Annabelle : la véritable histoire de la poupée maléfique qui a inspiré le film

Qui est Annabelle ?
'Conjuring : Les Dossiers Warren'/'La Conjuration'
Inspiré de faits réels
Deux apparitions sporadiques
Trois films
La saga 'Annabelle'
Quelle est l'origine de cette poupée diabolique ?
De l'illustration au jouet
'Raggedy Ann’ : la poupée en chiffon
De l'innocence à la terreur
Un cadeau empoisonné
Va-et-vient
Des mots inquiétants pour demander de l'aide
'Possédée' par l'esprit d'une petite fille
La version du médium
Lou a été attaqué
Quelques égratignures...
Le couple Warren
Un démon et un exorcisme
Pièce de musée (de l'occulte)
Sur le qui-vive
Fausse alerte
Elle était toujours dans sa vitrine
Fera-t-elle son grand retour ?
Qui est Annabelle ?

Pour ceux qui ne le savent pas peut-être pas ou pour les personnes qui ne sont pas très friandes des films d'horreur, Annabelle est l’un des personnages les plus terrifiants qu’il nous ait été donné de rencontrer au cinéma. 'Annabelle' sort en 2014. Il s’agit du deuxième film de l’univers cinématographique 'Conjuring : Les Dossiers Warren'/'La Conjuration' (au Québec) et du premier de la saga Annabelle. Au cinéma, la poupée est en porcelaine. Le jouet serait 'possédé' par le diable. En réalité, cette poupée aurait réellement existé... et donnerait la chair de poule à n’importe qui. Quelle est la véritable histoire de cette poupée diabolique ?

'Conjuring : Les Dossiers Warren'/'La Conjuration'

On avait déjà pu 'apercevoir' la poupée de manière sporadique dans 'Conjuring : Les Dossiers Warren'/'La Conjuration' (2013), un film d’horreur basé sur des événements réels documentés par le célèbre couple de 'démonologues' et chasseurs de fantômes, Ed et Lorraine Warren.

Inspiré de faits réels

L’histoire raconte les phénomènes paranormaux et étranges vécus par la famille Perron dans leur maison de Rhode Island au début des années 1970. Ces faits ont donné naissance à une saga qui compte aujourd’hui huit films, dont trois sont centrés sur cette poupée diabolique.

Deux apparitions sporadiques

Dans ce film, réalisé par James Wan, Annabelle apparaît deux fois. La première fois, au cours d’une conférence dans un lycée. Et comme par hasard, les Warren parlaient de la poupée en question… Le couple possède par ailleurs un musée de l’occulte dans sa cave. Elle y fait une autre apparition.

Trois films

Cela venait à peine de commencer... Un an seulement après la sortie de 'Conjuring : Les Dossiers Warren'/'La Conjuration', la poupée maléfique arrivait sur le grand écran avec son premier film en tant qu’actrice clé. 'Annabelle' sort en 2014, réalisé par John R. Leonetti.

La saga 'Annabelle'

Puis, deux autres films ont suivi. Tout d’abord, la préquelle 'Annabelle 2 : La Création du mal' (2017), réalisé par David S. Sandberg, et la suite, 'Annabelle 3 : La Maison du mal', scénarisé et réalisé par Gary Dauberman.

Quelle est l'origine de cette poupée diabolique ?

Mais quelle est la véritable origine d’Annabelle ? Apparemment, c’est une histoire très différente de celle que nous avons pu voir dans les films. La poupée était loin d’être la poupée effrayante qui vient à l’esprit et son origine semble assez innocente, jusqu’à ce que quelque chose tourne mal...

De l'illustration au jouet

Les origines d’Annabelle remontent au début du 20e siècle. À cette époque, l’Américain Johnny Gruelle crée la poupée 'Raggedy Ann' pour une série de livres qu’il écrit et illustre pour les enfants. Elle a été conçue en 1915, mais n’a été présentée au public qu’en 1918 dans le livre 'Raggedy Ann Stories'.

'Raggedy Ann’ : la poupée en chiffon

'Raggedy Ann' était une poupée en chiffon, et non en porcelaine comme dans la saga. C'est une petite fille, aux cheveux faits de brins de laine rouge et présente un drôle de nez… triangulaire. Au départ, il s'agissait d'un personnage fictif dans les livres de Gruelle, mais elle a connu un tel succès aux États-Unis qu'elle a été commercialisée avec la sortie des livres.

