Films d'horreur maudits : quand la terreur dépasse l'écran

Morts de peur
L'Exorciste (1973)
Le plateau de tournage a pris feu
Des acteurs sont décédés avant la sortie du film
The Crow (1994)
La mort de Brandon Lee
Le fils de Bruce Lee
La Malédiction (1976)
La foudre qui a frappé Gregory Peck
Une bombe dans l'hôtel
Une mort cruelle
Kilomètre 66,6
Rosemary's Baby (1968)
Hallucinations
Lésion cérébrale
Roman Polanski
Le Cercle (2002)
Des inondations sur le tournage
L'Exorcisme d'Emily Rose (2005)
Phénomènes étranges
Poltergeist (1982)
Morts inattendues
Les causes de la mort de la jeune Heather
Mort par strangulation
Morts de peur

Parfois, la fiction devient réalité (ou presque) et la terreur vécue dans ces films d'horreur transcende l'écran. Voici quelques événements difficiles à expliquer qui ont affecté (directement ou indirectement) les acteurs, actrices ou autres membres du casting de ces films d'horreur. Coïncidence ou malédiction ? Jugez-en par vous-même !

L'Exorciste (1973)

Qui ne connaît pas l'intrigue de "L'Exorciste" ? Une petite fille angélique, Regan (Linda Blair), se retrouve possédée par le diable. Sa vie tranquille et celle de sa mère changent soudainement lorsque la petite fille commence à se comporter bizarrement. Ils font donc appel à un exorciste pour faire sortir le démon du corps de la fillette.

Le plateau de tournage a pris feu

Mais la réalité a étrangement dépassé la fiction, lorsqu'en 1972, le plateau entier où le film a été tourné a été détruit par les flammes. Une seule pièce est restée intacte : celle où dormait le personnage de la Regan possédée.

Des acteurs sont décédés avant la sortie du film

Outre l'incendie qui a détruit le plateau de tournage de "L'Exorciste", certains membres de l'équipe sont morts avant la fin du film. Pas moins de neuf personnes impliquées dans le projet : notamment les acteurs Jack MacGowran (Burke Dennings) et Vasiliki Maliaros (Mary, la mère du père Karras) sont décédées avant la sortie du film.

The Crow (1994)

Dans "The Crow", le défunt acteur Brandon Lee joue le rôle du jeune Eric, un musicien qui est ressuscité après avoir été assassiné la veille de son mariage. De retour dans le monde des mortels, il devient un vengeur gothique aux pouvoirs surnaturels qui revient pour régler ses comptes avec ceux qui l'ont tué.

La mort de Brandon Lee

Pendant le tournage du film, un événement fatal a entraîné la mort du protagoniste de "The Crow". L'acteur Brandon Lee, alors âgé de 28 ans, a été touché par une balle réelle qui, par négligence, avait été placée dans un pistolet qui aurait dû contenir des balles à blanc. Après le tir, effectué lors d'une scène du film, le jeune homme est décédé.

Le fils de Bruce Lee

Le jeune acteur Brandon Lee était le fils d'un autre acteur, Bruce Lee, qui est également décédé dans des circonstances mystérieuses en 1978 alors qu'il tournait le film "The Game of Death".

La Malédiction (1976)

Le fils d'un couple riche meurt peu après sa naissance. Le père de l'enfant, Robert Thorn (joué par Gregory Peck), décide de le remplacer par un orphelin dont la mère est décédée en accouchant, sans le dire à sa femme Katherine (Lee Remick). Mais le petit Damien ne sera pas aussi angélique qu'ils l'espèrent.

La foudre qui a frappé Gregory Peck

Les premiers événements difficiles à expliquer ont commencé à se produire lorsque l'acteur Gregory Peck s'est rendu à Londres pour commencer le tournage du film. La foudre a frappé l'avion dans lequel il voyageait. Heureusement, l'acteur n'a pas été blessé.

Une bombe dans l'hôtel

Le producteur exécutif du film, Mace Neufeld, a également eu des problèmes avec son avion entre Los Angeles à Londres. Mais, le pire est arrivé plus tard lorsque, lors d'un séjour à Londres, l'hôtel où il se trouvait avec sa femme a été bombardé par l'IRA. Heureusement, aucun d'entre eux n'a été blessé.

