Une histoire d'amour depuis 75 ans
Ferrari, c'est d'abord Enzo Ferrari
Des débuts difficiles
Deuil, difficultés et renaissance
La Scuderia Ferrari
La Scuderia Ferrari fait cavalier seul
L'Alfetta
Auto Avio Costruzioni
La Seconde Guerre mondiale
La 815 : la première voiture d'Enzo Ferrari
Les difficultés de la Seconde Guerre mondiale
Ferrari est libre d'utiliser son nom
Les premiers succès
Les premières années en Formule 1
Les nombreux morts et les critiques de la presse
Les accidents des premières années
Le GP d'Italie 1961
Les récompenses
Les années 70
Les années 1980 : Gilles Villeneuve
1988 : un nouveau deuil
Les années du mythe Ferrari hors course
Les années 90
L'ère Montezemolo
Le troisième millénaire et la renaissance de Ferrari
La deuxième décennie du troisième millénaire
Les dernières années
Pourquoi Ferrari est-elle rouge ?
Le cheval cabré
D'où vient le cheval cabré ?
Les autres marques utilisant le cheval cabré
Un partenariat avec de grands créateurs
Une marque avec des records de vente
Mais ce n'est pas tout !
Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(1/34)
Une histoire d'amour depuis 75 ans

S'il y a quelque chose de follement italien, après la pizza, c'est bien Ferrari, l'un des fleurons du Made in Italy ! Sur le point de souffler ses 75 bougies en 2022, depuis tout ce temps, le cheval cabré n'a jamais perdu son charme. "Vous ne pouvez pas décrire la passion, vous pouvez seulement la vivre", disait Enzo Ferrari.

(Sur la photo : l'exultation après la double victoire de Charles Leclerc et Carlos Sainz au GP de Bahreïn le 20 mars 2022)

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(2/34)
Ferrari, c'est d'abord Enzo Ferrari

L'histoire de ce mythe est inextricablement liée à la figure charismatique de son fondateur, Enzo Ferrari. Qu'il suffise de dire que, pendant sa direction de l'équipe, Ferrari a remporté plus de 5 000 victoires sportives à travers le monde et remporté plus de 20 titres. Mais qui était vraiment cet homme qui a réussi à faire d'une voiture une légende ?

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(3/34)
Des débuts difficiles

Enzo Ferrari est né à Modène en 1898. C'est avec son père Alfredo, propriétaire d'un atelier mécanique, que le jeune Enzo partage une passion pour les bolides à quatre roues et c'est avec lui qu'il assiste à sa première course automobile, à Bologne, alors qu'il a seulement 10 ans. Le sort ne sera cependant pas toujours très bienveillant avec le jeune Enzo, du moins au début.

(Sur la photo : la ligne d'arrivée de la Coppa Florio à Bologne, en 1908.)

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(4/34)
Deuil, difficultés et renaissance

La mort de son père, survenue en 1915, puis celle de son frère aîné Dino l'année suivante, marquent profondément la vie d'Enzo, qui sautera d'un métier à l'autre, avant de trouver sa voie comme pilote d'essai d'abord, puis comme pilote de course pour la société milanaise Alfa Romeo.

(Sur la photo : Enzo Ferrari, à droite, à côté de Nicola Romeo, au centre, avec d'autres membres du personnel d'Alfa Romeo)

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(5/34)
La Scuderia Ferrari

En tant que pilote, Enzo Ferrari remporte de grands succès et gagne la confiance de la direction d'Alfa Romeo : en 1923, il remporte le premier trophée du "Circuito del Savio", en 1924 la "Coppa Acerbo" et en 1928 le 2ème Circuit de Modène. Il n'en oublie pas pour autant son amour de la mécanique, à tel point qu'en 1929, il fonde la Scuderia Ferrari, un atelier mécanique spécialisé dans la réparation et le réglage des Alfa Romeo. Parallèlement, il se lance dans la course automobile, participant à de nombreuses compétitions et se faisant un nom dans le monde automobile de l'époque.