De l'innocence à la terreur

Ces origines innocentes nous font remonter dans le temps jusqu’en 1970. Le couple de 'démonologues' Ed et Lorraine Warren affirme qu’Annabelle a perdu son innocence et qu'elle est devenue maléfique. Mais comment cela a-t-il pu arriver ?

Un cadeau empoisonné

L’histoire raconte qu’Annabelle appartenait à une étudiante infirmière âgée de 18 ans prénommée Donna. C’était un cadeau de sa mère. La jeune fille partageait un appartement avec une autre étudiante et la poupée était en quelque sorte une troisième 'colocataire'. Tout allait pour le mieux, mais des choses étranges ont commencé à se produire...

Va-et-vient

Donna a constaté qu’elle ne retrouvait jamais la poupée dans la position dans laquelle elle l'avait laissée la nuit précédente. Elle adoptait différentes postures, et parfois, avait les bras ou les jambes croisées. Selon le témoignage de la fille, la poupée aurait même changé de pièce à plusieurs reprises.

Des mots inquiétants pour demander de l'aide

Au fil du temps, ces phénomènes paranormaux étaient accompagnés de mots inquiétants, où l’on pouvait lire "Aidez Lou" et "Aidez-nous".

'Possédée' par l'esprit d'une petite fille

Au milieu de tous ces phénomènes paranormaux, Donna a vu plusieurs taches de sang sur la poupée… Elle décide alors, avec son amie, de faire appel à quelqu’un.

La version du médium

Elles firent appel à un médium qui leur expliqua que le corps de la poupée était possédé par l’esprit d'Annabelle Higgins, une petite fille de 7 ans qui serait morte il y a fort longtemps, à l’endroit où leur appartement avait été construit.

Photo : Ján Jakub Naništa / Unsplash

Lou a été attaqué

Après les petits mots inquiétants, Lou, le petit ami de Donna, est persuadé que la poupée est maléfique et insiste auprès des jeunes femmes pour qu’elles s'en débarrassent. Mécontente, Annabelle tente de l’étouffer dans la nuit et lui laisse des égratignures sur le dos, raconte-t-il à l’époque.

Quelques égratignures...

Quatre griffures horizontales et trois verticales sont apparues sur son dos. Elles disparaissent le lendemain...

Photo : Zhu Liang / Unsplash

Le couple Warren

C’est alors que le couple Warren entre en jeu. Ils sont contactés par des membres de l’église auxquels Donna et ses amis ont demandé de l’aide. Ed et Lorraine contredisent la version du médium, affirmant qu’aucun esprit humain n’aurait pu posséder la poupée. Mais alors, que s’est-il réellement passé ?

Un démon et un exorcisme

Pour les Warren, la poupée serait manipulée par une entité démoniaque. Avec l’aide du père Cooke, ils ont donc pratiqué un exorcisme dans l’appartement et ont emmené la poupée avec eux.

Pièce de musée (de l'occulte)

Depuis, il n’y a pas eu d’autres incidents impliquant Annabelle. En réalité, celle-ci se trouve actuellement dans une vitrine scellée par du verre et protégée par des pierres et des rituels ésotériques au musée de l’occulte des Warren à Monroe, dans le Connecticut, aux États-Unis. Un panneau avertit du danger de 'l’innocente' poupée de chiffon.

Image : Capture de l'image officielle de la chaîne appartenant à Ed et Lorraine Warren

Sur le qui-vive

Le couple Warren, spécialisé dans les sciences occultes, prend ses précautions. Un prêtre se déplace deux fois par mois dans leur musée pour bénir la poupée. Le mal doit être contenu coûte que coûte et ne doit pas s’échapper.

Image : Capture de l'image officielle de la chaîne appartenant à Ed et Lorraine Warren

Fausse alerte

En août 2020, Annabelle a fait la une des journaux, car plusieurs utilisateurs ont déclaré sur Twitter que la poupée s’était échappée du musée Warren.

Elle était toujours dans sa vitrine

Le gendre d’Ed et Lorraine Warren, Tony Spera, a donc partagé une vidéo sur Youtube pour rassurer le personnel et la population que la poupée était toujours dans sa vitrine. Annabelle attend patiemment de faire son retour, mais ça ne sera pas pour cette fois.

Photo : Nong V / Unsplash

Fera-t-elle son grand retour ?

Histoire vraie ou légende, Annabelle ne laisse personne indifférent, et certainement pas les amateurs d’horreur et de sciences occultes. Y aura-t-il un nouveau film à son sujet ? Sera-t-elle de retour bientôt parmi nous ? En tout cas, on espère que ce sera uniquement sur les écrans de cinéma…

Más para ti