsara est devenu « Freddie »

Farrokh a fréquenté un pensionnat d'élite de style britannique à Bombay, en Inde. Il se faisait appeler « Freddie » et jouait des reprises d'artistes comme Little Richard et Cliff Richard au piano.

École d'art à Londres

En 1964, alors qu'il avait 18 ans, la famille de Freddie a déménagé à Middlesex, au Royaume-Uni. Il a décidé d'étudier l'art graphique et le design au Ealing Art College à West Londen.

Roi de l'extravagance

Au cours de ses études, il a appris à concevoir des costumes extravagants comme ceux qu'il portera plus tard avec Queen.

Essayer différents groupes

Après avoir obtenu son diplôme d'école d'art, Freddie a passé son temps à vendre des vêtements vintage à Kensington Market et à jouer dans des groupes. Il y rencontre Roger Taylor, l'homme qui deviendra le batteur de Queen.

John, Freddie, Roger et Brian

Le groupe qui sera plus tard connu sous le nom de Queen a commencé en 1970. Freddie, Roger et le doctorant Brian May ont formé le groupe « Smile ». Ils ont demandé au bassiste John Deacon de les rejoindre un an plus tard.

Le nom Queen

Freddie a suggéré qu'ils changent le nom du groupe de « Smile » à « Queen », car il aimait le son « royal » du mot.

(Photo : Queen posant avec l'actrice et sosie de la reine Elizabeth II, Jeannette Charles, en septembre 1974)

Ça sonne gay ?

Selon ses déclarations ultérieures, le chanteur n'a pas nécessairement choisi le nom pour ses connotations gay, même s'il savait sûrement que les hommes homosexuels étaient appelés "Queen".

De Bulsara à Mercury

Freddie a également changé son propre nom en Mercury, comme il a commencé à s'appeler dans les années 1970. Il a même légalement changé son nom en Freddie Mercury.

Un gars modeste

En dehors de la scène, le jeune Freddie Mercury semblait très différent du personnage de scène flamboyant qu'il incarnait avec Queen.

Un grand timide ?

Il était connu pour ses grandes dents et avait l'air un peu ringard. Dans la vraie vie, il était timide et modeste, comme le rapportent des médias comme GQ et Irish Times.

Discrimination fondée sur ses origines

Le chanteur était depuis longtemps habitué aux préjugés de la part de personnes qui le voyaient avant tout comme un homme asiatique.

Mais sur scène...

Sur scène, cependant, Freddie Mercury donnait tout ce qu'il avait. C'était un rockeur flamboyant avec un goût très particulier pour l'habillement. Tout était possible lorsqu'il était en concert.

Paillettes, collants et plumes

Sa philosophie n'était jamais celles de la sobriété, à l'inverse de son caractère. Plus c'était extravagant, mieux c'était.

Un musicien aux multiples talents

Sur scène, il était incroyable : Freddie jouait du piano, de la guitare et chantait. Avec un talent inégalable.

La voix de Freddie Mercury

Le magazine Rolling Stone a un jour affirmé que les grandes dents de Freddie Mercury étaient peut-être à l'origine de sa remarquable gamme vocale : "Sa supraclusion prononcée, causée par quatre dents supplémentaires au fond de sa bouche, a peut-être été sa plus grande bénédiction, donnant à sa voix un style très particulier".

Aspect cuir

Les références à la culture gay étaient évidentes. Avec le pantalon en cuir et le chapeau, c'était comme si Freddie Mercury sortait tout droit d'un bar gay.

Un public très large

Pourtant, Queen ne semblait pas être un groupe de niche pour la communauté LGBTQ+. Il a attiré un grand public de fans de rock.

Le paradoxe de Freddie Mercury

Comme le rappelle le Guardian, Freddie Mercury « était un homme gay qui, sans jamais s'exprimer publiquement, mettait sa sexualité au centre de ses performances et de ses chansons, apparemment sans que son public ne réalise ce qu'il faisait. »

L'âge d'Elton John, de David Bowie...

Freddie Mercury n'était pas la seule star ouvertement queer que le grand public a validée et acceptée sans hésitation. Elton John, un de ses amis, a également donné des spectacles extravagants et n'a jamais été considéré comme un artiste « gay ».

