Leni Klum, la jeune mannequin qui suit les traces de sa mère

Un très jeune mannequin nommé Leni Klum
La digne fille de sa mère
Fille de Flavio Briatore et adoptée par Seal
Adoptée par Seal
Une mère à la vision claire
Pas de mode avant 16 ans
Une entente parfaite malgré tout
L'importance de Tom
Un beau-père parfait
Le tatouage de l'amitié
Au quotidien un style décontracté
Un style reconnaissable
Son nom est Leni Olumi Klum
Un profil qui flambe
Un compte honnête
Les unes de tous les magazines
Éblouissante à Venise
Prête à prendre la relève
Un très jeune mannequin nommé Leni Klum

La nouvelle génération de top-modèles est là. Cindy Crawford, Kate Moss et Vanessa Paradis ont laissé la place à Kaia Gerber, Lily-Rose Depp et Lila Grace Moss. Et à ces dernières on peut ajouter une nouvelle venue qui vise aussi haut, voire plus haut, que ses collègues et amies : Leni Klum. Un mannequin avant sa majorité.

La digne fille de sa mère

Leni Klum a fait ses débuts en tant que mannequin à un très jeune âge. Mais elle avait l'exemple et le soutien de sa mère : Heidi Klum !

Fille de Flavio Briatore et adoptée par Seal

Leni Klum, née en mai 2004, est la fille du mannequin allemand Heidi Klum et de l'homme d'affaires Flavio Briatore. Ce dernier ne l'a cependant jamais reconnue comme sa fille.

Adoptée par Seal

Le musicien britannique Seal a adopté Leni Klum lorsqu'il était marié à sa mère.

Une mère à la vision claire

Bien qu'elle soit une personnalité publique mondiale, Heidi Klum a toujours été très protectrice de la vie privée de sa fille.

Pas de mode avant 16 ans

Leni Klum voulait entrer dans le monde de la mode dès son plus jeune âge. Mais Heidi n'a pas autorisé sa fille à commencer le mannequinat avant l'âge de 16 ans.

"J'ai eu une offre quand j'avais 12 ou 13 ans"

"Ce n'était qu'une question de temps avant que je ne devienne mannequin. J'ai eu une offre quand j'avais 12 ou 13 ans, et elle venait d'une marque que j'aimais beaucoup porter : Brandy Melville. J'ai supplié ma mère, mais je n'avais pas le choix. Maintenant, je réalise que c'était trop tôt", a avoué le jeune mannequin dans l'édition allemande de Vogue.

"Ta façon d'agir est embarrassante"

La relation mère-fille est une relation de confiance totale. À tel point que Leni Klum n'hésite pas à dire publiquement à sa mère : "Ta façon d'agir est parfois embarrassante. Comme certaines de tes manières de danser", a-t-elle plaisanté dans Vogue.

Une entente parfaite malgré tout

"Nous sommes de très bonnes amies et je lui raconte tout", dit aussi Leni.

"Tu es drôle"

Leni s'est également adressée directement à sa mère dans l'interview pour Vogue : "Eh bien, je ne sais pas ce que tu faisais quand tu étais plus jeune. Mais je pense que tu t'es bien débrouillée", dit-elle. "Tu es drôle - telle que tu es devenue".

L'importance de Tom

La vérité est que Leni et Heidi ont toutes deux l'air heureuses, radieuses et complices. Et Tom Kaulitz, membre du groupe Tokyo Hotel et mari de Heidi Klum, y est pour beaucoup.

 

Un beau-père parfait

Malgré leur différence d'âge, le musicien et le mannequin se complètent parfaitement. Leni l'aime, tout comme elle aime ses trois frères et sœurs issus du mariage Klum-Seal. Preuve en est qu'avant de demander Heidi Klum en mariage, "il a demandé la permission à tous les enfants". C'est une belle attention.

 

 

Le tatouage de l'amitié

De plus, Leni Klum et Tom Kaulitz ont un tatouage d'amitié, qui consiste en trois petits points à l'intérieur de leurs doigts.

 

Au quotidien un style décontracté

Ce n'est pas la seule chose qu'elle a en commun avec son beau-père, car son style est très similaire. "Dickies, Wrangler et les vêtements basiques sans marque", avoue-t-elle, sont ses habits préférés pour le quotidien.

Un style reconnaissable

Mais lorsqu'il s'agit de s'habiller, Leni Klum défend les modèles Dolce & Gabbana et Versace comme si elle défilait depuis 20 ans. Il ne fait aucun doute qu'elle a la mode dans le sang.

Son nom est Leni Olumi Klum

D'ailleurs, Leni Klum profite de chaque occasion pour nier que son nom est Helene Boshoven Samuel, comme cela a été publié sur de nombreux sites. Il suffit de se rendre sur son compte Instagram pour vérifier que son nom est Leni Olumi Klum.

Un profil qui flambe

Son Instagram a vu son nombre de followers monter en flèche après seulement 12 mois d'existence. Leni Klum l'a lancé le jour de son 16e anniversaire, avec cette image d'elle enfant.

Un compte honnête

Un compte sur lequel Leni Klum montre sa beauté, mais aussi sa réalité. La jeune mannequin n'a eu aucun scrupule à montrer son visage sans maquillage, révélant le problème d'acné dont elle souffre, ce qui est courant à cet âge, et encourageant ses followers à ne pas avoir honte de leurs imperfections.

Les unes de tous les magazines

Cependant, Leni Klum porte toute son attention sur sa nouvelle carrière de mannequin. À seulement 16 ans, elle partage sa première couverture avec sa mère dans Hunger Magazine, suivie d'une autre dans Glamour.

 

Éblouissante à Venise

Fin août 2021, Leni Klum a fait parler d'elle à Venise, où elle a défilé pour Dolce & Gabbana lors de la présentation de leur collection Haute Couture, accompagnée de sa mère.

 

Prête à prendre la relève

Et ce n'est pas la seule grande marque à avoir remarqué l'héritière de la top model allemande. Chopard l'a aussi choisie comme image de marque et elle a également été l'un des visages les plus reconnaissables de la semaine de la mode de Berlin. On risque d'entendre encore parler d'elle !

LIRE AUSSI : La vie difficile d'Ella Bleu Travolta, fille de John Travolta et Kelly Preston

Más para ti