(Sur la photo : Attilio Marinoni, chef mécanicien de la Scuderia Ferrari, avec une Alfa Romeo en 1934)

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(6/34)
La Scuderia Ferrari fait cavalier seul

En 1933, Alfa Romeo se retire officiellement de la compétition en raison de la crise financière que traverse le pays. La Scuderia Ferrari saisit l'occasion et, en comptant sur les pilotes les plus célèbres de l'époque, tels que Giuseppe Campari, René Dreyfus et Tazio Nuvolari, se lance dans le monde de la course. Le nom de Ferrari a commencé son ascension.

(Sur la photo : Tazio Nuvolari franchissant la ligne d'arrivée)

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(7/34)
L'Alfetta

Dans les années 30, Ferrari était encore fortement liée à Alfa Romeo. Pour la célèbre marque, il construit en 37 l'Alfa Romeo 158 "Alfetta" (sur la photo), qui sera la voiture la plus durable et la plus réussie de l'histoire de la course automobile moderne. Fort des succès de l'Alfetta, Alfa Romeo décide de revenir à la compétition à la fin de la même année, en nommant Enzo Ferrari directeur de la nouvelle section Alfa Corse. Cependant, il y a de forts désaccords entre le nouveau directeur et la direction d'Alfa Romeo, et en septembre de la même année, Enzo Ferrari fait ses adieux à la société.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(8/34)
Auto Avio Costruzioni

L'entrepreneur de Modène ne se décourage pas : malgré une clause de son contrat l'empêchant d'utiliser le nom "Scuderia Ferrari" pendant les 4 années suivantes, Enzo Ferrari est déterminé à construire une voiture avec laquelle faire de l'ombre à Alfa Romeo. Ainsi, en 1939, il a fondé Auto Avio Costruzioni à Modène avec l'argent obtenu d'Alfa Romeo lors de son départ.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(9/34)
La Seconde Guerre mondiale

Malgré la Seconde Guerre mondiale et deux attentats à la bombe, Enzo Ferrari a continué à concevoir sa première voiture, également grâce à l'amitié de deux grands entrepreneurs de Modène : Adolfo Orsi, propriétaire de Maserati, et Vittorio Stanguellini, transformateur expert des voitures FIAT qui, à l'époque, dominent le circuit partout dans le monde.

(Sur la photo : Enzo Ferrari et Adolfo Orsi)

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(10/34)
La 815 : la première voiture d'Enzo Ferrari

En 1940, son rêve se réalise et la 815 naît des ateliers d'Auto Avio Costruzioni, un roadster biplace doté d'un moteur 8 cylindres 1,5 litre (d'où le nom), dont seuls deux exemplaires seront produits. Cela semble ironique, mais la première voiture d'Enzo Ferrari ne sera pas une Ferrari.

(Sur la photo, le seul spécimen restant dans le monde du roadster 815)

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(11/34)
Les difficultés de la Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale paralyse le monde et les courses automobiles sont elles aussi suspendues. Au début des années 1940, comme beaucoup d'autres, Enzo Ferrari abandonne également temporairement la production de voitures pour se consacrer à la production de composants d'avions militaires. Par crainte des bombardements alliés qui frappent la région, il décide de déplacer l'entreprise à Maranello, siège historique de la plus célèbre entreprise rouge du monde.

Sur la photo : Les ateliers Ferrari de Maranello

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(12/34)
Ferrari est libre d'utiliser son nom

La guerre prend fin et, après 4 longues années, Ferrari est libre d'utiliser son nom : le 12 mars 1947, il fonde la marque automobile Ferrari et donne vie à la 125 S, héritière légitime de la 815, qui, trois mois plus tard, fait ses débuts sur la piste de Piacenza, confiés à la direction de Franco Cortese.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(13/34)
Les premiers succès

Plus tard, dans la toute nouvelle Formule 1, Ferrari participe également et le fait pour la première fois au Grand Prix de Monaco, le 21 mai 1950, bien qu'elle doive attendre l'année suivante pour remporter sa première victoire. Cela s'est passé à Silverstone, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, grâce à José Froilán González : Ferrari a battu Alfa Romeo dans cette course qui a marqué le début de la fin pour l'entreprise milanaise et l'ascension vers les étoiles de la Scuderia Ferrari, qui avec Alberto Ascari (sur la photo) a remporté les championnats 1952 et 1953.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(14/34)
Les premières années en Formule 1

