Un décès brutal
Le père de quatre enfants
De nombreux hommages
La chaîne TF1 orpheline
Un présentateur mythique
Ses débuts sur TF1
Présentateur de journaux télévisés
Le 13 heures
Un ancrage local fort
Le présentateur des régions
La France des villages et des petites villes
Un succès constant
L’étendard d’une France oubliée ?
Des critiques récurrentes
Combien ça coûte ?
Ses derniers projets
Sa longue maladie
Une figure clivante mais marquante de la télévision
Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(1/18)
Un décès brutal

Jean-Pierre Pernaut est mort. Annoncée ce mercredi 2 mars, la nouvelle a surpris le public. L’ancien présentateur du journal de 13 heures de TF1, âgé de 71 ans, avait été atteint par deux cancers ces dernières années.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(2/18)
Le père de quatre enfants

« Le père de Tom, Lou, Olivier et Julia est décédé des suites de son cancer du poumon », a annoncé sa femme Nathalie Marquay, peu de temps avant que TF1 ne confirme la nouvelle. Cette ancienne Miss France avait épousé le présentateur en 2007. Le couple avait eu deux enfants, Tom et Lou, Pernaut en ayant eu deux autres d’une précédente union.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(3/18)
De nombreux hommages

Aussitôt annoncée, la mort de Jean-Pierre Pernaut a entraîné une série d’hommages de personnalités issues de la culture, des médias ou de la politique, comme le Premier ministre Jean Castex : « Pas un hameau de notre pays ne lui était inconnu. Pas une tradition de nos terroirs ne lui était étrangère. La France des territoires perd cette voix familière et ce visage rassurant qui parlait si bien d'elle et savait si bien lui parler. Jean-Pierre Pernaut nous manque déjà. »

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(4/18)
La chaîne TF1 orpheline

D’anciens ou actuels présentateurs de TF1, comme Jean-Pierre Foucault, Laurence Ferrari ou Nikos Aliagas ont aussi rendu hommage au présentateur décédé. Le PDG du Groupe TF1, Gilles Pélisson, a salué sur LCI un « journaliste extraordinaire » animé d’une « passion pour la province ». « On se retrouvait tous dans les journaux de Jean-Pierre », a-t-il conclu.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(5/18)
Un présentateur mythique

Durant des années, Pernaut a été l’un des présentateurs les plus reconnus de la première chaîne. Son « 13 heures », qu’il avait cessé de présenter en 2020, était un programme extrêmement populaire malgré les critiques dont il faisait l’objet. Une rétrospective en images d’un présentateur qui avait su gagner le cœur des Français.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(6/18)
Ses débuts sur TF1

Diplômé de l’École supérieure de journalisme de Lille en 1975, Jean-Pierre Pernaut entre la même année à TF1, chaîne nouvellement créée. Il avait fait sa première apparition à la télévision en 1972, dans « Nord Picardie Actualités ».

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(7/18)
Présentateur de journaux télévisés

Pernaut présente le journal de 20 heures de la chaîne jusqu’en 1978, puis de nouveau à l’été 1987. Il a aussi été grand reporter au service économique de la chaîne et rédacteur en chef de plusieurs émissions.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(8/18)
Le 13 heures

De 1978 à 1980, il co-présente le journal de 13 heures avec Yves Mourousi. En 1987, la chaîne est privatisée et rachetée par l’industriel Francis Bouygues qui remplace Mourousi, hostile à la privatisation et jugé trop parisien dans ses choix éditoriaux. Le 13 heures souffre de la concurrence de France 3 qui propose une excellente couverture des régions. Pernaut a pour mission d’inverser la tendance !

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(9/18)
Un ancrage local fort

Le jeune présentateur se dote d’un réseau de correspondants dans toutes les régions de France, composé de 19 bureaux et de plus d’une centaine de journalistes en relation avec la presse locale. Une première à l’époque pour une chaîne de télévision !

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(10/18)
Le présentateur des régions

Pendant plus de trente ans, Jean-Pierre Pernaut fait le choix clair de parler de la vie des régions de France, laissant au second plan l’actualité politique, économique ou internationale. L’ambition première du présentateur est la proximité.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(11/18)
La France des villages et des petites villes

Les thématiques privilégiées du Journal de 13 heures sont la météo, le patrimoine naturel et culturel français, les métiers oubliés, la vie des villages… Un choix assumé par un présentateur dont l’ambition est de s’adresser aux habitants des villages et des petites villes.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(12/18)
Un succès constant

Un pari payant ! Pernaut est maintenu pendant plus de 30 ans, un record en Europe. Son journal de 13 heures est suivi quotidiennement par 6 à 7 millions de personnes, un autre record européen. Les femmes, les personnes âgées et les habitants de communes rurales sont majoritaires parmi ses téléspectateurs.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(13/18)
L’étendard d’une France oubliée ?

Jean-Pierre Pernaut est devenu un symbole de la France oubliée, celle des campagnes et des territoires abandonnés. Dans son roman « La Carte et le Territoire », Michel Houellebecq (sur la photo) écrit à son propos : « Le trait de génie de Pernaut avait été de comprendre qu’après les années 1980 fric et frime, le public avait soif d’écologie, d’authenticité, de vraies valeurs. »

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(14/18)
Des critiques récurrentes

Ses choix éditoriaux seront critiqués tout au long de sa carrière sur TF1. Le journal « Libération » a souvent moqué ses obsessions comme la météo, la grippe ou les désagréments occasionnés par les grèves. Dans « Le Monde diplomatique », Serge Halimi dénonce son « racolage sécuritaire et son dédain de l’actualité internationale ». Alors Pernaut, démagogue ou visionnaire ?

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(15/18)
Combien ça coûte ?

De 1991 à 2010, Jean-Pierre Pernaut a aussi été le présentateur du magazine « Combien ça coûte ? », toujours sur TF1. Un autre grand succès à son actif, avec ce programme dédié à l’argent et au pouvoir d’achat.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(16/18)
Ses derniers projets

Pernaut avait présenté son dernier 13 heures le 18 décembre 2020. Au même moment, il avait lancé sa webtélé, « Jean-Pierre Pernaut TV » qu’il décrivait lui-même comme un « Netflix des régions », dédiée à l’actualité régionale, au patrimoine et à l’environnement. Début 2021, il animait aussi une émission hebdomadaire sur LCI.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(17/18)
Sa longue maladie

Jean-Pierre Pernaut avait été opéré d’un cancer de la prostate en 2018, puis d’un cancer du poumon en 2021. Souffrant de complications liées à son opération, l’ancien homme de télévision avait été hospitalisé au mois de février et plongé dans un coma artificiel.

Jean-Pierre Pernaut : démagogue ou visionnaire ?
(18/18)
Une figure clivante mais marquante de la télévision

Symbole d’une France conservatrice pour les uns, héraut de la ruralité et du patrimoine pour les autres, Jean-Pierre Pernaut n’a cessé de diviser ses collègues journalistes et le public. Mais sa longévité et la popularité de son journal de 13 heures en ont fait une figure incontournable de la télévision française des trente dernières années. Reposez en paix, Monsieur Pernaut.

Más para ti