Une mort cruelle

Quelques mois avant la sortie du film, John Richardson, spécialiste des effets spéciaux de "La Malédiction", a été victime d'un accident de voiture mortel alors qu'il travaillait sur un autre film. Il voyageait avec son assistante, Liz Moore, qui est malheureusement décédée dans l'accident de voiture, décapitée comme l'une des victimes du film.

Kilomètre 66,6

De plus, la légende dit que tout s'est passé au kilomètre 66,6 d'un village appelé Presagio.

Rosemary's Baby (1968)

Un jeune couple marié emménage dans un appartement à New York, sans savoir que ses voisins appartiennent à une secte. Tout change lorsque Rosemary tombe enceinte et, après la naissance du bébé, des événements mystérieux commencent à se produire.

 

Hallucinations

On dit que tous ceux qui ont travaillé sur le film (ou presque) ont été hantés par une malédiction. Le producteur du film, William Castle, a eu un grave problème de calculs rénaux après la fin du tournage. Lorsqu'il a été admis à l'hôpital, il a eu des hallucinations et a imaginé que Rosemary entrait dans sa chambre d'hôpital pour le poignarder.

Lésion cérébrale

Le compositeur de la bande originale du film, le maestro Krzysztof Komeda, a également été frappé par la (prétendue) malédiction. Après être tombé lors d'une fête, il a été admis aux urgences pour diverses blessures graves, dont une lésion cérébrale qui l'a plongé dans le coma et, peu après, a conduit à sa mort.

Roman Polanski

Un an après la sortie du film, en 1969, la femme de Roman Polanski, le réalisateur du film, a été sauvagement assassinée dans leur maison de Los Angeles. L'actrice Sharon Tate a été tuée par des membres de la secte de Charles Manson. Elle était enceinte de huit mois.

Le Cercle (2002)

"Le Cercle" est la version américaine d'un film d'horreur japonais racontant l'histoire d'un groupe de personnes qui, après avoir regardé une vidéo mystérieuse, reçoivent un appel leur annonçant leur mort. Sept jours après l'appel, la prophétie se réalise.

Des inondations sur le tournage

Tous ceux qui ont vu "Le Cercle" savent que l'eau joue un rôle important dans le film. Par conséquent, dans plus d'une scène, cet élément était présent. Un jour de tournage, le plateau a été complètement inondé.

L'Exorcisme d'Emily Rose (2005)

Le film met en scène l'actrice Jennifer Carpenter dans le rôle d'Emily Rose. Une jeune fille qui, comme le dit le titre du film, est possédée par le diable. Le film est basé sur la véritable histoire d'un adolescent allemand mort lors d'un exorcisme en 1976.

Phénomènes étranges

Jennifer Carpenter a déclaré avoir vécu des expériences étranges pendant le tournage du film. Par exemple, l'actrice a déclaré que, chaque soir, lorsqu'elle allait se coucher, la radio de sa chambre s'allumait toute seule. Un phénomène qui se répétait toujours à 3 heures du matin, qu'on appelle "l'heure du diable".

Poltergeist (1982)

Voici un classique de l'horreur des années 80. Une famille est en danger après que des esprits ont pris possession de leur maison. Des esprits inanimés qui s'en prennent à la plus jeune enfant de la maison, la pauvre Carol Anne.

Morts inattendues

Le film semble avoir été marqué par la tragédie et une mystérieuse malédiction a frappé plusieurs acteurs, actrices et autres membres de l'équipe du film. Par exemple, la mort tragique et prématurée de l'actrice qui jouait Carol Anne, Heather O'Rourke, ou celle de l'actrice Dominique Dunne, qui jouait le rôle de Dana.

Les causes de la mort de la jeune Heather

Toutefois, malgré les rumeurs, le décès de la jeune Heather O'Rourke est dû à un arrêt cardiaque et à un choc septique causés par une grave occlusion intestinale. La jeune fille n'avait que douze ans mais, selon certains rapports, la cause de tous ces maux pourrait être due à une sténose intestinale aiguë qui n'a pas été diagnostiquée à temps.

Mort par strangulation

La mort de l'actrice Dominique Dunne a été plus tragique. L'actrice a été étranglée par son ex-compagnon en 1982. Elle est morte à l'âge de 22 ans dans un lit d'hôpital après être tombée dans le coma et avoir été déclarée en état de mort cérébrale.

À lire aussi : Les films les plus traumatisants de l'histoire du cinéma

Más para ti