Juliette Binoche à l'honneur au Festival du film de San Sebastian

À l'affiche du festival de San Sebastian
Avec amour et acharnement
En duo avec Vincent Lindon
Au sommet de leur art
Une actrice reconnue et une femme engagée
Une famille de comédiens
Le divorce de ses parents
Une enfance difficile
Une vocation de comédienne
Sa rencontre avec Leos Carax
L’Insoutenable Légèreté de l’être
Une actrice multirécompensée…
…mais qui sait choisir ses rôles
Le tremblement de terre de Los Angeles
Le Chocolat
Compagne de Benoît Magimel
Caché
Le grand chelem
Camille Claudel
Contre le réchauffement climatique
Avec les Gilets jaunes
Après le Covid
Ouistreham
À l'affiche du festival de San Sebastian

Juliette Binoche est représentée sur l'affiche officielle de la 70e édition du Festival du film de San Sebastian, en Espagne, qui a lieu du 16 au 24 septembre. Elle va y recevoir un prix en récompense de l'ensemble de sa carrière.

Avec amour et acharnement

L'actrice est de retour cette année dans "Avec amour et acharnement", le nouveau film de Claire Denis sorti en salles le 31 août en France. L'histoire toute en intensité d'un couple qui s'aime mais dont la vie est perturbée lorsque l'ancien compagnon de la femme, interprétée par Binoche, refait surface.

En duo avec Vincent Lindon

Juliette Binoche partage l'affiche avec Vincent Lindon, un grand nom du cinéma français. Un duo de choc dont la collaboration n'a pas été facile. Interrogée par Nagui, l'actrice s'est confiée sur son partenaire de jeu : "Il a une angoisse de ne pas être vu, de ne pas être entendu et donc il fait tout pour exister. Et je le comprends. Mais en tant que coéquipière, ce n'est pas tous les jours facile. Et moi je ne me laisse pas marcher sur les pieds non plus et il ne doit pas avoir l'habitude de ça." Mais elle a aussi déclaré que le tournage avait eu des moments de tendresse.

Au sommet de leur art

Quoi qu'il en soit, la prestation de Juliette Binoche et de Vincent Lindon a été saluée par la critique, qui y a vu deux comédiens au sommet de leur art !

Une actrice reconnue et une femme engagée

On ne présente plus Juliette Binoche, une actrice célèbre pour ses rôles au cinéma qui lui ont valu de nombreuses récompenses, mais aussi une femme remarquée pour ses engagements. Aperçu en images de ce qu'est la vie de cette femme exceptionnelle !

Une famille de comédiens

Le père de Juliette était le mime et sculpteur Jean-Marie Binoche, décédé en 2019, qui confectionnait ses propres masques. Elle est aussi la fille de l’actrice d’origine polonaise Monique Stalens, qui devient ensuite professeur de lettres. Ses grands-parents maternels, acteurs et intellectuels, ont été enfermés à Auschwitz pendant la guerre.

Le divorce de ses parents

Née à Paris le 9 mars 1964, elle subit très tôt le divorce de ses parents, alors qu'elle est âgée de 4 ans. Ceux-ci, incapables de s'occuper d'elle, la placent alors chez sa tante. Elle devra attendre d'avoir 7 ans pour revenir habiter avec sa mère et sa sœur.

Une enfance difficile

La future comédienne vit une enfance difficile : « Enfant, j’étais perdue à l’école, dans le monde des notes, des “il faut/il faut pas”. En plus, je n’avais pas appris à lire en même temps que les autres à cause de séparations et de voyages pendant mon enfance. », a-t-elle confié au magazine 'Psychologies' en 2008.

Une vocation de comédienne

Mais la comédie est une vocation pour Juliette Binoche. Elle s’inscrit très tôt à des cours d’art dramatique et se forme ensuite au Conservatoire national de Paris. En 1985, à seulement vingt-et-un ans, elle joue pour Jean-Luc Godard dans le film « Je vous salue, Marie ».

Sa rencontre avec Leos Carax

Mais la rencontre avec Leos Carax sur le tournage de « Mauvais Sang », en 1986, est la plus décisive de ses jeunes années. L’actrice et le réalisateur se mettent en couple et se séparent cinq ans plus tard, sur le tournage des « Amants du Pont-Neuf », où ils coopèrent de nouveau.

L’Insoutenable Légèreté de l’être

Juliette Binoche est révélée au niveau international en 1987 par son apparition dans « L’Insoutenable Légèreté de l’être », aux côtés de Daniel-Day Lewis. Cette adaptation du roman de Milan Kundera met en scène le destin de plusieurs personnages au moment du Printemps de Prague en 1968.

