Le futur musée Serge Gainsbourg
Victime d'un AVC l'an dernier
Fille d’une actrice et d’un Résistant
Un frère acteur
Ses premiers films
Premier mariage, premier enfant
Rencontre avec Serge Gainsbourg
Un couple tendance
Sa voix, sa signature
Naissance de Charlotte
Nominée aux Césars
Elle fait l’unanimité
Séparée de Serge Gainsbourg
La naissance de Lou Doillon
Débuts sur scène à 40 ans
Mort de Serge Gainsbourg et de son père
Actions bénévoles
Jane sans Serge
Elle poursuit ses actions humanitaires
De nombreuses collaborations
Tout vient à point
Annulation de sa tournée
Mort de sa fille Kate Barry
Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(1/29)
Le futur musée Serge Gainsbourg

Jane Birkin, l'ancienne compagne de Serge Gainsbourg et mère de Charlotte Gainsbourg, s'est confiée le mardi 8 mars dans "Nice Matin" à propos du projet de musée Serge Gainsbourg. Ce musée ouvrira ses portes dans l'ancien domicile du chanteur, dans le 7e arrondissement de Paris.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(2/29)
"Les gens vont être sidérés"

“C’est tellement beau, les gens vont être sidérés. De l’originalité du lieu et de son patron, de son côté artistique parce que tout à été dessiné par Serge. C’était déjà déjà un musée quand on vivait dedans”, a-t-elle déclaré, en précisant que c'est sa fille Charlotte qui s'est occupée de tout. Retardée par la pandémie, l'inauguration du lieu devrait avoir lieu cette année.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(3/29)
Victime d'un AVC l'an dernier

Attendue au Festival du Film Américain de Deauville l'an dernier, Jane Birkin avait dû annuler sa venue : elle avait été victime d’un AVC.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(4/29)
"Jane par Charlotte"

L’actrice devait également participer au Festival Ciné Rencontres pour y présenter le documentaire "Jane par Charlotte", réalisé par sa fille, un portrait intime sur les relations mère-fille, parfois complexes. Elles y évoquent aussi leur douleur à la mort de Serge Gainsbourg, ainsi que la perte de Kate Barry, la fille aînée de Jane Birkin. Revenons ensemble sur les grandes heures de la sulfureuse Jane Birkin, symbole des années 1970, à la fois pudique et scandaleuse.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(5/29)
Fille d’une actrice et d’un Résistant

Jane Birkin est née le 14 décembre 1946 à Marylebone, à Londres. Elle est la fille de David Birkin, commandant dans la Royal Navy qui a aidé la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale, et de l’actrice Judy Campbell.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(6/29)
Un frère acteur

Elle est issue d’une fratrie de trois enfants : Linda, sa cadette, est une discrète sculptrice et son frère aîné, l’acteur et réalisateur Andrew Birkin. Ensemble, ils ont joué dans le film "Le Pirate".

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(7/29)
Ses premiers films

Jane se passionne pour la comédie dès son plus jeune âge. À 18 ans, elle joue dans le film de Richard Lester, "Le Knack… et comment l’avoir", un film anglais. Puis en 1966, elle tourne sous la direction de Michelangelo Antonioni dans "Blow Up". Le film reçoit la Palme d’or au festival de Cannes.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(8/29)
Premier mariage, premier enfant

En 1965, elle épouse le compositeur anglais John Barry avec lequel elle a une fille, Kate Barry, née en 1967. Cette dernière deviendra plus tard photographe. La même année, elle divorce de John Barry et décide d’essayer de lancer sa carrière d'actrice en France.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(9/29)
Rencontre avec Serge Gainsbourg

En France, elle passe des essais pour "Slogan" de Pierre Grimblat. L’histoire raconte que l’expérience a été un désastre et que Jane Birkin aurait fini en larmes. Elle sera tout de même engagée. Sur le tournage, elle rencontre Serge Gainsbourg, chanteur déjà connu en France. Il tient son premier rôle important dans ce film, dont il écrit également la bande-originale.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(10/29)
Un couple tendance

Jane Birkin se met alors en couple avec Serge Gainsbourg. Extrêmement médiatisée, leur relation deviendra emblématique des années 1970.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(11/29)
"Je t'aime… moi non plus"

Serge Gainsbourg a été son pygmalion en ce qui concerne la musique. En 1969, il enregistre en duo avec elle "Je t'aime… moi non plus", initialement prévu pour être chanté par Brigitte Bardot. Si elle se propulse au sommet des hit-parades internationaux, la chanson est jugée obscène par le journal du Vatican, l'Osservatore Romano. Ce succès scandaleux continue de marquer les esprits.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(12/29)
Sa voix, sa signature

La voix enfantine et frêle de la chanteuse devient sa signature : on la reconnaît dès les premières notes.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(13/29)
Naissance de Charlotte

Charlotte Gainsbourg vient au monde en 1971. Jane s'accorde donc une pause dans sa carrière de 1971 à 1972, à la suite de la naissance de sa fille.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(14/29)
Nominée aux Césars

