Hollywood lui a volé son enfance
Il était joyeux et charismatique
Il prenait des cours de théâtre pour surmonter sa timidité
Ses débuts d’acteur dans la série
Il déménage à Los Angeles
Des rôles d’ados
Les sentiers de la perdition
C'est un survivant
Cela s'est passé en plein jour
Des abus qui perdurent à Hollywood
Une descente aux enfers
Le programme de téléréalité
Déclin à la fin des années 80
Une réhabilitation qui n’en était pas une
Dans les années 90
L’acteur souffre toujours en l’an 2000
Téléréalité avec
Sa carrière et sa vie en déclin
La fin du rêve hollywoodien
Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(1/22)
Hollywood lui a volé son enfance

Peu connu en France, Corey Haim a son heure de gloire dans les années 80, apparaissant, aux côtés des stars en herbe comme Kiefer Sutherland, Winona Ryder, Charlie Sheen ou Heather Graham, dans des films pour adolescents comme «Lucas». Enfant star des années 80 et jeune acteur à l’avenir prometteur, l’industrie cinématographique américaine lui a volé son enfance. Et pour cause ! Les coups durs et les scandales répétés l’ont mené à sa perte alors qu’il était tout juste un adolescent. Retour tragique sur l’idole des jeunes des années 80 parti trop tôt...

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(2/22)
Il était joyeux et charismatique

Corey Haim est né le 23 décembre 1971 à Toronto (Canada). Il est mort le 10 mars 2010, à Burbank, en Californie. Beaucoup de gens se souviennent de lui comme de quelqu’un de joyeux et avec un côté charismatique hors du commun. Quelques années plus tard, on le voit beaucoup dans des séries à la télévision. C’est donc tout naturellement, qu’il part tenter sa chance à Hollywood.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(3/22)
Il prenait des cours de théâtre pour surmonter sa timidité

Enfant, il était timide. Sa mère l’inscrit alors dans un cours de théâtre afin qu’il puisse surmonter sa timidité. À l’époque, elle ne savait pas que sa vocation était sur le point de naître…

 

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(4/22)
Ses débuts d’acteur dans la série "Paul et les jumeaux"

À 10 ans seulement, Corey Haim se fait connaître grâce à des publicités à la télévision canadienne, puis en jouant le rôle de Larry dans la série à succès «Paul et les jumeaux». Au total, il jouera dans 10 épisodes entre 1984 et 1985. La série télévisée est diffusée entre 1982 et 1986 au Canada sur les ondes CBC et en français, au Québec, sur la chaîne TVA.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(5/22)
"Moving in", son premier long métrage

Son rôle de Larry dans la série «Paul et les jumeaux» le propulse au cinéma et Hollywood lui ouvre les portes. En 1984, il incarne le rôle de Brian dans le long métrage «Moving in»/«Firstborn». Il interprète le rôle d’un adolescent qui doit faire face au nouveau petit ami de sa mère. Il est à l’affiche aux côtés de Sarah Jessica Parker et Robert Downey Jr. Il s’agit de sa première apparition au cinéma.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(6/22)
Il déménage à Los Angeles

Après ce premier succès cinématographique, ses parents décident de quitter l’Ontario pour rejoindre Los Angeles, et mettre toutes les chances de son côté afin qu'il réussisse à intégrer l’industrie cinématographique.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(7/22)
Des rôles d’ados

En 1985, l’acteur continue d’enchaîner les petits rôles en attendant de décrocher un grand rôle au cinéma. La même année, il est à l’affiche de trois films : «Une amie qui vous veut du bien», puis joue le rôle principal dans le long métrage tiré de la nouvelle de Stephen King «Peur bleue». Il se retrouve ensuite aux côtés d’acteurs comme Sally Field ou encore James Garner dans «Murphy’s Romance».

 

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(8/22)
"Lucas", son film phare

En 1986, à tout juste 15 ans, Corey Haim décroche son plus grand rôle au cinéma avec le personnage emblématique de Lucas. Le film aura le même nom que son personnage principal. Dans ce «teen-movie » des années 80, produit et réalisé par David Speltzer, Corey se retrouve aux côtés de Winona Ryder et Charlie Sheen. Sa performance de «nerd» lui vaut une nomination en tant que meilleur acteur aux Young Artist Awards.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(9/22)
Les sentiers de la perdition

C’est aussi à cette époque que Corey Haim découvre l’alcool et les substances illicites. Tout a commencé avec des bières sur le tournage du film «Lucas», comme l’acteur l’a avoué des années plus tard.

 

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(10/22)
C'est un survivant

Cependant, derrière le tournage du long métrage «Lucas» se cache un drame, bien plus grave. Et bien entendu, Corey Feldman (sur la photo, à droite), va faire parler de lui. Et c’est pour cause ! Clark Devereaux, alias «Bagou» dans «Les Goonies», revient sur les abus s** dont il a été victime à Hollywood dans le documentaire intitulé «(My) Truth : The rape of Two Coreys». Parmi les allégations, Feldman affirme que Charlie Sheen aurait agressé s** Haim dans les années 80.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(11/22)
Cela s'est passé en plein jour

Selon Feldman, «Charlie aurait "piégé" Haim entre deux remorques et l’aurait agressé en plein jour. N’importe qui aurait pu passer, n’importe qui aurait pu voir la scène». Charlie Sheen a toujours nié les accusations et aucune plainte n’a été déposée jusqu’à ce jour contre lui.