Il n'a jamais révélé ses penchants

Des stars comme Elton John et Freddie Mercury ne sont cependant pas sorties du placard dans les années 1970. Ils apparaissaient en public avec leurs petites amies mais jamais avec un homme. Mercury a appelé Mary Austin, photographiée ici, sa « conjointe de fait ». De plus, le chanteur de Queen n'a jamais parlé de sa sexualité ou de ses problèmes LGBTQ+.

« Farces d'écolier »

Freddie Mercury a simplement éludé les questions sur son intérêt éventuel pour les hommes, rappelle un article de la BBC. À un moment donné, dans une interview au magazine musical NME, il qualifiait ses frasques de « farces d'écolier », tandis qu'à une autre occasion, il disait en plaisantant : « Je suis gay comme une jonquille, ma chérie ! ».

Succès mondial

Queen a connu un succès incroyable dans les années 1970 et 1980. Dans les années 70, ils ont commencé à parcourir le monde et ont dominé les charts avec des chansons comme « Killer Queen », « Somebody to Love » et « Bohemian Rhapsody ».

« Bohemian Rhapsody »

Considéré comme l'une de leurs chansons les plus importantes et le single le plus vendu du groupe, « Bohemian Rhapsody » était un mini opéra dans lequel ils mélangeaient des sons et des styles et expérimentaient des effets visuels dans la vidéo. Du jamais vu jusque là.

Queen dans les années 1980

Au cours de la nouvelle décennie, Queen a continué à surprendre les fans de pop et de rock avec différents styles de musique, de costumes et de vidéos. « Radio Ga Ga » (sur l'image), « We Will Rock You » et « Don't Stop Me Now » sont des exemples de leurs plus grands succès de ces années.

Pousser la polémique

L'ensemble du groupe est apparu en drag pour la vidéo de 'I Want to Break Free' en 1984. Ils ont fait une parodie de la populaire série britannique 'Coronation Street', mais selon le magazine Rolling Stone, les fans américains et brésiliens n'ont pas apprécié la blague du tout. La vidéo a même été interdite sur MTV aux États-Unis.

(Image : extrait de la vidéo « I Want to Break Free », YouTube)

Les fans ont protesté

Plus tôt, en 1980, certains fans américains avaient déjà exprimé leur aversion pour la présence extravagante de Mercury sur scène. Comme le rapporte Rolling Stone, « les fans ont jeté des lames de rasoir jetables sur scène » parce qu'ils voulaient que le chanteur se rase la moustache.

Plus de tournées aux États-Unis

«Ils n'aimaient pas cette identité de Mercury – ce qu'ils percevaient comme un héros rock & roll effrontément gay – et ils voulaient qu'il s'en débarrasse», dit Rolling Stone. Queen arrêtera ses tournées aux États-Unis après 1982.

Des tournées controversées en Amérique du Sud et en Afrique du Sud

D'autres ont critiqué les tournées du groupe dans les pays d'Amérique du Sud, comme l'Argentine qui était alors dirigée par une junte militaire oppressive, et en Afrique du Sud à l'époque de l'apartheid que la plupart des autres groupes britanniques ont évité pour des raisons politiques.

Live Aid en direct

Queen a retrouvé sa popularité lors du marathon de concerts Live Aid au Royaume-Uni et aux États-Unis le 13 juillet 1985. Ce jour-là, Queen a joué un set de 21 minutes qui allait faire partie de l'histoire de la musique. Considéré comme le « plus grand concert du monde » par un panel de professionnels de l'industrie sur la chaîne britannique Channel 4 en 2005, le concert a également été reconstitué dans son intégralité pour le film « Bohemian Rhapsody » en 2018.

Grands concerts de Wembley

Queen était connu pour ses concerts massifs dans les stades. Certaines des dernières et des plus mémorables performances ont été les concerts du groupe au stade de Wembley à l'été 1986.

Freddie Mercury en solo

Le chanteur a sorti deux albums solo dans les années 1980 : 'Mr. Bad Guy' en 1985 et 'Barcelona' en 1988. Le premier contenait beaucoup de musique de synthétiseur, que Queen ne faisait pas souvent. La chanson "Living on My Own" était l'une des plus connues de l'album.