Une actrice multirécompensée…

Le succès est au rendez-vous dans les années 1990. Juliette Binoche reçoit le César de la meilleure actrice pour « Trois Couleurs : Bleu » de Krzysztof Kieślowski en 1994, puis l’Oscar du meilleur second rôle dans « Le Patient anglais » en 1997. Binoche s’impose comme une des meilleures actrices de sa génération, en France comme à l’international.

…mais qui sait choisir ses rôles

Juliette Binoche n’a jamais eu peur de décliner des propositions de rôles prestigieux mais qui ne correspondent pas à son univers. Elle a refusé successivement deux collaborations avec Steven Spielberg, pour un volet de la sage « Indiana Jones » et pour « Jurassic Park ».

Le tremblement de terre de Los Angeles

En 1994, Juliette Binoche a failli perdre la vie avec son fils Raphaël, alors âgé de cinq mois, lors du tremblement de terre de Los Angeles qui a coûté la vie à des milliers de personnes. « Je pensais vraiment que c’était la fin. Ça a duré assez longtemps, un peu moins d’une minute. Avec cet espèce de calme, d’acceptation que ce sont là mes derniers moments, et que je dois essayer de protéger mon fils. », a-t-elle déclaré dans l’émission « Le Divan » en 2016.

Le Chocolat

En 2000, Juliette Binoche joue un duo amoureux avec Johnny Depp dans la comédie romantique « Le Chocolat », qui se déroule dans un village français des années 1950.

Compagne de Benoît Magimel

Après avoir partagé la vie du père de son fils Raphaël puis de l’acteur Olivier Martinez, Juliette Binoche rencontre Benoît Magimel sur le tournage des « Enfants du siècle » en 1999. Le couple a eu une fille, Hannah, et s’est séparé en 2003.

Caché

La carrière au cinéma de Juliette Binoche se poursuit dans les années 2000. Elle apparaît moins souvent en tête d’affiche mais on la retrouve dans le thriller « Caché » de Michael Haneke, aux côtés de Daniel Auteuil.

Le grand chelem

Juliette Binoche remporte en 2010 le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes pour « Copie conforme ». Elle rejoint ainsi Juliane Moore parmi les seules actrices à avoir réalisé le « grand chelem » consistant à être récompensée aux festivals de cinéma de Cannes, Venise et Berlin – sans oublier, bien sûr, son César et son Oscar.

Camille Claudel

En 2013, elle incarne le rôle de titre dans « Camille Claudel 1915 » de Bruno Dumont. Ce long-métrage met en scène la célèbre sculptrice alors qu’elle est déjà internée dans une institution religieuse et qu’elle attend une visite de son frère, l’écrivain Paul Claudel. Juliette Binoche retrouvera Dumont quelques années plus tard dans « Ma Loute ».

Contre le réchauffement climatique

Comédienne renommée, Juliette Binoche est aussi une femme engagée. En 2018, elle est à l’initiative, avec l’astrophysicien Aurélien Barrau, d’une tribune dans « Le Monde » contre le réchauffement climatique. Pas de moins de 200 personnalités la signent, et pas des moindres : Alain Delon, Jane Birkin, Mathieu Kassovitz, Patti Smith (avec elle sur la photo)…

Avec les Gilets jaunes

Début 2019, alors que la France est secouée par le mouvement de protestation des Gilets jaunes, Binoche affiche son soutien aux manifestants dans une interview donnée au journal allemand « Der Spiegel ». Elle lance ensuite une tribune de soutien au mouvement, signée par de nombreuses personnalités du monde de la culture.

Après le Covid

Toujours avec Aurélien Barrau, elle lance en mai 2020 une tribune contre le « retour à la normale » après la crise du Covid-19, invitant nos sociétés à changer radicalement de mode de vie. Un appel international retentissant, bientôt rejoint par des personnalités du monde entier comme Sting ou Robert De Niro.

Ouistreham

Juliette Binoche est apparue récemment dans « Ouistreham » d’Emmanuel Carrère. Ce film est une adaptation du récit « Le Quai de Ouistreham » de Florence Aubenas, une journaliste qui s’était immergée dans le monde des femmes de ménage précaires sur les ferries qui relient la France et l’Angleterre. Avec des dizaines de rôles dont certains sont entrés dans la légende, Binoche a eu une carrière exceptionnelle qui sera justement récompensée dans le cadre du festival de San Sebastian.

Más para ti