 

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(12/22)
Des abus qui perdurent à Hollywood

Sur la chaîne ABC, comme dans son livre autobiographique Coreoyography (en 2011 et 2013 respectivement), Corey Feldman dénonce les «abus répétés sur les enfants stars à Hollywood». Selon lui, Corey Haim en aurait été victime à plusieurs reprises… et il ne serait pas le seul.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(13/22)
Une descente aux enfers

Les conséquences dramatiques de ces événements jouent un tour à Corey Haim et sa santé se dégrade. Il commence les tranquillisants puis enchaîne différentes substances illicites… Il plonge alors dans une descente aux enfers dont il ne reviendra pas.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(14/22)
"Génération perdue"

L’acteur revient à la télévision en 1987 avec la série «Roomies». Il interprète Matthew Wiggins pendant huit épisodes. La même année, il tourne son deuxième film : «Génération perdue». Ce film marquerait à jamais un tournant non seulement dans sa carrière professionnelle mais aussi dans sa vie personnelle. Il joue aux côtés de Kiefer Sutherland et Jason Patric dans cette comédie de terreur adolescent qui est réalisée par Joel Schumacher. C’est aussi là qu’il rencontre son meilleur ami : Corey Feldman.

 

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(15/22)
Le programme de téléréalité "The two Coreys"

Depuis leur rencontre sur le tournage du long métrage «Génération perdue», Corey Haim et Corey Feldman deviennent rapidement des amis et sont inséparables. Leur connexion est si forte que les gens finissent par les surnommer «The two Coreys»  (Les deux Corey). Ils tournent alors une douzaine de films ensemble. On trouve notamment une comédie pour adolescents qui est un succès commercial : «Plein Pot»/«À fond la caisse», au Québec. Le film sort en 1988.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(16/22)
Déclin à la fin des années 80

Corey Haim poursuit sa carrière dans des films comme «Les Rollerboys» ou «De l’autre côté du rêve», mais sa carrière commence à s’essouffler. Et il n’a même pas encore soufflé ses 20 bougies.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(17/22)
Une réhabilitation qui n’en était pas une

Sa baisse de popularité et sa croissante addiction le poussent à aller dans un centre de désintoxication. Les médicaments prescrits n’ont pas l’effet escompté. Depuis, il enchaîne encore plus les addictions…

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(18/22)
Dans les années 90

Malgré ses problèmes, Corey Haim poursuit sa carrière d’acteur dans les années 90, même si sa renommée et sa crédibilité en ont pris un coup. Nous avons pu l’apercevoir dans des productions telles que «Fast Getaway», «Dream Machine» (les deux films sont sortis en 1991), «Amours et quiproquos» (1993), «Last Resort» (1994), «Demolition University» ou «Busted» (1997). Il a également participé à plusieurs productions canadiennes.

 

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(19/22)
L’acteur souffre toujours en l’an 2000

Le passage à l’an 2000 n’a rien changé pour lui et Corey continue sur sa lancée avec de petits rôles. En réalité, il n’a jamais vraiment percé dans le métier. En 2002, il est à l’affiche du film d’horreur «The Back Lot Murders», puis enchaîne avec «Génération perdue 2» (2008), «Hyper Tension 2» /«Crinqué : Sous haute tension», au Québec (2009), et son dernier long métrage en date, «Do Not Disturb» (2013), sorti juste après son décès.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(20/22)
Téléréalité avec "The Two Coreys"

La relation entre les deux Corey dans l’émission de téléréalité «The Two Coreys» a connu des hauts et des bas au fil des ans, mais elle a toujours été assez soudée, un peu comme des frères. Ils ont toujours travaillé en étroite collaboration. Le 4 décembre 2006, Haim enregistre l’émission de téléréalité, intitulée « The Two Coreys», dont il partage la vedette avec Corey Feldman. L’émission est diffusée pour la première fois sur A&E Network le 29 juillet 2007.

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(21/22)
Sa carrière et sa vie en déclin

Sa carrière s’est éteinte à petit feu. Sa vie aussi. Sa dépendance aux médicaments et aux substances illicites y est sûrement pour quelque chose. D’ailleurs, lors d’une interview, l’acteur a déclaré qu’il prenait environ 85 pilules par jour ! D’où sa prise de poids et ses problèmes de santé…

Corey Haim : ex-enfant star, Hollywood lui a volé son enfance
(22/22)
La fin du rêve hollywoodien

Corey Haim a été retrouvé inconscient dans un hôtel de Californie le 10 mars 2010. Il est transporté à l’hôpital, les médecins tentent de le réanimer, mais sans succès. Il meurt donc à seulement 38 ans. L’autopsie a jugé que le décès était dû à des causes naturelles. Un mal probablement dû à sa dépendance aux substances illicites et à son obésité qui ont contribué à l’affaiblissement de son cœur. Exilé de sa terre natale pour conquérir Hollywood, l’enfant star aura toujours une place privilégiée dans le cœur des Canadiens et dans le reste du monde.

LIRE AUSSI : 45 actrices et acteurs des années 90 que nous avons (presque) oubliés

Más para ti