Harry et Meghan fêteront l'anniversaire de Lilibet durant les célébrations du jubilé de la Reine

Première rencontre avec son arrière-grand-mère !
Le premier anniversaire de Lilibet
Place à Harry et sa famille
Une réunion de famille heureuse ?
Cette fois-ci, ni Harry, ni Meghan (ni Andrew) n'y seront
La reine a bien réfléchi à la question
Mais Harry et Meghan reviendront - avec les enfants
Une visite en famille au complet !
Visite éclair pour rendre visite à la reine Elizabeth
Pas de service de sécurité
Une étape importante
Le grand absent
Harry est-il toujours en conflit avec la famille royale ?
Tom Bower, biographe royal
Mémoires d'un ex(?)-Prince
Attention à ne pas trop attirer l'attention
Il est revenu plusieurs fois
Harry, Meghan et la reine : pardonner et oublier ?
Le retour de Meghan
La question des gardes du corps au Royaume-Uni
Pas tout à fait les services secrets britanniques
Harry veut payer la police britannique pour protéger sa famille
Le ministère de l'Intérieur ne lui permet pas de payer les policiers
Papa protecteur
Il a hérité
Encore une personne de haut rang au Royaume-Uni
Harry essaie
Il a
Une interprétation douteuse
Les responsabilités avant tout
Première rencontre avec son arrière-grand-mère !

Selon le Daily Mail, Lilibet, qui porte le nom de sa grand-mère la reine Elizabeth, rencontrera la monarque lors du voyage de sa famille au Royaume-Uni, à l'occasion des célébrations du jubilé de platine de la reine. Ce sera la première fois que celle qui est arrière-grand-mère de douze petits enfants rencontrera le plus jeune enfant de Harry et Meghan.

Le premier anniversaire de Lilibet

À cette occasion, on célèbrera non seulement le jubilé de la reine, mais aussi le premier anniversaire de Lilibet. Selon le Daily Mail, la monarque manquera son événement sportif préféré, les courses de chevaux Derby à Epsom, et passera la journée avec son arrière-petite-fille.

Place à Harry et sa famille

Le premier anniversaire de la petite demoiselle devrait être célébré à Frogmore Cottage. Techniquement, c'est toujours la résidence britannique de Harry et Meghan, mais elle est désormais habitée par la princesse Eugénie et sa famille. Le Daily Mail rapporte qu'ils ont libéré le cottage avant le retour du prince. C'est leur premier voyage au Royaume-Uni depuis une visite éphémère le mois dernier pour une audience avec la Reine.

Une réunion de famille heureuse ?

La Reine aime sa famille, mais la famille va de pair avec le devoir. Et pour l'organisation de la traditionnelle cérémonie du drapeau qui aura lieu le jeudi 2 juin, le devoir a pris le dessus. Sa Majesté a déclaré que seuls les membres de la famille royale en activité auront une place au balcon cette année. Cet événement comprend le célèbre défilé aérien qui offre une occasion parfaite de capturer les membres de la famille royale tous ensemble sur le balcon. Pas cette année.

Cette fois-ci, ni Harry, ni Meghan (ni Andrew) n'y seront

Parmi les invités figurent uniquement la reine elle-même, son fils Charles et son épouse Camilla, William, Kate et les trois enfants Cambridge, Edward et Sophie et leurs enfants, la princesse royale, le duc et la duchesse de Gloucester, le duc de Kent et la princesse Alexandra. Pas de place cette année au balcon pour Andrew, Sarah et leurs filles, Eugenie et Beatrice. Et pas de place non plus pour Harry, Meghan, Archie et Lilibet.

La reine a bien réfléchi à la question

Selon le Guardian, une source du palais de Buckingham a déclaré : "Après mûre réflexion, la reine a décidé que, cette année, la traditionnelle apparition au balcon pour la cérémonie du drapeau, le jeudi 2 juin, serait limitée à Sa Majesté et aux membres de la famille royale qui exercent actuellement des fonctions publiques officielles au nom de la reine."

Mais Harry et Meghan reviendront - avec les enfants

Harry et Meghan sont invités à d'autres événements liés aux festivités, semble-t-il, puisque le palais a confirmé que "les membres de la famille seraient conviés aux événements du jubilé".

