Découvrez quelles sont les séries Netflix les plus critiquées

Ces séries qui ont été critiquées par la presse et le public
The Crown
Une demande spécifique de la part du gouvernement de Boris Johnson
Squid Game
Une mauvaise influence sur les jeunes
Une série trop violente pour les mineurs
House of Cards
Un acteur accusé d'abus sur mineur
13 Reasons Why
Un sujet délicat
Insatiable
Renouvelée, puis annulée
Atypical
Trop de stéréotypes
Des critiques liées à l'équipe de tournage
Baby
Des mineurs impliqués
Dear White People
Big Mouth
Un humour particulier
Au Royaume des Fauves
Ces séries qui ont été critiquées par la presse et le public

Les séries Netflix sont sujettes à de nombreux débats et conversations à la machine à café et dans la presse. Si certaines connaissent des succès fous et mettent tout le monde d'accord, d'autres sont sévèrement jugées. C'est par exemple le cas de la série Emily in Paris, bien trop stéréotypée selon les critiques en Europe mais surtout en France. Mais il existe bien d'autres séries qui ont été tout aussi durement critiquées à leur sortie. Tour d'horizon !

The Crown

The Crown est une série qui a connu un succès mondial. Elle immisce le spectateur dans la vie de la famille royale britannique. Mais plus les épisodes se rapprochent de l'époque contemporaine, plus ils suscitent de l'étonnement. Certains passages avec la princesse Lady Di ont été critiqués par une partie conservatrice du Royaume-Uni, et même, par le gouvernement britannique.

Une demande spécifique de la part du gouvernement de Boris Johnson

Oliver Dowden, secrétaire à la culture au gouvernement britannique, a exigé que la série commence chaque épisode par un avertissement indiquant qu'il s'agit d'une fiction. Basée sur des faits réels, certes, mais avant tout, d'une fiction. Netflix a décidé de ne pas tenir compte de cette requête.

Squid Game

Eh oui, même la série phénomène Squid Game a suscité quelques critiques depuis sa sortie. D'une part, la série a créé des débats sur Twitter. Certains y voient une dénonciation du capitalisme. D'autres, une défense des libertés individuelles face à des systèmes oppressants comme le communisme. Mais ce sont aussi les enseignants qui ont tiré la sonnette d'alarme.

 

Une mauvaise influence sur les jeunes

En effet, de très jeunes enfants se sont amusés à reproduire les jeux de la série en cour de récré. Néanmoins rappelons-le, la série est déconseillée aux moins de 16 ans, et les enfants ne devraient pas avoir accès à ce genre de contenus chez eux. Au-delà d'une critique de la série, il s'agit ici d'une critique de l'éducation parentale.

Une série trop violente pour les mineurs

Le contenu de Squid Game est bien trop violent pour des enfants. Mais qui sont les responsables de ceux qui regardent ce contenu ? Avant tout les parents, et non les créateurs de la série, ni Netflix.

House of Cards

La première grande série de Netflix, House of Cards, est l'un des succès qui a fait connaitre la plateforme. Mais c'est aussi la première a avoir été controversée.

Un acteur accusé d'abus sur mineur

En 2017,  l'acteur Anthony Rapp a accusé Kevin Spacey, star de la série House of Cards, comme l'auteur d'avances inappropriées, alors que Rapp n'avait que 14 ans. Par la suite, Netflix n'a pas hésité à tuer le personnage de Kevin Spacey, Frank Underwood, mais le bad buzz autour de la série a conduit ses producteurs a finalement l'annuler.

13 Reasons Why

Cette série dramatique a retenti comme un signal d'alarme pour les adolescents. Elle dénonce le harcèlement scolaire en montrant la sombre réalité qui existe dans les collèges et lycées du monde entier. Certaines scènes ont choqué les téléspectateurs, comme celle où la jeune Hannah met fin à sa vie, suite au harcèlement qu'elle subit. Une scène glaçante.

Un sujet délicat

Après la sortie de la première saison, Netflix a reçu une avalanche de plaintes liées à cette scène. La solution a été drastique : supprimer la scène de l'épisode. Mais le débat a continué : est-il nécessaire (et réellement utile) de représenter à l'écran ces actes atroces ?

 

Insatiable

Insatiable raconte l'histoire d'une adolescente en surpoids qui se retrouve à l'hôpital, après un accident. En y perdant beaucoup de poids, elle répond alors aux critères de beauté définis par la société. Elle devient la reine de son lycée, et se venge de tous ceux qui l'ont harcelée par le passé.

Renouvelée, puis annulée

Les critiques n'ont pas tardé a dénoncer la corrélation entre perte de poids et popularité. La série a été qualifiée comme discriminatoire et plus de 100 000 personnes ont signé une pétition sur change.org pour demander son annulation. Malgré cela, une seconde saison a été tournée et diffusée en 2019.

Atypical

La série qui prétend donner de la visibilité aux personnes autistes s'avère être un condensé de stéréotypes et de clichés sur la maladie. C'est en tout cas ce qu'a dénoncé Haley Moss, une artiste américaine diagnostiquée autiste.

 

Trop de stéréotypes

D'après Moss, le personnage principal de la série «trouve toutes les excuses pour parler de pingouins et d'Antarctique, et semble égoïste et irréfléchi.» Elle poursuit dans le Huffington Post : «Ces stéréotypes sont préjudiciables aux personnes autistes, à leurs familles et à leurs amis.»

Des critiques liées à l'équipe de tournage

La série a également reçu des critiques parce qu'elle ne comportait pas assez d'autistes, que ce soit dans d'autres rôles ou dans les coulisses du tournage.

Baby

Avant même la diffusion de son premier épisode, on savait que Baby allait susciter la controverse. L’intrigue porte sur deux jeunes de 16 ans qui, afin d'acquérir leur indépendance financière et une liberté totale sur leur corps, décident de se prostituer.

Des mineurs impliqués

Des critiques ont jugés que la série faisait la promotion de la prostitution de mineurs. En prime, cette série est basée sur une histoire vraie, le scandale du «Baby Squillo», qui a secoué Rome en 2014. Cette affaire impliquait des adolescents encore plus jeunes que dans la série, de 14 et 15 ans.

Dear White People

Bien qu'il s'agisse de l'une des meilleures fictions de l'histoire de Netflix, certains ont pris le titre à leur compte. Dear White People traite de questions raciales et de l'appropriation de la culture noire. Certains ont considéré le titre de la série comme une attaque directe contre les Blancs.

Big Mouth

Cette série animée traite de l'éveil hormonal des jeunes adolescents, et le fait de manière (très) explicite. Les créateurs ont profité du format animé de la série pour montrer la réalité sous sa forme la plus brute. Mais cela n'a pas été au goût de tous.

Un humour particulier

Malgré le succès de la série, certains l'ont qualifiée de vulgaire. Certaines blagues sur les LGBT+ ou les abus sur mineurs n'ont pas apaisé les critiques. Et comme si cela ne suffisait pas, le fait que Jenny Slate, une actrice blanche, ait donné sa voix à un personnage noir comme Missy Foreman-Greenwald a également provoqué une polémique, au point qu'elle a été remplacée par Ayo Edebiri.

Au Royaume des Fauves

L'un des récents succès de Netflix est ce docu-fiction sur Joe Exotic, propriétaire d'un zoo de tigres. Quelques heures après la diffusion du documentaire, de nombreuses organisations de défense des droits des animaux, PETA en tête, ont accusé la production de se rendre complice de la maltraitance animale.

Más para ti