'Barcelona' avec la chanteuse d'opéra Montserrat Caballé

Le deuxième album solo, 'Barcelona', mélangeait musique pop et opéra. La chanson titre avec Montserrat Caballé a été un grand succès.

Des inquiétudes sur sa santé

Au moment de cet album, cependant, les journalistes et les fans spéculaient depuis un certain temps sur la santé de Freddie Mercury. Il avait l'air beaucoup plus mince et plus âgé lors de la promotion de "Barcelona", même s'il avait à peine plus de 40 ans.

Un terrible secret

Comme il s'est avéré plus tard, il avait été testé positif au VIH un an avant la sortie de cet album, comme le rapporte Rolling Stone.

Déni en public

Freddie Mercury n'a jamais parlé de sa santé en public. Il était soucieux de faire autant de musique qu'il le pouvait dans ses années restantes et de faire face à la maladie en privé. Il en a parlé aux autres membres du groupe.

Le dernier concert

Au cours de la tournée de Queen en 1986, rapporte Rolling Stone, Mercury a déclaré au reste du groupe : « Je ne vais pas faire ça pour toujours. C'est probablement la dernière fois. » Ils donnent un dernier concert à Knebworth Park, près de Londres, devant 200 000 spectateurs.

De moins en moins d'apparitions publiques

Alors que le groupe continuait à enregistrer des albums, Freddie Mercury est apparu beaucoup moins en public qu'avant. C'est lui avec la chanteuse Annie Lennox en 1987.

Brit Awards 1990

La dernière fois que Freddie Mercury est apparu lors d'un événement public, c'était le jour où lui et le groupe sont allés aux Brit Awards de 1990 pour recevoir un prix pour leur contribution exceptionnelle à la musique.

Novembre 1991

Le 23 novembre 1991, alors qu'il était déjà très malade, Freddie Mercury a envoyé un message pour informer le monde de sa maladie. « Suite à d'énormes conjectures dans la presse, je souhaite confirmer que j'ai été testé séropositif et que j'ai le SIDA », peut-on lire dans le communiqué.

« Le temps est venu pour le monde de connaître la vérité »

« J'ai estimé qu'il était correct de garder ces informations privées afin de protéger la vie privée de ceux qui m'entourent », a-t-il poursuivi. « Cependant, le moment est maintenant venu pour mes amis et fans du monde entier de connaître la vérité, et j'espère que tout le monde se joindra à moi, à mes médecins et à tous ceux du monde entier dans la lutte contre cette terrible maladie. »

(Image : extrait de la vidéo de Queen « These Are The Days Of Our Lives »)

Il est mort le jour suivant

Le lendemain, le 24 novembre, le chanteur est décédé d'une bronchopneumonie. Il a laissé derrière lui son petit ami de six ans, Jim Hutton, qui avait toujours été à ses côtés, même s'il était rarement apparu avec lui en public.

(Cette photo, avec Jim Hutton à droite, a été prise dans les coulisses après le concert Live Aid.)

Hommage

Cinq mois après sa mort, les collègues et amis de Freddie Mercury, dont David Bowie et Annie Lennox (sur l'image), ont organisé un concert hommage au stade de Wembley en l'honneur du chanteur.

Sensibilisation au sida

« Le Concert pour la vie – L'hommage à Freddie Mercury », en avril 1992, avait pour but de sensibiliser à l'épidémie mondiale et aux fonds pour le développement de traitements contre le sida. Guns N' Roses a chanté une version désormais célèbre de la chanson 'Knockin' on Heaven's Door' et George Michael était l'un des artistes à chanter une chanson de Queen : 'Somebody to Love'.

Queen après Freddie Mercury

En 1995, Queen a sorti un album "Made in Heaven", avec les derniers enregistrements restants avec Freddie Mercury. Roger Taylor et Brian May ont continué en tant que Queen, mais John Deacon (deuxième à gauche) a cessé de jouer avec le groupe.

Le spectacle doit continuer

Queen est maintenant en tournée avec le chanteur et finaliste d'American Idol Adam Lambert. Alors que « The Show Must Go On », comme le dit la chanson de Queen, Roger Taylor a été cité par Rolling Stone en disant : « Je ne me suis jamais remis de sa mort. Aucun de nous ne l'a fait… Pour ceux d'entre nous qui sont partis, c'est comme si Queen était une toute autre vie. »

Más para ti