Dans les années 1960, cependant, Ferrari ne parvient pas à s'imposer sur la piste, comme l'aurait souhaité son propriétaire, sous l'hégémonie britannique de Cooper au début et de Brabham et Lotus à la fin, ne parvenant à remporter que deux championnats, en 1961 et 1964. Cependant, cette décennie a marqué un tournant dans l'univers Ferrari, même si cela concernait davantage l'entreprise que les performances des voitures. En 1960, en effet, Ferrari devient une société par actions et, en 1969, elle vend une partie de sa participation à FIAT, afin de garantir la stabilité et le soutien de l'entreprise dont le nom commence à être de plus en plus présent dans la presse nationale.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(15/34)
Les nombreux morts et les critiques de la presse

Toutefois, la présence de Ferrari dans la presse n'est pas toujours associée à des éloges et des compliments. Dans les premières années de la Formule 1, comme vous pouvez l'imaginer, la sécurité, sur et en dehors de la piste, n'était pas une priorité. Les accidents mortels sont fréquents et Enzo Ferrari devient la cible de la presse italienne, notamment de la presse catholique. L'Osservatore Romano l'a qualifié de "Saturne modernisé" qui "continue à dévorer ses enfants", tandis que la Civiltà Cattolica a directement attaqué les courses, les qualifiant de "massacre inutile".

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(16/34)
Les accidents des premières années

Le procès pour l'accident des Mille Miglia 1957, dans lequel le pilote Ferrari Alfonso De Portago (photo) et neuf spectateurs ont perdu la vie, n'a pas non plus aidé à la réputation du Drake, comme on surnommait Enzo Ferrari. À la fin des années 1950 et au début des années 1960, aucune autre équipe n'avait dû faire face à autant de décès que Ferrari. Puis, en 1961, a eu lieu ce qui est encore considéré comme l'un des plus grands accidents de la Formule 1.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(17/34)
Le GP d'Italie 1961

La plus grande catastrophe dont le monde de la Formule 1 se souvienne a eu lieu au circuit de Monza en 1961 : plus de dix spectateurs ont perdu la vie et de nombreux autres ont été blessés lorsque Wolfgang Von Trips, un pilote Ferrari, suite à un contact avec une Lotus, a perdu le contrôle de sa voiture et a été éjecté du cockpit. La Ferrari qu'il conduisait a été projetée contre le public. C'était un carnage. C'était aussi le premier accident d'une course diffusée à la télévision. Le choc a été tel que même le pape Jean XXIII, dans un communiqué, a déclaré qu'il serait criminel d'organiser d'autres compétitions de ce type.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(18/34)
Les récompenses

Et pourtant, malgré les critiques initiales, Enzo Ferrari a reçu de nombreux prix et titres tout au long de sa vie. En 1960, l'université de Bologne lui a décerné un diplôme honorifique en génie mécanique, suivi d'un diplôme en physique de l'université de Modène et Reggio Emilia en 1988. En 1962, il a reçu le prestigieux prix Hammarskjöld des Nations unies pour les sciences sociales, et en 1994 et 2000, il a été intronisé au Motor Racing Hall of Fame et à l'Automobile Hall of Fame.
"Avec tant de récompenses, il m'est venu à l'esprit que je devais être quelqu'un", dira-t-il.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(19/34)
Les années 70

Dans la seconde moitié des années 1970, Ferrari renoue avec la victoire en Formule 1, remportant trois titres de pilotes et quatre titres de constructeurs en cinq ans. Ce sont les années de Niki Lauda (sur la photo) et de Jody Scheckter : les fans de Ferrari sont à la fête.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(20/34)
Les années 1980 : Gilles Villeneuve