Dans "Don Juan ou si Don Juan était une femme" (1973) de Roger Vadim, elle joue un rôle de maîtresse de Brigitte Bardot. En 1975, elle tient l'un des rôles principaux du premier film réalisé par Serge Gainsbourg, "Je t'aime moi non plus", dont le scénario attire l'attention et fait scandale. Pour sa performance, elle est nominée pour le César de la meilleure actrice.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(15/29)
Elle fait l’unanimité

Entre 1975 et 1985, elle tourne dans plusieurs comédies populaires : "La moutarde me monte au nez" avec Pierre Richard, ou "Catherine et compagnie", avec Patrick Dewaere. Elle rencontre le succès auprès du public, mais aussi des critiques.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(16/29)
Séparée de Serge Gainsbourg

En septembre 1980 elle quitte Serge Gainsbourg. Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette décision : l'alcool, le mode de vie et, même, des coups qu'elle a reçus. Des faits reconnus par le chanteur.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(17/29)
La naissance de Lou Doillon

Elle rencontre alors le réalisateur Jacques Doillon, avec lequel elle est en couple de 1980 à 1992. Elle aura une fille avec lui en 1982, la chanteuse et actrice Lou Doillon.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(18/29)
Débuts sur scène à 40 ans

En février 1987, à quarante ans, elle fait ses débuts sur scène, au Bataclan.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(19/29)
Mort de Serge Gainsbourg et de son père

1991 est une année difficile. À quelques jours d'intervalle, Serge Gainsbourg meurt (le 2 mars), suivi par son père David Birkin (le 7 mars à 77 ans, le jour des obsèques de Serge).

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(20/29)
Actions bénévoles

Elle entame alors une série de concerts au Casino de Paris. À partir de 1994, elle s'investit de plus en plus dans des actions humanitaires. Elle participe à trois reprises au Concert des Enfoirés : en 1994, en 1996 et en 1997 pour le Zénith des Enfoirés. Par la suite, elle enregistre deux albums où elle reprend les chansons de Gainsbourg, écrites pour elle, ou pour d'autres, sur l’album de 1996, "Versions Jane".

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(21/29)
Jane sans Serge

À partir de 1999, elle entame plusieurs collaborations et crée trois albums à succès, loin de l’univers de Serge Gainsbourg. En 1998, elle sort l’album "À la légère", auquel participent Miossec, Gérard Manset ou MC Solaar.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(22/29)
"Arabesque"

Puis en 2002, elle revient avec "Arabesque", où interviennent notamment Jean-Claude Vannier et Goran Bregović. La plupart des titres sont des chansons de Serge Gainsbourg, arrangées à l’orientale. Elle devient l'ambassadrice de l'œuvre de Gainsbourg et donne des concerts à travers le monde : à Tokyo, New York ou en Israël.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(23/29)
Elle poursuit ses actions humanitaires

Jane Birkin devient ensuite porte-parole pour Amnesty International, puis marraine du Téléthon français en 2001.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(24/29)
De nombreuses collaborations

En 2004, elle signe l’album de duos, "Rendez-vous". Grâce à son statut d'icône internationale, elle collabore sur ce dernier, avec des musiciens de renom et de prestige. Citons : Michel Delpech, Paolo Conte, Brigitte Fontaine ou Brian Molko. En 2006, elle sort "Fictions", où elle collabore avec Rufus Wainwright, The Divine Comedy, Neil Young, Kate Bush…

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(25/29)
Tout vient à point

En novembre 2008, elle concrétise le projet sur lequel elle travaille depuis 40 ans : elle signe tous les textes de son album "Enfants d’hiver". Jane Birkin a commencé à écrire ses textes en internat, à l’âge de douze ans.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(26/29)
Annulation de sa tournée

En 2012, elle devait donner une série de onze concerts en France, Belgique, Allemagne, Italie, Espagne et Suisse. Mais elle se voit contrainte d’annuler sa tournée à cause d’une péricardite aiguë.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(27/29)
Mort de sa fille Kate Barry

Quel pire drame pour une mère que de perdre son enfant ? Le 11 décembre 2013, Jane Birkin perd brutalement sa fille aînée, Kate Barry, à l'âge de 46 ans. Les circonstances de sa mort sont troubles : on ne sait pas si elle s’est donné la mort ou si c'est un accident. Elle ne se confiera pas sur ce décès avant 2017, en pleurs, elle se dit "foudroyée". Elle est restée enfermée chez elle pendant plus d’un an.

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(28/29)
"Gainsbourg symphonique"

Elle ne remonte sur scène qu’en 2016, et entreprend une tournée mondiale : "Gainsbourg symphonique".

Jane Birkin : les confidences d'une artiste sur le futur musée Serge Gainsbourg
(29/29)
"Oh ! Pardon tu dormais"

En 2020, Jane Birkin a sorti son album "Oh ! Pardon tu dormais", en collaboration avec Étienne Daho. Le talent de la chanteuse et actrice est toujours intact !

Más para ti