Une visite en famille au complet !

Le Guardian rapporte qu'un porte-parole du couple a déclaré : "Le prince Harry et Meghan sont très heureux et honorés d'assister aux célébrations du jubilé de platine de la reine en juin prochain avec leurs enfants." Ce sera leur première visite "en famille" au Royaume-Uni depuis leur départ pour les États-Unis.

Visite éclair pour rendre visite à la reine Elizabeth

Plus tôt dans l'année, le Daily Mail a déclaré que Harry et Meghan Markle, en route pour les Jeux Invictus aux Pays-Bas, avaient fait un arrêt au palais de Windsor pour rendre visite à la grand-mère de Harry.

Pas de service de sécurité

Les Sussex ne s'étaient pas rendus au Royaume-Uni auparavant en raison d'un débat sur la sécurité. La visite secrète - qui n'a fait l'objet d'aucune fuite - a permis au couple d'assurer sa propre sécurité : le pouvoir de l'incognito.

Une étape importante

On dit également qu'ils ont rencontré le prince Charles, le père de Harry. S'agirait-il d'une étape positive vers la réconciliation familiale ? En effet, on a pu penser que Harry évitait les membres de la famille royale lorsqu'il n'a pas assisté à la cérémonie commémorative tenue à la mémoire de son grand-père au début de l'année.

Le grand absent

En raison des craintes croissantes concernant sa sécurité au Royaume-Uni, Harry n'a pas assisté au poignant service d'action de grâces prononcé en l'honneur du prince Philip à l'abbaye de Westminster le 29 mars 2022. Une absence qui a marqué les mémoires.

Harry est-il toujours en conflit avec la famille royale ?

Plus tôt dans l'année, le Mail avait rapporté qu'il pensait "peu probable que le prince Harry revienne au Royaume-Uni cette année". Évidemment, il ne s'agissait que d'élucubrations désormais démenties, mais l'on peut se demander : qu'est-ce qui fait encore l'objet de querelles entre les membres de la famille royale ?

Tom Bower, biographe royal

Tom Bower, biographe de la famille royale, a affirmé que Harry aura du mal à "affronter sa famille avant la publication de ses mémoires". L'écrivain rédige actuellement la biographie de Meghan Markle et s'attend à une forte réaction aux mémoires que Harry publiera à l'automne.

Mémoires d'un ex(?)-Prince

Harry publiera ses mémoires plus tard dans l'année et il est prévu qu'il se dévoile entièrement, exposant sa vie au monde entier, noir sur blanc. Le Mail décrit la réaction possible de son entourage comme "explosive". Ce qui est certainement explosif, cependant, c'est le prix à payer. Harry recevra la somme faramineuse de 14,7 millions de livres (20 millions de dollars) pour vendre son histoire complète aux éditeurs.

"Le pire de ce qu'il [Harry] dira est encore à venir"

Bower a déclaré, selon The Mail, "Ce livre fera beaucoup de victimes et causera beaucoup de mal. Il sera vraiment utile, comme Harry le sait, pour justifier l'argent qu'il a été payé pour le faire. Comment Harry peut-il revenir et prétendre que tout va bien ? Le pire de ce qu'il dira est encore à venir", a-t-il ajouté.

Attention à ne pas trop attirer l'attention

Pour cette visite, le duc et la duchesse de Sussex en exil doivent encore veiller à ne pas trop détourner l'attention de l'incroyable exploit de la reine. Les mémoires à venir pourraient bien jeter une nouvelle ombre sur cette année mémorable.

Il est revenu plusieurs fois

Le prince Harry est revenu plusieurs fois depuis son départ pour les États-Unis en 2020. Notamment pour le dévoilement du mémorial de sa mère et les funérailles de son grand-père, le prince Phillip.

Harry, Meghan et la reine : pardonner et oublier ?

Le jubilé pourrait être l'événement parfait pour enterrer la hache de guerre et tenter de renouer les liens. Certes, la famille royale peut laisser derrière elle les événements très publics et amers qui ont conduit à la sortie de Harry et Meghan aux États-Unis, mais est-elle prête à pardonner tout ce qui reste à venir ?