Les années 80 n'ont pas commencé de la meilleure des manières pour l'équipe italienne. Gilles Villeneuve, le jeune Canadien qui avait pris la place de Lauda chez Ferrari, a eu un accident sur le circuit de Zolder en Belgique en 1982 et est décédé. "Mon passé est plein de douleurs et de souvenirs tristes : mon père, ma mère, mon frère et mon fils. Maintenant, quand je regarde en arrière, je vois tous ceux que j'ai aimés. Et parmi eux, il y a ce grand homme, Gilles Villeneuve. Je l'ai aimé", a déclaré Enzo Ferrari.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(21/34)
1988 : un nouveau deuil

En 1988, un autre deuil bouscule Ferrari et, cette fois, il ébranle les fondations de toute l'entreprise : Enzo Ferrari lui-même décède et c'est FIAT qui prend le contrôle de 90 % de l'entreprise, laissant 10 % de l'actionnariat au fils d'Enzo, Piero.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(22/34)
Les années du mythe Ferrari hors course

Les succès sportifs se font plus rares : les seules satisfactions en Formule 1 proviennent des deux championnats du monde des constructeurs en 1982 et 1983. Outre la course, Ferrari produit également des modèles pour la route. Les années 80, malgré les mutations de la société et le deuil, sont les années de trois de ses modèles les plus emblématiques qui font rêver le monde. Nous parlons de la F40, de la Gto (toutes deux des séries spéciales en édition limitée) et de la légende indiscutable de Ferrari : la Testarossa.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(23/34)
Les années 90

Les années 90 sont les années d'Alain Prost, Jean Alesi et d'autres pilotes qui entreront dans le cœur des fans de Ferrari, mais ce sont aussi les années de jeûne pour Ferrari, interrompu seulement en 1999 avec la victoire du Championnat du Monde des Constructeurs grâce à Michael Schumacher et Eddie Irvine. La disparition d'Ayrton Senna (photo) à Saint-Marin bouleverse donc le monde et semble marquer un avant et un après dans le monde des courses.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(24/34)
L'ère Montezemolo

Si la Formule 1 ne donne pas satisfaction, la marque Ferrari y parvient : en 1990 est inaugurée la Galleria Ferrari, un musée dans lequel est retracée l'histoire du cheval cabré, en 1997 Maserati est vendue par FIAT à Ferrari et est inaugurée la soufflerie de Renzo Piano, qui permet de régler les Ferrari du point de vue de l'aérodynamique. Ferrari se prépare pour le nouveau millénaire.

Sur la photo : Luca Cordero di Montezemolo, qui est revenu au bureau du président en 1991, devant une photo d'un jeune Enzo Ferrari.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(25/34)
Le troisième millénaire et la renaissance de Ferrari

Dans les 10 premières années du troisième millénaire, Schumacher et Räikkönen sont les artisans d'une véritable renaissance de Ferrari en Formule 1 : entre 2000 et 2008, ce sont 13 Championnats du Monde qui viennent enrichir le palmarès de l'écurie de Maranello, six Pilotes Mondiaux (cinq avec Schumacher et un avec le Finlandais Kimi) et sept championnats du monde des constructeurs. Les modèles destinés au grand public sont également un succès, comme l'Enzo en 2002 et la F430 en 2004.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(26/34)
La deuxième décennie du troisième millénaire

Il n'y a pas de titres de Formule 1 pour Ferrari dans la décennie 2010-2020. Les seules notes positives viennent du monde des modèles de série : en 2013 est présentée l'hypercar LaFerrari, un modèle exclusif produit à seulement 499 exemplaires, avec un prix de base (à l'époque) qui dépasse le million d'euros. En 2016, Marchionne, le nouveau président de Ferrari, a annoncé la construction du 500e modèle, qui sera mis aux enchères pour reverser les bénéfices à des œuvres caritatives aux populations des régions italiennes touchées par le tremblement de terre dévastateur.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(27/34)
Les dernières années

En 2020 et 2021, le cauchemar continue pour Ferrari en Formule 1 : au cours de ces 2 années, aucune voiture de l'équipe italienne n'a franchi la ligne d'arrivée en premier. Il faudra 910 jours et 45 courses depuis la dernière victoire de Vettel en 2019 avant que Ferrari puisse revenir au sommet du monde. Ce qui sera fait cependant avec style, avec le doublé de Leclerc et Sainz lors de la manche d'ouverture du championnat du monde 2022 à Barhein. Sera-ce l'année de la renaissance de Ferrari ? On verra. En attendant, partageons quelques curiosités sur ce mythe entièrement italien.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(28/34)
Pourquoi Ferrari est-elle rouge ?