Le retour de Meghan

Harry s'est rendu au Royaume-Uni avec Meghan qui l'a rejoint. Il s'agissait du premier voyage de la duchesse en Angleterre depuis que le couple a laissé derrière lui ses engagements royaux officiels. À quel type d'accueil public la duchesse peut-elle s'attendre si elle revient sans se cacher ?

La question des gardes du corps au Royaume-Uni

Le prince Harry et Meghan ont perdu la sécurité financée par les contribuables britanniques lorsqu'ils ont officiellement démissionné de leurs fonctions royales supérieures au début de 2021.

Pas tout à fait les services secrets britanniques

En Californie, le couple royal paie sa propre équipe de sécurité mais, au Royaume-Uni, il estime ne pas pouvoir bénéficier du même niveau de protection. Le couple a déclaré qu'il ne pouvait pas rentrer chez lui autant qu'il le souhaitait.

Harry veut payer la police britannique pour protéger sa famille

Le prince Harry avait apparemment proposé de payer de sa poche pour une protection continue par la police au Royaume-Uni, mais sa demande n'a pas été approuvée par le ministère de l'Intérieur britannique. Ils disent que, comme tout un chacun, il n'est pas autorisé à payer la police en privé.

Le ministère de l'Intérieur ne lui permet pas de payer les policiers

Harry a demandé un contrôle judiciaire contre le ministère de l'Intérieur pour contester sa décision. Le Daily Mail rapporte cependant que le ministère de l'Intérieur "ne reculera pas". Si Harry obtient la possibilité de faire entendre son recours, l'affaire sera portée devant la Haute Cour.

Papa protecteur

Le seul objectif du prince Harry a toujours été très simple, assurer sa sécurité et celle de sa famille pendant son séjour au Royaume-Uni, afin que ses enfants puissent connaître son pays d'origine.

Il a hérité "d'un risque pour sa sécurité" pour toujours

Les représentants légaux du prince Harry ont déclaré dans un communiqué qu'il "avait hérité d'un risque pour sa sécurité à la naissance, à vie".

Encore une personne de haut rang au Royaume-Uni

Même si le prince a quitté le pays, disent-ils, "il reste le sixième en ligne pour le trône, a servi deux fois au combat en Afghanistan et, ces dernières années, sa famille a fait l'objet de menaces néonazies et extrémistes bien documentées". Si son rôle au sein de l'institution a changé, son profil en tant que membre de la famille royale n'a pas changé. La menace qui pèse sur lui et sa famille n'a pas changé non plus".

"Un trop grand risque personnel"

La déclaration ajoute que "le Royaume-Uni sera toujours la maison du prince Harry et un pays dans lequel il veut que sa femme et ses enfants soient en sécurité. Le manque de protection policière entraîne un trop grand risque personnel. Le prince Harry espère que sa pétition - après presque deux ans de plaidoyers pour sa sécurité au Royaume-Uni – résoudront cette situation."

Harry essaie "d'avoir sa part du gâteau et de le manger"

L'Express a cité le commentateur royal, Richard Eden, en disant que Harry "essaie d'avoir sa part du gâteau et de le manger aux dépens des contribuables aux abois en Grande-Bretagne".

Il a "déménagé en Amérique pour l'argent"

Comme Eden l'a allégué, Harry "a déménagé en Amérique pour gagner beaucoup d'argent et il lui a été très clair à l'époque que cela impliquerait de renoncer à sa sécurité". À présent, il doit le payer lui-même".

Une interprétation douteuse

L'Express a également publié une interview exclusive d'une autre commentatrice de la famille royale, Marlene Koenig, qui a déclaré, bien qu'elle soit très attachée au couple : "même s'il fait appel à la sécurité ou à la police, ces derniers l'informeront toujours en cas de menace. Ils ne resteront pas silencieux, je n'y crois pas". Selon elle, cela aurait pu être une manière pour Harry d'annoncer qu'il ne penserait pas être présent au jubilé de sa grand-mère.

Les responsabilités avant tout

Si on a bien appris quelque chose au cours des 70 dernières années de son règne en Grande-Bretagne, c'est que la reine sera professionnelle et fait toujours passer les besoins du pays avant tout. Cette fois-ci cependant, elle tachera aussi de sa petite-fille, une équation pas simple à trouver...

Más para ti