"Donnez à un enfant une feuille de papier, quelques couleurs et demandez-lui de dessiner une voiture, il la fera sûrement rouge" disait Enzo Ferrari. Pourtant, ce n'est pas pour cela qu'elle est rouge. Le choix de la couleur ne dépend pas de l'imaginaire collectif, mais d'une disposition qui remonte aux années 1920. Durant les deux guerres mondiales, ce qui deviendra plus tard la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile) avait établi, en effet, que les voitures françaises seraient identifiées par la couleur bleue, les britanniques par la verte, les allemandes par la blanche et les italiennes, précisément, par du rouge.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(29/34)
Le cheval cabré

Le logo Ferrari est le cheval cabré noir sur fond jaune, avec les initiales S F (Scuderia Ferrari) en bas. Les trois bandes, une verte, une blanche et une rouge, représentent les couleurs nationales italiennes en haut. Mais Ferrari n'a pas été le premier à l'utiliser. Symbole de courage et de témérité, il était l'emblème personnel du major Francesco Baracca, l'as pilote italien dont les trente-quatre victoires aériennes pendant la Première Guerre mondiale lui ont valu la médaille d'or du mérite militaire.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(30/34)
D'où vient le cheval cabré ?

À l'occasion du "Circuito del Savio", Enzo Ferrari rencontre le comte Baracca, père du célèbre aviateur, puis la comtesse Baracca, dont il reçoit une photo dédicacée et une invitation à utiliser le "cheval cabré" comme porte-bonheur sur ses voitures. "Un jour, elle m'a dit – raconte Enzo – 'Ferrari, mettez le cheval cabré de mon fils sur vos voitures. Cela vous portera chance'. (...) Je garde toujours la photo de Baracca, avec la dédicace de ses parents me confiant l'emblème. Le petit cheval était et est toujours noir ; j'ai ajouté un fond jaune canari, qui est la couleur de Modène."

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(31/34)
Les autres marques utilisant le cheval cabré

Le cheval cabré n'était pas seulement utilisé par la marque Ferrari : Fabio Taglioni l'a appliqué à ses Ducatis à la fin des années 1950 et au début des années 1960, et même la marque Porsche, comme nous le voyons sur la photo, a un cheval cabré dans son logo (bien qu'il s'agisse en réalité d'une génisse). Aujourd'hui, le cheval cabré est une marque déposée de Ferrari.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(32/34)
Un partenariat avec de grands créateurs

Ferrari a entretenu des collaborations étroites avec de nombreux designers, tels que Scaglietti, Vertone et Vignale, mais le plus connu est celui-ci : Sergio Pininfarina. Lui (et son père) sont responsables de petits bijoux tels que la 360 spider, la P6, la F430 et la Pinin, entre autres.

Sur la photo : Sergio Pininfarina posant avec une Ferrari en 1984

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(33/34)
Une marque avec des records de vente

Selon le journal "Il Sole 24ore", 2021 a été une année record pour Ferrari, qui a clôturé ses comptes annuels avec une croissance de 37% et un bénéfice net de 833 millions d'euros, pour 11.155 voitures livrées en un an.

Histoire et anecdotes sur les Ferrari : comment une voiture est devenue un mythe
(34/34)
Mais ce n'est pas tout !

Les ventes ne sont pas le seul record détenu par Ferrari. Elle est la seule écurie à avoir participé à toutes les éditions du championnat du monde et la première en termes de nombre de titres (15 championnats du monde des pilotes et 16 championnats du monde des constructeurs). Toute une légende, on vous dit.

Más para ti